MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - La maman de Vanina s'exprime à la fin du procès qui a condamné Ridai-Mdallah Mari


La maman de Vanina montre une nouvelle fois une grande force, comme durant ces quatre jours d'audience, à l'énoncé d'un verdict qui a reconnu Ridai-Mdallah Mari coupable du meurtre de sa fille.

Par R.Labrousse - Publié le Lundi 7 Février 2022 à 20:56

Après quatre jours d’audience interrompus par l’alerte rouge cyclonique, le procès de Ridai-Mdallah Mari s’est achevé ce 7 février par la condamnation de l’accusé à 30 ans de réclusion criminelle assortie d'une peine de sûreté de 20 ans mais aussi d’une rétention de sûreté.  

"La rétention de sûreté signifie qu’à la fin de sa peine, un collège d’experts devra se prononcer sur sa dangerosité. Et si sa dangerosité est avérée, il risque de voir sa peine prolongée et de rester en détention", précise Me Fabrice Saubert, avocat de la famille de Vanina Galais. 

Noëline Ferard, la mère de la victime, s’exprime à la sortie d’audience après un procès éprouvant qui, à cause des conditions cycloniques jeudi et vendredi, s'est tenu sur deux semaines. 

"Je regrette que, pendant ces quatre jours, il n’y a pas eu d’association représentant la lutte contre les violences faites aux femmes", a-t-elle immédiatement déploré tout en ne retenant finalement que l’essentiel : que la mémoire de sa fille perdure ainsi que toute l'éducation qu'elle lui a inculquée. 

"C’est grâce à Vanina aujourd’hui qu’on est encore debout, moi, mes enfants et ma famille qui vient de Saint-Leu. C’est grâce à la force de nos ancêtres qui nous ont transmis de belles choses. Nos ancêtres n’étaient pas esclaves. Cétait des hommes libres qui sont devenus esclaves", évoque-t-elle, entourée de sa famille, dans la salle des pas perdus de la cour d’assises après une ultime journée d'audience marathon. 







1.Posté par M. Du Puit le 07/02/2022 22:18

Un procès qui s’achève mais ne ramènera la défunte. Vraiment je respecte votre courage et votre engagement dans toute cette épreuve Madame.

Il faudrait avoir la perpétuité aussi pour cette société qui a souhaité la réinsertion de l’individu dans de tel circonstance. Il est dérangé, il a déjà violé des gens, mais c’est pas grave faut le réintégrer, faire comme si que ça va. Les pouvoirs publics n’ont rien fait pour isoler ce type, au contraire il fallait qu’il se fonde dans la masse au dépend de celle qui s’en est approchée de trop sans le savoir. Quand est c’est que la vie des braves personnes innocentes comptera plus que celle des criminels ?

RIP

2.Posté par Le Jacobin le 08/02/2022 09:14

Si la Justice pouvait comprendre que l'on ne fera jamais l'éducation de son voisin.

Madame il vous faudra du courage pour prendre des distances avec ce drame, hélas vous êtes aussi emprisonnée dans vos émotions à vie.

Que dire d'autre que de partager votre douleur.

3.Posté par rabe le 08/02/2022 11:36

Où sont les associations des femmes qui combattent le féminicide.Où est l'UFR alors que c'était l'occasion d''entendre ces associations d'éduquer et conscentiser ceux des Kreoles qui sont encore dans le fénoir et qui se comportent comme des brutes féroces

4.Posté par Billy le 08/02/2022 17:14

RESPECT ET HONNEUR A VOUS MADAME POUR VOTRE CALME EST VOTRE SAGESSE PENDANT QUE VOTRE PEINE EST A PERPETE EST QUE SE PARASITE DE LA SOCIETE LUI S'ORTIRA FORCEMENT UN JRS .... CHERCHER L'ERREUR !!! VOTRE JOLIE FILLE REPOSE EN PAIX AVEC DES ANGES C SUR .....QUAND A LUI .... IL POURRIRA EN ENFER ... RDV DANS LES URNES EN AVRIL A SUIVRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes