MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - ​Une discussion franche sur l'octroi de mer peut avoir lieu, encore faut-il que les élus le veuillent


La situation financière des ménages étranglés par la montée des prix remet sur la table la sempiternelle question de l’utilité de l’octroi de mer. Le ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer Gérald Darmanin a donné rendez-vous, encore faut-il que les élus locaux se saisissent de cette fenêtre de discussion.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 8 Juillet 2022 à 15:49

Le candidat Macron avait ouvert la porte à une franche discussion sur l’octroi de mer, son ministre Darmanin confirme que la question peut être inscrite à l'agenda politique. 

Une question qui s'apparente à un véritable casse-tête tant elle a été débattue et fait l'objet de nombreux rapports.

Un peu comme un outil, une taxe demeure un levier qui répond à un ou plusieurs objectifs, comme le sous-entend le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer. La suite appartient aux élus. Il propose donc de remettre sur le tapis ce sujet si toutefois les élus locaux venaient à réclamer cette franche discussion. 

Cette question, le candidat Emmanuel Macron se l’est déjà posée bien avant d'être réélu

"Dans la campagne présidentielle, le président de la République a proposé de pouvoir imaginer un dégrèvement sur certains produits avec les collectivités pour l’octroi de mer, notamment pour lutter contre l’inflation, pour lutter contre la vie chère. C’était une proposition. Maintenant que le président de la République est élu, que son gouvernement est formé, comme on l’a évoqué avec la présidente de Région et comme on l’évoquera avec chacun des présidents de collectivité et chacun des parlementaires - car c’est une disposition législative - nous devons voir d’abord si cette possibilité a du sens partout ! Il faut éviter de penser que La Réunion doit avoir la même législation que la Martinique, que Mayotte ou que l’Hexagone. La différenciation demandée par la présidente de Région est de bon sens et nous la porterons évidemment à Paris. Et voir éventuellement quels seraient ces produits et ces compensations", entrevoit Gérald Darmanin qui a tout de même souligné que la douloureuse n'a pas été prise au hasard.

Comment les collectivités pourront faire sans ?

"L’octroi de mer est aussi un impôt qui a été inventé pour protéger la vie économique locale des territoires ultramarins, sous forme de barrière douanière qui fonctionne souvent très bien et qui permet de développer l’économie locale plutôt que de subir une concurrence", ajoute-t-il pour contrebalancer la tentation de tout remettre en cause sans fondement. 

Le ministre a avancé de façon prudente sur le sujet puisque, juste avant son intervention, la présidente de Région rappelait que l’octroi de mer représentait une manne plus que substantielle pour sa collectivité, 85 millions d'euros tout de même. "Vous voulez qu'il n'y ait plus de route à La Réunion ?", a répliqué Huguette Bello en pensant à ce que donnerait le budget de la Région sans cette taxe. Et elle n’est pas la seule à le penser puisque les maires en dépendent grandement, puisque le produit de cette taxe abonde à hauteur de 360 millions d’euros les caisses de nos 24 communes.

"Après, il y a les choix politiques..."

"La présidente de région a raison de dire que pour faire fonctionner les services publics, il y a des impôts. Il ne faut pas entrer dans la démagogie qui consiste à dire qu’il suffirait de supprimer les impôts (...) Après, il y a des choix politiques qui sont faits selon les convictions politiques de chacun, où est-ce qu'on met les dépenses par rapport aux recettes, mais ça c'est un débat politique. L’octroi de mer est un impôt qui va dans les caisses des régions mais aussi des collectivités locales, dont les communes - c’est très important - pour faire fonctionner le service public. Si nous devions modifier d’une manière ou d’une autre l’octroi de mer, il est évident que l’Etat se tiendrait aux côtés des collectivités pour pouvoir le faire sans que le service public ne soit touché", en prend-il l'engagement.

Sur des images de Samuel Irlepenne





1.Posté par kouille en barres le 08/07/2022 17:24

"Si l’UE était ce qu’elle prétend être, c’est-à-dire un lien de solidarité entre les pays qui la compose, aurait-elle accepté tous les compromissions et les désaveux qui se sont produits. Quand la Belgique renouvelle son aviation militaire, choisit-elle des Rafales Français ?
Non elle achète des F16 ou des F35 Américains. Idem pour la Pologne ou l’Allemagne. Quand l’Australie renonce, sous la pression des USA, au contrat signé de longue date pour l’achat de sous-marins Français et choisit à la place du matériel fourni par l’oncle Sam, que dit l’UE ? …Rien !
Que font les Européens quand la France s’engage au Mali pour protéger la vie et les valeurs de l’occident ? Ils approuvent mais ne font rien.

En parallèle, le déficit budgétaire de notre pays s’est accru d’année en année. La dette publique française est remontée à 114,5% du PIB au premier trimestre 2022.
L’endettement public de la France a franchi la barre des 2900 milliards d’euros.

L’Allemagne qui dégageait jusqu’alors des excédents budgétaires, a affiché un déficit de 4,3% en 2020 et 2021. En France, le déficit public a atteint 9,2% du PIB en 2020.

La réapparition de l’hyperinflation, fait inédit depuis les années 70, change complètement la donne car si la France redoute par-dessus tout le chômage, qu’elle combat assez mal au demeurant, l’Allemagne, elle, a une peur bleue de l’inflation."

vous voulez qu'ils s'occipent de l'economie ,? autant demander à Massicot....

2.Posté par Vache à Lait le 08/07/2022 17:27

Il faudra dégraisser les collectivités…

3.Posté par Autonomiste réunionnais le 08/07/2022 17:38

« Il faut éviter de penser que La Réunion doit avoir la même législation que la Martinique, que Mayotte ou que l’Hexagone. La différenciation demandée par la présidente de Région est de bon sens et nous la porterons évidemment à Paris. »
Gérald Darmanin.

Effectivement, il est grand temps que la Reunion avance et sorte de cette idée ancienne et ridicule de « rattrapage » avec la France hexagonale ou de faire un copier/coller avec les Antilles.

La Reunion soit s’inventer et trouver sa propre voix et ses propres solutions institutionnelles aux nombreux problèmes sociaux économiques récurrent que nous subissons depuis 1946.

Cela fait plaisir de voir un ministre qui connaît à ce point là ces dossiers.
Les rageux critiques mais ne proposent jamais rien.
Il est facile et rapide de couper un arbre mais bien plus difficile et long d’en faire pousser un.

4.Posté par Pascale le 08/07/2022 18:13

MDR comme s'ils vont un jour supprimer cette taxe coloniale (en tout cas pas de mon vivant) qui au passage a été renouvelée et augmentée... pour que Mme Bello puisse jouer à mère Theresa :)

5.Posté par Caroline le 08/07/2022 18:44

Effectivement l octroi de mer abonde le budget des collectivités de l ile. Très utile pour développer le clientèlisme exacerbé pour se faire réelire et hélas pas pour faire des routes...
Les communes métropolitaines n ont pas cette manne financière cela ne les empêchent pas d evoluer.
A noter que les ratios de leurs effectifs sont bien moindre qu a la Réunion.. Normal ces collectivités n embauchent pas à tour de bras des copains et des coquins.

6.Posté par politiciens locaux taxeurs le 08/07/2022 20:26

la vie chère c'est à cause d'eux
Région et communes s'engraissent sur notre dos
protéger la production locale avec octroi de mer c'est menteur sur des tas d'articles !!!!!!

7.Posté par titi45 le 08/07/2022 22:11

Il faut pas que nous regrettons plus tard 🙀

8.Posté par Cassepapaye le 08/07/2022 22:46

J'aimerais préciser à Mme Huguette que les travaux routiers sont, en principe, financés par le fond routier (s'il s'appelle toujours comme ça ?) alimenté par les taxes sur le carburant.

9.Posté par TeamR2 le 09/07/2022 03:02

commencez à réduire les dépenses inutiles des collectivités... les frais de bouches, les voitures utilisaient en tant que voiture de fonction, les primes mensuelles rajouter en plus des salaires, ect...

10.Posté par Lucide le 09/07/2022 11:02

Comment font les communes en métropole sans octroi de mer ? Les élus métropolitain se bougent le cul et bossent réellement pour leur population.

Contrairement à la Réunion où les élus attendent tranquillement que les caisses se remplissent toutes seules. Argent qui sera utilisé pour préparer leur réélection et donner des ti contrats aux lèches culs qui les suivent.

11.Posté par Alors ? le 09/07/2022 15:27

En métropole (j’y ai vécu 6 ans), j’ai vu des communes bien entretenues avec un minimum de personnels … sans bénéfice de octroi de mer, où même les panneaux de signalisation étaient nettoyés au Karcher !
De retour dans l’Est où il y a pléthore de personnels, grâce à l’octroi de mer, les communes sont sales, bâtiments mal entretenus et déficits budgétaires réguliers.
Cherchez l’erreur !
Au lieu de toujours quémander auprès de l’Etat, les élus de tous bords devraient dire quelques vérités à la population car on va droit dans le mur. Aidée par les
Nupes anti tout qui flattent cette attitude d’assistés, tout en se prévalant d’un orgueil … au nom du peuple réunionnais.
Et d’année en année, nous descendons d’une marche supplémentaire…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes