MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Vade retro Marinas !


Par André POUCHET - Publié le Jeudi 27 Avril 2017 à 15:51 | Lu 626 fois

Depuis le 23 avril au soir et le résultat du 1er tour des Présidentielles, les choses sont désormais devenues parfaitement claires.

D’un côté le diable frontiste, le F-Haine, porté jusqu’au seuil du pouvoir par la masse de demeurés et d’arriérés congénitaux, l’innombrable ramassis d’individus tarés ou aigris, tous ces laissés pour compte par le Progrès en marche, tous ces ratés de la vie, ces « sans-dents », ces jaloux aveuglés par le ressentiment, tous ces minables plus ou moins abrutis ou incultes, enfermés dans leurs indécrottables préjugés racistes, aigris par leur impuissance et leurs échecs pourtant bien mérités, que, à force de démagogie et de promesses irresponsables, ce perfide enjôleur est parvenu, sinon à embrigader durablement, du moins à circonvenir ponctuellement et dont, en tout cas, il a su insidieusement capter les suffrages (plus de 23% à La Réunion, plus de 21% dans l’ensemble du pays !).

De l’autre (et l’on constate une fois de plus que, pour chacun des maux et infortunes qui peuvent survenir et nous accabler, la Divine Providence, dans son infinie bonté, prend toujours soin de nous fournir le remède adapté, le contrepoison adéquat !) le Chevalier Blanc, l’Archange du Bien, celui qui se prépare, avec fermeté et détermination, à terrasser l’horrible dragon et à le repousser jusqu’au fond de sa tanière. J’ai nommé – tout le monde l’aura sans peine reconnu ! – Emmanuel Macron, incarnation de la jeunesse et de la beauté, de la lucidité et du courage, prince charismatique au regard lumineux et à l’irrésistible sourire, magicien aux paroles de miel et aux pouvoirs de thaumaturge…

Dimanche soir, un quart d’heure à peine après l’annonce des résultats, Hamon (ce qui était logique et ne nous a guère surpris), puis Fillon (ce qui était moins attendu et même, pour tout dire, tout-à-fait choquant), prenaient tour à tour la parole afin de faire complète allégeance à ce providentiel Macron et appeler à voter pour l’inspirateur, le protégé et le successeur désigné du calamiteux président sortant, celui-là même que, pour mieux le dénigrer, les Républicains avaient baptisé Emmanuel Hollande ! Les téléspectateurs ont pu ensuite assister à un autre sidérant spectacle, celui que leur a offert le candidat arrivé en tête du 1er tour, lequel se tenant sans doute pour virtuellement élu, est allé parader triomphalement à la Porte de Versailles et se faire acclamer par ses groupies en liesse, avant d’aller festoyer à Montparnasse avec une bande de personnalités du show-biz et de la finance, parmi lesquels Attali, Colomb, Cohn-Bendit… Il n’y manquait que DSK !

Alors, faire barrage ?

Oui, il faut « faire barrage », mais pas, comme tous ces bons apôtres nous le demandent, contre Marine Le Pen, la candidate des patriotes, la candidate du peuple insoumis, du peuple en colère qui se révolte contre les gnomes de Bruxelles, les banquiers de Francfort et les va-t-en-guerre de Washington. Celui auquel il faut faire barrage, c’est bien le candidat de l’oligarchie et des élites mondialisées, celui qui réconcilie sur son nom aussi bien les sarkozistes que les hollandistes, celui qui accueille dans son écurie mal famée tous les vieux chevaux de retour, de Robert Hue à Madelin, en passant par Bayrou et Cohn-Bendit, qui s’apprête à recycler dans les rangs de son mouvement « En marche » nombre de rescapés des gouvernements européistes de droite ou de gauche dont le bilan depuis 30 ans (désindustrialisation accélérée, hausse continue du chômage, submersion migratoire du pays, développement du communautarisme islamiste, recrudescence de l’anarchie et l’insécurité) est tellement admirable.

Regardons un instant, bien qu’on aurait plus vite fait de chercher qui n’y appelle pas, ceux qui appellent à voter Macron. Derrière celui-ci, outre les grands partis de droite et de gauche, il y a en effet tous les grands media, télés et radios, les Apathie, les Bourdin, les Cohen, les quotidiens et hebdomadaires nationaux, Le Monde, Libération, Le Figaro, L’Obs, L’Express, et les titres de province comme Ouest-France, le JIR et bien d’autres. Il y a les institutions « communautaires » et confessionnelles : aussi bien le CRIF et l’UEJF, pour les juifs, que l’UOIF et la Grande Mosquée de Paris, pour les musulmans, et même les évêques, à travers une mise en garde très alambiquée et toute pleine de sous-entendus hypocrites. Il y a les syndicats : aussi bien les syndicats patronaux Medef, FNSEA et Cie que les instances confédérales de la CGT et de la CFDT (mais pas les ouvriers de la base comme, par exemple, ceux de Whirlpool à Amiens qui, eux, appellent Marine à la rescousse !), le bureau national du syndicat de policiers « Alliance » (désavoué pourtant par plusieurs bureaux régionaux et départementaux).

A côté de cette cohorte soumise, moutonnière, à côté de ce troupeau bêlant de suiveurs grégaires qui, docilement, viennent se ranger derrière le candidat des banques et des milliardaires, le candidat de Rothschild et de Bernard Arnaud (le patron de MVLH), quelques voix courageuses, celle d’Henri Guaino, celle de Christine Boutin, celle de la « Manif Pour Tous » et celle – ô surprise ! – de Jean-Luc Mélenchon, lesquelles se refusent courageusement, malgré les pressantes mises en demeures du système, à servilement entonner l’hymne du ralliement au prétendu « front républicain » autour de Macron. Un front décidément peu ragoûtant qui fédère tout et n’importe quoi : les résidus du PS et du PCF, les Vals, Hamon, Cambadélis, avec la majorité des Républicains, les Juppé, Estrosi, Pécresse, Copé, Lemaire. Et, comme renfort suprême, Hollande : oui, celui qui nous avait promis d’inverser la courbe du chômage !

Ledit Hollande (qui ferait pourtant mieux d’essayer de se faire oublier) vient de déclarer à propos du 2ème tour : « L’enjeu, c’est que le Front National soit le plus faible possible ! » Alors, si je puis me permettre d’oser contredire S. M. Toumou 1er, je dirai moi tout au contraire que l’enjeu que le peuple de France devrait se fixer, c’est si possible empêcher Macron de se faire élire, sinon de faire en sorte que son score, au soir du 7 mai, soit le plus faible possible.




1.Posté par margouillat974 le 27/04/2017 17:59

Oh, le beau, le bon front républicain qui nous mène depuis tant et tant d'année au mur!! Mais j'ai bien peur, Mr Pouchet, que les règles du jeu ne soient un peu "truquées". Comment expliquer que "la libre Belgique" connaissait le résultat du scrutin à midi, à 0,1 point d'écart . Il y a eut beaucoup de radiation des listes dans des grandes villes, des résultats sans aucun bulletin nul, ni blanc.

2.Posté par KLOD le 27/04/2017 18:38

pouchet qui ne se positionne pas contre le FN , comme les boutin , morano, wauquiez et d'autres ............... .............................

comme en 40 , certains on un profil collabo, cela se lit et SE SENT .................. l'histoire a déjà jugé .


3.Posté par Nicolas le 27/04/2017 20:30

Ouh la vache ! Encore un courrier qui pique fort les yeux et suivi à la corde par un commentaire qui nous ressort la théorie du complot.... je suis fatigué. Putain et puis j'ai honte. Pas que vous votiez FN (choix démocratique, enfin jusqu'ici du moins) mais que vous soyez fiers de vos bêtises.

Voter FN c'est valider l'effondrement économique de la France, que l'on subira seuls enfermés dans notre pays, et pour notre cas totalement isolés sur notre cailloux. Les riches s'en porteront pas plus mal, juste un peu moins riches. Les grandes entreprises s'en contre foutent. Les banques, et ceux qui y travaillent, ne seront pas mieux lotis que les autres car pour la plupart se sont des employés qui font partis de la classe moyenne, qui sera la plus touchée par l'écroulement du pouvoir d'achat qu'implique la politique économique du FN.
Voter FN c'est être du côté des pauvres alors ça c'est sur, tellement du côté des pauvres que d'ailleurs on le sera tous plus ou moins in fine et ceux qui le sont déjà on aura encore moins les moyens de les aider.

Macron ne vous plais pas ?? Ne votez pas pour lui ! Trouvez des solutions citoyennes pour créer du lien social, créer de l'économie solidaire, créer de l'économie tout simplement (entreprenez, créez, tout le monde peut le faire !). Arrêtez d'être insoumis ou je ne sais quelle connerie, et encore moins parfaitement soumis à cette dynastie de xénophobes.

Mais surtout, surtout, surtout, ne votez pas FN. Vous validerez le point de programme le plus dégueulasse qui soit, celui qui consiste à tolérer l'indifférence et la haine de l'autre. C'est ça la Réunion ??? Et bah on risque pas d'attirer les touristes...

4.Posté par betimmonde le 27/04/2017 22:13

Nicolas ,souvenez vous ,c'est avec une monnaie nationale ,le Franc ,que nous avons fait les 'trente années glorieuses " de prospérité .Quant à l'Euro ,il nous a mis dans le chomage et la pauvreté. Tout sauf l'Euro.Lepen ,oui :Macron ? NON

5.Posté par Nicolas le 28/04/2017 12:50 (depuis mobile)

Des idées, du changement ? Oui. Les 30 glorieuses ont un contexte historique et géopolitique qui n''existe plus arrêtez votre fantasme "tout pourri" (pour la référence). FN fpo pvv knp ln...? Alors la certainement PAS!

6.Posté par Pamphlétaire le 28/04/2017 15:01

France: Sa fille de 17 ans part faire le djihad en Syrie, le contribuable (français) devra lui verser 15 000 €

Cela émane d'un site helvète car en France, c'est plus ou moins masqué, n'est-ce-pas?

7.Posté par betimmonde le 30/04/2017 08:00

Barrage au Macron ! ça lé bon ! Totoche la Banque ,,Totoche le macron

8.Posté par Pierre Balcon le 30/04/2017 14:17

à post 2

Le 10 juillet 1940, la Chambre des députés et le Sénat, réunis en Assemblée nationale à Vichy, dans une France écrasée par sa récente défaite, dont les deux tiers du territoire sont occupés par les Allemands, votait par 569 voix contre 80 et 17 abstentions un texte qui remettait le sort de la France et celui du régime entre les mains du gouvernement du maréchal Pétain : « L'Assemblée nationale donne tous pouvoirs au gouvernement de la République sous l'autorité et la signature du maréchal Pétain, à l'effet de promulguer par un ou plusieurs actes une nouvelle Constitution de l'Etat français. Cette constitution devra garantir les droits du travail, de la famille et de la patrie. Elle sera ratifiée par la nation et appliquée par les assemblées qu'elle aura créées. »C
Quelles étaient les forces politiques ainsi ralliées à la collaboration ?
La réponse est cruelle et insupportable pour les « goochistes » qui lui ont substitué un mythe.
C’est bien la Chambre du Front populaire élue en mai 1936 qui a émis ce vote. Certes ce rassemblement d'organisations est mort entre octobre et novembre 1938, du fait du refus des radicaux de demeurer plus longtemps alliés aux deux partis marxistes ( la SFIO et le parti communiste ) mais en dépit des reclassements politiques intervenus au cours des deux années précédentes , c’est pourtant bien la Chambre du Front populaire qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain .
Dans le détail les chiffres officiels donnent : sur les 569 voix favorables , 286 viennent de la gauche , 237 de la droite et 46 sans étiquettes .
Les études sérieuses montrent en plus qu’on a probablement largement sur estimé les voix de droite favorable à Pétain et sous estimé largement les voix de gauche allant dans le même sens.
Ces chiffres dérangent évidemment , alors on a pris le problème à l’envers : on a fait le décompte des 80 opposants pour démontrer qu’ils étaient plus nombreux à gauche qu’à droite !
Accessoirement , je laisse à KLOD le soin de déterminer de quel côté étaient nos députés réunionnais .

Du côté de la résistance même imposture !
Les premiers résistants étaient des monarchistes de l’Action française — Daniel Cordier, le secrétaire de Jean Moulin, De Vawrin le chef du BCRA (le service secret gaulliste), le fameux colonel Rémy premier agent du général de Gaulle en France occupée —, voire issus de la mouvance de la Cagoule — Guillain de Bénouville, chef du mouvement Combat. François Mitterrand lui-même si cher à KLOD était à droite .
Le général de Gaulle lui-même était un conservateur catholique et nationaliste, violemment critiqué pour cela, encore en juin 1941, par les communistes français .

A l’opposé Laval , Doriot , Déat , Bousquet et Mittérand si cher à KLOD .. étaient dans quel camp ?

Je conseille à KLOD , et à quelques autres , la lecture instructive d’ « Un paradoxe français, Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance » , un ouvrage du chercheur et universitaire Simon Epstein.
Cet ouvrage publié en 2008 étudie le parcours de personnalités qui s'engagèrent dans l'antiracisme dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale avant de s'impliquer dans la collaboration sous l’Occupation
Inversement, il établit la surreprésentation par rapport à leur poids politique des militants d’extrême droite, en particulier antisémites, parmi les fondateurs de la Résistance et les premiers soutiens du général de Gaulle.
Ainsi, Epstein constate que le gouvernement de Vichy compte dans ses rangs davantage d’ex-philosémites que d'ex-antisémites, que les anciens du combat antiraciste furent nombreux au Rassemblement national populaire et à la direction du Parti populaire français et que certains s’engagèrent dans les Waffen-SS ; il rappelle que les antisémites abondent dans la Résistance, aussi bien dans les réseaux et les maquis, qu’à Londres ou à Alger.

Tout cela n’a évidemment rein à voir avec notre débat sur les présidentielles 2017.
Le FN est né en 1972 et n’a pas grand chose à voir avec cette affaire .

Mais pourquoi KLOD se croit il obligé de systématiquement convoquer l'histoire qu'il ne connaît pas ou qu'il manipule .

Là est la question !!!

9.Posté par André Pouchet le 01/05/2017 09:24

Merci à M. Balcon pour son rappel historique précis et bien documenté à l'intention de ceux qui, voudraient substituer à l'histoire réelle les slogans simplistes et les généralisations manichéennes.

Je doute cependant que la leçon puisse profiter à celui à qui il la destine en priorité. Celui-là en effet ne se soucie aucunement de la réalité historique ; il a définitivement décidé de se consacrer, non à l'effort difficile pour analyser et essayer de comprendre le monde, mais à l'éructation permanente accompagnée de borborygmes se voulant inspirés : c'est plus facile !

Laissons donc vaticiner notre Pythie... Qui l'écoute ?

10.Posté par Pamphlétaire le 01/05/2017 10:18

Voter Marine Le Pen, ce n’est pas adhérer aux idées du FN, c’est affaiblir Emmanuel Macron, n'est-ce-pas?

11.Posté par zorbec le 01/05/2017 10:45

"Marine Le Pen, la candidate des patriotes, la candidate du peuple insoumis, du peuple en colère qui se révolte contre les gnomes de Bruxelles".... quelles bêtises ne faut-il pas lire ! Marine Le Pen, la candidate "anti système", profite bien du "système" depuis 1998 où elle a été élue pour la première fois conseillère régionale (mandat assez bien payé au demeurant !). Députée européenne depuis 2004, elle vit toujours aux crochets du "système" qu'elle dénonce et elle n'a rien de commun avec le "peuple en colère" qui se demande chaque fin de mois à combien va s'élever son découvert bancaire pour tenter de survivre. Dans le monde politique de gauche, de droite ou d'extrême droite, il est remarquable que ce sont surtout des bourgeois grassement payés et en haut de l'échelle sociale qui prétendent défendre le "peuple en colère". "Assez, Assez ! " chantait en son temps Nougaro...

12.Posté par Pierre Balcon le 03/05/2017 20:08

Alors KLOD on ne vous entend plus sur le sujet !
Vous papillonnez .
Bon je vais vous faciliter le travail.
Ce 10 juillet 1940 parmi les 569 voix favorables à Pétain il y avait celles de nos deux députés :
- Lucien Gasparin ( qui a donné son nom à une rue de St Denis ) du groupe républicain radical et radical socialiste ;
- Auguste Brunet , du groupe de l'union socialiste et républicaine .

Notre sénateur Léonus Benard , du groupe gauche démocratique , était absent au moment du vote , because croisière sur le navire Massilia

Et puis après les élections je vous parlerai de " l'héroisme" du conseil privé du gouverneur Pïerre Aubert , tout ce petit monde s'inscrivant dans la ligne du Front Populaire ..

(1) à l'époque, sous la 3 ème république, l'assemblée nationale désignait les deux chambres ( Assemblée nationale actuelle et Sénat ) .

Bon j'espère que désormais vous utiliserez l'expression " collabo" avec plus de prudence .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes