Courrier des lecteurs

Vers la fin du pétrole ?

Jeudi 21 Novembre 2019 - 16:11

1. Dans son dernier rapport paru fin 2018, l'AIE (Agence Internationale de l'Energie) confirme que la production mondiale de pétrole conventionnel (près des 3/4 de la production totale de pétrole) « a franchi un pic en 2008 à 69 millions de barils par jour (Mb/j), et a décliné depuis d’un peu plus de 2,5 Mb/j ». L'industrie pétrolière s'est adaptée pour fournir des quantités croissantes de produits pétroliers en recourant à la production de pétrole non conventionnel. Le pétrole non conventionnel comprend notamment les condensats obtenus de la production de gaz naturel, les pétroles bruts extra-lourds dont les ressources sont considérables au Canada (sables bitumineux de l'Athabasca) et au Venezuela (sables bitumineux de la ceinture de l'Orénoque), et enfin le "pétrole de schiste" qui se trouve dans des roches très peu perméables mais qui n'est guère développé hors USA.

2. Dans ce même rapport, le risque de resserrement de l’offre est particulièrement prégnant pour le pétrole. Ces trois dernières années, le nombre moyen de nouveaux projets approuvés de production de pétrole conventionnel ne représente que la moitié du volume nécessaire pour équilibrer le marché jusqu’en 2025. Il est peu probable que le pétrole de schiste prenne le relais à lui seul. Les projections prévoient déjà un doublement de l’offre de pétrole de schiste américain d’ici 2025, mais celle-ci devrait plus que tripler pour compenser le manque persistant de nouveaux projets classiques. En d'autres termes, si l'offre de pétrole de schistes ne triple pas aux USA, on aura atteint le pic de production. L'AIE extrapole bien les tendances en cours mais ses prédictions peuvent être prises en défaut quand la structure du marché pétrolier mondial change fortement. Sur le court terme le pétrole de schiste participe à la production mondiale pour quelques %, mais s'il y a de vraies tensions sur les approvisionnements, le cours du brut remontera fortement, ce qui déclenchera un tassement de la demande et une reprise des investissements pour mettre en production des ressources moins rentables (gisements de pétrole conventionnel en mer profonde, pétroles extra-lourds). Mais ces cycles sont longs : plusieurs années. 

3. Et la production de pétrole de schiste, loin de tripler, a cessé de croître. La productivité stagne, la majorité des sociétés perdent de l’argent ... Beaucoup d'analystes commencent à être inquiets. Certains pensent, ou veulent croire, qu'une troisième vague de pétrole de schiste va arriver grâce à de nouvelles techniques de récupération, mais rien n'est sûr. C'est la principale source d'incertitude, et elle est importante. Mais ça ne change rien sur le fond: un jour ou l'autre, les réserves vont passer un pic. C'est mathématique. Oui mais la rentabilité du pétrole de schiste est faible ...car le prix du pétrole est très bas ! Une remontée des prix du pétrole au niveau des années 2005-2014 rendrait rentables de nombreux projets de développement de gisements de pétrole indépendamment du pétrole de schiste. Or les réserves prouvées sont les quantités de pétrole qu'on sait produire économiquement avec les technologies disponibles et avec les connaissances du sous-sol. Si le prix augmente, une partie des gisements devient rentable et cela fait remonter le volume des réserves. De même l'amélioration des techniques de récupération et l'acquisition de nouvelles données (géophysique, forages) contribuent à augmenter les réserves.

4. Les Russes ont fait savoir qu'ils atteindront leur pic de production en 2021 ; Le patron d'Aramco (Arabie Saoudite) prévoit un risque d'effondrement de la production prochainement. Le patron de Total, de son côté, prévoit des problèmes d'approvisionnement dès 2020. On peut penser qu'ils forcent le trait pour qu'il y ait plus d'investissements ou faire monter les cours. La réalité est qu’en 2018 la production est à son niveau maximum en Arabie Saoudite et en Russie. Pour le pétrole, le rapport réserves/production est de 25 ans pour la Russie et de 66 ans pour l'Arabie Saoudite : il peut y avoir une tension sur les approvisionnements. Il est faux d'inclure l'Arabie Saoudite parmi les pays qui cherchent la hausse des cours car ses dirigeants sont plutôt inquiets des conséquences qu'aurait le maintien pendant plusieurs années d'un prix du pétrole élevé : concurrence des pétroles non conventionnels chez les autres pays producteurs, accélération du développement des énergies renouvelables et des économies d'énergie dans les pays de l'OCDE.

5. Le rythme de découverte de nouveaux réservoirs est faible parce que les géologues pétroliers ont travaillé depuis un siècle pour les recenser et les régions où l'industrie peut encore trouver de nouveaux gisements se réduisent ; les investissements en exploration ont baissé de plus de 50% en 2015-2016 et cela ralentit les découvertes. Certaines découvertes ne sont pas encore comptées à 100% dans les réserves prouvées. Par exemple, le gisement géant de Lula au large du Brésil. Idem pour les ressources de pétrole extra-lourd du Canada et du Venezuela, dont les quantités dépassent en volume les réserves connues de pétrole conventionnel de la planète. A l'avenir, une réévaluation des perspectives de production de ces deux pays est plus que probable, et cela aura un impact sur les réserves mondiales. 

6. Du coup, on voit de plus en plus de projection avec un pic de production "tout liquide" vers 2025 – 2030. Actuellement l'essentiel de la production à l'échelle mondiale provient de la récupération primaire (injection d'eau pour maintenir la pression dans le gisement) et l'on ne récupère ainsi, en moyenne, que 35% du pétrole qui se trouve dans les réservoirs. Diverses techniques de récupération secondaire ou tertiaire existent pour extraire une partie significative des 65% résiduels (injection de gaz, de produits chimiques, de vapeur...). Plus coûteuses, ces techniques sont peu utilisées aujourd'hui mais l'industrie pétrolière ne manquera pas d'y recourir si le cours du pétrole et la législation l'y autorisent.

7. Notez que le pic de production du gaz arrive quelques années après. En Europe, il est passé, et du coup on en importe de plus en plus (c'est pour cette raison qu'on construit des terminaux méthaniers, des gazoducs). Pour combien de temps? Pour le gaz naturel le rapport réserves/production était de 51 ans à fin 2018 à l'échelle mondiale. L'effondrement n'est pas pour demain, c'est un processus qui va donc s'étaler sur plus d'un demi- siècle. Cela dit il serait bon que la planète gaspille moins cette ressource. La France peut aussi produire davantage de biogaz (retard sur l'Allemagne = un facteur 10), qui peut se substituer au gaz naturel sans nécessiter de nouvelles infrastructures. 

8. L'Algérie est un pays dont la production décline progressivement avec quelques soubresauts depuis 10 ans : ce n'est pas un effondrement brutal. Comme souvent en matière de pétrole, la géopolitique joue un rôle important : la baisse de production récente en Algérie est en partie due aux risques d'incursions armées dans les régions pétrolières du Sahara, qui empêchent des opérations à proximité de la frontière libyenne notamment. Les réserves pétrolières de l'Algérie ont d'ailleurs augmenté de 11,3 à 12,2 milliards de barils entre 2008 et 2018. Les réserves de gaz naturel du pays sont restées stables à 4,3 trillions de m3 sur la même période (47 années de production). Le cas du Venezuela est aussi lié à la géopolitique : les quantités de pétrole présentes dans le sous-sol de ce pays sont considérables. Les réserves sont estimées à plus de 500 (cinq cents!) années de production. C'est la désorganisation du Venezuela qui empêche la production de son pétrole et non l'inverse : depuis l'élection de Chavez en 1998, les compagnies internationales ont quitté le pays, des milliers de travailleurs de la compagnie nationale ont été licenciés et beaucoup se sont expatriés. La chute de production vénézuélienne, résultat de cette pénurie de compétences et du départ des investisseurs, est d'autant plus marquée que les pétroles extra-lourds de son sous-sol exigent des technologies délicates (injection de vapeur, exploitation à découvert, pré-raffinage…). Ces technologies sont pourtant économiques, comme le prouve l'exemple du Canada qui jouit de ressources comparables en pétroles extra-lourds et qui a augmenté régulièrement sa production avec un ratio réserves/production de plus de 80 ans. Pour conclure sur l'exemple du Venezuela, il n'est pas exclu que les USA, dont la politique étrangère est souvent influencée par des motivations pétrolières, cherchent à déstabiliser le pays pour permettre le retour des compagnies nord-américaines et accéder ainsi à ses énormes ressources. 

9. Même si le pic de production de pétrole est après 2030, il se peut tout de même qu'on ait de sérieux problèmes avant. Il y a les EROI qui deviennent de plus en plus faibles. Il y aura peut-être des tensions sur le marché pétrolier avant 2030 mais les raisons n'en seront pas forcément la pénurie. Les causes : 1°) les troubles politiques qui freinent la production dans plusieurs pays producteurs : Venezuela, Iran (embargo US), entre autres ; 2°) le délai de plusieurs années entre l'investissement dans de nouvelles capacités de production et la mise sur le marché des produits pétroliers. Pour ce qui est de l'indicateur EROI (Energy Return On Investment), la dépense énergétique est effectivement plus élevée quand on produit des pétroles non conventionnels. Cela dit l'énergie nette reste largement positive, même dans le cas des bruts extra-lourds - autrement leur exploitation dans l'Ouest Canadien ne serait pas économique aujourd'hui -. Leur EROI est de l'ordre de 70%. Par comparaison, l'EROI de la production d'hydrogène par électrolyse est de l'ordre de 20% (32% de rendement de transformation de chaleur en électricité x 75% de rendement de l'électrolyse x 90% de rendement de compression). Mais elle n'est pas encore fiable.

10. Le pétrole représente 40% de l'énergie consommée en Europe, et la moitié des émissions de CO2. Face aux USA et à la Chine, il n'est pas évident que nous continuerons à pouvoir nous approvisionner en pétrole (et en gaz) quand les tensions se feront plus importantes. Or il est possible de réduire fortement notre consommation de produits pétroliers en 10-20 ans sans changer drastiquement notre mode de vie : utilisation de véhicules moins lourds et moins motorisés, véhicules hybrides rechargeables en ville, réduction à 100 km/h de la vitesse maxi sur autoroute, taxation du kérosène d'aviation et du gazole marine à l'égal de l'essence, moteurs au gaz naturel ou au biogaz, substitution du fioul et du gaz naturel dans le chauffage des logements, transports en commun moins chers, réseaux de pistes cyclables continus et sûrs, covoiturage,.... Si les tensions deviennent importantes au point d'augmenter fortement les prix, la consommation diminuera significativement comme on l'a constaté lors du troisième choc pétrolier (2008-2010). Le gaz naturel est moins sujet à fluctuations, l'approvisionnement reposant souvent sur des contrats à long terme. 

11. Les projections de l’AIE sont en partie fausses : méconnaissance des fondamentaux de l'exploration et de la production pétrolières, des possibilités de transformation chimique déjà utilisées, de la définition des réserves et de leur évolution, du rôle de la géopolitique, des ressorts et des constantes de temps des investissements... On ne peut exclure une crise économique et une récession liées à un pétrole cher dans la prochaine décennie, et une reprise de la hausse de la production avec baisse des prix ultérieure. Il y a assez de pétrole pour cela dans le sous-sol. Cette oscillation s'est déjà produite pendant les années 2006-2014. Les usages du pétrole étant difficiles à substituer efficacement dans les transports, la principale possibilité pour diminuer les émissions de CO2 associées est de réduire notre exigence de mobilité. 

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf
https://www.lemonde.fr/blog/petrole/2019/02/04/pic-petrolier-probable-dici-a-2025-selon-lagence-internationale-de-lenergie/
Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID
Lu 1103 fois




1.Posté par Zarin le 21/11/2019 17:30

Les inventions de Nikola Tesla sont passées où ?

2.Posté par A mon avis le 21/11/2019 18:25

De plus, de nombreuses startup travaillent sur la production de dérivés du pétrole à partir de la biomasse et de l'action de micro-organismes !

3.Posté par @ post 2 A mon avis le 21/11/2019 20:27 (depuis mobile)

À mon avis, avec l''arrivée massive de moyens transports tout électrique, ne restera guère plus pour quelques temps encore, que les avions et les gros navires pour tourner avec des carburants fossiles...

4.Posté par A mon avis le 21/11/2019 22:32

@ 3.
Il n'y a pas que le carburant qui provient du pétrole.
Le pétrole est le point de départ de toute la chimie moderne.
Ce sont ces molécules de base que les startup cherchent à produire !

5.Posté par Sam974 le 22/11/2019 00:53 (depuis mobile)

Il y a une excellente startup à la réunion qui a développé le "solar fuel" avec du soleil et de l'eau pour remplacer les hydrocarbures, une Peugeot 307 fonctionne d'ailleurs sur ce principe. A suivre

6.Posté par IXE le 22/11/2019 10:54

Il est pertinent de souligner que les disponibilités en pétrole sont fonction de la technologie employée.
Beaucoup de gisements étaient jusqu'alors abandonnés, faute de pression naturelle; mais la majeure partie reste au fond.
https://www.usinenouvelle.com/article/on-connait-les-resultats-du-premier-audit-des-reserves-de-petrole-de-l-arabie-saoudite-en-40-ans.N790444

La rude concurrence a diminué la valeur du baril saoudien et plongé ce pays dans un déficit. La politique de rigueur a succédé aux années fastes car ils ne sont plus les maîtres du marché.
https://www.capital.fr/economie-politique/on-est-encore-loin-de-manquer-de-petrole-1247578?amp

Mais il en reste tellement que nous aurons le temps d'envisager une énergie alternative. Zarin (post 1) a totalement raison: pourquoi bloque-t-on les découvertes de Tesla ? (Demandez au FBI...).

7.Posté par Nivet le 22/11/2019 17:04

6) Si Trump a voulu acheter l'Alaska, c'est pas pour les phoques. Des réserves pétrolières, il y en a encore pour un moment. Y compris dans la Zone Océan Indien où Mada et la France se disputent les îles éparses pour leurs richesses sous marines .

Quant au pétrole de schiste, en France nous n'en manquons pas ! Les américains ont tout compris à ce propos

A.N.

8.Posté par A mon avis le 22/11/2019 17:37

@ 6.Posté par IXE
Quelle invention du XIXè siècle le FBI peut-il bien bloquer ?

9.Posté par A mon avis le 22/11/2019 17:41

@ 5.Posté par Sam974
Une célèbre marque de carburant avait pour slogan "Mettez un tigre dans votre moteur"

Maintenant ça sera "mettez du soleil dans votre réservoir" (et un peu d'eau ) ! Cette galéjade du moteur qui fonctionne à l'eau est donc toujours d'actualité ?

10.Posté par Sam974 le 22/11/2019 18:07 (depuis mobile)

A mon avis: une Peugeot 307 fonctionne avec du solar fuel = h2+o2 provenant de h20 dissocié par concentration solaire. C''est désormais une réalité industrielle, made in Réunion

11.Posté par A mon avis le 22/11/2019 19:01

@ 10.Posté par Sam974
H2O2 c'est de l'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène)
Vos explications sont plutôt énigmatiques !

Ou alors c'est une forme de pile à hydrogène ? ?

12.Posté par IXE le 22/11/2019 21:28

8.Posté par A mon avis le 22/11/2019 17:37 Quelle invention du XIXè siècle le FBI peut-il bien bloquer ?

« Mon cerveau n’est qu’un récepteur, dans l’Univers, il y a un noyau duquel « Nous » puisons connaissance, force et inspiration. Je n’ai pas pénétré dans les secrets de ce noyau, mais je sais qu’il existe. » – Nikola Tesla

Il avait raison.

Tesla fut censuré et ses re-découvertes furent systématiquement réattribuées au profit de brevets US.
https://vol370.blogspot.com/2019/09/1809-pourquoi-nikola-tesla-est-il.html?m=1

Il a produit plusieurs centaines de brevets et vous pourrez consulter ici les moins "secret défense": le FBI en a publié environ 300, mais il a fallu plusieurs fourgons pour subtiliser ses cartons de documents à sa mort. Ce même FBI qui aurait accusé l'un des proches de trahison afin de l'empêcher de réclamer cet héritage.
https://www.magnetosynergie.com/Pages-Fr/Precurseurs/FR-Precurseurs-02.htm

Sinon directement sur la page du FBI:
https://vault.fbi.gov/nikola-tesla

A la mort de Tesla, l'oncle de Trump fut choisi pour évaluer les découvertes. Après quelques jours, l'analyste déclara que ces inventions n'avaient qu'une importance mineure. Le rapport sur le site du FBI:
https://vault.fbi.gov/nikola-tesla/Nikola%20Tesla%20Part%2001%20of%2003/view#document/p178

Son brevet relatif à la conception d'une soucoupe volante fut classé secret défense. Tout comme le transport d'électricité par les ondes, le contrôle du climat (projet HAARP), l'énergie libre, les drones, un bateau radiocommandé, le radar, etc.
https://vol370.blogspot.com/2019/07/1007-300-documents-secrets-saisis-apres.html?m=1

13.Posté par A mon avis le 22/11/2019 23:28

@ 12.Posté par IXE : Vous avez des lectures très sérieuses ! 😤😤😤

"Tesla était sur de grandes choses, des technologies que la plupart des scientifiques d’aujourd’hui ne peuvent même pas imaginer. 😤😤😤 En 1928, Tesla dépose un autre brevet : le numéro 1,655,144 : une machine volante qui ressemble à la fois à un hélicoptère et à un avion."


Ma parole, Tesla a tout copié sur Léonard de Vinci !.. 😤😤😤

"Les OVNIs, l’antigravité et les êtres extraterrestres étaient tout sauf inconnus pour Tesla qui prétendait même avoir contacté des êtres qui ne venaient pas de la Terre en travaillant sur l’un de ses projets."


Vous êtes sûr qu'il est mort ?
Peut-être qu'il embarqué avec des extraterrestres et qu'il fabrique des soucoupes volantes pour les Aliens !
😤😤😤

14.Posté par A mon avis le 22/11/2019 23:42

@ 12.Posté par IXE ;
(suite selon vos sources )
"La soucoupe volante de Tesla était alimentée par un système d’énergie libre à une époque où l’industrie naissante de l’aviation et de l’automobile dépendait du pétrole et du charbon. Son invention a connu le même sort que son système d’énergie libre."


La voilà la solution : l'énergie libre de Tesla !
C'est ça que le FBI ne veut pas révéler, avant que les Américains de Trump aient épuisé toutes les réserves de pétrole !
Et dire que tout le monde se casse la tête pour remplacer le pétrole, alors que TRUMP et le FBI possède le grand secret de Tesla ! 😄😄😄😄😄😄😄😄

15.Posté par Youssef le 23/11/2019 00:48 (depuis mobile)

Je ne pense pas que l.electrique des voiture va vite s.imposer et vont revenir a l.essence.
Si pour produire l.electricitè par le petrole on n.a que faire dèplacer le probleme et le compliquer d.avantage

16.Posté par Youssef le 23/11/2019 00:52 (depuis mobile)

Faisant le resonnement a l.inverse si le moteur a essence n.a ètè inventè que cette annee tout le monde vont adopter ce moteur. Avec 10 litre tu fais 100 km..alors que la central tournait h24 avec ou sans circulation de voiture

17.Posté par IXE le 23/11/2019 06:13

13/14 .Posté par A mon avis le 22/11/2019

Vous souvenez-vous de votre question du post 8 ?

Que fait le FBI dans cette histoire ? Que fait Tesla sur leur site ?
Sur 300 brevets publiés, où sont passés les 6.000 autres ?

La question (votre question) n'est pas de croire ou pas, mais de s'interroger sur la présence du gouvernement dans cette affaire.

18.Posté par IXE le 23/11/2019 08:48

( suite de mon post 17)

Et sur les raisons de la censure gouvernementale imposée autour de la majorité des travaux de Tesla:

- La loi Freedom Of Information Act (FOIA), signée par les Usa le 07/07/1966, oblige les agences gouvernementales à communiquer toutes les informations aux citoyens qui les réclament.
Tesla avait conçu une machine à "énergie dirigée" (retenez cette expression ! Certaines armes modernes les utilisent) qui pouvait transmettre - sans fil - un faisceau de particules d'énergie sur une longue distance. Des particules de dix millième de millimètre à haute énergie, sur une distance d'environ 300km, pouvant atteindre les objets ou les personnes. Il l'a demontré en allumant à distance quelques ampoules.

Parmi les documents que le FBI fut dans l'obligation de publier, se trouve une lettre adressée à J. Edgar Hoover -directeur du FBI - en laquelle Tesla évoque son "rayon de la mort", d'importance cruciale pour les militaires.

Les preuves ici:
https://www.fawkes-news.com/2016/10/des-documents-declassifies-recemment.html?m=1

C'est également au travers de ces déclassifications que le public a appris que Tesla n'était pas mort le 7, mais le 8 janvier 1943: le FBI avait besoin de gagner du temps pour explorer les documents.

Bien qu'excentrique, Tesla avait de belles amitiés, tel ce Mark Twain (Samuel Clemmons). Interrogé sur son ouverture d'esprit, il disait avoir " le courage de l'ignorance", ce principe scientifique qui ne rejette d'avance aucune hypothèse avant d'avoir SU la démontrer ou la réfuter ( ;) ). Le décès accidentel de son frère Daniel, un surdoué de 12 ans, l'avait profondément affecté et il subissait par la suite la projection des espoirs anéantis de ses parents. Il est mort ruiné, à l'âge de 86 ans, d'une thrombose coronaire semble-t-il (selon le médecin qui l'examina. Mais tout ne sera pas dit ici sur ce sujet).

Il avait besoin d'argent pour financer ses travaux et s'adressa entre autres au triste-sire J.P Morgan, le financier. Ce dernier le court-circuita lorsque les expériences de transmission d'électricité sans fil s'avérèrent concluantes à Colorado Springs. Sa tour de Wardenclyffe (station d'émission radio et d'énergie sans fil, Long Island dont il reste un vestige) fut détruite car elle allait supplanter l'ancienne conception à courant alternatif. Les financiers veulent-ils que nous disposions d'une énergie gratuite ? Ne sont-ils pas, pour certains, nos parasites ?

Au cours de cette période, Thomas Edison travaillait sur le courant continu et ses soutiens étaient moins inquiêts sur ce domaine.

Dans la continuité de Tesla, le professeur W.A Tiller (université de Stanford) croit à l'existence de cette "énergie du vide" (voir les actuelles recherches en Europe sur ce sujet). Ce professeur, à l'instar de bien d'autres , pense qu'il est possible de tirer de l'organisme ou des cellules vivantes une énergie supérieure à celle issue de la nourriture. (Extrait du livre de Marc Wittmann, intitulé 'Top secret Révélation d'un univers étonnant, pages 186 et suivantes).

En raison de leur avant-gardisme insupportable pour ceux que les travaux de Tesla dérangent, cet homme 'merveilleux' (au sens ésotérique) fut volontairement ignoré.

Voilà quelques raisons pour lesquelles le FBI a censuré son oeuvre.

19.Posté par IXE le 23/11/2019 09:32

@ A mon avis

Et s'il vous venait à l'esprit de dénigrer Guy Fawkes (précédent lien), je vous suggère de le lui dire, de lui expliquer par A plus B les motifs de votre désaccord. Soyez précis. Et si la puissance de vos arguments venait démontrer l'exactitude de votre pensée, il sera suffisamment honnête pour le reconnaître (croyez-moi).

Et surtout, je vous supplie de revenir coller ici l'intégralité de sa réponse, afin de nous offrir une magnifique tranche de rire !

GF est un scientifique qui a le courage de dénoncer l'injustice, que les agences gouvernementales n'effraient pas. Il a déjà abordé des sujets autrement plus délicats.

20.Posté par Zarin le 23/11/2019 12:48

19.Posté par IXE le 23/11/2019 09:32

Bonjour !

L’INFORMATION DE PRÉFÉRENCE À L’OPINION

Les gens sont enclins à se faire une opinion sur telle personne, telle chose, telle idée, d’après leurs préjugés et leur bagage d’informations. Si l’on montre une caméra à un enfant, ou à un primitif, il croira peut-être se trouver en présence d’un monstre.
Ce dont les gens ont besoin, c’est d’informations. Plus souvent qu’ils ne le pensent. C’est la raison pour laquelle des générations de soufis ont peiné pour élargir la base de l’information et de l’expérience accessibles à l’homme. Avec de l’information et de l’expérience, l’homme peut porter des jugements plus pertinents sur les êtres, les idées et les choses. Moins il est informé, moins il est susceptible d’être capable de comprendre. Tenter d’instruire quelqu’un d’insuffisamment informé est vain. C’est une perte de temps et d’énergie pour les deux parties.

Apprendre à apprendre
Idries SHAH

21.Posté par A mon avis le 23/11/2019 13:08

@ 18.Posté par IXE :

Je suis ébahi par le sérieux de vos sources ! 😄😄😄😄😄😄😄😄

Bravo pour votre second degré ! 😄😄😄😄😄😄😄😄

Mais on est loin du sérieux du sujet traité dans ce courrier des lecteurs !

22.Posté par IXE le 23/11/2019 17:05

21.Posté par A mon avis le 23/11/2019 13:08

Voilà. Écoutez attentivement.

https://www.franceinter.fr/emissions/au-fil-de-l-histoire/au-fil-de-l-histoire-19-juin-2013

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/faut-il-rehabiliter-nikola-tesla

https://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/tesla-ses-confidences-electriques-spectacle-total-sur-un-genie-d-exception_3284179.amp

http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-6/nikola-teslas-archive/

Un site dédié:
http://www.nikolatesla.fr/default.shtml

Si vous voulez en savoir davantage, informez-vous.

23.Posté par A mon avis le 23/11/2019 17:08

@ 20.Posté par Zarin
"L’INFORMATION DE PRÉFÉRENCE À L’OPINION"

A condition que l'information ne soit pas une opinion !

Plutôt que l'information, je préfère "DES informations" !

"Apprendre à apprendre" c'est avant tout apprendre à s'informer !

24.Posté par A mon avis le 23/11/2019 20:27

@ 22.Posté par IXE : ces sources sont plus sérieuses que les précédentes :

En conclusion : Tesla, excellent personnage de fiction. Scientifique qui a eu certains traits de génie, mais aussi qui a dérivé vers une vision mystique de la science. Il établit un pont intéressant (pour les auteurs de fiction) entre la rationalité de la science et l’irrationalité de la narration.

Restons dans la rationalité !

25.Posté par polo974 le 23/11/2019 21:39

Juste pour info, un brevet n'est absolument pas une preuve d'une invention fonctionnelle...

Tesla est parti en vrille après une période où il a été un brillant physicien.

Les brevets sont obligatoirement publiés ne serait-ce que pour pouvoir procéder aux recherches d'antériorité.

Par contre, au début du XXème, un ingénieur avait prouvé qu'une machine à vapeur alimentée par le soleil (parabole, etc...) coûtait moins cher à l'exploitation qu'une machine à vapeur au charbon...

26.Posté par Nivet le 24/11/2019 09:42

20) Zarin. En accord avec vous. Mais l'information n'est pas donnée à tout quidam. D'abord il y a le soucis d'aller la chercher, et ce qui n'est pas donné à tous le monde, . il y a une majorité de nos concitoyens qui se contente de ce qu'on leur distille , parfois volontairement ! Je veux dire par là qu'il y a souvent une volonté de désinformation, appelée de nos jours fake news dans un but éminemment politique........

le problème, de nos jours, c'est que c'est l'opinion qui est prise en compte, souvent pour des raisons électoralistes. Bref, on voit dans dans notre société un grand écart entre l'opinion et l'information.

Cordialement,
A.N.

27.Posté par A mon avis le 24/11/2019 12:24

@26.Posté par Nivet :
" Bref, on voit dans dans notre société un grand écart entre l'opinion et l'information."

C'est tout le contraire, c'est trop souvent l'opinion qui tient lieu d'information ! (comme d’ailleurs vous semblez vouloir le dire au début de votre commentaire ! 😄😄😄 )

28.Posté par Nivet le 24/11/2019 14:00

27),Ama, relisez mon post 26, ! Ca vous évitera des dire des bêtises. Votre argument est très confus !
Je vous répète : " de nos jours c'est l'opinion qui est pris en compte....." !

A.N.

29.Posté par Nivet le 24/11/2019 14:00

27),Ama, relisez mon post 26, ! Ca vous évitera des dire des bêtises. Votre argument est très confus !
Je vous répète : " de nos jours c'est l'opinion qui est pris en compte....." !

A.N.

30.Posté par A mon avis le 24/11/2019 18:04

@ 29.Posté par Nivet :
Eh bien justement, si c'est l'opinion qui est prise en compte, c'est qu'il n'y a pas de 'grand écart entre "opinion" et "information", l'opinion tient lieu d'information !

Vous ne comprenez pas ce que vous écrivez !

Je suis sûr que vous n'avez même pas lu le texte de B BOURGEON ! Vous préférez votre opinion à une information pourtant très intéressante et documentée !

31.Posté par IXE le 24/11/2019 18:58

" Apprendre à apprendre "

J’ai volontairement attendu quelques heures avant de revenir, les réactions étant souvent instructives et c'est le moment d’expliquer ma stratégie. Nous ne rencontrerons quasiment jamais de situations, dans la vraie vie, où l’apprentissage serait clairement dispensé, prêt à digérer. Si tel était le cas, méfiez-vous (Idries Shah n’en pense pas moins). Le choix d'une source ne constitue pas toujours une garantie d'impartialité et il faut souvent apprendre à extraire l'information de l'opinion (apprendre à apprendre).

Le dernier lien que j’avais proposé concerne le site Fawkes : cherchez sur Internet qui était Guy Fawkes (GF) et ce qu’il représente aujourd’hui…

Pour rappel, la question posée au post 8 était: " Quelle invention du XIXè siècle le FBI peut-il bien bloquer ?"

Il s’agit donc, ne s’appuyant que sur des sources officielles, de tenter d’expliquer les raisons de ce suivi particulier par le gouvernement de son pays.

Quatre courriers sont proposées dans le lien de GF, la maîtrise de l’anglais est ici indispensable pour comprendre (personne ne sera donc incriminé) et je traduirai les passages importants:

- La première lettre, adressée à Edgar Hoover, est datée du 24/09/1940. Elle évoque un article paru « dans le New York Times du dimanche 22 septembre 1940 et, s'il repose sur des faits avérés, devrait être d'une importance vitale pour notre ministère de la Guerre ainsi que pour celui d'autres nations maintenant contrôlées par des dictateurs fous ».

L’article de presse est également disponible sur le site du FBI : https://vault.fbi.gov/nikola-tesla/Nikola%20Tesla%20Part%2001%20of%2003/view

- La quatrième lettre est un mémo adressé à Mr FOXWORTH, daté du 09/01/1943. Son objet est : « Sujets inconnus, matériels, expériences et recherches de Nikola Tesla, décédé. Espionnage.

M. Abraham. N. SPANEL (président de National latex Corporation), 1136, 5è Avenue, New York City, lors d'une conversation téléphonique avec le rédacteur dans la soirée du 8 janvier 1943, a déclaré que Nikola TESLA, qui était l'un des meilleurs scientifiques au monde dans le domaine électrique, et qui est mort le 7 janvier 1943 à l'hôtel New Yorker où il vivait, avait mené de son vivant plusieurs expériences en rapport avec la transmission sans fil de l’électricité et ce qui est généralement appelé le " rayon de la mort ". M. SPANEL a ajouté que les notes et les enregistrements des expériences et des formules de TESLA, ainsi que les plans des machines nécessaires à leur vitalisation, font partie des effets personnels de TESLA et qu'aucune mesure n'a été prise pour les préserver ou les empêcher de tomber entre les mains de personnes hostiles à l'effort de guerre des nations alliées. SPANEL a poursuivi en disant qu'un parent éloigné de TESLA, une personne qui n'aimait pas du Tesla et qui est venu aux États-Unis de Tchécoslovaquie au cours de l'année dernière, sous le nom de SAVA KOSANOVICH prend des mesures pour obtenir la possession de ces documents et plans importants. M. SPANNEL croit qu'il y a une forte probabilité pour que KOSANOVICH mette ce matériel à la disposition de l'ennemi dans le cas où il réussirait. SPANEL a indiqué qu'il est engagé dans une sorte de travail gouvernemental lié à l'effort de guerre qui fait qu'il passe environ cinq jours par semaine dans la capitale de la nation; et en raison des liens qu'il a établis à ce titre, il a jugé bon d'aviser par téléphone le siège du G-2 à Washington D.C., ainsi que M. BORKIN du Département de la Justice à Washington. SPANEL a déclaré que M. BORKIN l'a informé qu'il, BORKIN, mettrait immédiatement l'information à la disposition du directeur du FBI et a conseillé à SPANEL de prendre sans tarder les mesures nécessaires pour s'assurer que les biens personnels de TESLA ne soient pas égarés. Quelques minutes après cette conversation, M. SPANEL a de nouveau contacté le rédacteur par téléphone et l'a informé qu'il avait été en communication téléphonique avec le Dr D. LOZADO, l'un des conseillers du Vice-Président WALLACE. Après avoir parlé avec LOZADO, LOZADO a rappelé à SPANEL et lui a dit que le gouvernement s'intéressait vivement à l'effet de l'énergie de TESLA et du "rayon de la mort" et que SPANEL devait faire tout son possible pour les préserver sans perdre de temps. ».

Selon le FBI, SPANEL voulait à tout prix mettre la main sur ces travaux.


Source de tous les éléments suivants : FBI – GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS

https://vault.fbi.gov/nikola-tesla/Nikola%20Tesla%20Part%2003%20of%2003/view



- Résumé (partiel) des écrits du Dr Nikola TESLA conservés comme pièces à conviction pour le bureau des biens étrangers de New York (administration – NDRC division 14 – signé John G. TRUMP), page 39 :

....Pièce à conviction D : Générateur de haute tension par un procédé électrostatique, comprenant une colonne isolée et chargée par un gaz circulant entre la terre et le terminal. Procédé proche du générateur de Van de Graaff (nota perso: cherchez les développements sur le Net).

....Pièce à conviction E : Lettre datée du 12/06/1940 et adressée à la compagnie d’électricité Westinghouse. TESLA propose une méthode pour la transmission de grandes quantités d’énergie sur de grandes distances au moyen de vibrations mécaniques de la croûte terrestre. La source d'énergie est un dispositif mécanique ou électromécanique boulonné à une protubérance rocheuse et communiquant de l'énergie à une fréquence de résonance de l'écorce terrestre. (La compagnie a décliné sa proposition).

....Pièce à conviction F : Production d’énergie de haute puissance, accélérateur de particules chargées, probablement des électrons.

....Pièce à conviction I : Evocation de l’énergie libre.

....Pièce à conviction L : 20 pages dactylographiées décrivant un système de propulsion par fluide dans lequel la conversion de la puissance mécanique hydraulique est réalisée par passage du fluide entre des disques circulaires plats, montés sur arbre et encloisonnés dans un carter.

....Pièce à conviction Q : Contrat de 25.000 dollars liant Tesla à la société Amtorg Trading Corporation, en lequel Tesla fournit les plans, spécifications et informations complètes sur le moyen de produire une énergie de 50 millions de volts, pour produire de très petites particules dans un tube ouvert à l'air, pour augmenter la charge des particules jusqu'à la pleine tension de la borne à haut potentiel, et pour projeter les particules sur des distances d'un kilomètre ou plus. La vitesse maximale des particules était d'au moins 350 milles à la seconde. (Système proche de la pièce F).

....Document 49 : requête de l’ingénieur en chef de l’armée de l’air : « Il est entendu que le Dr Tesla connaissait bien le domaine d'investigation particulier étudié par les forces aériennes de l'armée de l'air, et il est certain que les données de sa succession pourraient nous aider davantage. »

....Document 50 : la réponse du FBI à l’ingénieur : fin de non recevoir, ne relève pas de la juridiction de ce dernier.


Voilà VOS informations, de la source la plus officielle qui soit.

Je vous suggère fortement de voir ou revoir le film intitulé "l'homme qui défiait l'infini". C'est l'histoire vraie d'un indien qui 'voyait' les formules mathématiques qui ont révolutionné la science moderne.

Pour aller plus loin, cherchez le rapport entre HAARP et Tesla, de l’utilisation de 12 de ses brevets destinée à agir actuellement sur l’ionosphère. Vous trouverez un lien avec le Giec.

32.Posté par IXE le 25/11/2019 07:29

20.Posté par Zarin le 23/11/2019 12:48

oups.. Bonjour !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 14:43 Quand la RATP et la SNCF sabordent la France !