MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Valoriser les jeunes en apprentissage à travers une volonté politique réelle !


Par Jean-Claude Comorassamy - Publié le Samedi 14 Mai 2022 à 14:11

Valoriser les jeunes en apprentissage à travers une volonté politique réelle !
À croire que chômage, précarité, pauvreté, inégalité, misère sociale, exclusion chez aussi nos jeunes, sont des terreaux fertiles que nos politiques se prospèrent à chaque élection. On peut se poser la question, y a-t-il vraiment une volonté politique forte et réelle de s’en sortir de ce fléau du chômage surtout chez nos jeunes, chômage qui gangrène notre société.

S’appuyant, dernièrement sur le rapport de l’INSEE, qui fait froid dans le dos, vient de nous confirmer que Mayotte et la Réunion pointent en première et deuxième place, d’un taux de chômage le plus haut de toute l’Europe et des RUP (région ultrapériphérique), de quatre fois supérieures aux moyennes nationales. L’institut nous précise encore que le taux du chômage chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans est de 43%.

De ce fait et face à une surexposition des jeunes au chômage, la Commission européenne s’est même donné pour objectif de promouvoir une politique par voie d'apprentissage, qui permettra aux jeunes de 15 à 29 ans d’accéder à une qualification, en combinant des périodes d'emploi en entreprise ou établissements publics et des périodes en centre de formation.

De plus, récemment dans un grand article de notre presse locale (JIR), nous a énoncés que « dans un département pourtant miné par le chômage des jeunes, les métiers sociaux peinent à recruter leurs apprenants. En conséquence, avant même d’être diplômés, la plupart sont recrutés par des établissements médico-sociaux sous dotés en personnels ».

C’est ainsi que la crise sanitaire a mis en lumière de nombreux besoins en travailleurs sociaux, aussi bien dans les structures médico-sociales, sociales que sanitaires.

Un chemin plus inclusif de la fonction publique

Dès lors, l’apprentissage dans les structures médico-sociales, sociales et sanitaires, serait-il une des réponses face aux chômages des jeunes à la Réunion ? Notons que le contrat d’apprentissage est un contrat de formation en alternance associant l’exercice d’une activité professionnelle et des enseignements dans un centre de formation (CFA ou Institut de formation des travailleurs sociaux).
Pourtant, malgré un accord unanime en faveur d’un nouveau système de financement de l’apprentissage. Nos trois fonctions publiques ne semblent pas jouer la carte de l’apprentissage, très rare, voire inexistant, les contrats d’apprentissage dans nos diverses collectivités ou dans nos hôpitaux.   

Malgré que la concertation entre les ministres du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, et de la Transformation et de la Fonction publique, Amélie de Montchalin, les associations d’élus et le CNFPT exhortant à une vision plus inclusive de la fonction publique.

L’idée générale est de permettre aux jeunes apprentis sélectionnés à l’IRTS ou l’EMAP  de mieux s’insérer sur le marché du travail tout en leur offrant l’opportunité de découvrir les métiers du service public. De plus, un dispositif de financement pérenne et incitatif au recrutement d’apprentis a été déjà validé en concertation.
 
Alors, espérons que nos élus si prompts à dénoncer le scandale de la pauvreté, de la misère sociale, du chômage, de l’exclusion dans leurs discours de campagne électorale,  mettront tout en œuvre pour que l’apprentissage dans la fonction publique devienne comme le secteur privé ou associatif, une vraie bouée de sauvetage pour nos jeunes.




1.Posté par Patrick. le 14/05/2022 14:54

Nos élus des collectivités font des beaux discours avant d'être élus, quant aux actes il faudra repasser. S'ils veulent insérer les jeunes, l'alternance apprentissage et enseignement est une solution efficace pour l'emploi. Faut-il que les 3 fonctions publiques s'attachent aussi comme le secteur privé et associatif dans le domaine de l'apprentissage. Je valide ce courrier plein de bon sens. Mé zoreil koson dan' marmite poi avek les zélus kon na.

2.Posté par Jessica le 14/05/2022 20:18

Euh???!!!
Le sanitaire et médico-social peinent à recruter en MÉTROPOLE, pas à la Réunion

3.Posté par Sylvie le 15/05/2022 06:38

Je ne partage pas le commentaire de Mme Jessica.
J'ai fait un contrat d'apprentissage dans un EHPAD comme AES il y a 1 ans, après ma formation et mon diplôme j'ai obtenu un poste en CDI de suite.
Oui, il manque des travailleurs sociaux à la Réunion et des postes restent vacants plusieurs mois en structure médico-social.
Je confirme aussi, comme précise l'auteur de l'article, le JIR a fait sa une, il y a 15 jours sur le manque de personnel socio educatif à la Réunion même la Directrice de l'irts disait qu'on a un gros besoin en educateur spécialisé et AES (accompagnant educatif et social ).
Votre pessimisme Mme Jessica est très inquiétant. Bel article plein d'espoir pour nos jeunes. MERCI.

4.Posté par Babouc le 15/05/2022 07:56

Les jeunes attendent des ACTES de la part aussi des collectivités. A lire l'article du JIR de deux pages qui informe le manque de travailleurs sociaux d'après la direction de l'irts à la Réunion. Peut-être qu'il faudrait former plus et que la Région Réunion s'engage davantage pour la jeunesse ......

5.Posté par Jessica le 15/05/2022 15:35

Pourquoi pessimiste ?
Mon commentaire n'est en rien pessimiste
C'est plutôt flatteur pour le secteur à La Réunion, que c'est encore un secteur attractif

6.Posté par Madiron le 16/05/2022 05:12

Une table ronde avec l'ensemble des représentants État, les 2 présidents Mme Bello et M. Melchior, M. Cotellon ARS , le Président Serge Hoareau...est une très bonne idée. L'urgence sociale exige ce table ronde. MERCI pour l'écoute de la voix des jeunes.

7.Posté par ESPOIR D''''AVENIR 974 le 16/05/2022 10:30

L'apprentissage est une des portes sacrées éducatives, l'ouverture et l'espoir vers la construction de l'avenir pour les jeunes souvent bloqués ou en stagnation dans le bassin de l'incertitude et des problèmes divers et qui veulent s'en sortir et réussir.

8.Posté par Zébilon le 16/05/2022 14:47

L'apprentissage est une voie royale pour un emploi. Beaucoup doivent leur réussite grâce aux contrat d'apprentissage. Je suis un des exemples concrets. Aujourd'hui on peut même faire travailleur social en contrat d'apprentissage. C'est bien d'avoir mis en exergue l'apprentissage M. Comorassamy. Beaucoup de jeunes ont apprécié votre article dont mes enfants.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes