Education

Vacances d'été raccourcies: 15 jours de travail supplémentaires, trop pour les profs ?

Mardi 26 Février 2013 - 11:43

Vacances d'été raccourcies: 15 jours de travail supplémentaires, trop pour les profs ?
Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a suscité une nouvelle fois la polémique dans les rangs de la communauté éducative en évoquant l'éventuel raccourcissement des vacances d'été. Une annonce faite alors même qu'une autre réforme, celle des rythmes scolaires et la fameuse semaine de 4,5 jours, est loin de faire l'unanimité dans les rangs des syndicats de l'éducation. Pour Patrick Corré, secrétaire départemental de la CGTR Educ'Action, il s'agit d'une "annonce faite à l'emporte pièce" et "sans réflexion" sur les conséquences.

La levée de bouclier vient des enseignants et des syndicats de l'enseignement. Ces derniers voient dans cette nouvelle annonce un "moyen détourné" d'occulter le débat sur la semaine de 4,5 jours dans le premier degré. "On trouve cette annonce paradoxale alors que le ministre n'arrive pas obtenir l'accord de la communauté éducative sur la réforme des rythmes scolaires", explique Patrick Corré. Selon cette annonce, les vacances d'été seraient raccourcies de 15 jours pour passer de 8 à 6 semaines en métropole, la donne étant différente à la Réunion puisque les grandes vacances sont à Noël. "Cette question ne se pose pas de la même façon qu'en métropole, il faudrait avant tout une concertation régionale", souligne Patrick Corré.

15 jours de vacances en moins, 15 jours de travail en plus

En moyenne, les enseignants travaillent 144 jours par an. Diminuer le nombre de jours de vacances de 15 jours ferait passer de 144 à 159 le nombre de jours travaillés au sein des établissements. Pour comparaison, un travailleur "lambda" a droit à cinq semaines de congés par an. L'augmentation du nombre de jours travaillés serait-elle une des raisons pour laquelle les enseignants auraient décidé d'opposer leur "veto" à Vincent Peillon. "Non !", répond du tac au tac Patrick Corré. "Enseigner à des élèves est très éprouvant. Un professeur travaille 40 heures par semaine. Même s'il n'est pas dans l'établissement, il prépare les cours, même pendant les périodes de vacances scolaires. Il y a de plus en plus de situation de "burn-out" chez les professeurs", ajoute le secrétaire départemental de la CGTR Educ'Action.

Pour lui, il s'agit ni plus ni moins que d'une volonté portée par l'industrie du tourisme: "C'est connu depuis des années". Les professionnels du tourisme réclament une telle mesure pour étaler les réservations sur tout l'été. "Mais la question de la réforme des rythmes scolaires n'a de sens que si elle est posée dans un cadre global. Il faut revoir les programmes, les tailles de classe… Il n'y a que comme ça que nous cautionnerons la réforme des rythmes scolaires", précise le syndicaliste.

Le ministre de l'Education nationale n'est plus dans les petits papiers des syndicats de l'enseignement depuis sa volonté de faire passer les semaines de cours à 4,5 jours. "Sans concertation sur le fonds, il donne rendez-vous en 2015. Il balance ça alors qu'il est dans la merde sur les rythmes scolaires", lâche Patrick Corré.

Le divorce semble consommé entre les syndicats et le ministre.
Lu 2323 fois



1.Posté par kinnack le 26/02/2013 11:31

Je le répète ici aussi... je trouve le titre de l'article nul...
Puisqu'il ne s'agit même pas de travail en plus... ^^
Et je ne suis pas prof.
Y a des personnes qui ignorent vraiment la réalité du terrain.. :-/

2.Posté par PECPEC le 26/02/2013 11:39

Comme toujours la sauce a du mal à prendre. Vous prenez un ministre de l'éducation qui vient du milieu et aussitôt c'est le merdier. Forcement étant dedans il sait où ça coince la qualité de l'enseignement, donc il essaie d'agir et aussitôt il se fait mettre en pièce par ses chers collègues.
Mettre les enseignants au boulot avec conviction et amour du métier ne concerne que 10% de cette corporation, le reste......No comment !

3.Posté par La pauvre éducation nationale !!!!! le 26/02/2013 11:50

52 semaines X 5 jours de travail = 260 jours par an, moins 5 semaines de congés par an X 5 jours = 25 jours.
Un salarié lambda doit travaillé 260 - 25 = 235 jours par an.

Même si dans l'éducation nationale ils arrivent à 159 jours par an, ils peuvent encore être considérés comme TRES TRES bien lotis. ( sans parler de la SUR REMUNERATION )

On aura quand même droit à une petite grève préventive???????? mdr

4.Posté par JANUS le 26/02/2013 13:34

Il s'agit là des mauvais calculs de nos syndicats de l'éducation nationale ...

Refaisons ces calculs avec les chiffres de Monsieur CORRE ...

Un employé du privé travaille 47 semaines à raison de 35 heures par semaine ... ce qui nous donne 1645 heures de travail par an ...

Un professeur des écoles (car dans les colléges et lycées c'est bien moins que cela) travaille selon Mr CORRE, 40 heures par semaine ... mais seulement 30 semaines par an ... ce qui nous donne 1200 heures de travail par an ...

L'enseignant de l'Education nationale qui travaille le plus (Professeur des écoles) travaille encore moins qu'un employé du privé ... et leurs syndicats passent leur temps à pleurer sur leurs avantages acquis ...

C'es indécent dans le contexte actuel ... et malhonnête intellectuellement ...

5.Posté par Logique le 26/02/2013 14:40

A tous les adeptes de la calculette magique, je conseille d'aller enseigner 3 petits mois avant qu'on en reparle: "Just do it" les gars!
Un boulot en or super bien payé à rien foutre: mais vous attendez quoi pour vous précipiter?

Pour avoir fait les deux, je peux vous dire qu'une heure de travail devant des élèves et une heure de travail derrière un bureau ou sur la route, ça n'a strictement rien à voir.
J'ai eu des postes exigeants en stress et en horaires: je n'ai jamais été aussi vidé qu'après une journée face à 30 gamins.
La preuve? je me suis barré de l'enseignement.

Mais je sais bien: seul votre boulot est un vrai boulot et tous les autres sont des pleurnichards capricieux.

6.Posté par elsa le 26/02/2013 14:46

au lieu de polimiquer sur les enseignants combien de temps ils travaillent!!combien ils ont de conge par ans etc!!!!!pensez d'abord à nos enfants non de dieu!!!!et les parents ça les arrange plus d'ecole moins de temps à s'occuper des marmailles!!!c'est vraiment une honte en ce moment!!!!on fait des enfants uniquement pour s'en debarrasser!!la creche ,l'ecole ,centre aere et j'en passe!!!assumez un peu ou ne faites pas d'enfants!!!!avez vous pensez à eux !!est ce que se sera bien ou pas???auront ils assez de vacance!!!!pour se reposer!!!et je precise je ne suis pas enseignante , je suis une maman au foyer c'est un choix!!!j'ai eu 3 enfants et c'est moi qui est fait leur education !!!!!!!ils ne sont alle à l'ecole que pour s'instruire pas pour qu'une personne prenne notre place!!!!!!!

7.Posté par elsa le 26/02/2013 14:47

reponse à logique!!!bravo!!vous avez entierement raison !!c'est pas un boulot facile!!!!!

8.Posté par @5 le 26/02/2013 15:16

Gros menteur , si t'es pas content t'as qu'à prendre l'avion , non mais !

9.Posté par Lyto le 26/02/2013 15:24

@ Logique : c'est pour ça qu'on répète aux futurs enseignants que c'est un métier de conviction. Si tu l'as fait pour l'argent et les vacances j'ai envie de te dire que c'est normal que tu te sois barré de l'enseignement et que tu ne peux t'en prendre qu'à toi même. Sinon, le privé ne se résume pas aux bureaux ou "sur la route". As-tu déjà essayé le BTP au mois de février ? Les usines ? Les postes à haute responsabilité ?
Tout ça pour dire que taper sur les profs c'est idiot, on est bien d'accord. D'autant que les gens ignorent souvent la réalité de ce travail. Mais à l'inverse, entendre des profs se défendre en disant qu'ils ont un boulot stressant sonne un peu comme un dénigrement des autres postes.

10.Posté par Pinacolada le 26/02/2013 15:39

@8 merci pour ta réponse. L'argument nous fusille, ton intelligence nous tue...

@2 Peillon vient du milieu? c'était quand la dernière fois qu'il s'est retrouvé devant une classe? attention, pas une classe de prépa, de fac ou même de lycée, non, une vraie, d'école ou de collège dans un quartier bien rock n'roll, avec des parents comme ceux qui écrivent ci dessus et qui donnent envie à leurs enfants de cracher sur leurs profs?

11.Posté par nrj2013 le 26/02/2013 17:01

Le travail de réflexion demande plein de calories ..
Enseigner le français , les langues étrangères , l'histoire de France et la géo .. n'est pas à la portée de n'importe quel zouave du coin ...Il faut des diplômes , master 2 au moins , des connaissances , du savoir-faire , de la pédagogie ...on moud tout cela et on a un bon prof qui aime son métier au service des enfants qui lui sont confiés ...
Certains branleurs qui ont échoué à l'école osent lancer des critiqes ridicules envers des fonctionnaires d'état qui se dévouent pour leurs mômes ...
Mais les français aiment l'école à 89,75 % ...
Félicitation !
2 Semaines en plus ne dérangent personne puisqu'on fait des "remises à niveau" pendant les vacances ...

12.Posté par Logique le 26/02/2013 18:04

@ 8 et 9

Oui, j'ai assumé des postes à responsabilité, et aussi du travail de nuit et même du travail avec des produits du genre dangereux (mais non, jamais de BTP et je considère ceux et celles qui font ça comme des gens qui méritent infiniment leur salaire, et même bien plus en été)

Non, je ne l'ai pas fait pour l'argent mais parce que, tout jeune diplômé, on m'a mis là à l'insu de mon plein gré pour 2 ans: je l'ai assumé du mieux que j'ai pu mais j'ai choisi de ne pas donner suite, justement faute de conviction d'être fait pour ça et d'avoir les qualités indispensables.

Non, je ne suis pas un menteur (dixit post 8) , mais je n'ai pas l'intention de poster mes fiches de paye et mes contrats de travail pour le prouver à ce charmant posteur.

13.Posté par Frédéric LANGLADE le 26/02/2013 18:16

C'est tout de même surprenant que dans tous les commentaires des enseignants qui sont contre cette réforme de gauche, personne ne parle des bienfaits pour le rythme scolaire des enfants qui peut être n'en peuvent plus de faire un programme aussi lourd en si peu de temps.

14.Posté par moi même le 26/02/2013 21:02

Si le boulot de prof est super over méga bien que ça , pourquoi il y a autant de reclassement , peu de candidat ? On vous attend MR les commentateurs !!!

P.S : Je ne suis pas prof mais étudiant pour essayer de travailler dans le privé , par ce que je sais que le métier de l'enseignement aujourd'hui , c'est plus de la gendarmerie

15.Posté par Jean le Phaéton le 27/02/2013 08:48

Bonjour à tous les donneurs de leçon...

... qui peuvent donner des leçons car ils en ont reçu ! Sans quoi, ils n'auraient jamais pu exprimer leurs pensées, même les plus inavouables.

Merci à tous les enseignants qui ont permis cela.

Bravo à tous les Ministres en herbe pour les remarques positives qui font avancer le débat.

La seule question qui mérite d'être posée est : Quelle Education Nationale, notre République veut-elle, et surtout est-elle en mesure de se payer aujourd'hui ?

Mais la réponse est connue, puisqu'il y a autant de ministres que de français, un peu comme pour composer une sélection nationale...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter