MENU ZINFOS
Sport Réunion

Véronique Julienne : Le trail est mon remède contre Parkinson


Cela faisait un moment que Véronique Julienne ressentait des douleurs dans son bras et commençait à avoir des tremblements au niveau de sa main droite. Après un examen d’imagerie cérébrale, elle découvre qu’elle est atteinte de la maladie de Parkinson. Témoignage d’une battante qui repousse plus loin la maladie avec la pratique du trail

Par Karoline Chérie - caroline@zinfos974.com - Publié le Dimanche 2 Mai 2021 à 09:28

Le diagnostic de la maladie

Véronique a été diagnostiquée un lundi soir à 18:30 le 27 janvier 2014. "Cela faisait pratiquement un an que j' avais des symptômes de ralentissement moteur au niveau du cou, du bras et que je commençais à voir la main droite qui tremblait! J'avais dit à mon entourage que cela  ressemblait à la maladie de Parkinson mais personne ne me croyait car ils pensaient que j’étais trop jeune pour cela", se remémore-t-elle.
 

Prise de panique, Véronique subit des examens plus prononcés. Elle passe alors un data scan, un examen d’imagerie cérébrale qui sert à diagnostiquer les maladies neurodégénératives. Le résultat tombe : Véronique est atteinte de la maladie de Parkinson à l’aube de ses 40 ans. 
 

Je suis infirmière dans une clinique privée de l’île, maman d’une adolescente de 17 ans. Lorsqu’on m’a annoncé que je souffrais de la maladie de Parkinson, j’ai reçu un coup de marteau sur la tête. J’étais très en colère. Pourquoi moi ? Pourquoi si jeune ? Je n’étais pas préparée à cela  et je n’avais aucune aide. C’était injuste! Il m'a fallu huit mois pour réagir et décider de me battre

 

La maladie de Parkinson, son traitement de choc 

La dopamine est le médicament par excellence car la maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative caractérisée par la destruction d'une population spécifique de neurones : les neurones à dopamine de la substance noire du cerveau. Ces neurones sont impliqués dans le contrôle des mouvements. Les traitements médicamenteux visent à pallier le manque de dopamine.
 

"Mon traitement actuel consiste à prendre de la lévodopa ou L-Dopa qui est le médicament le plus puissant pour l'amélioration des troubles moteurs. Elle n'agit que sur certains symptômes moteurs. Les agonistes dopaminergiques agissent en mimant l'action de la dopamine", explique-t-elle.

 

Elle ajoute: "Je prends également de l'AZI Lect protecteur enzymatique qui diminue la dégradation de la dopamine naturelle et celle formée à partir de la lévodopa. Et pour finir, de la Mantadix prescrit pour lutter contre lesdites kinésies liées à la prise de dopamine car il faut savoir qu'il y a beaucoup d'effets secondaires (des mouvements involontaires que je ne contrôle pas en autre)."

 

Ce n'est pas Parkinson qui décide c’est elle !

L'image de Parkinson est associée à la vieillesse alors qu’il touche aujourd’hui un large public. Les soins et les traitements médicamenteux pour réduire les symptômes ne stoppent pas la maladie.  

Malgré la maladie, Véronique reste une femme avenante. Elle pratique le trail.
 

J'ai voulu en parler autour de moi mais c' était encore très tabou ! Le sport m'a beaucoup aidé! Je ne voulais pas que la maladie me vole ma féminité. J' ai de nouveau repris confiance en moi et j’ai créé  Parkinson Réunion : une page de témoignages sur les réseaux sociaux.  C' est en aidant qu’on s'aide !”, martèle Véronique.
 

Il y a 5 ans, Véronique rejoint Cédric Heda de l' association Vaincre Parkinson. Une antenne voit le jour à La Réunion en mai 2018 et elle en devient la référente. Cette association a pour but d' informer et de récolter des dons en associant un événement sportif pour la recherche.  A ce jour,  54 000 euros ont été reversés à l’association.

 

Courir est son remède contre la Parkinson 

Le trail est un sport difficile qui demande de l' entraînement et une bonne condition physique. Véronique aime courir et trouve son équilibre.
 

La pratique du trail est une aide précieuse car il faut être attentif tout le temps. Dans la maladie de Parkinson,  on perd petit à petit son autonomie, ça commence d' un côté, rigidité, crampes, fortes douleurs, des symptômes qui correspondent également aux personnes faisant du trail. Quand je suis sur un sentier de course,  tous mes sens sont en éveil. Je sais que je dois lever la jambe pour ne pas chuter, je fais très attention! Le trail m' a permis de rencontrer beaucoup de personnes et de sensibiliser à chacune de mes sorties ou course les gens à la maladie de Parkinson”. 

Garder la maîtrise de son corps

Véronique a tenu la barre bien haute et accompli plusieurs défis : finisher des Mascareignes et sélectionnée du Grand Raid. La maladie de Parkinson a chamboulé sa vie mais l'a aussi révélé. "Je pensais être fragile et me suis vu têtue voulant reculer Parkinson en faisant du sport au maximum. Aujourd'hui, les gens de La Réunion m' écrivent pour du soutien, des infos. Ce sont souvent les enfants de parents parkinsoniens qui me contactent car ils sont démunis face à la pathologie. Je cours avec mes tee-shirts pour communiquer et faire reculer la maladie", poursuit la traileuse. 

Sa plus grande fierté est  d' avoir permis avec l' aide de Jean Patrice Payet (grand champion de La Réunion de trail course et président de la Team Trail Rando Passion) de créer la première course trail Vaincre Parkinson au profit de l' association Vaincre Parkinson La Réunion.
 


 

 

Ses messages pour les personnes atteintes de la maladie et leur entourage

Je conseille aux personnes un suivi psychologique, du kiné et du sport.  Mais, il  ne faut pas oublier leurs proches qui souffrent beaucoup aussi par peur, par doutes et d'impuissance. Ce n’est pas évident de se faire traiter d’alcoolo alors qu’on souffre de maladie neurodégénérative. 

La vie n’est pas finie, il faut juste s’adapter à elle.  Le soutien de la famille, des amis et des collègues sont indispensables”. 
 

Même si Véronique a parfois envie de tout arrêter, même si les bons jours sont de plus en plus rares à cause de la crise sanitaire. elle ne perd pas courage. Elle remercie tous les jours Noa, sa fille, qui est son énergie et sa boussole quand elle s’égare.  

Les témoignages de soutien, d'encouragements, de remerciements  de personnes atteintes ou pas lui permettent d’aller au-delà de ses limites.

 





1.Posté par eric le 02/05/2021 10:02

il y a eu un reportage il y a peu sur un mr souffrant de la meme maladie et qui avec courage pratique le trail
reportage tres prenant

courage a vous madame

2.Posté par Site intéressant le 02/05/2021 11:12

www.parkinson.fr ...

...si vous pouvez.

3.Posté par Patauche le 02/05/2021 13:04

A la Réunion on n aide pas les gens atteints de cette maladie pas d association où les gens peuvent se retrouver et parler

4.Posté par Wal le 02/05/2021 13:13

Chapeau madame.

5.Posté par Christian le 02/05/2021 13:53

Ce sont des personnes comme Véronique qui révèlent les forces insoupçonnées enfouies en nous pour faire face aux épreuves de la vie. Merci mille fois chère Madame.

6.Posté par Monique le 02/05/2021 15:00

Mon pere est atteint depuis des années et c’est tres dur pour lui et notre famille. Il faut parler de la maladie pour aider tous ceux qui sont impactés.
Merci pour votre témoignage et votre courage

7.Posté par Corinne BELMUDES le 02/05/2021 15:54

Bonjour et bravo pour vos performances et pour cet article encourageant pour les malades notamment les plus jeunes pour lesquels je me suis battue en France (je suis une vieille jeune parkinsonienne de 63 ans diagnostiquée à 42 ans !). Adhérente aussi de Vaincre Parkinson, j'avais eu connaissance de votre prise de délégation dans l'ile de la réunion. Bonne continuation !

8.Posté par Jacques le 02/05/2021 21:59

Nous partageons notre cœur et notre courage en courant dans les sentiers

9.Posté par Virginie le 04/05/2021 06:12

Bravo Véronique, on ne se connaît pas mais je vous encourage pour ce que vous faites et pour ceux que vous représentez.

10.Posté par Chiara le 05/05/2021 02:37

Beau Modèle Veronique! Continuez a marteler la phrase:

C'est en aidant, qu'on s'aide!

Si cela pouvait rentrer dans la tête de responsables d'associations, de recruteurs, de jeunes, de retraités, de chacun d'entre nous en fait, cela serait un petit pas pour chacun et un grand pas pour l'humanité!

En tout cas, moi, vous m'avez passé le relais, et je vais la marteler!;) Merci d'exister et de servir d'exemple à la société!

11.Posté par Diana le 05/05/2021 02:53

Je regarde toujours la page Culture, et j'ai été étonnée de trouver du sport, mais votre récit c'est de l'Art de Vivre, vous savez Madame!

p.s: prenez des cours d'histoire de l'art, regardez avec votre fille Noa, la série A musée vous, amusez moi, d'Arte, entre deux courses à pied! Je suis art therapeuthe, déformation professionnelle!
Bon je vais allez courir un peu, ne suis pas sportive du tout, mais vous m'en avez donné envie! Merci!

12.Posté par Claire désenchantée le 05/05/2021 03:06

Par les maladies à vie, et Par la presse, en temps normal!...
Karoline, Chérie, tu es nouvelle? Bravo ma chère!

C'est un article comme celui-ci, que l'on devrait retrouver tous les jours dans la presse!
Un témoignage de quelqu'un comme Veronique qui a un comportement extra ordinaire, pour nous pousser tous à nous surpasser durant la journée! J'ai l'impression d'avoir deux nouvelles copines! Veronique et Caroline!
J'aimerais vous retrouver toutes les deux, sur ces pages, ou vos réseaux sociaux associatifs ou pro! Merci à toutes les deux!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes