MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - Le Département veut mettre le paquet concernant l'offre d'accueil à destination des publics vulnérables


À la veille de la séance plénière du Département où sera présenté le rapport d'activités de la collectivité sur l'année écoulée, cette dernière faisait un point d'étape sur son Plan de Mandature 2021-2028, voté à l'unanimité en novembre 2021. L'occasion pour Cyrille Melchior de réaffirmer l'engagement pris par le conseil départemental, qui a injecté plus de 180 millions d'euros dans l'économie locale l'an dernier pour, dit-il, "répondre tant à la crise économique et sociale qu'au niveau des solidarités territoriales et de la transition écologique".

Par SI - Publié le Mardi 21 Juin 2022 à 14:02

Le Plan de mandature du Département voté à l'unanimité

"Notre collectivité est résolument tournée de manière volontariste vers l'investissement, avec plus de 180 millions d'euros investis l'an dernier. Nous avons apporté notre contribution durant la crise sanitaire mais aussi sur le territoire en poussant nos capacités d'investissements, notamment envers les entreprises du BTP", lance le locataire du Palais de la Source.

Ce mercredi, la collectivité qu'il préside présentera, outre un budget supplémentaire de 45 millions d'euros (afin de pourvoir aux dépenses dans les secteurs de l'insertion, de l'aide à domicile, au monde agricole ou encore à l'enfance), son rapport d'activité sur ses actions portées l'an dernier. Parmi les mesures phares lancées l'an dernier par le Département, on retiendra les dispositifs Pass Bien-Être et le Chèque d'accompagnement personnalisé alimentaire et hygiène (CAPAH), l'expérimentation du RSA+ (4600 contractualisations à ce jour), le Plan 5000 licences pour faciliter la pratique du sport pour les plus précaires, le déploiement du Pass Bien-Être dans les EHPAD ou encore le lancement d'accès aux droits et à l'information.

2000 places supplémentaires d'ici 2030 dans les ESMS

Le conseil départemental a par ailleurs doublé ses chantiers dans le cadre de l'amélioration de l'habitat (4.000 chantiers et 40.000 alloués par an en soutien aux TPE-PME et vise à poursuivre ses efforts dans le rattrapage de l'offre d'accueil des Établissements sociaux et médico-sociaux (ESME) sur le territoire. Le Département, qui a déjà lancé cinq MAF (pour Maisons d'accueillants familiaux) à travers l'île, prévoit d'ouvrir une centaine de places d'ici le premier semestre 2023 et instruit actuellement 7 dossiers.

Mais face à la demande (l'île compte 25 établissements pour personnes âgées autorisées pour 1700 places) et pour anticiper les besoins futurs, la collectivité, en collaboration avec l'ARS, annonce la création de cinq futurs EHPAD sur le territoire (extension de places dans trois EHPAD et construction de deux nouveaux), soit 660 places supplémentaires. Pour rappel, La Réunion compte 1552 places dans les EHPAD et EPA. Par ailleurs, plus de 1000 places seront quant à elles créées dans les résidences services (autonomie et structures d'habitat inclusif) et 270 places en établissements et services pour les personnes en situation der handicap. D'ici 2030, la conseil départemental prévoit un total de 2000 places dans l'ensemble de ces structures en comptant les MAF. Dans le domaine de la protection de l'enfance, le Département, qui emploie 850 assistants familiaux et accompagne 2500 enfants confiés à l'ASE (aide sociale à l'enfance), va créer 223 places supplémentaires dans les établissements sociaux et médico-sociaux pour un coût total de 16 millions d'euros.

Cyrille Melchior a profité de ce point d'étape pour revenir sur les finances du Palais de la Source. Après le vote ce mercredi de quelques ajustements, le budget départemental pour 2022 devrait s'élever à plus de 1,415 milliard d'euros, avec un excédent final disponible attendu de 67,05 millions d'euros. "Nous avons fait des efforts pour que la grande maison des solidarités qu'est le Département puisse disposer d'une situation financière solide", salue le président du conseil départemental, qui reste malgré tout "vigilant", "notamment avec les dépenses à venir concernant la prise en charge des personnes vulnérables ou porteuses de handicap".





1.Posté par Bernard le 21/06/2022 15:44

On peut ne pas apprécier ce type, mais force est de reconnaître l'utilité de ce genre d'actions car la fin de vie concerne toutes les familles.

2.Posté par A MELCHIOR le roi mage le 21/06/2022 20:34

Mettez de l'ordre à la MDPH......
18 mois pour traiter une demande

3.Posté par ZembroKaf le 22/06/2022 08:24

@2
La MDPH "péi" 😡 des soi-disant "spécialistes" du "handicap" ... mais qui ne connaissent RIEN aux "handicaps" 👎

4.Posté par Tartenpion le 22/06/2022 08:46

Quel beau discours
C'est faux il faut attendre 5 pour amélioration de l'habitat

5.Posté par poutyne le 22/06/2022 12:35

Ceux qui s 'occupe des habitats sont en grève les responsables ont pillés la caisse , c 'est 10 millions par an pour ces pilleurs , ensuite 180 millions , les appelles d 'offres c 'est le même complice on gonfle le prix ni vu ni connu on se partage le surplus d 'argent et direction des banques paradis fiscaux de l 'océan indien.

6.Posté par poutyne le 22/06/2022 12:40

J'ai vu des travaux du conseil général appels d 'offres , des rénovations de rien du tout pour 320000€ c'est du vol et lapidation de l 'argent des contribuable ,
ça vaut pas plus 150000€.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes