MENU ZINFOS
Politique

Vanessa Miranville dénonce l'absence de démocratie quant à l'accord Région/EDF/Albioma


Dans un communiqué, ci-dessous, la maire de La Possession, présidente du mouvement CREA s'étonne de l'absence de concertation publique et de validation des organes de gouvernance lors de la signature d'un accord entre la Région Réunion, EDF et Albioma, ainsi que de son contenu, qu'elle estime flou.

Par B.A - Publié le Jeudi 12 Novembre 2020 à 09:01 | Lu 3344 fois

Vanessa Miranville dénonce l'absence de démocratie quant à l'accord Région/EDF/Albioma
"Nous, citoyens du mouvement CREA (Citoyens de la Réunion en Action) mené par Vanessa MIRANVILLE, sommes surpris de l’annonce de l’accord qui vient d’être signé entre la Région, EDF et Albioma, et qui n’a fait l’objet ni d’un véritable débat citoyen ni même d’une validation des organes de gouvernance Énergie mis en place sur notre territoire.
 
En l’état, cet accord nous apparaît flou, autant sur les réels impacts environnementaux des solutions décidées que sur les engagements financiers de la collectivité associés.
 
De plus, les objectifs affichés sur l’énergie éolienne et plus encore sur l’énergie photovoltaïque sont inférieurs aux ambitions affichées jusqu’alors (310MW présentés pour le photovoltaïque contre 540MW validés en assemblée plénière par les élus régionaux le 29 mars 2019)!
 
Ainsi, le mouvement CREA exprime sa plus grande crainte à la lecture de cet accord de voir nos filières énergétiques locales remplacées par des solutions d’importation incertaines.
 
Cet accord, loin d’apporter des certitudes en matière d’énergie décarbonée, ne contribuera pas à l’amélioration de l’indépendance énergétique de notre territoire puisqu’à des importations fossiles se substitueront des importations végétales, sans réel effort pour les ressources locales.
 
Il ne contribuera pas non plus au développement des entreprises et des compétences locales, puisque basé sur des solutions centralisées portées par de grandes entreprises nationales.
 
CRÉA défend la responsabilité énergétique de la Réunion, qui passe par la production de notre énergie ici même, pour nous libérer de toute dépendance extérieure et créer ainsi notre propre énergie et nos propres emplois. 
Et maintenant, Osons prendre notre destin énergétique en main!"
 
Vanessa Miranville, présidente de CREA, et les membres du groupe Énergie de CREA
 




1.Posté par Et moi et moi le 12/11/2020 09:41

s'étonne de l'absence de concertation publique et de validation des organes de gouvernance

Et alors !

Quand on fait une campagne contre une carrière et qu'après..... 😁

2.Posté par Pascale le 12/11/2020 09:44

Quand elle a imposé le couvre feu dans sa commune... a t elle pensé à faire un vote démocratique ?? :)

3.Posté par Le Jacobin le 12/11/2020 10:10

VOUS AVEZ ENTIÈREMENT RAISON !

Pour votre gouverne Madame Miranville, la Région n'est pas à son coup d'essaie quant il s'agit de faire avaler la couleuvre au plus vite aux élus.

Souvenez vous du dossier pour la construction de la NRL les élus ont eu 1h dans une salle sombre pour étudier et valider le dossier, ce qui agaça André Thien Ah Koon qui quitta la salle dans une colère à déclencher un Cyclone. A l'époque le Prince de la Région qui était en plaine lumière chassait les Dinosaures de jour comme nuit, mais aujourd'hui.....

Vous avez entièrement raison de mettre en avant la production d'énergie propre dans notre département, cet exactement le fléchage de développement qu'il faut avoir pour les 30 années avenir.

Une vision à long terme, pas des actions à courte vue. Il convient de subventionner la production d’énergie photovoltaïque pour les besoins domestiques pour une liberté énergétique Réunionnaise.

4.Posté par Pierre Balcon le 12/11/2020 10:56

J'applaudis à ce contrat mais je le trouve irréaliste , au moins sur le volet thermique qui constitue le cœur du problème .

Substituer un "carburant fossile" disponible et peu cher à un autre carburant fossile moins efficace et plus cher va être une gymnastique intenable.

Les ayatollahs de l'écologie veulent eux monter encore un peu plus le trapèze !

Ce ne sont que de dangereux agitateurs qui voudraient nous faire revenir à l'age de pierre.

Qu'elle nous dise simplement comment , sans nucléaire , on peut imaginer équilibrer économiquement la balance coût de production / redevances.
On sait en effet que pour l'heure ce rapport est presque que de 2 .

Quant à consulter la base laissez moi rire .
Encore un mythe selon lequel la foule aurait toujours raison ... .
Sur des sujets aussi techniques le citoyen moyen n'est pas en mesure d'émettre un avis éclairé .
Ce qu'elle veut dire en fait c'est q'elle veut substituer une oligarchie politique à une autre oligarchie technique

5.Posté par Dierdi le 12/11/2020 12:02

BRAVO Vanessa notre guide, notre phare dans la nuit...grâce à toi les finances de notre commune sont au vert et notre porte monnaie à l'orange.Soit notre prochaine président de Région, nous t'en supplions..🙏🙏🙏

6.Posté par Grandd moun' le 12/11/2020 12:22

Comment çà !!! le Président de Région a osé prendre des décisions sans se concerter avec l'incontournable Mme Miranville !!! crime de lèse majesté....

7.Posté par vanessa law tong ki le 12/11/2020 12:32

post 5 plus leche c.... tu meurres tu dois etre bien payé pour etre sa serpillére

8.Posté par A mon avis le 12/11/2020 12:34

@ 4.Posté par Pierre Balcon : allergique à l'écologie , mais ignare en la matière, sort son couplet de dénigrement favori :
"Les ayatollahs de l'écologie veulent eux monter encore un peu plus le trapèze !
Ce ne sont que de dangereux agitateurs qui voudraient nous faire revenir à l'age de pierre."


Vous écrivez encore :
"Sur des sujets aussi techniques le citoyen moyen n'est pas en mesure d'émettre un avis éclairé."


Là, c'est une bonne raison pour vous taire, vous qui manifestement n'êtes pas éclairé en la matière.

9.Posté par Sam974 le 12/11/2020 12:51

Il existe une excellente solution Réunionnaise avec la technologie NEWS solaire...

10.Posté par Babeuf le 12/11/2020 12:53

Soyons réalistes en dehors de toute polémique!
La Région ,le Département ,les communes n'auraient-ils pas intérêt à appliquer l'exemple suivant.

A quand ce système à La Réunion.

L’île d’El Hierro, dans les Canaries, a inauguré le 27 juin 2014 une centrale hydro-éolienne qui la rendra autonome énergétiquement, avec une électricité 100 % renouvelable. Ce projet est vieux de trente ans. La centrale se compose d’une ferme de cinq éoliennes d’Enercon (11,5 mégawatts) et d’une station de turbinage-pompage (11,3 MW). L’innovation réside dans le couplage des systèmes et leur intégration au réseau, réalisés par les automatismes d’ABB. Quand les éoliennes produisent plus d’électricité que celle dont les habitants et l’usine de dessalement de l’île ont besoin, l’eau adoucie est pompée d’un bassin vers un autre situé à 700 mètres d’altitude. Lorsque les alizés faiblissent, l’eau est relâchée et actionne les turbines hydroélectriques. De quoi cantonner, d’ici à la fin de l’année, la centrale à fuel de l’île à un rôle de secours. Et éviter l’importation de 40 000 barils de pétrole par an, soit quatre par habitant

11.Posté par tantine le 12/11/2020 13:53

à mourir de rire quand on voit les compteurs linky installés partout à la réunion et plus particulièrement à la possession par les sous traitants d'edf sans aucune information envers les consommateurs, contre la volonté des propriétaires et locataires, avec tous les problèmes qu'ils posent en termes de pollution électromagnétique, de danger pour la santé, de gaspillage (des compteurs qui marchent parfaitement qui sont remplacés et jetés), de suppressions d'emplois et de hausses des factures avec un service de moindre qualité !! et pourtant c'est la commune qui en est légalement responsable.

et on ne parle même pas des antennes relais qui poussent comme des champignons juste à côté des habitations au niveau des chambres des enfants (je pense particulièrement au chemin boeuf mort qui dessert "l'éco quartier" éclairé comme las vegas la nuit)

12.Posté par Vaness le 12/11/2020 16:06

Or la pauvre !!!! Elle est jalouse.
Occupez vous de votre ecocité plutôt. C'est le bordel total. Pas de ralentisseur. Les voitures roulent à vive allure sur boeuf mort. Poubelles pleines. Jardin denfants deguelasse. Les batiments à peine construction sont déjà dans un état deplorable. Bref !!!

13.Posté par Vaness le 12/11/2020 16:06

Or la pauvre !!!! Elle est jalouse.
Occupez vous de votre ecocité plutôt. C'est le bordel total. Pas de ralentisseur. Les voitures roulent à vive allure sur boeuf mort. Poubelles pleines. Jardin denfants deguelasse. Les batiments à peine construction sont déjà dans un état deplorable. Bref !!!

14.Posté par Babeuf le 12/11/2020 17:40

A tantine posté 10
Compteurs Linky
Les compteurs sont la propriété des communes.
Vous pouvez refuser la pose d'un compteur Linky en écrivant un recommandé à ENEDIS et une copie à votre maire.;
On peut le faire avant même d'avoir été prévenu de sa pose.

Lettre recommandée avec Accusé de Réception

Monsieur le Président,
Vous m’avez récemment adressé un courrier m’informant que l’un de vos agents viendrait à mon domicile pour procéder au
changement du compteur d’électricité, l’actuel compteur devant être remplacé par un compteur LINKY.
Toutefois, il résulte de l’article L 322-4 du code de l’énergie que :
« Sous réserve des dispositions de l’article L. 324-1, les ouvrages des réseaux publics de distribution, y compris ceux qui, ayant
appartenu à Electricité de France, ont fait l'objet d'un transfert au 1er janvier 2005, appartiennent aux collectivités territoriales ou à
leurs groupements désignés au IV de l’article L. 2224-31 du code général des collectivités territoriales.
Toutefois, la société gestionnaire du réseau public de distribution, issue de la séparation juridique imposée à Electricité de France
par l’article L. 111-57, est propriétaire de la partie des postes de transformation du courant de haute ou très haute tension en
moyenne tension qu'elle exploite ».
Ce qui signifie que les compteurs (les anciens comme les nouveaux) appartiennent à la personne publique concédante.
Il faut préciser que cette propriété, d’origine législative, ne peut pas vous être transférée (Cour administrative d’appel de Nancy, 12
mai 2014, n° 13NC01303).
Dès lors, par la présente, je vous remercie de bien vouloir m’apporter la preuve de l’autorisation expresse que vous aurez donnée la
personne publique concédante afin de pouvoir procéder aux changements de ses compteurs.
A défaut de la production d’une telle preuve, vous comprendrez que je ne peux vous laisser procéder à votre intervention sur un
équipement qui ne vous appartient pas, sous peine d’engager ma responsabilité.
Par ailleurs, je vous remercie également de me communiquer par écrit la preuve que la domotique présente à mon domicile pourra
continuer de fonctionner sans aucune difficulté en présence du CPL dont les radiofréquences de 63,3 KHz et 74 KHz sont prévues en
superposition au 50 Hz et que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour que ce dernier n’occasionne aucun dommage en
matière de santé et ne porte pas atteinte à la protection de mes données personnelles.
Enfin, il convient que vous m’adressiez une attestation de l’assurance couvrant tous les risques pouvant être causés par les
radiofréquences du CPL couplé à un tel compteur.
Dans l’attente de vous lire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

15.Posté par Pierre Balcon le 12/11/2020 18:00

à post 8

Je n'appartiens certes pas à votre secte mais je sais faire pousser des tomates , monter à cheval et traire les vaches .

On m'a même décerné le mérite agricole en 1998 .

Je me débrouille aussi assez bien en physique , chimie et maths .

Et vous quels sont vos titres ?

16.Posté par verblanc le 12/11/2020 19:45

Permettez moi de rebondir sur ce la contestation de la mairesse de la Possession. Prenez le temps de mesurer les conséquences dans quelques temps de la concentration d'habitants au m2 au cœur de ville de la Possession. Avez-vous pensé à la sécurité, aux places de parking, à la consommation d'énergie qu'il faudra pour autant d'habitants. Nous avons créé un Chaudron bis. La critique est bonne, mais il faut parfois des actions et des prises de décisions. On donne la parole, on attend que chacun s'exprime et on est parti pour 10 ans avant de prendre une décision. Occupez vous des antennes qui poussent plus vite que les pieds de mangue sur la Possession.

17.Posté par DOGOUNET le 12/11/2020 20:01

Là où il y a du flou, il y a un loup...et la Miranville décroche un nouveau galon pour devenir prématurément chef d'escadrille...

18.Posté par Dierdi le 12/11/2020 21:04

@post 7. Je suis fier de participer à l'avancée de notre commune avec notre inspiratrice éclairé et éclairante Vanessa🔥🔥🔥et law tong ki j'adore 😜😝🤪

19.Posté par Habitant le 13/11/2020 05:40

La Reunion 100% ENR, laissez moi rire!
Il s’agit en grande partie de brûler quelque chose, par conséquent, cela signifie émission de gaz à effet de serre. Quand on apprend ensuite qu’il s’agit entre autre de brûler du « bois » provenant des usa (le transport se fait par bateau à voile?)

Bref, ce n’est que la com’
Je me disais aussi... tu parles d’une ambition!!

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes