MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Le parquet général alourdit la sanction requise contre Philippe Ghanty


Ce jeudi, Philippe Ghanty, poursuivi pour atteinte sexuelle sur une de ses élèves mineures, est passé à la barre de la cour d’appel. Les réquisitions du parquet général ont été alourdies à l'encontre du professeur d’anglais du collège Reydellet.

Par IS-RL - Publié le Jeudi 17 Juin 2021 à 14:12

Nouvelle comparution devant la cour d’appel ce jeudi pour Philippe Ghanty, le professeur d’anglais du collège Reydellet poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans. 

La jeune fille est une de ses anciennes élèves. Tous deux auraient vécu une histoire d’amour alors qu’elle était mineure au moments des faits présumés. 
 
Philippe Ghanty, transfuge des Républicains vers le Front National et ancien candidat à la députation, s’est défendu d’avoir eu des relations intimes avec celle qu’il appelait "sa promise" alors qu’elle avait moins de 15 ans.
 
Le professeur est pour l’heure suspendu de ses fonctions par le rectorat et touche un demi-traitement en attendant la fin des poursuites. Il pourrait être révoqué en fonction de la décision judiciaire. 
 
Philippe Ghanty a par ailleurs initié une autre procédure dans laquelle les parents de la jeune fille sont poursuivis. Il estime en effet avoir été victime d’une machination orchestrée par une femme amoureuse de lui, celle qui lui avait permis de faire une entrée fracassante sur la scène politique.
 
Mais apprenant de la bouche de celui dont elle attendait les faveurs qu’il entretenait une relation avec la jeune fille, Madame G. aurait décidé de se venger. Cette patronne d’un salon d’esthétique à Saint-Denis avait fait un signalement qui avait déclenché toute cette affaire fort médiatisée. Elle aurait également porté plainte avant de se rétracter. 
 
Philippe Ghanty accuse aussi un policier chargé d’enquêter dans le cadre du dossier d’avoir divulgué des informations contre lui. Le quadragénaire avait enfin porté plainte pour diffamation contre l’avocat des parents de la jeune fille. Et intenté une action pour dénoncer des propos d’une parquetière lors des réquisitions de cette dernière au cours du procès de première instance.

Ce jeudi matin, Philippe Ghanty s’est avancé à la barre de la cour d'appel de Saint-Denis, vêtu d’un jean et d’un tee-shirt. Il a immédiatement indiqué qu’il contestait tous les faits qui lui étaient reprochés, raison pour laquelle il a fait appel. Interrompu par le président, il est retourné s’asseoir sur le banc des prévenus en attendant d’avoir la parole. 

Comme en première instance, l’avocat de la famille Boyer, Me Rémi Boniface, a demandé le huis clos. Et ce malgré l’absence de la jeune fille concernée, qui ne livrera donc pas sa version des faits. Pour la défense, Me Robert Ferdinand a indiqué qu’il souhaitait soulever une exception de nullité et s’est opposé au huis clos. En vain : les portes de la chambre correctionnelle de la cour d’appel se sont refermées. 

L’exception de nullité concerne un certificat de virginité qui n’aurait pas été joint au dossier et qui apporterait la preuve qu’il n’y a pas eu de relations intimes entre le professeur et son élève quand elle avait moins de 15 ans. Philippe Ghanty a d’ores et déjà annoncé qu’il porterait plainte contre Eric Tuffery pour dissimulation de preuve si la cour ne tenait pas compte de cette pièce. 

Pour rappel, le Saint-Andréen avait été condamné à six mois de prison avec sursis en première instance pour atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans par personne ayant autorité, et relaxé pour les mêmes faits sur mineure de plus de 15 ans. Le tribunal avait considéré qu’à ce moment là, il n’y avait plus de lien d’autorité entre le prof et la jeune fille. 

Le tribunal avait ordonné l’inscription au fichier des auteurs d’infractions sexuelles et interdit tout lien, même bénévole, entre Philippe Ghanty et des mineurs.

Après plus de deux heures, les réquisitions du parquet général sont tombées : le parquet a général demandé 8 mois de prison avec sursis probatoire et les mêmes interdictions, ainsi que la constatation de l’inscription au Fijais. A l’issue des plaidoiries, le tribunal a mis sa décision en délibéré au 23 septembre prochain. 

Les réactions de Me Robert Ferdinand, avocat de Philippe Ghanty ainsi que de Me Remy Boniface, avocat de la partie civile :





1.Posté par Jean Louis sauveur le 17/06/2021 10:05

Quoi I attend po "foutre" ce pervers a la plaine des galets !!

Envoi pas domenjod, envoi su le port !!

Mr le juge...

2.Posté par Sasha le 17/06/2021 08:48

Mme G doit être bien protégée, après toutes ces années, elle n’est toujours pas renvoyé devant le tribunal avec ces copains les parents de l’élève.

3.Posté par Ben oui le 17/06/2021 09:22

Quelque soient ses idées politiques avant toute chose il est prof et c’est à ce titre qu’il doit être poursuivi.

4.Posté par Encore li ? le 17/06/2021 12:34

encore li ?
fiou fiou

5.Posté par injustice le 17/06/2021 12:10

Et que le parquet soustrait des preuves ça ne choque personne ?

6.Posté par On ne vit pas en démocratie le 17/06/2021 14:56

Voilà enfin un justiciable réunionnais qui n'a pas PEUR !!!

7.Posté par Touc le 17/06/2021 15:02

Il devrai se diriger vers la cour de cassation,pour recevoir une peine de prison ferme .Porter plainte contre le procureur,on n'aurait tout vu .Il n'est pas tout à fait innocent ce matheu.

8.Posté par jules974 le 17/06/2021 15:09

Si on le condamne, faut condamner la Brigitte Macron!!Je vois pas pourquoi les bourgeois eux pourrait se taper des ados de 15ans en toute impunité...

9.Posté par Ouais... le 17/06/2021 15:29

C'est un sacré procédurier quand même...

10.Posté par injustice le 17/06/2021 14:27

@Touc, si vous étiez accusé de meurtre et qu’on avait caché une preuve pour vous innocenter vous n’auriez rien fait ? Ce qui est choquant c’est que ça ne choque pas que des pièces d’un procès disparaissent. J’espère que vous n’aurez jamais de problèmes avec la justice parce que prouver son innocence c’est pas gagné.

11.Posté par Tina Ralbol le 17/06/2021 18:43

Pourquoi demander un huit clos s'il n'y a rien à cacher ? Je ne comprends pas...

12.Posté par injustice le 18/06/2021 04:54

Ce que les gens ne savent pas c’est que les parents ont porté plainte en août 2017 et qu’ils ont envoyé leur fille en voyage scolaire avec ce monsieur en janvier 2018. Quel genre de parents auraient fait ça ? Ces gens sont cupides et malhonnêtes

13.Posté par Gringo le 18/06/2021 07:05

Mauvais choix d'avocat !!!!

14.Posté par Gringo le 18/06/2021 07:08

Posez vous les bonnes questions !!! Qui selectionne les procureurs???? N'est ce pas le 1er ministre alors on m'excusera de penser qu'en fonction de ses tendances politiques .... On puisse être mis KO! Voyez QUI a demandé le huis clos .... On est pas tous cons derrières nos écrans !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes