MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - Le Département met le paquet sur la taxe tabac pour combattre les addictions chez les jeunes


Ce vendredi, le Conseil départemental a présenté sa nouvelle campagne de sensibilisation, d’information et de prévention contre les addictions. Une action centrée sur la jeunesse, qui portera un message nouveau "Refuse, résiste".

Par Charlotte Lebreton - Publié le Vendredi 28 Août 2020 à 15:47 | Lu 2323 fois

"Les addictions frappent en particulier les jeunes". C’est sur la base de ce constat que Cyrille Melchior dévoile ce vendredi, en compagnie de son équipe du Conseil départemental, et du docteur David Mété, la nouvelle campagne lancée par le Département. Une campagne pour lutter contre les phénomènes addictifs sur notre île. 

"Un véritable fléau"

Selon les chiffres de l’Observatoire Régional de la Santé, en 2017, plus de 2 jeunes sur 10 fumaient tous les jours, 1 jeune sur 20 consommait régulièrement de l’alcool, et près d’1 jeune sur 10 avait développé un usage régulier du cannabis.

"Il nous fallait intervenir sur ce véritable fléau", indique ce vendredi Jean-Marie Virapoullé. Le vice-président du Conseil départemental explique comment a été mis en oeuvre ce plan de communication à grande échelle : "le Département gère la taxe tabac, il en perçoit les recettes. J’ai proposé l’augmentation de cette taxe, une proposition adoptée à l’unanimité par l’ensemble des collègues du Département. Mais nous avons assorti à cette décision la volonté d’investir une partie de ces recettes dans la prévention des addictions. C’est de là qu’est née cette campagne de prévention"

Une campagne en lien avec les professionnels

Le projet de communication porté par le Département a été conçu en lien avec les professionnels, et notamment grâce à l’implication du docteur David Mété, chef du service d'addictologie du CHU Félix Guyon et président de la fédération régionale d'addictologie de la Réunion. "Je suis extrêmement heureux d’être là aujourd’hui, parce que de telles campagnes restent malheureusement bien trop rares", rappelle-t-il.
 
Le docteur Mété souligne l’importance de la communication et de la prévention autour des comportements addictifs, encore plus quand il s’agit de la jeunesse. "Les addictions démarrent dans 80% des cas à l’adolescence, avant 18 ans", rapporte-t-il, en mettant en garde contre les nouvelles tendances de consommation qui émergent chez les jeunes. "À la Réunion, on avait l’habitude de l’alcool, du tabac, du zamal, de l’utilisation détournée des médicaments. Aujourd’hui, les choses sont bouleversées"

Le docteur Mété évoque notamment le danger de ces nouvelles drogues, qui circulent de plus en plus, et ce même dans les établissements scolaires : ecstasy, cocaïne, nouvelles drogues de synthèse. "Des jeunes décèdent aujourd’hui. Il est urgent de réagir", alerte-t-il. Il salue dans le même temps la nouvelle campagne de prévention, même si "malheureusement en ce moment toute l’attention des services de santé est consacrée au Covid"

"Une campagne 100% locale, innovante, pour parler aux jeunes"

Le Département insiste ce vendredi sur la particularité de sa nouvelle campagne : "100% locale, innovante, avec un spot qui met en scène une personnalité connue de nos jeunes réunionnais, Gary Techer". Le spot vidéo, révélé lors de la conférence de presse, a été conçu pour toucher la sensibilité des adolescents, avec des influences urbaines et numériques (cinéma, animation japonaise, parkour).

La nouvelle campagne de communication du Département sera diffusée dès le 14 septembre sur les supports traditionnels (spot télé, affiches). Et, dans le but de toucher les jeunes et leur entourage, elle sera également relayée sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram). La collectivité indique réfléchir à communiquer, pour ses prochaines opérations, sur TikTok, le réseau social populaire auprès des plus jeunes. 

En attendant de découvrir le spot dans son intégralité, en voici le teaser :







1.Posté par Rhum des îles le 28/08/2020 15:55

Ok le tabac tue . Mais on entend pas qu'il tue ds les accidents de route , ds les scènes de ménage, après les sorties de nuit . Alors que fait on pour taxer davantage les alcools.

2.Posté par Bambino le 28/08/2020 16:54

"le Département gère la taxe tabac, il en perçoit les recettes."

Ben voilà, lu la tout dit.

*

1 Rhum des îles
Ou la bien causé !

3.Posté par Veridik le 28/08/2020 17:28

Apparemment le tabac tue plus que LA Covid

Que fait on pour l'interdire ?

4.Posté par DOGOUNET le 28/08/2020 18:11

Les "incivilités" vont augmenter: cambriolages, vols, mendicité agressive... Et Simplet-de-la-Source qui va s'en étonner !

5.Posté par klod le 28/08/2020 18:34

t'as pas une clope , dalon ?

6.Posté par Grosminet le 28/08/2020 18:53

C'est bien de reconnaître le phénomène...nous avons une jeunesse en perdition, pour beaucoup souhaitant vivre déjà à 10-12 ans des aides sociales...
Les politiciens ont failli et on récolte aujourd'hui ce qu'ils ont semé comme mauvaise herbe depuis l'élection de Mitterrand...
On ne pouvait plus rien faire et ceux qui osaient, souvent devaient faire machine arrière devant les hostilités de syndicats ultra politisés tel la CGT...
Aujourd'hui il nous reste nos yeux pour pleurer et une augmentation conséquente du prix du tabac et des alcools est nécessaire...
Selon moi il faudrait tripler les prix...
Tant pis pour les adics....

7.Posté par Mam' Lucie le 28/08/2020 20:02

"J’ai proposé l’augmentation de cette taxe,..."

Évidement qu'en mettant les jeunes et les méfaits du tabac en avant, on a le droit de TAXER sans problème !
Le tout bien mis en forme et décoré par une petite vidéo, et le tour est joué !

Ne serait-ce pas qu'une petite manœuvre pour faire rentrer des sous, avant un contrôle fiscale par exemple, là où il en manquerait parce qu'ils se seraient évaporés bizarrement on ne sait pas encore comment ni où ....???

8.Posté par LAMPION le 28/08/2020 20:10

Qui se souvient, ce qui était taxé avant la taxe sur le tabac;; La vignette verte sur l'automobile, disparue en 98. VIGNETTE ,dont la valeur etait fixé par le département.

9.Posté par Max le 28/08/2020 21:16

Le Département peut il aussi affecter une partie des crédits sur la prévention des accidents domestiques, Chez l’enfant le nombre de décès est bien supérieur à la norme nationale

10.Posté par Mort de rire 😂 😂 😂 le 28/08/2020 21:46

Le tabac fait près de 73.000 morts par an en France, l'alcool plus de 43.000 !!! 😶 Alors bien sûr, le COVID à côté, il fait un peu minable. 😂
D'autant plus que les remèdes existent, il suffit d'arrête de fumer ou/et de boire... 😊 👍

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes