MENU ZINFOS
National

Valls : Un projet de loi sur la croissance dès septembre


Lors de la conférence des ambassadeurs, Manuel Valls a déclaré hier qu'il "ne renoncerait à aucune mesure qui puisse améliorer l'emploi et stimuler la croissance", et ce "malgré les oppositions".

Par S.I - Publié le Vendredi 29 Août 2014 à 11:13 | Lu 758 fois

"Il faut notamment, comme l'a annoncé récemment le président de la République, que la discussion entre partenaires sociaux avance sur la question des seuils d'effectifs dans les entreprises. Dans un même esprit, la question du travail le dimanche doit être étudiée sereinement et sans tabou, dès lors qu'elle peut créer de nouveaux emplois, dans le respect de la liberté laissée à chaque salarié", a déclaré le Premier ministre.

Ce dernier a par ailleurs ajouté qu'un projet de loi sur la croissance et le pouvoir d'achat sera présenté "d'ici la fin du mois de septembre".

Le locataire de Matignon a également déclaré que le gouvernement doit "aller vite et prendre des mesures fortes, comme l'ouverture des professions réglementées, la fin des monopoles indus et des rentes de situation", mais aussi la "levée des verrous et des blocages notamment en matière de logements".

S'il reconnaît que ces réformes suscitent des oppositions, Manuel Valls ne renoncera "à aucune mesure qui peut favoriser l'emploi, améliorer le pouvoir d'achat des Français et stimuler la croissance. Un mouvement a débuté, la France avance et ne renonce pas à mener les réformes", s'est félicité Manuel Valls.
Valls : Un projet de loi sur la croissance dès septembre




1.Posté par noe le 29/08/2014 16:35

Il va nous obliger à croître en nous donnant des vitamines ...
Super 1er Ministre !

Des boulots , des boulots !

2.Posté par KLOD le 29/08/2014 19:08

Ouais Noe, cela me fait penser qu'il faut que je fasse une cure de vitamine , le changement de la sociale-démocratie en sociale-libéralisme me déboussole , pourtant tellement de gens essaient de m'expliquer que c'est pour notre bien à tous et la grandeur de la France .......... Je dois etre un peu naif et pas assez intelligent et pourtant j'étais à l'école de la République ...........

3.Posté par bhl le 29/08/2014 19:18

il se félicite en plus! sacré Weiss! il ferait mieux d'interdire Dieudonné, la ça relancerait la croissance!

4.Posté par Dimitri ALAIN le 30/08/2014 07:52

encore des lois pour nous dires qu'ils travaillent pour mieux nous plumés 2017 arrivent et certains partis politiques que certains craignent ,doivent bien affûté leurs armes en ce moment .....

5.Posté par SEVERIN le 30/08/2014 21:13

Il doit avoir des origines Franquistes notre Manuel de l'Espagne,Bonjour le ménage chez les gauchos.
Arnaud Montebourg tu ouvre ta gueule a la porte,Benoit Hamon va rejoindre ton camarade Arnaud,
Filipetti va faire le ménage chez tes potes.Drole de démocratie chez les Gaulois,le changement c'est maintenant FERME TA GUEUELE.In yab des Yvelines

6.Posté par Gloseur sensE le 31/08/2014 09:28

De prime abord, qu'un gouvernement veuille légiférer par ordonnances dans un domaine comme celui de la déréglementation des professions libérales réglementées, qui au contraire, demanderait que le parlement étudie ce dossier et vote sereinement, n'est pas une bonne méthode d'exercice du pourvoir exécutif.
Puis, le fait qu'un gouvernement, forcé par Bruxelles qui depuis longtemps veut la fin en France des professions libérales réglementées, au profit de grandes sociétés Européennes, s'annonce donc de mauvais augure !
Ainsi, portant sur la déréglementation des professions libérales, notamment d'écrivain public libéral et/ou juridique, comme par exemple, le conseil juridique en droit de l'eau, en droit de la montagne ; plusieurs inquiétudes sont par conséquent à relever.
Concernant les activités libérales juridiques, il s'agit, tout d'abord, de la modification redoutée de la loi du 31 décembre 1971, modifiée par la loi 31 décembre 1990, et précisément de son article 56.
Les conséquences seraient en autres :
1- La perte d'emplois pérennes dans les cabinets, par exemple, de notaires et dans les études, par exemple, d'huissiers de Justice ;
2- Une déstabilisation de la sécurité juridique de nos activités libérales ;
3- De nouveaux litiges liés à cette déréglementation et à cette insécurité juridique ;
4- De nouvelles dépenses inutiles et une perte de temps dans les formalités et les procédures judiciaires pour les clients et justiciables ;
5- Une carence de la déontologie, un manque de compétences professionnelles, voire une éventuelle violation de la confidentialité dans la relation clientèle (fichiers clients de grands Groupes) ;
6- La suppression d'activités libérales de proximité, lesquelles ne seraient plus permanentes ;
7- Une perte économique et d'attractivité du secteur rural au profit des zones urbaines.

7.Posté par areteksa le 31/08/2014 14:38

ils devraient faire un projet de loi pour interdire la croissance
comme ça ils seraient surs de réussir

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes