Social

Vers une fusion "la plus large possible" des aides sociales

Une "intégration la plus large possible" des minima sociaux "augmenterait les bénéfices" du futur revenu universel d’activité (RUA), précise une note mise en ligne samedi par le ministère des Solidarités et de la Santé.

Dimanche 10 Novembre 2019 - 10:14

La ministre Agnès Buzyn tente de convaincre sur l'importance de la mise en place du RUA
La ministre Agnès Buzyn tente de convaincre sur l'importance de la mise en place du RUA
Une note mise en ligne hier par le ministère des Solidarités et de la Santé dévoile l’avancement des discussions sur la réforme des aides sociales évoquée pour la première fois en septembre 2018 par le président de la République Emmanuel Macron. Cette note privilégierait une fusion la plus large possible des multiples aides sociales existantes.

Censé voir le jour d’ici 2023, le RUA doit intégrer les actuels RSA, prime d’activité et allocations logements ainsi que d’autres allocations comme l’AAH (pour le handicap), l’Aspa (plus connu sous son ancienne appellation : minimum vieillesse) ou encore l’ASS (chômeurs en fin de droits). 

En juin dernier, le gouvernement avait annoncé la tenue d’une consultation publique qui devait être ouverte du 9 octobre au 20 novembre sur le site consultation-rua.gouv.fr

Cette plateforme de consultation a pour objectif de donner la parole aux citoyens, "pour voter, vous exprimer et construire ensemble le futur Revenu universel d’activité". 5 questions guidaient le citoyen dans ses propositions pour améliorer le système : 
À qui le Revenu universel d’activité devra-t-il s’adresser ?
Comment devra fonctionner le Revenu universel d’activité ?
Comment lutter contre le non recours ?
Comment encourager la reprise d’activité pour ceux qui le peuvent ?
Le RUA devra-t-il s’adresser aux moins de 25 ans ?

Vers un système d’aides sociales plus lisible et capable de faire régresser le taux de non-recours

La démarche de l’exécutif repose sur le constat qu’"il faut d’urgence refonder un système de protection sociale devenu dangereusement illisible pour nos concitoyens", constatait Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.

Le système actuel est en effet constitué d’une dizaine de minima sociaux et d’aides sociales diverses (RSA, APL, prime d’activité, ASS, AAH, etc.) avec chacun des règles différentes qui le rend peu compréhensible et favorise le non-recours aux aides sociales. 

Cette concertation nationale placée sous la responsabilité de Christelle Dubos sera menée jusqu’à la fin de l’année 2019 par Olivier Noblecourt, Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté avec les associations, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux. 

Un projet de loi sera déposé en 2020 pour la mise en place de cette réforme.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2769 fois




1.Posté par DURAND le 10/11/2019 10:30

un grand menage doit etre effectué et simplifier le systeme avec des contrôles efficaces .
*

2.Posté par Pascale le 10/11/2019 12:25

Inadmissible!!!! surtout pour les bénéficiaires de l'aspa ou de l'aah... on ne choisit pas d'être handicapé et surtout pour l'aspa c'est la porte ouverte a la suppression du minimum vieillesse... il faudra bientôt travailler toute sa vie!!!

3.Posté par Isis le 10/11/2019 12:44

@ 1 Oui, surtout concernant les élu(e)s et les parasites de l'humanité (les plus nanti(e)s) qui mettent leur argent dans les paradis fiscaux. Car ce ne sont pas les plus pauvres bénéficiaires de ces minimas sociaux qui sont les plus voyous !

4.Posté par Niamaste le 10/11/2019 13:01 (depuis mobile)

Absolument!!!!lorquon traite les dossiers de bourses très très souvent les familles avec 4 etaudela touchent plus qu'un salarié lambda.stomacher la plupart du temps entre le cumul des prestations ils savent y faire

5.Posté par contribuable le 10/11/2019 17:21

ENFIN PEUT ÊTRE DU CONCRET IL FAUT QUE LES AIDES DES CCAS SOIENT INTÉGRÉS DANS LE SYSTÈME POUR UN CROISEMENT EFFICACE DES FICHIERS ET DÉTECTES LES FAVORITISME DE NOS ÉLUS POUR LE CLIENTÉLISME ÉLECTORALE UN CONTRÔLÉ APPROFONDIE DE LA GESTION DES CCAS .

6.Posté par lorema le 10/11/2019 19:21

Vous savez les crèpes , plus c'est nlarge plus c'est mince , on partage à vingt ce que l'on partageait à dix . Ce Macro(n ) !

7.Posté par Fidol Castre le 11/11/2019 08:39

Ce sera l'enculade généralisée.
Il faut bien financer l'immigration d'une façon ou d'une autre.

8.Posté par Ouech le 11/11/2019 08:46 (depuis mobile)

Sujet très intéressant les aides sociales et le 974 une histoire d'amour?

9.Posté par toto le 11/11/2019 11:24

Il faut faire prendre conscience a la population que la manne ne tombe pas du ciel il faut acquérir les choses a la sueur de front et pourtant quand on voit les bateaux de croisières qui se remplissent par des réunionnais dont la plupart sont entrain de crier et qu on finance en plus la continuité territoriale avec l argent du contribuable ça c est fort de café .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie