MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Vers un simple rappel à la loi dans l'affaire Gino Ponin-Ballom?


Par - Publié le Mercredi 8 Juillet 2009 à 23:33 | Lu 2093 fois

L'ex-compagne de Gino Ponin-Ballom, qui avait porté plainte contre lui pour coups et blessures avec production à l'appui de ses dires d'un certificat médical lui accordant une  ITT égale ou supérieure à 8 jours, a été entendue cet après-midi au commissariat de Malartic.
Elle a réitéré ses accusations (coups, vêtements en partie arrachés) et a affirmé qu'un témoin avait assisté à la scène.
Malheureusement pour elle, ce témoin affirme n'avoir rien vu...
De source proche de l'enquête, on pourrait s'orienter vers un simple rappel à la loi...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Toto le 09/07/2009 06:43

Et oui c'est avoir le bras long... ca peut servir autant à tabasser sa femme que d'activer le levier du renvoie d'ascenseur :)

2.Posté par KiKose le 09/07/2009 07:24

Bravo monsieur Poninballom, vous êtes un héros (pardon un ZERO)

3.Posté par papapio le 09/07/2009 07:39

TIEN ??? Ettonant, le "simple rappel à la Loi ? " d'habitude c'est pour les Femmes, qui disparait ensuite des décisions du JAF, les Hommes eux en prennent plein la gueule en Correctionnel et les jugements sont utilisés aux JAFs (enfin pour le commun des mortels, bien sure, il doit y avoir des dossiers en échange)... Mmes Bello, Dindar, Breight et Baillif se ramolissent alors ?.. Le fond de commerce serait -il en train de s'effondrer ???...

4.Posté par Denny Crane le 09/07/2009 08:29

Est-ce que tout cela n'est pas en parfaite contradiction avec les conclusions du rapport parlementaire concernant les violences faites aux femmes ? ?
(cf. votre article de ce jour sur le sujet)

Mais peut-être que le même rapport prévoit que ses conclusions ne s'appliquent pas aux hommes politiques.

5.Posté par lebourbonnais le 09/07/2009 09:51

Pierrot tu charries à vouloir toujours présenter les choses sous le côté qui t'arranges bien.
Alors quelques rappels et précisions que tu ignores peut etre :
1 Ton policier enquêteur n'est pas le magistrat qui statuera sur la qualification des faits et leur renvoi éventuel devant un tribunal. Un rappel à la loi est une peine et pour l'instant c'est plus que prématuré de dire que les élements du dossier donneront lieu à un renvoi pour jugement.
2 donnes la totalité des infos stp. La plaignante mais aussi le mis en cause et le témoin ont fait l'objet d'une confrontation en raison de deux versions différentes hier après midi. Ce que tu ignores certainement c'est que le témoin est un proche du couple, plus particulièrement de la plaignante et qu'ensuite il avait déjà été entendu avant le mis en cause. Et c'est parce que le mis en cause a donné la même version que le témoin qu'il y a eu confrontation. Il ya bien d'autres élements qui font que cette affaire banale de séparation dfficile d'un couple a été que trop commenté à tort. Je connais bien les deux protagonistes qui sont des amis et pour lesquels j'éprouve la même peine et la même sympathie. Dis toi bien que si les faits étaient à la hauteur de ce qu'on les présente je n'aurais pas la même attitude et que je suis partisan du respect de l'être humain, homme ou femme, et contre les violences quelles qu'elles soient. Une fois encore laissons la justice étudier sereinement ce dossier, en dehors de tout autre considération subjective d'apathie ou d'antipathie, et respectons le travail de reconstruction des deux personnes touchées par un drame de couple.
Merci et sans rancune

(Précision de Pierrot Dupuy : Relis ce que j'ai écris. Rien de ce que j'ai dit n'est en contradiction avec ce que tu rapportes. Simplement, ta 'proximité' avec le couple fait que tu as plus de détails que moi. Et je n'ai pas 'instruit' à charge. Je n'ai fait que rapporter les éléments en ma possession, sans parti prix. J'avais d'ailleurs le sentiment, ce faisant, de dédouaner Gino de l'accusation grave qui pesait sur lui...)

6.Posté par thierry le 09/07/2009 10:07

testis unus, testis nullus !

alors testis unus qui n'a rien vu....doublement nul !

Si Gino ne connait pas ce point de droit et qu'il se laisse embobiner par les policiers...,il risque un rappel.

Sinon affaire classée, voire retournement de situation avec plainte de Gino pour dénonciation calomnieuse contre Madame...

7.Posté par Choupette le 09/07/2009 13:18

@ 5. Posté par thierry

"testis unus, testis nullus ! et testis culus...


:-)

8.Posté par tleilax le 09/07/2009 14:49

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"

ce commentaire se suffit à lui-même

9.Posté par lebourbonnais le 09/07/2009 20:10

J'ai posté un avis ce matin qui n'a pas été repris et je mettrais ca sur le compte d'un bug.
En susbtance je te faisais remarquer Pierrot que tu avais une manière bien à toi de présenter les choses avec un côté tendancieux bien orienté dans le sens que tu souhaitais.
Il me parait important de préciser quelques points :
En premier ce n'est pas au policier de décider la suite à l'enquête préliminaire mais au parquet et en l'état non seulement c'est prématuré de parler de rappel à la loi quand un classement sans suite au vu des éléments pourrait également être pris (ce n'est pas exactement la même chose).
Ensuite ton information est incomplète. hier ce n'est pas seulement la plaignante qui a été ré entendue mais également le témoin et le mis en cause. Cela s'appelle une confrontation.
En l'espèce le témoin n'a jamais déclaré qu'il n'avait rien vu. Il a vu la même chose que le mis en cause et cela a toute son importance car il a été entendu une première fois AVANT le mis en cause dès la semaine dernière. Le fait que PB ait donné une version quasi identique à celle du témoin a justifé cette confrontation surtout lorsque l'on sait que c'est un ami commun des protagonistes plus particulièrement de la plaignante. Enfin tu indiques que la plaignante parle de coups et de vêtements déchiré mais quid de la version des deux autres ?
Pour conclure je te dirais, et parce que je suis proche de ces deux personnes et que cette histoire me navre et me fait de la peine pour les deux, que je suis atteré de la disproportion faite à une séparation douloureuse comme il en arrive tous les jours. Je ne pense pas que ni l'un ni l'autre ne méritait de voir un tel étalement dans les médias. Surtout quand je vois le déchainement de certains sur ce même site à un effet d'annonces et leur silence quand la mayonnaise retombe
sans rancune

(Réponse de Pierrot Dupuy : Il a été posté en n°5, avec la réponse appropriée...)

10.Posté par ZD le 09/07/2009 21:26

Monmon papa pu la ?

11.Posté par Huguette et Thérése le 10/07/2009 03:27

mais que font elles ? Elles se la ferment parce que gino ponin c'est une voix, une voie ?

12.Posté par momon papa lé là le 10/07/2009 05:12

les post 5 et 9 reflètent bien notre sentiment.....

jean noël

13.Posté par Ploumploum le 10/07/2009 07:27

une séparation douloureuse (selon Lebourbonnais): pour qui? Le présumée agresseur ou la victime constatée

14.Posté par thierry le 10/07/2009 13:14

Choupette, t'es pas tombée loin...


Testis unus, testis nullus: on ne va pas bien loin avec une seule couille.
Citations de Pierre Desproges

15.Posté par darkalliance le 12/07/2009 08:46

Un cas qui pourrait servir de jurisprudence pour les affaires à venir. Faut prendre le bon côté des choses...

16.Posté par Jeff le 12/07/2009 15:56

Ici on a une morale tellement élastique vis à vis de nos responsables politiques : Gironcel, Pierre Vergès, Anett et autres qui devraient être interdit de politique, alors pourquoi pas Ponin Ballom.

17.Posté par papapio le 13/07/2009 07:26

D'habitude, ce genre d'accusations Graves valent aux Pères des Années de Dispositions provisoires, des sanctions lourdes en Correctionnel, l'Enlèvement des Enfants et des Rançons d'Entretien de la plaignate... Sans JAMAIS AUCUNE POSSIBILITE DE REVISION DES PROCES... Ni Restitution des Enfants Psychologiquement coditionnés suivant les Voeux du JAF, Procureur et Services Sociaux locaux...
C'est ça la Justice du Commun des Mortels, ICI la campagne menée contre les Fantomes des Hommes, font de commerce politique, à fait de la Réunion, L'OUTREAU Mère.

momon papa lé là le sait bien, comme toutes les Associations et Institutions, l'AMAFAR et l'ACALPA... Nous sommes heureux que vous vous exprimiez enfin, même timidement, sur le sujet...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes