Océan Indien

[Vidéo] Comores : Des gendarmes blessent par balles des lycéens

Mardi 21 Février 2017 - 11:16

Ce lundi, des gendarmes ont tiré à balles réelles sur des lycéens, quatre ont été touchés et un autre a été violemment molesté, à l’arrière d’un pick-up. Sur la vidéo, on peut voir une victime présentée comme un jeune lycéen qui se fait sauvagement et gratuitement frapper par les forces de sécurité. La scène, en plus d’être extrêmement choquante, montre la grande liberté que possèdent les autorités comoriennes et une réponse inappropriée contre les manifestants, écrit la presse locale.

Le déroulement des événements n’est pas encore connu, mais les radios de Moroni ont signalé que les tensions auraient commencé au moment où les gendarmes, à l’intérieur du lycée Saïd Mohamed Cheick, ont tenté " d’immobiliser " le proviseur. Alors des lycéens se seraient interposés " pour le défendre ". Les 4 élèves blessés par les tirs ont été évacués vers l’hôpital El Maarouf de Moroni. Aucun d’entre eux n’a le pronostic vital engagé.

Des réformes qui appellent à la manifestation

Ces tensions font suite à l’annonce du ministre de l’Education et de l’Enseignement qui envisage deux grandes réformes à la prochaine rentrée scolaire. Le gouvernement souhaite officiellement “améliorer la qualité de l’éducation et parvenir à rehausser le taux de réussite aux examens nationaux.” Concrètement, il veut créer une séparation plus significative entre les établissements privés et publics. Le ministre Abdou Mhoumadi a déclaré devant la presse comorienne que “Chaque professeur aura à choisir entre le privé et le public. Pas question d’enseigner dans les deux secteurs”.

L’objectif réel de cette première réforme est de mettre un terme à l’absentéisme des professeurs, particulièrement dans le secteur public, et de rationaliser le marché de l’emploi par le recrutement de nouveaux enseignants. La seconde réforme vise les programmes et l’organisation des systèmes scolaires et universitaires afin qu’ils soient plus conformes à ceux des pays qui accueillent les étudiants comoriens.

Ces réformes, qui devaient entrer en application assez vite, risquent d’être freinées par les derniers débordements des gendarmes contre les manifestants. 

Vidéo de Comores-infos : 

Lu 1447 fois



1.Posté par Vache à Lait le 21/02/2017 21:00

Est ce que Francois a prévu d'aller a son chevet ?

2.Posté par cmon le 22/02/2017 13:20

Absolument rien de mal.

3.Posté par On devrait s''''en inspirer le 22/02/2017 17:12

Les forces de l'ordre devraient, relativement s’entend, s'en inspirer. Au fait, avez-vous remarqué l'attitude des autres lycéens tout autour qui ne font rien pour défendre leur petit copain, notamment celui à la chemise blanche qui passe sans s'inquiéter de ce qu'il se passe. C'est-y pas la peur de se faire massacrer qui les poussent à rester de marbre ?

4.Posté par Maisnon le 20/04/2017 20:53

Bien fait pour ces petits cons
Plutôt petits sauvageons a dit ce pauvre ministre sans boules
Racailles fléau de la société
Irrécupérables
Quand on vous dit de leur donner l'indépendance aux Dom Tom
On a suffisamment de notre racaille en métropole pour se farcir celle du bout du monde où il parait que c'est la France!!! Du foutage de gueule tout simplement.
Laissez les se demmerder entre eux
De toute façon chassez le naturel il reviendra au triple galop.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues