MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Mort d'Elianna : "La vérité, c’est que je n’ai pas tué la petite fille"


Après la mère d’Elianna, c'est le ti père qui est passé à la barre lors de ce deuxième jour de procès. Comme Pascaline Guilgori, Cédric Babas est accusé de violences ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner.

Par RL - MA - Publié le Mardi 4 Mai 2021 à 13:02 | Lu 8860 fois

 Vidéo - Mort d'Elianna : "La vérité, c’est que je n’ai pas tué la petite fille"
La deuxième journée d'audience de l'affaire Elianna a démarré avec l'interrogatoire des accusés. Après Pascaline Guilgori, la mère de la petite fille décédée violemment en 2018, c'était au tour du ti-père, Cédric Babas, de passer à la barre.

Tous deux s'accusent mutuellement d'être responsables de la maltraitance ayant causé la mort.  "Au début ça allait, mais après ça a dégénéré car elle était beaucoup sur son portable, mais ce qui m’énervait le plus c’était que le petit voisin était souvent là, dans la cuisine", raconte-t-il à propos de leur relation de couple. "Oui c’est vrai, je lui ai mis une baffe une fois, mais sinon ça se passait bien. Elle n’avait pas peur de moi et je n’ai jamais manqué de respect à ses enfants". Cédric Babas paraît énervé dans sa façon de parler, ce que lui fait remarquer la présidente. Il rétorque qu’il ne fait que se défendre.

L'individu reconnaît ensuite qu’il n’avait pas de sentiments pour Pascaline Guilgori, expliquant qu'il était avec elle pour le sexe. Ce jour-là, Pascaline aurait d'ailleurs refusé de lui faire une fellation.

Cédric Babas raconte que le jour des faits, Pascaline est allée coucher la fillette, avant de s'absenter un instant puis de revenir. "Après je suis parti voir si la petite dormait et madame était juste dans mon dos. Elle était allongée sur le lit et elle est sortie toute seule. Elle est tombée et je l’ai prise pour la poser sur le canapé". "La petite a pris un coup ?", demande la présidente. "Oui !". "Qui lui a donné ?". "Je ne sais pas madame", répond-t-il. "Il y avait qui dans l’appartement ?", reprend la présidente. "Moi, madame. Oui j’étais tout seul, mais c’est pas moi qui lui ai donné un coup".

Lorsqu'elle demande s'il a été affecté, il répond "un petit peu", avant de tacler sa compagne de l'époque. "Quand on était au commissariat de Saint-André, elle était comme si rien ne s’était passé, comme si elle n’en avait rien à foutre". Et de déclarer : "La vérité c’est que je n’ai pas tué la petite fille. C’est elle madame, c’est pas moi".

Interrogé pas les parties civiles, il apparaît à l'aise et répond sans détour aux questions qui lui sont posées, n'hésitant pas à demander à la présidente d’être "logique" au cours d’un échange. "Je m’efforce de l’être", lui répond-t-elle. Il indique en outre que la mère d'Elianna ne lui avait jamais dit de ne pas rentrer dans la chambre de la petite quand elle n’était pas là.

Mais si ce n'est pas lui l'auteur du coup, à quel moment la mère l'aurait-elle donné ? "Je ne sais pas", se contente-t-il de répondre à l'avocat général. Ce dernier souligne qu'il n'y a que lui qui soit resté seul avec la petite, mais Cédric Babas n'en démord pas : ce n'est pas lui. 

"J’espère que vous avez bien compris après les questions de M. l’avocat général qu’on va vous accuser d’avoir frappé Elianna, M. Babas", lui adresse ensuite son avocat, juste avant la suspension d'audience. Le procès reprendra cet après-midi.

La réaction de l'avocat de Cédric Babas, Me Fabian Gorce, à l'issue de cette matinée d'audience :






1.Posté par olive le 04/05/2021 16:33

il ne l'a pas tuée, il l'a juste frappée... si elle est morte, ce n'est pas de sa faute !
la vengeance pour une fellation refusée...

2.Posté par Maxo le 04/05/2021 17:24

La haine pour ces 2 m....,il faudrait une justice a sa juste valeur.

3.Posté par 123 le 04/05/2021 17:30

L'homme garde ses tarés alors que chez les animaux, ils se font bouffer en 1er.
Les services sociaux ont une grande part de responsabilité mais bien sûr personne n'ira les chercher.

4.Posté par HULK le 04/05/2021 18:20

Deux lâches, comme d'habitude. La pauvre petite est morte toute seule. Deux bestiaux qui vont s'en tirer avec le minimum et qui recommenceront dès qu'ils pourront. Espérons que la (vraie) justice passe.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes