MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - Écopâturage : Des cabris-jardiniers pour s'occuper du lit de la Rivière St-Denis


Le service environnement de la Cinor compte de nouveaux agents d'un genre un peu particulier. En effet, l'intercommunalité a fait l'acquisition de 15 cabris qui auront pour tâche principale de s'occuper des berges de la rivière Saint-Denis via l'éco-pâturage, une technique naturelle d'entretien des espaces verts. Une présentation en a été faite cet après-midi en présence d'écoliers.

Par SI - Publié le Lundi 19 Septembre 2022 à 15:26

En vogue depuis quelques années dans certaines collectivités de France hexagonale, l'éco-pâturage commence à faire des émules dans l'île. Un procédé ancestral qui permet une gestion naturelle des espèces végétales tout en restaurant la biodiversité de ces milieux. En effet, l'action des cabris permet d’endiguer le développement d’espèces envahissantes et favorise une plus grande hétérogénéité de la flore locale.

De plus, outre l'absence de nuisances olfactives et sonores, l'éco-pâturage est plus écologique que la tonte des espaces verts via des engins motorisés (suppression de l’utilisation d’huile et carburants des engins mécaniques) et des désherbants tout en permettant la tonte dans des lieux difficiles d'accès.

Enfin, l'éco-pâturage possède une dimension sociale et pédagogique, les endroits où il est mis en œuvre sont en effet des lieux d'échanges et de sensibilisation à la préservation de la biodiversité.

Pour la mise en place de ce dispositif, en expérimentation depuis avril dernier, une convention a été signée entre la Cinor et l'Association de pêche et de protection des milieux aquatiques des rivières du Nord (AAPPMARN). Outre la rivière Saint-Denis, la Cinor envisage de déployer ce dispositif d'éco-pâturage dans d'autres cours d'eau du Nord. Une expérience "qui mêle aussi bien tradition, souci de notre avenir et amélioration de notre cadre de vie", explique Maurice Gironcel, président de la Cinor, première collectivité de l'île à faire appel à ces jardiniers d'un genre nouveau qui se sont déjà occupés de près de 3 600 m2 d'espaces verts depuis avril.
 


Concilier ville urbaine et biodiversité

La maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, voit dans la mise en place de cet éco-pâturage un excellent moyen de lier environnement urbain et préservation de la biodiversité.

L'édile dionysienne souhaite en effet gommer l'image "ville-béton" du chef-lieu grâce à ce type d'initiative ou aux projets portés par sa municipalité. "Aujourd'hui, on retrouve des anguilles, des chevrettes ou des écrevisses dans la Rivière Saint-Denis et demain il y en aura beaucoup plus", prévoit-elle, "certaine" de récolter les fruits du travail "lancé aujourd'hui avec ces enfants et ces associations".





1.Posté par Vache á lait le 19/09/2022 19:48

Espérons que ces pauvres bêtes ne manque pas trop de sacs plastique.


2.Posté par ZaineS le 19/09/2022 19:52

Surveillez ces pauvres bêtes certains viendront se servir..... malheureusement.

Très belle initiative

3.Posté par Amen le 19/09/2022 21:50

Le saint esprit est descendu sur la cinor 🙏🏼

4.Posté par Freedom fighter le 19/09/2022 22:48

À renouveler sur l'île... 👍🏽

5.Posté par O.M le 20/09/2022 06:08

Les cabris des habitants de La Colline font déjà le boulot mais:
-il y a des jamblons qui vont tomber(écorces arrachées et feu au pied) et il faut les remplacer en protégeant les pousses des cabris
-les joncs et canne marronne repoussent de plus belle une fois etetees et si il y a peu d'eau les racines comme les capillaires colonisent la riviere et diminuent la surface d'eau. Sur les bords ça fait un faux terre plein mais ailleurs ça recouvre tout et les dernières pluies n'ont pas vraiment rétabli le lit.
-voire les Tilapias pour la concurrence avec les Bichiques

6.Posté par O.M le 20/09/2022 06:12

Il faudrait aussi mettre des plaques pour chars(fixées aux rives?) au radier en face du temple car très souvent des voitures restent coincées en traversant(1 après midi =3) et revoir les plaques de la passerelle.

7.Posté par elsa le 20/09/2022 07:13

Va falloir mettre un peu dans la ville entière alors. la ou zerbe y reste grand toute l'année. y compris dans ma rue.
facile de se montrer sur zinfo 974

8.Posté par Antipode le 20/09/2022 07:21

En espérant que ces collaborateurs ne seront finalement pas mangés ; merci pour cet initiative qui va dans le bon sens !

9.Posté par Nonspon Sorise le 20/09/2022 07:28

Un écosystème détruit par un eco pâturage ! Le monde est fou et tout le monde est content! Rien de plus dangereux pour une végétation que des cabris. Cette végétation doit certainement servir d'abri et de nourriture pour toutes sortes d'animaux, oiseaux entre autres. Les fleurs doivent être butinées par les abeilles qui sont, d'après des enquêtes récentes, en voie de disparition partout dans le monde. Levons notre verre à la destruction de la nature par l'homme pour nourrir son cabri! On voit, après, l'hypocrisie qui consiste à tout faire pour sauver l'oiseau Tuit Tuit. Vive l'absurdité !

10.Posté par Paysan le 20/09/2022 08:16

Belle initiative mais il faudrait les confier à des professionnels. Cela pourrait contribuer à des créations d’emplois. Sur place ou à emporter !
En passant, cela fait plus de vingts ans que j’ai fait cette proposition à mon maire et à son conseil municipal. Ils ont trouvé l’idée farfelue !!!
Il est vrai que les cabris ne votent pas !!!

11.Posté par Franky le 20/09/2022 08:38

Repas de fin d’année assuré à la cinor

12.Posté par ZaineS le 20/09/2022 10:58

@poste 10 c'est vrai hélas, les cabris non mais les moutons 🐑 oui.

13.Posté par Népomicenne hoareau le 20/09/2022 11:02

Exploitation du cabri par l'homme. Pas de convention collective, conditions de travail dégradées, très mal payés. Que fait l'inspection du travail ?

14.Posté par Lalala le 21/09/2022 19:53

Cette initiative est une aberration écologique et sanitaire. Je ne sais pas qui les a conseillé mais c’est du n’importe quoi. Écologiquement c’est l’inverse de ce qui est annoncé dans l’article. Sur l’aspect sanitaire en Afrique on lutte contre la mise en place de pâturages près des cours d’eau car le bétail a contaminé les eaux avec des bactéries fécales, ici il y a un idiot qui a décidé que ça serait une bonne idée et tous les moutons (cabris) suivent. Allez comprendre.

15.Posté par Antipode le 22/09/2022 05:39

Lalala, 15 cabris peut semble beaucoup effectivement, à mettre en rapport avec la surface dédiée à leur action ; le souci des contaminations c'est lorsque les animaux sont en montagne, en amont d'éventuels prélèvements d'eau pour la consommation ; pour ce qui est de l'écologie, que des herbivores mangent de l'herbe apparaît plutôt répondre à ce principe, à l'inverse d'utiliser des appareils à moteur-thermique, polluants, bruyants et dangereux pour la santé de tous, à commencer par celle de ceux qui les utilisent ; ce qui m'apparaît le plus problématique c'est, quel traitement des animaux lorsqu'ils auront fini de pâturer !?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes