MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Assises : "On dirait que c'est le diable transformé en vierge Marie"


Le deuxième jour du procès aux assises de Rachid S. s'est déroulé ce jeudi. Après les débats enflammés de la veille, l'audience était consacrée aux nombreux témoignages, dont un certain nombre en faveur de l'accusé.

Par - Publié le Jeudi 7 Octobre 2021 à 20:47

Cette journée a commencé par la lecture de l'expertise psychiatrique qui avait été faite lors du premier procès d'assises à l'issue duquel l'accusé avait fait appel de la décision. Par la suite, le procès en appel avait été invalidé par la cour de cassation pour un problème de procédure lié à l'oralité des débats, il n'en est donc pas fait référence lors des débats. Cette première expertise mettait en exergue que Rachid S. souffrait d'un trouble de la personnalité en mode paranoïde. Son discours apparaissait peu structuré et il faisait montre d'une grande instabilité affective. De plus, il semblait intolérant à la frustration et inversait toujours les rôles, c'était toujours lui la victime. 

"ll s'agit d'un besoin de se faire du bien en faisant du mal"

Une psychologue était ensuite entendue en visio. Elle notait chez l'accusé des tonalités perverses et paranoïdes, relevant un profil pervers narcissique et une absence d'empathie. "Il s'agit d'un besoin de se faire du bien en faisant du mal à autrui", explique t-elle à la cour. Il faut toujours dévaloriser l'autre. "Il décrit ses trois femmes de la même façon, des femmes de mauvaise vie. Comment interprétez vous cela ?", demande la partie civile. "Absolument, il inverse les rôles, il se vit comme ça", répond la psychologue. Particulièrement agacé, l'avocat de la défense fait remarquer au témoin que l'accusé est présumé innocent, qu'elle part du principe qu'il a commis les faits alors que ce n'est pas prouvé.

"Je l'ai récupérée en miettes, en morceaux et ses enfants aussi"

Toujours en visio, la soeur de la victime témoigne de l'état dans lequel elle l'a recueillie quand elle s'est enfuie de La Réunion : "Je l'ai récupérée en miettes, en morceaux et ses enfants aussi. Tout la faisait sursauter. Heureusement qu'elle fait confiance à la vie, pas aux institutions. Cela fait 6 ans que ça dure, on aimerait bien que ça s'arrête pour qu'on puisse se reconstruire", indique-t-elle à la cour. "On dirait que c'est le diable transformé en vierge Marie ! C'était lui le maître et elle l'esclave", explique ensuite une ancienne voisine du couple qui témoigne à la barre.

Rachid S. fond en larmes en voyant son fils en visio

Pour autant, tout ne sera pas négatif pour l'accusé lors des débats du jour. Sa soeur et son fils seront tour à tour invités à témoigner, à la demande de la défense. Rachid S. fond en larmes en voyant son fils en visio. Ils décrivent l'accusé comme un homme gentil et incapable, selon eux, d'avoir fait ce qui lui est reproché. Ils indiquent être en contact avec lui depuis qu'il est incarcéré. Sa soeur expliquera qu'elle ne comprend pas pourquoi la victime restait avec son frère si elle était maltraitée alors qu'il voulait la quitter pour une autre femme. 

Le dernier jour de ce procès en appel aura lieu ce vendredi. La partie civile, l'avocate générale ainsi que la défense auront la parole avant que les jurés ne partent délibérer pour décider de la peine de Rachid S. Il avait été condamné en première instance à 30 ans de réclusion criminelle, et risque la réclusion criminelle à perpétuité. 



Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Alaza le 08/10/2021 17:10

Scuze a moin mai rale sa don est assume ta conerie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes