Economie

[VIDEO] Le prélèvement à la source expliqué

Jeudi 10 Mai 2018 - 08:19

A partir du 1er janvier 2019, les impôts seront prélevés directement sur les paies des salariés, les retraites des retraités, les allocations de chômage des demandeurs d’emploi etc. Cette nouvelle approche met donc fin à la mensualisation des Impôts.

Ce sont les employeurs (y compris les particuliers employeurs de nounous par exemple), les caisses de retraites ou Pôle emploi qui les prélèveront et les enverront aux Impôts. Ils joueront finalement le rôle du collecteur jusqu’alors dévolu au service des impôts.

La Direction régionale des finances publiques de La réunion, par l'intermédiaire de son responsable du pôle Gestion fiscale Gilles Le Poder, nous explique cette évolution : 

Pascal Robert
Lu 1178 fois



1.Posté par ISF supprimé le 10/05/2018 10:12 (depuis mobile)

Aucun impact pour les très très riches. Impôt sur la fortune supprimé.

Macron : président des hyper riches.

2.Posté par Titi or not Titi le 10/05/2018 10:23

Faut Tout Déclarer Maintenant, Aprés Ce Sera Trop Tard ! 😂😂
La " Gabelle " Du Chien 🐶 Aussi ! 😎😂😂
Nos Zébus(es) Comme "Alimentaire Péi" ! 👠
Notre Retraitée 1ère Dame À 400 000€/Ans ! 🍐
(Parodie de Cocoon à l'Elysée ! )
...

ANouLa©®

3.Posté par muppets le 10/05/2018 17:31

Faut arrêter de prendre les contribuables pour des cons .... tribuables. Le but c'est de gagner plus tout de suite pour restituer après demain. Allez encore un eu de vaseline

4.Posté par muppets le 10/05/2018 17:32

Faut arrêter de prendre les contribuables pour des cons .... tribuables. Le but c'est de gagner plus tout de suite pour restituer après demain. Allez encore un eu de vaseline

5.Posté par Ma femme le 10/05/2018 20:51 (depuis mobile)

Pour.le prélèvement à la source. C ma femme qui s en occupe. Très bien d ailleurs.

6.Posté par Hummm le 12/05/2018 09:29

Nous ne sommes pas dupes et arrêtez de nous asséner des contre-vérités. Car sur cette question de l'impôt à la source nous subissons un sacré bourrage de crâne. Mais, tous les arguments assénés dans le cadre de cette propagande fiscale s'avèrent archi-faux.
•Le prélèvement à la source serait simplificateur et source d'économies : faux !

Ce sera un véritable casse-tête pour les entreprises, surtout pour les plus petites qui devront coûte que coûte se munir de nouveaux logiciels et qui seront contraintes de demander de nouvelles prestations à leur comptable, des heures supplémentaires et donc des coûts supplémentaires qui leur seront évidemment facturés. Ce n'est pas à nos entreprises de subir, une fois de plus, les affres de la bureaucratie. Chacun à sa place, elles n'ont pas à se transformer en collecteur d'impôt, sous prétexte d'alléger la masse de travail de fonctionnaires englués dans les méandres d'une fiscalité beaucoup trop complexe
Le prélèvement à la source serait un progrès social : faux !


Dès qu'un salarié connaîtra un changement dans sa situation familiale : mariage, divorce, naissance d'un enfant, décès, etc., l'entreprise sera immédiatement informée et devra adapter le seuil de l'impôt. Cela pose un vrai problème de confidentialité et d'atteinte à la vie privée. C'est liberticide et donc totalement inacceptable. Les employeurs et les services comptables des entreprises n'ont pas à connaître la vie de famille de leurs salariés, à commencer par le niveau de revenu du foyer. Après l'État, vous n'aurez plus rien à cacher non plus à votre employeur…

Il est aussi évident que le prélèvement à la source va créer des tensions sociales au sein de l'entreprise où les relations vont se dégrader. Lorsque les salariés verront leur salaire net baisser, ils considéreront qu'ils sont trop mal payés. Or, la plupart n'iront pas se plaindre au fisc responsable de cette amputation mais auprès de leur employeur. C'est une grande lâcheté que de déplacer cette responsabilité de l'administration vers l'employeur.
Enfin, pour les professions libérales et les indépendants, le fisc ira se servir directement sur les comptes en banque. C'est ni plus ni moins de la réquisition, vous voulez le croire ?


Le prélèvement à la source c'est moderne, ce serait archaïque de le refuser, nous serions l'un des derniers pays au monde à ne pas l'adopter : faux !


Cela fait belle lurette que l'impôt est prélevé à la source en France. Cet impôt s'appelle même la CSG (près de 100 milliards d'euros par an, excusez du peu ! 25 milliards de plus que l'impôt sur le revenu stricto sensu…). En réalité, nous sommes surtout l'un des seuls pays au monde où le contribuable – personne physique – subit plusieurs impositions sur le revenu : l'impôt sur le revenu stricto sensu, la CSG et même la taxe d'habitation (au moins partiellement) qui tient compte des revenus du contribuable. Or, à l'étranger, l'impôt sur le revenu s'apparente beaucoup plus à la CSG par la simplicité de ses modalités qu'à notre vieil impôt sur le revenu. Alors, si l'idée est de se mettre au diapason de nos partenaires européens, la solution est simple : supprimer l'impôt sur le revenu ! Chiche ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie