International

Venezuela: 15 dialysés meurent suite à la panne de courant généralisée

Dimanche 10 Mars 2019 - 13:56

Caracas est plongée dans le noir
Caracas est plongée dans le noir
Le Venezuela est victime depuis plus de 48 heures par une panné générale d'électricité, qui paralyse la plus grande partie du pays.

Selon l'ONG la Coalition des organisations pour le droit à la santé et à la vie, cette panne d'électricité aurait entrainé la mort de 15 patients qui n'ont pu bénéficier de la dialyse qui leur était vitale.

Selon le directeur de l'ONG, "95% des unités de dialyse, qui pourraient atteindre aujourd'hui 100%, [sont] paralysées en raison du manque d'électricité". "Dans les quelques unités de dialyse où il y avait des générateurs électriques, il est devenu difficile de les remettre en marche faute de carburant". Et il craint que le bilan ne s'aggrave : la panne "pourrait conduire à la mort de plus de 10.200 patients" qui ont régulièrement besoin d'une dialyse.

Hier, le président vénézuélien Nicolas Maduro avait affirmé que le pays avait été victime d'une nouvelle "attaque" qui aurait empêché le rétablissement du courant. "Nous avions avancé à près de 70% lorsque nous avons reçu à la mi-journée une autre attaque cybernétique visant une des sources d'énergie qui fonctionnait parfaitement. Cela a annulé tout ce que nous avions réalisé", a-t-il annoncé à ses partisans à Caracas.

Il a accusé les Etats-Unis d'être derrière cette panne, et a affirmé qu'il fournirait à l'ONU "des preuves" d'une responsabilité de Washington.
Pierrot Dupuy
Lu 587 fois



1.Posté par Et Mélanchon ? le 11/03/2019 07:30 (depuis mobile)

Qu''en pense t''il le "méluche" de son modèle ?
Le meilleur pays avec le meilleur président avec Maduro avec naturellement la meilleure économie, ne peut pas être dans cet état !
Ce ne sont que des mensonges pour le discréditer, tout va pour le mieux !

2.Posté par Igard PAZOT le 11/03/2019 09:28

Pourquoi "des preuves" entre guillemet?

On attend toujours les "preuves" des armes de DM de Saddam,
on attend toujours les "preuves" du gazage de l'hôpital de Maraat Al-Nouman,
on attend toujours les "preuves" de l'ingérence russe dans les élections européennes...

Et la, on va me dire "oui mais c'est pas pareil, parce que les gentils, c'est pas les méchants, et les méchant, ils ne sont pas gentils ..." Alors quand ça vient d'un bord occidental, OK, no prob, on écoute et on avale en mode bukake, par contre dès que ça vient d'un bord un peu moins concilient, là, on joue les personnes critique à la preuve ? Comment on appelle ça ? Un "deux poids, deux mesures", non ? Le journaliste n'est pas là pour donner son opinion, mais pour fournir un rapport de la situation éclairé, et disponible sur tout point de vue si possible !

Ce n'est pas du fait de l'existence ou non de la preuve que je critique, en vérité j'aimerai le savoir si elle existe, mais le fait que le commentaire entouré de cette ponctuation biaise le jugement du lecteur, donnant un faux semblant à l'existence de ces preuves. Si vous êtes objectif, alors mettez des guillemets sur tous les mots "preuve" que vous trouvez a ce moment-là, et dite nous si vous en connaissait ne serait-ce que les prémisses de cette existence ou non. Surtout qu'on parle d'un fait de santé assez sérieux dans un pays géopolitiquement sous tension, alors vos commentaires foireux et votre subjectivité, on s'en tartine la raie !

Tous ce que vous pouvez dire c'est : "qu'il fournirait à l'ONU des preuves d'une responsabilité de Washington". Pas de guillemet, pas de subjectivité à la rigueur complémenter en disant : "qu'il fournirait à l'ONU des preuves d'une responsabilité de Washington, cependant nous ne connaissons pas l'existence réelle de ces preuves à l'heure actuelle, et nous en vous informerons dès lors que l'on aura fait nos recherche dans un autre source (aka copier vaguement un article de confrères locales sur qui on tape régulièrement, mais qui, eux, font de l'info... info copié d'une info natio, elle-même copié par la dépêche de l'AFP, sans investigation...) pour vous donner notre opinion"

On attend toujours les "preuves" de la compétence de ce blog à faire du vrai journalisme, non orienté, avec source valable et non putassier.

ça en fait des "preuves" entre guillemet, n'est-il pas?

3.Posté par SPARTACUS974 le 11/03/2019 15:54

Qui serait intéressé par ce petit pays s'il n'avait d'immenses réserves de pétrole?Tout est bon pour se débarrasser d'un régime qui refuse de vendre ces champs aux multinationales.Il ne faut pas oublier qu'un certain Sarkozy n'a pas hésité à mettre à feu et à sang la Libye pour ce pétrole si convoité....La population civile est sacrifiée pour faire plaisir aux actionnaires .Un petit dividende vaut bien la vie de quelques dialysés vénézuéliens pour tous ces parasites.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter