Océan Indien

[VIDEO] Monseigneur Maurice Piat, le deuxième Mauricien à être nommé cardinal

Lundi 28 Novembre 2016 - 10:16

Plus de 100.000 personnes se sont rendues à la montagne des Signaux à Maurice pour la messe du nouveau cardinal, Monseigneur Maurice Piat, un Mauricien, arrivé tout juste du Vatican jeudi. En présence des évêques, prêtres et autres représentants religieux de la zone, il a remercié les Mauriciens pour leur soutien et raconté avec humour son ordination et les conseils donnés par le pape François. "

L’image de Dieu, c’est le pardon, la compassion et l’écoute",
a-t-il rappelé, avant d’évoquer une problématique grandissante à l’Île Maurice, celle de la drogue.  Évoquant la souffrance des consommateurs et de leur famille, il a appelé à la prévention et l’écoute plutôt que la punition: "Marcher avec eux et leur donner l’amour gratuit, c’est une grande puissance".
 
 

Un premier message fort en tant que cardinal. Monseigneur Gilbert Aubry, également présent, a cité Monseigneur Maurice Piat : "Être cardinal, ce n’est pas un honneur mais une lourde responsabilité".
 

C’est la deuxième fois qu’un Mauricien est nommé cardinal ; le premier était Monseigneur Jean Margéot, en 1988. Cardinal Piat est né en 1941 à Moka. C’est à l’âge de 14 ans qu’il ressent le désir d’être prêtre. Il entre dans le noviciat à l’âge de 20 ans et fait sa profession religieuse en Irlande en 1962. Il obtient ensuite une licence dans une université à Dublin. C’est à Rome qu’il devient prêtre en 1970. Il gravit les échelons et fait plusieurs voyages avant d’être nommé évêque de Port-Louis en 1993.
 









Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 3296 fois



1.Posté par A mon avis le 28/11/2016 13:45

5 ministres en déplacement à Rome pour la consécration de Monseigneur Piat !
Un nouveau cardinal Mauricien accueilli à sa descente d'avion, avec les honneurs dignes d'un chef d'Etat.
Un messe grandiose !

L'Eglise catholique ne lésine pas sur les moyens pour se mettre en valeur !

Il faut dire que la concurrence est rude à Maurice avec l'hindouisme, la religion musulmane, et pléthore d'autres religions ou apparentées !

2.Posté par Perplexe le 28/11/2016 16:20

Plus 100 000 ???

La presse mauricienne parle... 25 000

3.Posté par Question pas BETTTE le 28/11/2016 19:34

Et note Monségnèr G.A ? quand sa li va passe Bec rose

pou une fois je passe avant Noe hi hi hi

4.Posté par mortsen le 28/11/2016 20:07

Félicitations au Cardinal Piat !
Aubry en a sûrement profité pour aller voir sa famille à Maurice ! Quelqu'un connait la date de sa retraite ?

5.Posté par L''''oiseau du paradis le 29/11/2016 11:12

On voit qu'à Maurice, chacun sa paroisse, pas de mélange comme ici. Pas de zembrocal !

Quand il y a les fêtes hindous comme Shivaratri ou Cavadi,...,on ne voit que la population hindoue. Les fêtes Chrétiennes c'est la population générale comme ils disent là-bas, c'est-à-dire les Créoles (Cafres, blancs, métissés). On le voit bien sur les photos. les Musulmans et les Chinois pareil.

Chacun sa religion, sa culture, sa paroisse, et tout se petit monde vit en harmonie en cultivant sa différence.

Et chaque communauté possède ses jours fériés religieux en fonction de leur pourcentage de population. Les Hindous ont 5 jours fériés, les Chrétiens trois jours, les musulmans deux jours et les Chinois 1 jours. Et trois jours fériés laïcs

A la Réunion, c'est tellement mélangé, que beaucoup ne savent plus sur quelle chaise ils sont assis. On voit des jeunes filles Créoles, Cafrines ou métissées aller à l'église avec le Poutou de Shiva sur le front. Des "malbar" qui vont à la messe et au temple tamoul, des saints catholiques dans certains temples,...

Ces pratiques bizarres ne font pas avancer les religions, car les pratiquants ne se consacrent pas entièrement à une religion. Par exemple, dans la communauté tamoule, des élèves apprennent, la culture, la danse ou les chants, mais les parents ne veulent pas qu'ils viennent le mercredi parce qu'il y a catéchisme... D'où le manque de motivation et les abandons, car les parents privilégient le catéchisme.

A Maurice, pas de mélange de genre. Donc, chaque communauté se donne à fond pour sa religion et toutes ces religions forment l'unité mauricienne.

Pas étonnant que la Pape préfère Maurice...

6.Posté par Jack Karrity le 29/11/2016 12:58

Les clowns sont de sortie ! ! !

7.Posté par A mon avis le 29/11/2016 13:21

@ 5 L''''oiseau du paradis : vous dites :
A Maurice, pas de mélange de genre. Donc, chaque communauté se donne à fond pour sa religion et toutes ces religions forment l'unité mauricienne.

Pas étonnant que la Pape préfère Maurice...


Quelle unité mauricienne ?
C'est le communautarisme dans toute sa splendeur ! A Maurice on parle même de communalisme !
Où les candidats aux élections déclarent leur appartenance ethnique !
Maurice, fière de sa nation "arc-en-ciel" : dans un arc-en-ciel, les couleurs sont bien séparées. Tout à fait symbolique !

Le Pape préfère Maurice, dites vous, à cause de ce communautarisme ?
Questions :
- Qui a dit "Aimez vous les uns les autres" ?
- Tout le faste et la publicité d'un événement tel que la nomination d'un cardinal ne seraient-il pas davantage une opération de marketing, pardon, d'évangélisation, pour montrer la puissance de l'Eglise catholique, dans un pays ou elle est fortement concurrencée par les autres religions ?

8.Posté par observateur le 01/12/2016 12:51

@poste 7. il y pas de la concurrence à Maurice entre les religion, vous etes tres mal resigner et un peu jaloux !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter