MENU ZINFOS
National

[VIDEO] Rémi Gaillard et Brigitte Bardot réclament la vidéosurveillance dans les abattoirs français


Par NP - Publié le Lundi 21 Mai 2018 à 11:40 | Lu 5885 fois

À la veille du projet de loi agriculture qui débute demain à l'Assemblée nationale, l'humoriste Rémi Gaillard et l'actrice Brigitte Bardot, demandent dans une vidéo publiée ce lundi matin que la vidéosurveillance soit obligatoire dans tous les abattoirs français. Une promesse faite par Emmanuel Macron peu avant son accession à l'Élysée. (Attention, certains images sont choquantes).





1.Posté par cmoin le 21/05/2018 12:21

Et puis quoi encore!Ca leur plairait d'être filmé toute la journée?

2.Posté par HUG le 21/05/2018 12:26

ll me semblait que cette décision avait ete prise par l ancien ministre de l agriculture

quoiqu'il en soit ca ne servira a rien car il suffira de pretexter un probleme techinique ou autre pour eviter tous problemes

3.Posté par requin le 21/05/2018 12:34

Il ne faut pas abattre les vieilles vaches! elles arrêtent de brouter un jour dans les jardins d'autrui et elles disparaissent avec leurs taureaux d'extrême droite!!!!

4.Posté par Observateur le 21/05/2018 12:51

De la propagande ni plus ni moins.

5.Posté par kersauson de (p.) le 21/05/2018 10:54

pires que les vegan qui se mettent à détruire des boucheries et poissonneries (Lille.)
ya la bardot (celle qui avait fait équeuter un âne pour avoir sailli son ânesse )
chacun fait ce qu'il veut sur terre, on est des mammifères.
arrêtez de nous faire CHIER
et bouffer votre herbe de merde (biographie bien sûr )

6.Posté par klod le 21/05/2018 13:24

not BB demande t'elle la "vidéo surveillance" sur le fn , son parti de prédilection ?

7.Posté par JACK le 21/05/2018 15:04

Je suis révolté quand je vois comment l'hêtre humain sois aussi cruel cette cruauté doit cesser la souffrance animale est intolérable il serait temps que nos hommes politiques s'en mêlent ça fait des années que l'association Greenpeace milite pour des menus végétariens dans les cantines pour que ces amendements soient adoptés en faveur de l'instauration de 2 repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires alors que le projet de loi sur l'alimentation sera débattu à partir de ce mois ci parce qu' en matière éthique et santé l'éducation commence des l'enfance GO VEGAN

8.Posté par noe le 21/05/2018 15:11

Ne mangeons plus les cadavres d'animaux abattus dans les abattoirs !
Mangeons des brèdes pour rester mince et élégant sans gros ventre , grosses fesses et gros jarrets !

9.Posté par cmoin le 21/05/2018 16:08

A post 1 Vous n'avez pas à imposer aux autres votre façon de manger!

10.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 18:20

Ouaip, si vous voyiez dans quel état se trouvent les animaux que vous mangez, ça pourrait vous couper l'appétit ,

11.Posté par Vieille vache le 21/05/2018 19:57

La vieille vache est de sortie, chouette, aller place aux extrémistes Vegan qui harcèle les éleveurs la nuit, des Lois pour faire taire la vieille qui dis préférée un âne a sont propres enfants lol, vite un examen psychiatrique, le consommateur souhaite des oeufs en pleins air, mais nous n avons pas le foncier nécessaire, une Lois
Génial mais comment l appliquer à la reunion, d un côté des constructions de masses, des voisins qui ne veulent pas d animaux, des éleveurs qui ne trouvent plus de foncier pour construire des bâtiments et des parcours plein air pour les poules. Pauvre de nous, tous Vegan, vite 5 fruits et légumes bourrés de pesticides tout droit venu d Afrique du sud, a moins que nos Vegan sont ceux qui ont les moyens d acheter du BIO mais àlors là ne touchons pas aux primes de sur rémunérations.

12.Posté par mouton noir le 21/05/2018 20:42

Dans les tribunaux aussi ....et accès pour tous le monde SVP !!!

13.Posté par Meugui le 21/05/2018 21:00

Donc, pour simplifier, ceux qui, sur ce forum, tolèrent cette maltraitance animale, justifient leur absence d'empathie pour les bêtes par le fait qu'ils n'aiment pas... le personnage de Brigitte Bardot...

On part de très très très très loin, là....

14.Posté par Meugui le 21/05/2018 21:01

@ 11.Posté par Vieille vache le 21/05/2018 19:57

Cessez de jouer les victimes et sortez-vous les doigts, y a toujours moyen de...

15.Posté par JORI le 21/05/2018 21:10

10.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 18:20
"dans quel état se trouvent les animaux que vous mangez", la dernière fois que j'ai fais mes courses, ils étaient en morceaux!!. Et vous comment les achetez vous??.

16.Posté par index le 22/05/2018 08:20

Confiner des poules pondeuses dans des cages sans soleil sans lumière naturelle est ce humain ?

17.Posté par JORI le 22/05/2018 11:42

16.Posté par index le 22/05/2018 08:20
Ce n'est pas humain, c'est animal!!.

18.Posté par Vieille vache le 22/05/2018 13:19

Index post 16, venez sur le terrain avec nous eleveur pour chercher du foncier, sans voisins, on est a la Reunion, venez, le parc nationale bouffe uné grosse partie de nos terres, il est bien beau de vouloir tout protéger çela est normal, mais arrêter de l autre coter des exigences impossible a tenir

19.Posté par Max le 22/05/2018 18:01

Brigitte merci pour ce que vous faites
Vos principaux engagements qui vous tiennent à coeur
vous honorent.
Vos combats sont justes et légitimes
Merci de vous battre sur deux fronts.

20.Posté par Yab le 22/05/2018 22:21 (depuis mobile)

Et quand les agriculteurs coupent les bredes et autres légumes qui sont encore vivants, quand vous ecrasez le piment (encore vivant) pour faire inn ti rougail, faudra t''il installer des caméras ?

21.Posté par myrtilla le 23/05/2018 01:19

je suis bien d’accord avec Brigitte Bardot et Rémi Gaillard (deux grands amis des bêtes) qui demandent au gouvernement d’imposer la vidéosurveillance dans les abattoirs comme l’avait promis Emmanuel Macron. Pour ma part, depuis que je vois la misère des animaux, qui sont martyrisés dans bien des élevages et dans les abattoirs je ne mange plus de viande et je m’en porte que de mieux. Si une race d’animaux décidait de se nourrir d’êtres humains, que dirions nous ? Et à propos des abattoirs, je suis bien d’accord avec ces citations : «Si les abattoirs avaient des murs de verre, tout le monde serait végétarien. » (Paul McCartney) et : «Ayez le courage de vos opinions, visitez les abattoirs et continuez de manger de la viande si vous n’avez pas le cœur soulevé par ce que vous avez vu ! Il est difficile sinon impossible lorsque l’on sait ce qui se passe dans les abattoirs de continuer de manger de la viande.» (Brigitte Bardot). Par ailleurs, Il y a urgence à faire interdire l’élevage en batterie, notamment des poules pondeuses en cage, c’est honteux et scandaleux ces élevages en batterie où les animaux ont des conditions de vie terribles, effroyables, indignes. A ce sujet, un grand BRAVO à l’actrice Sophie Marceau pour son engagement pour la cause animale. Dans une vidéo, Sophie Marceau a réagit aux images d’élevage de poules en cage, diffusées par l’association de défense des animaux L214. A travers cette vidéo, Sophie Marceau s’adresse également aux politiques : « Je veux particulièrement m’adresser à vous Mesdames et Messieurs les députés. Dans quelques jours à l’Assemblée nationale, vous serez amenés à vous prononcer pour ou contre l’interdiction de l’élevage des poules en cage. Nous comptons sur vous pour mettre fin à ce supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses. 90% des Français souhaitent cette interdiction. Nous sommes donc très nombreux à demander des changements concrets pour limiter les souffrances des animaux dans les élevages, pendant les transports et dans les abattoirs. Individuellement, collectivement, nous devons agir car nous ne pouvons plus tolérer d’être complices de la maltraitance des animaux, contraire à nos valeurs, à notre éthique et au respect du vivant ».

22.Posté par michel le 23/05/2018 01:20

@8.Posté par noe. Bien dit. Bien d'accord avec vous.

23.Posté par louisa le 23/05/2018 01:22

@19.Posté par Max l Je pense de même. Cela dit, j'ajoute aussi que je suis bien d'accord avec cette affirmation toujours d'actualité : .« Aucune civilisation n'a jamais infligé d'aussi dures souffrances aux animaux que la nôtre, au nom de la production rationnelle « au coût le plus bas ». (...) N'ayons pas peur des mots : la France est couverte de camps de concentration et de salles de torture. (...) Pour ces millions, pour ces milliards d'animaux, le simple fait de vivre, depuis la naissance jusqu'à la mort, est un supplice de chaque seconde (...). » Armand Farrachi (écrivain français)

24.Posté par quentin le 23/05/2018 01:30

L'élevage industriel est un non sens absolu ! Souffrance animale, pollution, impact carbone, impact humain : des terres utilisées pour produire des céréales destinées aux animaux que consomment les pays riches tandis qu'un milliards d'humains souffrent de malnutrition ! Enfin impact pour la santé : l'OMS reconnaît la charcuterie cancérigène et la viande rouge probable cancérigène ! Des protéines il y en a dans tous les aliments : fruits, légumes, céréales, légumineuses, fruits secs. On peut être en bonne santé en étant vegetalien et on épargne ainsi cette intolérable souffrance animale. Plus de 80%de la viande consommée en France provient d'élevages industriels. Les abattoirs ne respectent pas l'etourdissement des bêtes avant l'engorgement. L'exception de l'abattage rituel est devenue la règle. Il faut arrêter de se comporter comme des barbares. La civilisation doit enfin progresser. On ne peut plus se repaître ainsi de torture, de souffrance et de morts.

25.Posté par oceane le 23/05/2018 01:32

Une horreur aussi l'élevage industriel qu'il faudrait abolir : – 82% des poulets grandissent à un rythme accéléré dans des bâtiments clos. – 80% des poules pondeuses vivent en cage, dans des bâtiments clos, sans lumière naturelle. – 90% des cochons vivent sur un sol bétonné, dans des bâtiments clos. – 99 % des lapins vivent en cage de batterie, sans litière. C'est honteux, quand toutes ces souffrances vont-elles cesser ? Respectons nos animaux SVP !

26.Posté par Hugues le 23/05/2018 01:38

La condition animale empire au fil des années avec une législation en faveur des animaux qui est au point mort. Horreur dans les abattoirs et conditions de vie des animaux abominables notamment dans les élevages intensifs. Rien qu'en 2015, des millions d’animaux de ferme ont encore été victimes, en France, de la logique productiviste. Enfermement, frustrations, mutilations sont les tristes réalités de l’élevage intensif et les animaux en paient le prix fort. Plusieurs centaines de millions de volailles ont été élevées intensivement en totale claustration ! Près de 100 % des lapins ont été engraissés dans des cages exigües sur un sol grillagé sans aucun aménagement ! Plus de 90 % des veaux ont vécu enfermés sans jamais marcher dans les prés ! Plus de 90 % des cochons ont été élevés dans des espaces réduits sur un sol nu en caillebotis ! Près de 10 millions de porcelets mâles ont subi une castration à vif, sans anesthésie ! De telles conditions d’élevage sont une atteinte au bien-être des animaux de ferme ! L’argent justifie-t-il tant de souffrances ? NON.

27.Posté par Cramer le 23/05/2018 11:00

Merci pour votre engagement politique .....
ainsi que pour investissement pour la cause animale
Vous êtes une Française à prendre en exemple car elle sont rares
Restez telle que vous êtes et avec vos convictions qui sont les seules vraies.

28.Posté par Ikki le 24/05/2018 13:59 (depuis mobile)

Manger des animaux séropositifs ou dopés aux hormones versus des légumes transgeniques ? Quand à la cause animale pulvérisée au hachoir c'est honteux. Bon appétit ! Berk

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes