MENU ZINFOS
Société

Vidéo - Elles mettent l'agriculture réunionnaise en lèr : "Travailler la terre, c'est le bonheur !"


La femme a entièrement sa place dans l'agriculture à La Réunion. C'est le message que souhaitaient faire passer les membres de la Commission des agricultrices de La Réunion ce mardi, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. Une profession encore très masculine même si de plus en plus de femmes n'hésitent plus à faire le grand saut, trouvant là un bon compromis entre amour de la terre et un moyen de s'épanouir professionnellement malgré les difficultés du métier.

Par SI - Publié le Mercredi 9 Mars 2022 à 12:00

C'est avec poésie que Préma Patché, récemment auréolée de deux médailles d'or au dernier Salon international de l'Agriculture lors du Concours général pour ses deux confitures banane-passion et papaye-vanille, a décrit l'agricultrice réunionnaise. "Les dames agricultrices sont des magiciennes. Nou lé des cheffes d'exploitation, nou okup papiers, marmay, bonomn... Et nou ariv à mener notre exploitation à merveille et avec de l'excellence", clame la Saint-Andréenne.

L'arrivée "en force" d'une nouvelle génération d'agricultrices ces dernières années a semble-t-il donné un coup de boost à la profession dans l'île, poursuit la confiturière : "Avant, la femme agricultrice restait dans l'ombre, c'était 'la femme de l'agriculteur'. Aujourd'hui, elles n'hésitent plus à prendre la lumière ou à dire ce qu'elles pensent". Même si beaucoup de choses restent à faire, poursuit Préma, notamment dans la représentativité des agricultrices "au niveau des instances, des syndicats ou dans les commissions".

"Travailler la terre, pour une femme agricultrice, c'est le bonheur"

Des femmes qui se lancent de plus en plus dans le travail de la terre, et qui n'ont pas froid aux yeux malgré les difficultés inhérentes à la profession, encore très masculine, c'est ce que constate Mireille Rivière, vice-présidente de la Commission des agricultrices (une émanation de la FDSEA). Pour elle, les agricultrices sont même "de plus en plus engagées". "Nou veu montrer ke nou lé là, ke nou existe (...) Nou peu avoir plusieurs casquettes mais mèm si nou lé fanm, nou peu être, entre guillemets, kom un boug".

Comme chez leurs collègues masculins, les agricultrices de l'île rencontrent pas mal de problèmes entre les aléas climatiques, les pertes de récolte, sans oublier la lourdeur administrative, avec en ligne de mire l'impossibilité pour la grande majorité des agriculteurs/agricultrices de pouvoir résider sur leurs exploitations. "Éloignées comme nous le sommes de nos exploitations, nous avons plus de responsabilités et de stress, avec la hantise de perdre notre production par malveillance ou autre. Mais nous aimons notre métier, il y a beaucoup de plaisir derrière. Travailler la terre, pour une femme agricultrice, c'est le bonheur", explique pour sa part Céliane Virassamy.





1.Posté par lavérité le 09/03/2022 16:23

a ter la d'autres font des enfants tant que tu en veux sans connaitre les pères , n'est ce pas la meilleure solution pour encaisser un salaire de "fonctionnaire" sans avoir de compte à rendre à personne plutôt que de suer au soleil pour faire pousser des légumes....

2.Posté par tantine le 09/03/2022 20:09

bravo !! elles font honneur à la réunion et à elles mêmes

3.Posté par Yab le 10/03/2022 08:02

Bravo à vous Mesdames qui produisez pendant que certaines ne sont que des productrices... de marmailles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes