Politique

Vanessa Miranville : "La situation de La Possession n'est pas exceptionnelle"

Jeudi 26 Octobre 2017 - 18:43

Vanessa Miranville : "La situation de La Possession n'est pas exceptionnelle"
À l'approche du prochain conseil municipal - qui se déroulera lundi prochain- Vanessa Miranville et son équipe ont souhaité faire le point sur les doutes qui entourent les risques financiers des comptes municipaux.
 
"En matière d’investissements, nous avons priorisé tout ce qui est lié aux écoles et aux infrastructures sportives", tient à faire savoir Didier Fontaine, élu délégué aux finances. Seront d’ailleurs soumis au vote du Conseil les travaux de réhabilitation du satellite de restauration et l’extension de l’école Victor Hugo, les modulaires de l’Ecoles Eloi Julenon, et la construction de la cuisine centrale à l’Ecole Paul Eluard.
 
Alors que la "flexibilité des investissements" en fonction des besoins est vantée par le premier adjoint Gilles Hubert, Vanessa Miranville tient à préciser : "Ce sont un peu plus de 120 millions qui seront investis sur les six prochaines années, soit en moyenne 20 millions tous les ans. C’est un niveau jamais atteint"
 
"On va chercher des subventions"

Pour financer les investissements, "on va chercher des subventions et on va chercher des emprunts, on fait en sorte d'être rigoureux sur la gestion du fonctionnement pour dégager de l'auto-financement", poursuit la première magistrate.
 
Récemment critiquée par l’opposant Philippe Robert au sujet de l’absence de construction de piscine, l'équipe municipale justifie son choix d’abandon, estimant qu’il s’agissait d'un "projet de pure mégalomanie", selon les termes du premier adjoint, dont le fonctionnement n’aurait pas pu être financé. L’ouverture d’un bassin de baignade (dont le fonctionnement serait pris en charge par le TCO) et d’un bassin commun avec le Port sont par contre toujours à l’ordre du jour, est-il précisé.
 
Autre point au menu du conseil municipal de lundi : l’approbation du budget supplémentaire. "Il représente 910.000 euros en plus en compte de fonctionnement par rapport à ce qui était prévu au budget principal, compensé par des recettes équivalentes", décrit Didier Fontaine.
 
"Le plus gros est derrière nous"

Alors qu’un courrier de la préfecture envoyé en août dernier à la commune indiquait la placer en "risque financier important", comme nous le révélions ce mercredi, la municipalité a profité de cette conférence de presse pour rappeler que "des mesures ont été mises en œuvre pour contrer le phénomène" (mesures que nous avions également rapportées dans l'article publié ce mercredi).
 
Si la situation des charges de personnels était pointée du doigt dans cet écrit, la commune indique notamment "quitter le quantitatif pour aller vers du qualitatif". "Nous avons près de 350 contrats aidés, il y en aura une centaine de moins d’ici la fin de l’année, et nous nous préparons pour la fin des contrats aidés en 2019", fait savoir Gilles Hubert, la masse salariale représentant à l’heure actuelle 27 millions pour environ 1000 agents. "Les meilleurs de nos CDD seront gardés", ajoute l’équipe municipale, soulignant qu’une embauche en CDD coûte "trois fois plus cher" qu’un recrutement en CUI. La polyvalence, l’ajustement du temps de travail, la mécanisation et la dématérialisation sont des outils évoqués pour faire face à la baisse des contrats aidés.

"Nous avons anticipé depuis 2015. Il y a eu un pic sur l’année 2016 et une partie de l’année 2017 pour la compensation des départs. Le plus gros est derrière nous, ce qui n’est pas le cas de certaines communes", estime le premier adjoint. "La situation de La Possession n'est pas si exceptionnelle que ça. Six à huit collectivités sont dans le "réseau d'alerte" de la DRFIP. On espère en sortir prochainement", conclut Vanessa Miranville. 
MA - marine.abat@zinfos974.com
Lu 3512 fois



1.Posté par Bla le 26/10/2017 19:07 (depuis mobile)

Mais comment les Possessionnais peuvent encore croire à tout ça! Les banques viennent de refuser de prêter 3, comment i sa trouve 120 millions!?
2020 déor!

2.Posté par ste suzanne le 26/10/2017 19:25

vous avez raison MADAME il peu il avoir pire
certain se croire tout permis en prenant leur MAIRIE pour leur bien personnel avec la complicité
de leur conseil municipal
quand je vois l état de la commune ou j habite vu sa situation dans certain quartier par rapport au ville
de chaque coté je me pose la question ou sont passé notre argent
le case de la marine est fermé depuis 2013
les travaux d assainissement depuis aout 2016 qui devait duré 8 mois jamais terminé et je vous explique pas l état des travaux
le nouveau centre ville attend ses travaux depuis 2012
la piscine fermé depuis l année dernière jusqu'à maintenant
ET POUR LE MAIRE ET CONSEIL TOUS VA BIEN
il pire ils vendent les biens de la commune et LA COUR DES COMPTENT CHERCHENT OU SONT PASSER L ARGENT

3.Posté par RIDICULE le 26/10/2017 19:56

Encore de l'enfumage voila le travail de miranville
mensonge sur la situation financière de la, ville
mensonge sur la carrière des lataniers
mensonge sur les comptes de 2016 et 2017
PAR CONTRE
deux augmentations d'impôts
zero creation d'ecole que des modulaires
aucun investissement routier
on coupe les rubans du travail fait par roland robert
par contre 5 DGS EN deux ans 3 dir cab
Menteur et amateur voici le constat du travail de miranvillle , didier fontaine , gilles hubert et de son équipe d'administratifs

4.Posté par GIRONDIN le 26/10/2017 20:05

C'était la bourse ou la carrière !
Finalement les 2!

...... 120 millions qui seront investis sur les six prochaines années, soit en moyenne 20 millions..

Bravo !

5.Posté par kaniki le 26/10/2017 20:08

Robert Philippe l opposant, il participe à cet effondrement car combien de membre de sa famille ( femme, soeur, belle soeur etc......) et intérêt direct ou indirect des ROBERT ont été embauchés dans cette mairie sans être des fonctionnaires issus de concours et ainsi le cout du fonctionnement augmente et continue à augmenter ( la prise illégale d intérêt n existe plus puisque l'ancien maire est décédé mais les charges et autres gabegies continuent à avoir des conséquences sur la trésorerie) mais la mairesse a fait aussi des gabegies dont il ne faut pas être surpris de cette situation.

6.Posté par De qui se fout-on ? le 26/10/2017 20:09

Non, bien sur la situation n'est pas si exceptionnelle ! Que ne faut-il pas entendre ! et de qui se fout-on ?
Le préfet de La Réunion place la Possession en situation de "risque financier important" et notre chère mairesse a encore le toupet de prétendre que tout va bien et que le pire est derrière elle !
Tiens pourquoi la Maire n'invoque t'elle pas cette fois-ci l'affaire souprayen pour justifier ses dérives financières ? elle nous avait pourtant habituée à nous ressortir ce couplet ... serait-ce parce que cette fois -ci le Préfet précise bien dans son courrier que l'affaire souprayen n'est pas en cause et que la gestion financière de la commune est catastrophique malgré cette affaire ?

7.Posté par Laissez moi rire le 26/10/2017 20:19

Je ne sais plus si je dois rire ou pleurer. Décidément, Vanessa tu me surprendras toujours.
Le PREFET, pas n'importe qui, LE PREFET, l'ETAT, place ta ville en risque financier important, ce qui constitue l'étape avant la mise sous tutelle, et TOI VANESSA tu oses encore prétendre que tout va bien !
Tu aurais ainsi "anticipé avant 2015", mais anticipé quoi ??? Ta déchéance, celle des possessionnais avec ?
Et tu continues à te vanter des modulaires que tu installes dans des écoles surpeuplées ? des contrats que tu ne renouvelles pas ? des services publics que tu fermes ?
Vanessa, Vanessa, tu ne convaincs que toi même. Arrêtes, redescends sur terre car cela en devient pathétique.Si tu savais ce que les possessionnais disent de toi, si tu savais comment ils regrettent tous d'avoir voté pour toi.
Tu ne fais plus illusion.
Je me rappelle qu'un an après ta prise de fonction, tu demandais aux possessionnais 6 mois de délai encore, soit disant le temps de remettre de l'ordre dans le fonctionnement des services.
3 ans après : le néant. La cata. La bérézina.

8.Posté par doudou le 26/10/2017 20:50

lo trio de menteur i sorte du bois ! pou koué ? parce qué zot la pèr!!! alors zot i essaye de convaincre ; de dire in peu n'importe quoi!
investissement : cette année zot la fé croire qué zot la investis ;. rogarde quoi lé ecrit au prochain conseil : par manque de subvention ; de crédit ; naura environ 3 millions d'investissement rotiré . a Fontaine i di pa sa ??,

9.Posté par Réponse à Kaniki le 26/10/2017 20:59

Certains devraient éviter de parler quand ils n'ont rien à dire. Qu'on explique svp en quoi Philippe ROBERT serait responsable de la situation financière actuelle ? Il y eu des embauches, ... mais le budget était équilibré. Pas de courrier du Préfet mettant en alerte le Maire.
Jusqu'en 2014, il me semble tout allait plus ou moins bien. Tout n'était pas parfait dans le meilleur des mondes, mais la ville au moins avançait et on ne lisait pas autant d'articles de presse négatifs sur la Possession.
Depuis 2014 : une situation financière de plus en plus dégradée malgré des annonces toutes plus novatrices les une que les autres.
Notre Maire excelle dans la communication, il faut lui reconnaître ce talent apparent ... apparent seulement car je ne suis pas certaine qu'elle dupe grand nombre ...

10.Posté par renée le 26/10/2017 21:02

ah ah ah . a la la lo z'affaires . banquier la i explique lo probléme mais il ne comprend pas qu'il est le grand responsable de cette affaires . que font les représentant du personnel dans cette mairie ? avez vous pris connaissances du courrier du préfet en date du 21 AOUT 2017 ? cab num 135-2017 ? et la réponse de la mairie en date du 20 OCTOBRE 2017 ? je vous conseil de vous la procurer !! bien sur si vous etes toujours dans la défense des salariés de cette mairie . le courrier de la préfecture fait la remarque sur l'examen des comptes de gestions 2016 et des budgets primitifs 2017 ,il a été fait état de la situation financiéres et budgétaires de la commune de la possession en raison d'une nouvelle dégradation . pour mémoire miranville a été élue en 2014 . de mémoire les trois élus de l'opposition : ERICK FONTAINE , THERESE RICA , JEREMIE BORDIER vous ont alerter a plusieurs fois sur cette problématique qu'avez vous fait pour enrayer tout ça ? chante ti fleur fanée pour la ministre ? voyage au comores avec une délégation de six personnes ? seychelles ? coop 21 ,? NICOLAS HULOT , madame nous la pas élus aou pour ça !

11.Posté par Frigidaire le 26/10/2017 21:17

Une piscine municipale c'est comme Aquanord, il n'y qu'à voir la rentabilité

12.Posté par Milles Sabords le 26/10/2017 21:54 (depuis mobile)

Captain Haddock mentèr kom dabitude...resement la honte y tué pas. Incompétent.

13.Posté par Judge dred le 26/10/2017 22:26 (depuis mobile)

Comment elle va faire pour "selectionner les meilleurs cdd" aux merites?a la leche?concours?ca ne tient pas. Le prefet pourrait til organiser des formations pour former notre maire a la gestion communale svp?

14.Posté par Titi or not Titi le 26/10/2017 22:35

Tient Une Autre Qui Crie À La "Théorie Du Complot !" 😄
Le PNF ( pour l'une ! 🏚😜) Et Le Préfet ( pour l'autre ! 🎰😜)
😄😄

ANouLa©®

15.Posté par Roro n'est plus là le 27/10/2017 06:36

Vu les commentaires, on voit bien que 45 ans de Roro ça ne s'efface pas d'un coup, pour les sympathisants et proches et ex-élus dudit Roro ....

16.Posté par POLITIQUE le 27/10/2017 07:25

Ce lundi au Conseil Municipal on pourra compter sur une partie de l'opposition pour réagir avec M. FONTAINE.
En ce qui concerne le fils du maire, quand il aura lu le papier déjà écrit, il ne pourra plus intervenir, aucune réactivité en direct.

17.Posté par tad974 le 27/10/2017 07:34

Extrait: "Si la situation des charges de personnels était pointée du doigt dans cet écrit, la commune indique notamment "quitter le quantitatif pour aller vers du qualitatif". "Nous avons près de 350 contrats aidés, il y en aura une centaine de moins d’ici la fin de l’année, et nous nous préparons pour la fin des contrats aidés en 2019", fait savoir Gilles Hubert, la masse salariale représentant à l’heure actuelle 27 millions pour environ 1000 agents."

Petit calcul: 27 000 000/1000/12= 2 250
Soit, pour les 1000 agents, un salaire mensuel moyen de 2 250 euros.

A l'heure actuelle, le salaire des contrats aidés est financé essentiellement par l'Etat (75%).
Si on prend un salaire moyen de 1 200 euros par contrat aidé, cela donnerait:
350x300(25% de 1200)x12=1 260 000 euros de masse salariale annuelle à charge de la commune pour les 350 contrats aidés.

Si les 350 contrats aidés sont compris dans les "environ" 1000 agents, cela augmenterait le salaire moyen des "environ" 650 autres pour le porter à 3 300 euros par mois.
Le nouveau calcul, donnant: (27 000 000 - 1 260 000)/650/12=3 300

Si, selon la mairie, la situation de La Possession n'est pas "exceptionnelle", on peut supposer que c'est la "norme" dans les communes de La Réunion.
En tant que contribuable, j'ai des soucis à me faire quand à mon avenir et à mes impôts futurs.

Je conçois que "tout travail mérite salaire", mais il ne faut pas oublier l'inverse; "tout salaire mérite travail".
Aussi, à salaire élevé, on est en droit de s'attendre à un travail conséquent, en quantité et/ou en qualité.
Bref, j'en veux pour mon argent!!!

18.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 07:47

Ce "signalement" de la préfecture est en fait un trompe l'oeil.

Ne confondons pas la gestion d'une entreprise et celle d'une collectivité locale : la première vit de ses profits, la seconde vit de l'impôt qu'elle peut à loisir solliciter.

La situation de La Possession est saine dans la mesure où elle maîtrise mieux que beaucoup d'autres ses charges de personnels et ses subventions aux associations , postes qui siphonnent généralement, à elles deux, plus de 60 % des recettes de fonctionnement .
;
Ainsi à La Possession les recettes de fonctionnement totalisent 53 M€ mais ses charges de personnels se limitent à 26 M€ , soit un peu moins de 50% de ses recettes ordinaires et les subventions aux associations s'élèvent à 5 M€ soit moins de 10 % des ressources de fonctionnement.

A Saint Denis les produits de fonctionnement se montent à 220 M€ mais les charges de personnels sont de 113 M€ soit 53 % des ressources de fonctionnement et les subventions aux associations "amies" 35 M€ soit 16 % , On est donc , dans la capitale ,respectivement à 3 et 6 points au dessus de La Possession .

Le budget de la Possession est déséquilibré à cause du niveau de ses dépenses d'investissements , plombées par le niveau de ses emprunts qui ne datent pas de la mandature Miranville , et ça c'est plutôt maîtrisable à moyen terme :

La Possession en 2015 affichait ainsi un niveau de dépenses d'investissement relativement élevé , essentiellement affecté aux remboursement des ses emprunts : 28 M€ , contre 58 M€ à Saint Denis, alors que la ville de la Possession ne comptait que 32 000 hbts contre 144 000 hbts à St Denis .Deux fois moins de dépenses d'investissement pour une population 4,5 fois moins élevée

En définitive où est le vrai problème ?

Eh bien du côté de la fiscalité.

La ville de la Possession dispose de bases fiscales manifestement sous évaluées , probablement à cause de sa structure démographique et du calage historiquement bas de ses valeurs locatives :

ses bases totales nettes de taxe d'habitation sont de 26 M€ , celles de la taxe foncière de 25 M€ , soit respectivement 839 € par hab et 805 € par hab .
A Saint Denis les bases de la taxe d'habitation atteignent 161 M€ et celle de la taxe foncière 191 M€ soit donc respectivement 1 121 € par hab et 1 333 € par hab .

Peut on pourtant dire sérieusement que les habitants de la Possession sont moins riches que ceux de Saint Denis ? Non bien sur ..

Le redressement de La Possession passe donc par une remise à niveau de sa fiscalité . Tout simplement .
Le reste n'est que polémique stérile .

Je m'inquiète beaucoup plus sur la situation de Saint Denis où on est au taquet sur la fiscalité ( dans les 10 premières villes de France ) si l'on retient non pas le critère ridicule des taux mais celui plus de la vrai du produit des taux par la moyenne des bases pour une famille type .
Et dans la capitale , où on ne maîtrise ni les charges de personnels ( 53 % des produits de fonctionnement ) ni les subventions aux copains des quartiers ( chiffre extravagant de 17 % ) , on a la folie des grandeurs avec au moins 5 téléphériques et quelques escalators programmés . Et puis des 13 ème et 14 ème mois promis . Pure folie .

19.Posté par N''''importe quoi ! le 27/10/2017 07:55

Non mais sincèrement n'importe quoi ! Pas exceptionnelle pour ses comptes en banques, peut être ? Pour la Possession elle l'est ! du jamais vu dans cette ville, malgré ce qu'en dise les fâcheux et les nervis de miss médias ! Désolant que l'on cherche à ce point à manipuler la réalité, un mea-culpa aurait été plus honnête !La réalité est simple : l'équipe municipale actuelle ne sait pas gérer. Et cessons de rejeter la faute sur ceux qui étaient là avant ! Le plus gros est devant eux, plutôt !.. Il vaut mieux en rire. La population de la ville ne peut être dupe. Lorsque l'on a fait preuve de tant d'arrogance et de morgue, quand on a pas cessé de discréditer, de salir la mémoire d'une homme qui a consacré sa vie à cette ville, on ferait bien de se cacher..

20.Posté par Question bête le 27/10/2017 08:01 (depuis mobile)

Combien de dettes par habitant en plus et combien de charges de fonctionnement en plus payés par des augmentations d'impots?

21.Posté par RAY le 27/10/2017 08:24

a poste 9 . qui nous dit qu'il on pas reçu ? et l'eau amianté qui a tué pas mal de posséssionnais des hauts ? c'étais sous qu'elle mandature ? phillipe était t'il pas le premier adjoint ?

22.Posté par RAY le 27/10/2017 08:27

a poste 9 . qui nous dit qu'il on pas reçu ? et l'eau amianté qui a tué pas mal de posséssionnais des hauts ? c'étais sous qu'elle mandature ? phillipe était t'il pas le premier adjoint ?

23.Posté par un observateur le 27/10/2017 10:09

Autrement dit : pour l'ensemble de l'île,[les employés communaux non titulaires] sont pris dans un étau. Non seulement on leur signe d'un côté, la fin des titularisations, une promesse d'embauche des CDD en CDI (mais sans la titularisation pour les "meilleurs"), et de l'autre côté, le mécontentement de toute une partie de la population qui ne préfère voir que "des employés fainéants".
Faudrait aller faire un tour dans ces mairies pour comprendre qu'au bout de 10, 15, 30 ans de service.... voire même plus, l'envie,des travailleurs payés au SMIC, et salis par les citoyens.
Tous des fainéants ? Voyez dans notre ville où les rues sont nettoyées, même le dimanche, les employés en pleins travaux d'investissements, un service culturel et sportif qui fonctionnent sans arrêt, une régie des eaux qui fait son maximum pour desservir la population, des cantinières au service de nos enfants (mais percevant moins que des familles au RSA ) ...etc. ET vous comprendriez pourquoi il y en a qui n'ont plus envie de travailler.
Quelle commune ? : il n'y en a pas 50 pour savoir laquelle.
Perso, je ne fais pas de politique, je ne fais qu'observer.

24.Posté par dos d'ane le 27/10/2017 11:02

A poste 18 !!!!!!
tout sak ou di la c'est pou noye lo poisson . ou lé entrin de tourne autour du pot , ou raconte in tas zafère pou essaie dire quoi?
un seul constat : LA POSSESSION LEST DANS LO ROUGE !!!!!!!!
maintenant explique a ou sa comme ou vé ! Mi répète : LA POSSESSION LEST DANS LO ROUGE!!!!!

25.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 12:53

Je ne tourne pas autour du pot !
Je dis simplement que la gestion de La Possession est plutôt saine.
Les sur investissements sont moins graves que la non maîtrise des dépenses de fonctionnement.
Les premiers préparent l'avenir, la seconde plombe pour 40 ans les comptes

Suffit de mettre à niveau la fiscalité et d'attendre l'amortissement des emprunts .

En plus avec la NRL la commune va bénéficier d'un essor démographique .
Le dénominateur à tous les ratios augmentant , les quotients ( dépenses par habitant ) vont baisser
Donc rien d'alarmant .
En revanche scénario différent pour les communes en stagnation démographique et qui sont au taquet fiscal supérieur .

26.Posté par TICOQ le 27/10/2017 14:19

Non m'dame De Miranville, la situation de votre commune est simplement intolérable et insultante pour vos administrés ! Vous êtes maire, donc responsable.

27.Posté par Mi ran la ville le 27/10/2017 16:44

Mr Balcon .
Excuse a moin mais ou doit pas être même étage que nous , ou lé sur un autre balcon ,lé difficile comprendre out ................

explication ou bien out synthèse comme dit les les gens que l'es la classe au dessus;

28.Posté par JORI le 27/10/2017 16:52

26.Posté par TICOQ le 27/10/2017 14:19
Je vous conseille la lecture de 25.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 12:53, pour une fois je suis d'accord avec lui.

29.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 20:54

à post 27
Laissez moi vos coordonnées et je vous ferai passer une note d'analyse plus complète

30.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 20:54

à post 27
Laissez moi vos coordonnées et je vous ferai passer une note d'analyse plus complète

31.Posté par JH SAVIGNY le 28/10/2017 07:18

Le Programme Pluriannuel d'investissements (PPI) 2017-2020 - et non exagérément sur six exercices comme le rapporte le 1er Adjoint ! - a été présenté dans le Jujube de juin avec le détail des équipements prévus ... somme toute du plus normal (école, voirie, réfectoire, aires de jeux, ...). Il est effectivement ambitieux puisqu'inclut des hypothèses de recettes de la convention de juin 2013, le commerce de roches massives mais aussi des subventions d’un prochain supposé Plan de Relance Régional. Les prévisions d'emprunt sont également élevées dont 8M€ en 2017 soit l'équivalent de 2 exercices ... mais ramenés à 5M€ au nom du principe de REALITE au BS. C'est d'ailleurs ça le problème de notre diva Vanessa Miranville. Elle fait du hors sol ! Les 120M€ d'investissement du budget communal sur les 6 prochaines années dont parle Gilles Hubert connaîtront donc une sévère cure d'amaigrissement ... Qu'ils s'y préparent donc déjà pour les 3 prochaines années ! Maintenant, Vanessa Miranville ne peut encore enfumer les Possessionnais sur les dérapages de sa masse salariale. Aux OB 2017, elle parle de 858 agents tous statuts confondus au 31/12/16 ! Aujourd'hui elle parle d'un millier ! Et la voilà obligée de rajouter une rallonge de 0,5M€ de salaire aux 27M€ déjà votés en mars. Lire à ce sujet nos nombreux dossiers sur notre page facebook de "La Possession de demain". Même avec deux grosses augmentations fiscales depuis son arrivée aux fonctions, elle ne dégage pas assez d'épargne pour investir. Je termine en disant, qu'à effectif constant, qu'à masse salariale constante (entendre +3% pour prendre en compte les évolutions réglementaires), il était possible de faire fonctionner le centre nautique. A ce sujet, on ne peut sérieusement parler de piscine mutualisée qu'à deux ! Pour le moment, Le Port ne s'est jamais prononcé !
Maintenant, à Pierre Balcon :
Désolé Pierre Balcon. Tu te trompes. La Possession n'était pas endettée, elle est entraine de le devenir. Les intérêts de la dette sont à moins d'1 M€. Le capital était à 2,2M€ en 2012. Il est aujourd'hui à 3,4M€. Miranville avait projeté d'emprunter 8M€ cette année. Faute d'autofinancement (exercice 2016 catastrophique) et exercice 2017 repêché par une hausse de 9,78% de TOUS les taux des taxes locales (du même ordre que l'augmentation de 2015). C'est la masse salariale qui a trop dérapé depuis sa prise de fonction. De 19,8M€ en 2012, elle est passée à 27,5M€ en 2017. C'est beaucoup trop. La collectivité parle tantôt de 858 employés fi 2016 et près de 1000 en 2017 et même 1200 dans certains articles de presses (sans doute en incluant les établissements publics alors !). Je ferme les yeux sur la situation au CCAS qui est aussi préoccupante en terme budgétaire.
Pour ce qui est des valeurs locatives, tu te trompes là aussi. Elles ne sont pas au niveau du chef lieu (on peut le comprendre même en 2017 !) mais elles restent bien plus élevées que celles de ses voisines Saint-Leu et même Saint-Paul (en moyenne) ... ce qui n'est pas sans poser un problème de justice fiscale au niveau du TCO. Maintenant, seul point où tu as raison : la démographie est encore un atout mais pour encore quelques années (plafond 42000 prévu en 2012 !). Et effectivement, les investissements de toutes sortes manquent considérablement !

32.Posté par Pierre Balcon le 28/10/2017 13:45

Jean Hugues
En toute amitié ,

Je maintiens mon diagnostic global : la situation financière de La Possession est loin d'être dramatique.
Elle dispose de deux atouts majeurs :

- expansion démographique prévisible ;
- proximité avec la zone d'activité majeure de la Réunion ;
- maîtrise de ses charges de personnels ;
- marge fiscale par une meilleure valorisation des valeurs locatives ;

Elle est confrontée néanmoins à des défis tout aussi majeurs :

- handicaps des "ville dortoir" ;
- faible capacité contributive de résidents en logement social ;
- étroitesse de son territoire avec des écarts ( Dos D'Ane et Mafate ) ;
- solidarité inter communale déséquilibrée

Le défi pour la commune

- anticiper les besoins en investissements sans se mettre dans le rouge

Solution :

- emprunter à long terme

pour le reste j'observe :

- 1- bond spectaculaire des charges de personnels et des subventions aux associations entre 2013 et 2014 ( 2014 étant l'année des élections ):
Ces postes sont ainsi passés , sur la période , respectivement de 20,7 M€ à 22,4 M€ et de 3,9 M€ à 4,8 M€ . Que s'est-il donc passé ?

-2- allure erratique des encours d'emprunts :

- 22,9 M€ en 2010 pour une charge de la dette de 0,82 M€
- 25,5 Me en 2011..............................................de 0,83 M€
- 25,9 M€ en 2012.............................................de 1,03 M€
- 26,68 M€ en 2013............................................de 0,97 M€
- 27,34 M€ en 2014...........................................de 1,01 M€
- 29,2015 M€ en 2015 ......................................de 1,01 M€
- 42,6 M€ en 2016 ramené à 29,8 M€ après intervention du fonds de soutien à la sortie des emprunts toxiques ............................................................de 0,94 M€

Là aussi question : la commune se serait elle laissée séduire par les sirènes des emprunts faciles mais toxiques ? Qui a été le gogo ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter