MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - ​Sébastien Lecornu : "La Réunion n’est pas oubliée"


​Sébastien Lecornu vient d’entamer ses trois jours de visite à La Réunion. Le ministre des Outre-mer commence par la ville du Tampon ce dimanche après-midi, un territoire agricole durement touché par Batsirai.

Par Samuel Irlepenne - Ludovic Grondin - Publié le Dimanche 13 Février 2022 à 15:46

Première escale ce dimanche au Tampon pour Sébastien Lecornu. Le ministre des Outre-mer vient de recevoir un accueil républicain dans la cour de l’Ecole primaire de Bois-Court à la Plaine des Cafres. 

Le ministre a été accueilli par le maire André Thien Ah Koon, la députée de la 3ème circonscription Nathalie Bassire, la sénatrice Viviane Malet, le député européen Stéphane Bijoux mais aussi l’adjoint Jacquet Hoarau ou encore Bachil Valy, vice-président de la Casud et référent LREM à La Réunion.

Le ministre venait de survoler le Tampon où il a pu avoir un aperçu des dégâts occasionnés par le cyclone Batsirai. Une mise en perspective qui augure de la prochaine séquence consacrée aux pertes agricoles. Cette venue, maintes fois reportée en fin d'année 2021, s'inscrit aussi, depuis le passage du cyclone, dans un moment de solidarité nationale qui devrait se traduire par des annonces gouvernementales au cours de son séjour.

"On a mis beaucoup sous le quinquennat d’Emmanuel Macron"

"Malheureusement, on voit bien que le réchauffement climatique va faire que nous allons avoir de plus en plus de phénomènes de ce type ou alors de plus en plus violents. (…) On a toute une culture de la prévention importante, il faut que l’on mobilise beaucoup plus de moyens. On a mis beaucoup sous le quinquennat d’Emmanuel Macron. Et quand je dis à Paris qu’il faut regarder l’Outre-mer pour les formidables opportunités qu’elles portent mais aussi pour les risques nouveaux qu’elles peuvent transporter, eh bien là on le voit bien", affirme Sébastien Lecornu qui promet des annonces plus détaillées et techniques au fil de son déplacement. 

"Les agriculteurs ont payé un tribut important qui ne va pas être sans incidence sur le coût de la vie. (...) Si je suis venu aujourd’hui c’est aussi pour témoigner de la solidarité de l’ensemble du pays. La Réunion n’est pas oubliée dans cette partie du monde",  évoque-t-il aux côtés d'une habitante du Tampon qui le remercie d'avoir cette pensée.

Jusqu’au mardi 15 février, le ministre a prévu de saluer l’engagement des personnels mobilisés pour faire face au cyclone Batsirai. Ce déplacement sera l’occasion de "rappeler l’engagement de l’État pour la santé, la sécurité des Réunionnaises et Réunionnais, et la relance économique du territoire", a ainsi programmé la délégation ministérielle quelques jours avant son arrivée.








1.Posté par Robinson974 le 13/02/2022 16:35

Cher ministre. Vous êtes en campagne pour emmanuel Macron au frais du contribuable ? C'est économique d'attendre pour annoncer officiellement qu'il est candidat. J'espère que les Réunionnais et reunionnaises feront un vote utile aux prochaines élections. Tout sauf macron svp.

2.Posté par Kescequil faux pas raconter ! le 13/02/2022 16:37

A chaque semaine le passage d'une catastrophe.


"Malheureusement, on voit bien que le réchauffement climatique va faire que nous allons avoir de plus en plus de phénomènes de ce type ou alors de plus en plus violents. (…) On a toute une culture de la prévention importante, il faut que l’on mobilise beaucoup plus de moyens. On a mis beaucoup sous le quinquennat d’Emmanuel Macron. Et quand je dis à Paris qu’il faut regarder l’Outre-mer pour les formidables opportunités qu’elles portent mais aussi pour les risques nouveaux qu’elles peuvent transporter, eh bien là on le voit bien", affirme Sébastien Lecornu


Un ramassis de connerie !


Il sait c'était le dernier cyclone ?


On a toute une culture de la prévention importante,... 😁

qu’elles portent mais aussi pour les risques nouveaux qu’elles peuvent transporter, eh bien là on le voit bien
🙊

3.Posté par Qu''''on voit le 13/02/2022 18:03

S'il dit ça c'est que la réunion est tellement insignifiante aux yeux de la métropole qu 'elle est oubliée justement.
Quel mépris.

4.Posté par Veritas le 13/02/2022 18:13

Alors créoles la fait sont zako comme d'habitude avec la vanne samousa ek bonbon et la danse maloya.
L'aéroport
Macro un jour macro toujours.

5.Posté par ANTI Z. le 13/02/2022 20:13

les lécheurs sont de sortie. Bienvenu (…)..

6.Posté par C est sur... le 13/02/2022 21:24

C est sur.. la reunion n est pas oubliee...
Avec pas an 58 millions d'euros donné par le contribiable qui travail au profit de ceux qui ne foutent rien et qui picoles...
Merci l'état...

7.Posté par Qu''''on le voit le 13/02/2022 23:37

Il ne devrait pas parler de la réunion qu'on oublie ou pas .Il veut donner de l'importance alors qu'on a pas a donner de l'importance à la réunion .c'est un département français comme les autres avec ses spécificités .

Il ne devrait pas parler aux réunionnais comme a des enfants : écoutez bien votre préfet !lors du cyclone.

Quelle condescendance et dédain .Les votes approchent alors...

8.Posté par Romuald le 14/02/2022 15:45

Toute la clique de droite et alimentaires associés est là pour faire le tas.
On a l'habitude ! Toujours ces relents de politique néo-coloniale avec le grand chef blanc venu passer la pommade et le bann béni-oui-oui qui se foutent de son speech comme de leur première chemise et attendent le plus important : l'apéro et le repas offert pour acheter leur présence !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes