MENU ZINFOS
Economie

Vidéo - Bernard Picardo brigue un 3e mandat à la tête de la Chambre de métiers


"On peut toujours dire qu'il manque à faire mais dire que rien n'a été fait, ce n'est pas une réalité". Les mots sont du président sortant de la Chambre de métiers et d'artisanat de La Réunion, Bernard Picardo, qui répond à ses détracteurs et qui brigue un 3e mandat à la tête de la chambre consulaire. Comme en 2016, il conduira la liste "La Réunion des artisans", où l'on retrouve de nombreux élus de la majorité sortante mais aussi de petits nouveaux. L'occasion pour le Tamponnais de faire un bilan de ces 5 dernières années.

Par SI - Publié le Vendredi 3 Septembre 2021 à 16:54

Vidéo - Bernard Picardo brigue un 3e mandat à la tête de la Chambre de métiers
Président de l'institution depuis 2010, Bernard Picardo a tenu en préambule à rétablir "quelques vérités" sur la situation passée et présente de la CMAR. "Disons les choses comme elles le sont : depuis notre prise de fonction en 2016, nous avons eu un mandat placé sous le signe d'une bonne gestion financière avec des comptes financiers équilibrés à chaque assemblée générale. Une gestion rigoureuse mais qui ne nous a pas empêchés de travailler avec l'ensemble de nos partenaires qui reconnaissent désormais notre place", se félicite-t-il.

Ce dernier pourra compter pour ce scrutin sur le soutien de ses plus fidèles alliés, en premier lieu la CPME d'Eric Leung ou encore la CAPEB de Cyrille Rickmounie, sans oublier ceux de Haroun Gany (son 1er vice-président), Marie-Pierre Lafosse-Rivière (1ère secrétaire adjointe du bureau des élus), Lilian Ringuin Velleyen (trésorier adjoint), Joseph Alidor (3e secrétaire adjoint) ou encore Cédric Daly (CPME).

Pour le président de la CPME Réunion, Eric Leung, "tout le travail qui a été effectué ce n'est pas de l'écume mais de l'action". "Au delà de la continuité c'est aussi de la confiance. Bernard est quelqu'un de confiance qui a travaillé sur énormément de dossiers de fond. Ce sont des sujets qui ne se voient pas dans l'immédiat car il faut prendre le temps de la réflexion", clame le patron de l'organisation patronale.

"Nous devons une prime au sortant qui n'a pas démérité", clame de son côté son homologue de la CAPEB, Cyrille Rickmounie, qui revient sur les critiques formulées par les adversaires de M. Picardo. "Je n'ai jamais vu une assemblée générale qui n'a pas été validée à l'unanimité et aujourd'hui on reproche à l'équipe sortante de n'avoir rien fait de bon. Des critiques formulées par des candidats qui siégeaient pourtant lors de ces AG", regrette-t-il.

"Lors de notre second mandat en 2016, l'ensemble des élus et moi-même avions pris plusieurs engagements : consolider les entreprises et les rendre plus compétitives, améliorer la protection sociale des artisans et de leurs familles, un travail plus poussé sur le numérique, plus de proximité entre la Chambre et les artisans, et enfin, travailler notre ouverture dans notre environnement régional", rappelle Bernard Picardo.

"Les artisans n'ont pas été oubliés"

Sur ces points, il assure que ses équipes n'ont pas démérité ces dernières années, même "s'il reste encore à faire". En revanche, il s'étonne des critiques de certains de ses adversaires sur un manque de proximité entre la Chambre de métiers et les artisans. "Durant cette mandature, nous avons rendu la Chambre plus proche de ses artisans que jamais avec la mise en place de la première CMA mobile de France mais aussi énormément de webinaires, de forums ou encore un partenariat plus poussé avec la CGSS. Cela s'est vu lors du confinement l'an dernier : malgré la fermeture physique de nos antennes durant cette période, les artisans n'ont pas été oubliés, bien au contraire. Désormais, quand un chef d'entreprise franchit les portes de la CMAR, il vient avec un problème et repart avec une solution", clame-t-il. Il ajoute : "J'entends des personnes dire que rien n'a été fait lors de cette mandature. On peut toujours dire qu'il manque à faire mais dire que rien n'a été fait ce n'est pas une réalité".

Pour prouver ses dires, Bernard Picardo tient à livrer quelques chiffres. Tout d'abord, sur le taux de pérennité des entreprises à 3 ans, qui est passé de 62% en 2016 à 73% aujourd'hui (pour les entreprises qui ont passé le cap des 5 ans, ce chiffre est passé de 48% à 59%). De même que pour le nombre d'entreprises inscrites dans le répertoire de la Chambre, qui est passé de 18 000 à 23 000 fin 2020, soit 5 000 entreprises de plus. Par ailleurs, le nombre d'emplois dans le domaine de l'artisanat est passé de 42 000 en 2016 à 50 000 l'an dernier.

"Ces cinq dernières années n'ont pas été de tout repos. Je prends pour exemple la crise des gilets jaunes ou l'épidémie de coronavirus. Lors du confinement l'an dernier et lorsque les établissements recevant du public comme nous étaient fermés, nous avons continué à travailler pour nos entreprises à travers nos outils numériques", rappelle le président sortant.

S'il est amené à rempiler pour un 3e mandat, Bernard Picardo et ses soutiens souhaitent effectuer un travail plus poussé sur la proximité avec plus de rencontres de terrain entre les élus et les artisans, proximité qui passera par le lancement d'une webtv. Le président-candidat souhaite dans le même temps poursuivre ses actions en matière de lutte contre le travail au noir et mettre en place une équipe d'ingénierie dédiée aux fonds publics.
 






1.Posté par Artisan Connecté le 03/09/2021 20:51

Se gausse devoir ce tapis mendiant, bref le soleil brille pour tous sur cette terre.

Bernard Picardo dit gros " Nounours " est à lui seul la faillite morale, faillite artisanale près des artisans, c'est moi je sais tout,un cumulard de première au niveau des indemnités .

Son V. Pdt Didier Mazeau est son associé dans ces élections consulaires, bonnet blanc, blanc bonnet.

Qui se ressemble ça semble !

Aidons, B. Picardo et l'équipe sortante à partir de la chambre de la chambre de métiers.

Le Triumvirat, Giraud Payet du NCER, Jean François Maillot du CSAPR, Hugues Atchy de la FNTI, le bon choix aux élections consulaires, voter du 1er au 14 octobre .

La 1ère entreprise de France et de Navarre c'est l'artisanat. C'est NOUS , le triumvirat.

2.Posté par Malik le 03/09/2021 21:51

Il aurait comme vice président ,hamilcaro ,lebreton, cerveau,doki tonon, plante,ou peu être patel...

3.Posté par komssameme le 04/09/2021 15:22

kikif avec l'IP zot' y rossemb' bien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes