MENU ZINFOS
National

Vers la fin du système de notation à l'école ?


Par SI - Publié le Mardi 2 Décembre 2014 à 13:32 | Lu 806 fois

Dans un document remis fin novembre par le Conseil supérieur des programmes (CSP) à la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, dont Le Monde a pu se procurer une copie, on apprend qu'à la place de la notation sur 20, le CSP préconiserait un barème de 4 à 6 niveaux. Le but : ne plus traumatiser les élèves lorsqu'ils ont une note médiocre.

Le CSP, en charge de réécrire les programmes scolaires, justifie ce changement "pour rendre l’évaluation scolaire bienveillante". En effet, le Conseil s'est basé sur des études scientifiques récentes qui mettent en avant les effets négatifs de la notation sur les élèves.

La fin des notations n'est pas la seule mesure proposée par le CSP puisque ce dernier souhaiterait également la fin des moyennes et la suppression des coefficients. Le Conseil estime en effet qu'aucune matière ne serait plus importante qu’une autre.

Dernière proposition, la suppression pure et simple du brevet des collèges, du moins dans sa forme actuelle.

Ces propositions du CSP ne sont que consultatives pour l'heure. Outre le Conseil, "le jury de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves remettra également ses recommandations au ministère de l’éducation nationale, après les Journées de l’évaluation du 8 au 13 décembre 2014", écrit le site parents.fr.

Après avoir écouté les auditions d'experts, le gouvernement aura le dernier mot pour valider ou pas ces mesures.




1.Posté par noe le 02/12/2014 13:50

La "notation encourageante" , c'est ce qu'il faut !
C' est quoi "noter" sur 10 ou sru 20 ? ça n'encourage pas les élèves à progresser , à être encouragé(e) ...
Je me rappelle l'histoire d'un élève d'un CM2 , qui , à la 1ère dictée de l'année, faisait 52 fautes ... bien sûr , il avait 0/20 comme note (5 fautes c'était le 0 sur 20 garanti) ! le prof d'alors faisait des dictées tous les soirs , une demi-heure avant la sortie .
15 jours plus tard , ce même élève ne faisait que 23 fautes ...il a fait des progrès (mais sa note était tj 0 zéro) .
1 mois plus tard , cet élève ne faisait plus que 8 à 11 fautes ... gros progrès mais tj 0/20 !!!!
3 mois après , il ne faisait que 1 à 4 fautes et parfois 0 faute ...

Le cas de ce chérubin mérite réfleion ... car pour l'encourager , son prof , ne le notait pas sur 20 , mais il notait ses progrès ... Sur son carnet de notes , il ne relevait que le nombre de fautes ... qui diminuait de jours en jours !
L'enfant était encouragé à bien faire et à réussir !

Souvent les profs font des évaluations qui ne sont que des "examens" et notés soit par des ABCD ou sur 10 ou sur 20 ... cela n'encourage pas les élèves qui pensent souvent qu'ils sont "couillons" !!! et le demeurent !
Une évaluation c'est uniquement pour savoir si la leçon a été comprise par au moins 90% de la classe et qu'on l'a bien expliquée !!!

Beaucoup de choses doivent encore être remise en question pour faire vraiment progresser les élèves ...
L'Ecole doit être "bienveillante" et non "sanctionneuse" !!!

2.Posté par realisme le 02/12/2014 17:49

Bien dit Noe, j'approuve vos dires !

3.Posté par EXCLAVE le 02/12/2014 17:51

TRÈS BIEN , BIEN , PASSABLE , INSUFFISANT ,TRÈS INSUFFISANT , LÉ VRAIE LÉ COM IN DISCRIMINATION SOCIAL . DONC C' QUOI L'ALTERNATIVE ? SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

4.Posté par Bof, grand bien leur fasse! le 02/12/2014 18:31

Quand on n'a rien à proposer on ressort les vieux trucs déjà proposés il y a 25 ans...
Aujourd´hui, ce n'est pas l'élève qui a zéro qui est traumatisé , il s'en fout , ce sont les parents qui ont les boules car leur génial rejeton n'est pas reconnu comme tel par ces salauds de profs, alors on va le caresser dans le sens du poil le parent car n'est-ce pas , le parent, il vote alors ça peut servir...mais qu'on se rassure , la populace sera contente et ne se rendra pas compte qu'elle perd pied , qu'elle est mise de côté elle et ses gosses.
La bonne bourgeoisie continuera à mettre ses rejetons dans les bonnes boîtes privées et ses gosses là dirigeront dans 20 ans les cretins qui auront applaudi à la suppression des notes...

5.Posté par L'Ardéchoise le 03/12/2014 00:59

Je me marre...
4, les vieux trucs ont tous été proposés, voire imposés ( ex. contrôle continu des compétences en vert-orange-rouge, qu'il fallait transposer en notes lors de commissions casse-tête dans les années 90...), et d'autres essayés aussi.
La question d'élève la plus souvent entendue : "Madame, en note, ça ferait combien ?"

Au fait, il faudra aussi songer à cesser de noter les enseignants.
Cela risque d'être coton pour les barèmes !

Noé, pas entièrement contre ce que tu expliques, mais pas complètement pour non plus : leçon comprise, OK, MAIS APPRISE c'est encore mieux. Et sans travail, on n'arrive à rien. On n'est pas forcément un couillon lorsque l'on ne réussit pas, on peut être juste un glandeur de première.
...

6.Posté par Toto le 03/12/2014 07:19

L'imbécilité de nos élus me laisse pantois...

7.Posté par polo974 le 03/12/2014 14:02

en fait, c'est juste pour ceux qui ne savent pas compter plus que sur les doigts d'une main...

un moment ou un autre, il faut rendre compte de:
la progression
du niveau absolu

on n'y échappe pas, mais il y a la façon de faire qui peut être améliorée...

par contre, ce n'est pas très malin de balancer les gosses face à des bacs + 5 qui n'ont aucun sens des réalités de l'enseignement mais par contre une haute opinion de leur petite personne (ben oui, ils eu "le concours"...).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes