MENU ZINFOS
International

Venezuela : 189 personnes exécutées par des policiers et des militaires


- Publié le Mercredi 10 Juin 2015 à 11:30 | Lu 1053 fois

Selon l'ONG Provea (Programme vénézuélien d'éducation et d'action pour les droits de l'homme), les forces de l'ordre au Venezuela auraient exécuté sommairement 189 personnes en 2014, dans le cadre d'opérations des forces de sécurité (policiers et militaires) du pays.

L'organisation non gouvernementale rapporte également 31 décès dus à des tortures et à l'emploi excessif de la force policière.

Le Venezuela se positionne ainsi au deuxième rang mondial en termes de meurtres dans un pays en paix, avec un taux d'homicides, l'année dernière, de 82 pour 100.000 habitants.




1.Posté par Gloseur sensE le 10/06/2015 14:33

Le Venezuela est encore un pays qui en réalité, n'est pas un Etat de droit, mais un Etat policier !

Ainsi, en attendant le millénium du Messie Jésus-Christ qui, lui, sera capable d'établir une réelle et durable paix sur terre où il n'y aura plus de victimes civiles ; il n'y a que la Cour pénale internationale qui, si elle disposait de plus de pouvoirs et de moyens coercitifs, pourrait poursuivre et condamner tous les criminels des États dans le monde.

Quant à la pseudo justice des Etats policiers et des juntes militaires, composée de magistrats corrompus et lâches qui n'ont pas le courage de poursuivre ni de condamner les criminels de l’État, par son laxisme et son impunité, la justice et ses juges se rendent donc complices des crimes de victimes civiles.

Sans omettre le fait que les agents, fonctionnaires et militaires criminels de l’État sont soutenus et protégés par leurs criminels frères d'armes, comme dans une mafia, une secte armée et criminelle ou dans une organisation terroriste.

Puis, une fois de plus, par ce fait d'actualité, on comprend pourquoi les criminels de l’État sont si violemment opposés aux civils et à la Justice de Dieu, préférant leur impunité et leur argent sale de vulgaires criminels tueurs à gages.

Ensuite, quant aux criminels qui sont décédés sans se repentir devant Dieu de leurs crimes, relevons que depuis leur mort, l'Etat ne peut plus protéger ses criminels.

Hé oui, criminels de l'Etat, relisez votre constitution, l’État ne peut ni payer devant Dieu pour les crimes de ses criminels, ni sauver leurs âmes !
D'autant que dans l'au-delà, l’État n'a aucun pouvoir ni aucune autorité ni aucun moyen de salut.

Sachant enfin que, grâce à Dieu YaHWeH, lors de son règne messianique Jésus-Christ exercera aussi sur terre comme sous terre et dans l'au-delà, le droit avec justice et équité en faveur de toutes les victimes civiles.

2.Posté par lolo le 10/06/2015 15:05 (depuis mobile)

Les normal. ?

3.Posté par Français le 10/06/2015 20:44

Les surfeurs péi et autres acteurs de la mer devraient aller faire un tour au Venezuela. Ça fera de la vermine en moins sur notre belle île!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes