MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - La transition écologique, "fil conducteur" du Département en 2021


​La fin de l’année sonne l’heure des OB pour les collectivités territoriales. Ce mercredi, au tour du Département de dévoiler les grandes lignes de son action pour l’année qui vient.

Par Samuel Irlepenne - Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 2 Décembre 2020 à 17:21 | Lu 1075 fois

Le Conseil départemental de La Réunion a présenté ce mercredi matin ses orientations 2021. Déchargé de sa mission de « guichet » en faveur du public RSA cette année, le Département a enfin pu envisager un exercice budgétaire avec plus de manoeuvre financière, malheureusement impactée par l'inattendu Covid. 

Le Département aborde ces orientations budgétaires 2021 dans une atmosphère "sereine" grâce à une atmosphère financière "saine", confirme Jean-Marie Virapoullé. "Il n'y a pas beaucoup de collectivités à La Réunion qui sont dans ce cas", compare le vice-président en charge de l'action sociale. "Si le Département avait eu à prendre en charge ce RSA dans le contexte économique et sanitaire actuel, les finances du Département auraient coulé", assure-t-il. 

5000 R+ attendus d'ici avril

Véritable bouffée d'oxygène pour la collectivité départementale, cette recentralisation permettra à cette dernière de s'impliquer "fortement" dans sa politique de solidarité mais aussi de relance économique. Sur l'action sociale, le Département va lancer le R+, un dispositif qui permet de cumuler les revenus de sa nouvelle activité sans que le RSA ne soit coupé. Ce R+ sera amplifié l'année prochaine, entrevoit le Palais de la Source. La montée en régime est déjà probante avec 900 contrats déjà signés.

"Notre objectif est d'en signer 5000 à l'horizon avril 2021", envisage Jean-Marie Virapoullé. Un accompagnement plus poussé sera également proposé aux bénéficiaires du RSA qui souhaitent créer leur entreprise.

Le coeur de mission du CG974 est naturellement reconduit et renforcé, prévoit Cyrille Melchior à l’heure de partager sa feuille de route à ses collègues au sein de l’hémicycle.

L'urgence Covid s'inscrira dans la durée

"Dès le mois de mars, le Département a su réagir avec la mise en place d’un plan de Solidarité et d’Urgence Sociale visant à venir au secours des populations fragilisées. Paniers alimentaires, distribution de masques, aide exceptionnelle aux petites retraites, mise en place d’un plan tablette dans les collèges, ce sont autant de mesures d’urgence efficaces qui ont participé au vaste élan de solidarité qui s’est créé durant la phase de confinement. Nous avons la responsabilité d’inscrire cet engagement dans le temps long", consolide le président de la collectivité territoriale. 

Ainsi, le Plan départemental de relance économique et sociale validé en juillet dernier pour un budget de 570 millions d’euros continue d’irriguer l’action sociale dans les communes dans ce contexte inédit de l’année 2020 et sera "amplifié" en 2021.

Cyrille Melchior égrène la liste des secteurs qui seront au coeur des préoccupations : le monde économique - les professionnels du BTP en particulier - à travers un plan d’investissement massif, le monde agricole avec un soutien renforcé dans le cadre du Plan AgriPéi2030, les populations les plus vulnérables avec de nouvelles mesures d’accompagnement social (notamment en lien avec le plan de lutte contre la pauvreté) ou encore l’amplification de l'aide à l’amélioration de l’habitat afin que davantage de ménages puissent en bénéficier. Enfin, un nouvel élan sera donné à l’aide alimentaire avec la mise en place du chèque d’accompagnement personnalisé.  

Le vert sera "le fil rouge des orientations budgétaires 2021"

Le spectre de l’aide à la personne n’oublie pas les séniors et les personnes porteuses de handicap avec le soutien dans la création des Maisons d’accueillants familiaux (MAF ), l’appui en direction des aidants avec une offre de répit élargie tant à domicile qu’hors domicile mais aussi l’accentuation de la formation dans les métiers d’aide à la personne. 

Au titre de l’aide sociale à l’enfance cette fois, notons le souhait de l'institution de diversifier l’offre dans les structures d’accueil et d’hébergement, conformément à la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance. 

Cyrille Melchior promet de faire de la transition écologique et solidaire "le fil rouge des orientations budgétaires 2021 de notre collectivité". A ce titre, l’année 2021 sera l’année de mise en œuvre pleine et entière du plan de transition écologique et solidaire. Et quoi de mieux que de commencer par donner l'exemple. Le Conseil départemental tentera lui-même de réduire son empreinte carbone en prévoyant le "verdissement du parc automobile en favorisant les véhicules consommant peu d’énergie fossile". 
Vidéo - L’arbre solaire, l’énergie propre made in Réunion

"Plusieurs mesures emblématiques illustrent ainsi cette démarche exemplaire et responsable. Je citerai le plan Negawatt qui vise à faire du Département une collectivité à énergie positive d’ici 2023. Je citerai le plan 1 million d’arbre et le projet « Bois d’Kartié » qui sont deux initiatives complémentaires visant à reboiser nos forêts ainsi que nos quartiers, à travers des actions de replantations impliquant les populations des quartiers ainsi que des collégiens", affirme le président Melchior.

"Je sens un véritable intérêt pour toutes ces initiatives qui visent avant tout à contribuer à protéger notre planète, et notre Humanité. Nous devons être conscients de cette réalité. Nous sommes à l’aube d’immenses bouleversements climatiques, et environnementaux. La crise Covid-19 que nous traversons actuellement nous a rappelé de façon extrêmement violente combien cette humanité est fragile. Soyons humbles face à cette nature nourricière, protectrice, vivifiante mais qui peut aussi devenir dévastatrice", plaide-t-il en faveur d’une prise de conscience. Aux collectivités de montrer l’exemple.

Vidéo : Samuel Irlepenne




1.Posté par DOGOUNET le 02/12/2020 18:30

ENKOR un amiz-kouyon dont Simplet-de-la-Source a le secret... Son "Humanité" y fé pitié !

2.Posté par travis le 02/12/2020 21:33

AHAHAHHAHA quelle blague ce type...

Le département est éclairé plein feu tous les soirs alors qu'il n'y se passe rien...
Donne le bon exemple !

3.Posté par Habitant le 02/12/2020 22:00

La transition écologique, ça fait des années que c’est dans les discours ... ce que l’on souhaite en tant qu’habitants de La Réunion, ce sont des actes, celles qui nous changent notre vie et pas juste des machins symboliques histoire de dire qu’on a fait quelque chose!

4.Posté par Cloclo le 03/12/2020 06:39

On voit beaucoup de travaux sur les routes Départementales mais malheureusement peu de réalisations de pistes ou bandes cyclables. Peut-être pour le Département la bicyclette n'entre pas dans le champ de la transition écologique ?

5.Posté par Antipode le 03/12/2020 08:58

Certes l'automobile c'est 14% des émissions de gaz à effet de serre - cependant - l'alimentation carnée c'est 20 à 51% des émissions de GES !!!
C'est quoi "la raison" de ne pas s'attaquer de front à l'ensemble des causes mais de privilégier le secteur qui a le moindre impact environnemental et sanitaire bien qu'aux conséquences délétères et dont dont il est difficile de se passer et/ou de faire changer le parc pour de la motorisation électrique (et avec quelle énergie cette électricité) !? Autant c'est éthique, éducatif, sanitaire, écologique, santé de manger strictement végétarien (aucun produit animal) autant il est difficile de se passer de se déplacer et pire encore d'électricité ; et le bâtiment avec le béton sont les 3 autres secteurs les pires émetteurs !

6.Posté par Antipode le 03/12/2020 13:02

Habitant, Post 3 - l'écologie comme son pendant l'éthique, ça ne se délègue pas ; personne ne peut l'être à notre place ; manger strictement végétarien (aucun produit animal) afin de diminuer ton impact sanitaire et environnemental jusqu'à 70%, personne ne le peut à la place de chacun :)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes