Politique

[VIDEO] St-Denis : Le budget 2018 voté, les investissements en baisse

Samedi 16 Décembre 2017 - 16:50

Les élus municipaux dionysiens ont voté ce samedi 16 décembre le budget 2018 de la commune, qui s’élève à 296.195.580 €. Un budget "offensif et volontariste" pour la majorité municipale, "dans la droite ligne" des précédents exercices. Pas pour l’opposition qui dénonce un coup de rabot sur les investissements : la municipalité engagera en effet moins d’investissements par rapport à 2017…

Sur les 296 millions d’euros, près de 216 millions d’euros seront alloués à la section fonctionnement contre près de 79 millions d’euros pour la partie investissement dont 55 millions d'euros en réel (les dépenses réelles d’investissement
s’élevaient à 59 millions d'euros pour 2017). Sur cette section, les enveloppes les plus importantes iront l’année prochaine sur les dernières tranches du PRU des Camélias, sans oublier les travaux dans les écoles, les équipements sportifs et culturels ou encore un "relooking" annoncé du centre-ville pour un montant de plus d’un million d’euros.

Malgré un contexte de baisse de dotations de l’État et la suppression de la taxe d’habitation pour une très grande majorité des familles dionysiennes, la municipalité l’assure, ces deux phénomènes "n’auront pas d’incidence négative" sur le budget.

Pas de hausse des impôts locaux en 2018

De plus, la majorité municipale, qui souhaite mettre un point d’honneur à respecter les dispositions édictées dans le PLF 2018 et la Loi de programmation des finances publiques 2018-2022, ne cache pas sa satisfaction de voir une augmentation de la DGF, qui "permettra de soutenir le financement des dépenses dans un cadre maîtrisé, avec la mise en place du seuil de 1,2% pour les dépenses de fonctionnement".

La baisse des emplois aidés, elle, sera compensée en partie par l’externalisation des prestations en matière d’entretien des locaux ou de propreté de la commune. De ce fait, les enveloppes de subventions à destination des organismes employeurs qui assuraient le portage de l’insertion seront en baisse. En revanche, celles dédiées aux prestations et interventions seront de leur leur côté en augmentation. "La ville s’attachera, tant que cela est possible, de recourir aux entreprises d’insertion et aux opérateurs spécialisés dans l’emploi de personnes handicapées", ajoute-t-elle.

Sur le volet fiscal, "il n’y aura pas de hausse des taux d’impôts locaux en 2018", s’est félicité Gérard Françoise, l’élu dionysien chargé des finances.

Le point sur ce budget 2018 avec Gilbert Annette :


"Que de la poudre aux yeux"

L’optimisme affiché par les équipes de Gilbert Annette n’est pas partagé par l’opposition. "Vous nous présentez un budget ‘en équilibre’, alors que dans le même temps, 22% seront investis en moins l’année prochaine. C’est un budget qui éloigne Saint-Denis de sa qualité de ville-phare", dénonce Richenel Hubert. "Ce budget, ce n’est que de la poudre aux yeux et que de belles paroles", poursuit-il.

Même avis pour Philippe Jean-Pierre pour qui ce budget "n’est pas d’envergure mais répond à des contraintes globales".

Pour Dominique Fournel, les futurs investissements de la mairie de Saint-Denis s’apparentent plus à des "saupoudrages à coups de 1 ou de 2 millions d’euros" : "Heureusement que vous avez la CINOR pour vous aider à financer vos projets. Je tiens d’ailleurs à féliciter le président Maillot".
samuel.irlepenne@zinfos974.com
Lu 2850 fois



1.Posté par Cimendef le 16/12/2017 17:10 (depuis mobile)

Monsieur Dupuy n'a pas toujours pas trouvé des références de terrain à bâtir sur le secteur du boulevard sud ? Le journalisme c'est un métier...

2.Posté par klod le 16/12/2017 19:15

"il n’y aura pas de hausse des taux d’impôts locaux en 2018",

ben là , merci Anette !

3.Posté par Pierre Balcon le 16/12/2017 20:07

Puisque la Mairie veut relancer la "démocratie participative" , serait il possible que les citoyens aient accès :

1- aux rapports remis aux conseillers municipaux sur le budget 2018 + documents sur les vrais comptes de l'année n-1.

2- aux délibérations

Il serait temps que nos élus se mettent à l'heure du big data .

Les citoyens ont le droit de savoir et de demander compte , pour au fianl être en mesure de juger de la "performance" de leurs élus .
, .
Tout cela n'est qu'un droit basique figurant dans le préambule de notre Constitution : art 15 de la Déclaration de 1789 ainsi rédigé :

« La société a le droit de demander compte à tout agent public, de son administration »

C'est mieux que l'enfumage des conseils de quartier qui ne sont que des gadgets démagos.

4.Posté par la sipek le 17/12/2017 07:18

Ah ben là on rigole bien !!! participative la Ville de St Denis .. ellle est bonne plutôt les derniers "Komandèr" oui !! on change les circuits de bus dans son coin et on fait pareil avec le plan de circulation (quand le pense que vous aviez imaginé le TCSP rue Pasteur (une de pus commerçante avec bcp de restaurants) ) on annule les manifestations (marché de noël entre autre ) du jour au lendemain sans aucune notion de rien (travail dépenses économie) ni aucune concertation (restons soumis) ..... et saluons nos puissants gestionnaires ; )
Le slogan les conseils de secteurs deviennent des conseils de quartiers ... quartier le "mot magique " de St Denis !! qui travaille dur pour consolider nos ghettos OT les gars surtou sort pa - aret la meme - biento n'aura zenes en l'air ...

5.Posté par ZembroKaf le 26/12/2017 10:06

Saint Denis (environ 145.000 habitants) :
Budget 2018 : 296 millions d’euros
216 millions d’euros fonctionnement 79 millions d’euros pour l'investissement
Saint Pierre ( environ 83.000 habitants)
Budget 2018 : environ 210 millions
environ 100 millions pour le fonctionnement 110 millions pour l'investissement !!!!

6.Posté par Pierre Balcon le 26/12/2017 12:44

à post 5

Que voulez vous démontrer ?

2 petites observations :

1- le budget d'investissement de St Pierre n'est pas de 110 M€ mais de 42 M€
2- ne pas confondre dépenses d'investissement et dépenses d'équipement . Le première catégorie intègre les emprunts.

Hors emprunts , le budget " d'équipement" de St Denis est de 46 M€ celui de St Pierre de 42 M€

Conclusion :

proportionnellement à sa population ( 84 000 hbts contre 144 000 hbts soit 60% ) :

1- St Pierre investit actuellement proportionnellement beaucoup plus que St Denis . Mais il faut évaluer
cet indicateur sur un longue période . Sa dette ( qui est représentative des dépenses d'équipement antérieurs ) est de 64 M€ contre 147 M€ pour St Denis , soit largement en dessous de 60 % . En revanche , l'encours de sa dette est à peine plus léger que celui de la capitale : 9 M€ contre 12M€ . Que s'est il passé ?

2- les dépenses de personnels sont à peu près proportionnelles : 73M€ contre 114 M€

Sources fiables :

https://www.collectivites-locales.gouv.fr/

7.Posté par ZembroKaf le 26/12/2017 14:30

@6 Pierre Balcon
En fait les chiffres que "j'ai" ce sont des chiffres "presse écrite ou en ligne".
Ce qui m'a fait "tilter" pour ces 2 villes ce sont les chiffres "investissement"..."énorme" pour Saint Pierre par rapport à Saint Denis...c'est bien que "ma ville" investisse pour des projets "écoles , rénovation des quartiers...ou piscine...en espérant un bassin de 50m...plutôt qu'un bassin avec des toboggans".
Merci pour vos explications

8.Posté par Pierre Balcon le 26/12/2017 19:53

à post è

Allez sur le site dont je vous ai donnée le lien et vous trouverez toutes les données pertinentes des comptes administratifs des collectivités .
Les comptes administratifs sont les seuls documents comptables fiables . L'inconvénient c'est qu'ils sont en décalage de 2 ans par rapport aux budget votés .

Mais ne vous fiez jamais aux budgets prévisionnels qui sont souvent des documents à visée politique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter