Social

[VIDEO] Le lycée Georges Brassens vent debout contre le téléphérique

Mardi 17 Avril 2018 - 13:44

La communauté éducative et les élèves du lycée Georges Brassens à Saint-Denis sont inquiets du futur tracé du téléphérique urbain reliant Bois de Nèfles au Chaudron. Ce dernier, porté par la Cinor, passera juste au-dessus de l'établissement scolaire.

Pour rappel, le tracé définitif de ce premier téléphérique dionysien a été adopté par l'intercommunalité, après une concertation publique. Cette ligne Chaudron/Moufia/Bois-de-Nèfles d'environ 2,7 km s'appuiera sur cinq stations  et fera circuler en continu 46 cabines de 10 places assises, de 6 à 20h en semaine. Le trajet complet est estimé à 13 minutes et plus de 6000 voyageurs attendus chaque jour. Le premier coup de pioche est attendu fin 2018 et la mise en service de la ligne est programmée un an plus tard, fin 2019.

Deux tracés avaient été simulés par la Cinor : le premier contournant le lycée en passant juste au-dessus de la coulée verte à proximité, et la seconde, retenue par la collectivité, passant juste au-dessus du lycée Georges Brassens. Un choix pas au goût de la communauté éducative, qui demande à la Cinor de revoir sa copie en privilégiant le premier tracé.

Une réunion dans les prochains jours

Représentant du personnel (Snalc), Jean-Louis Pradel avait déclaré la semaine dernière sur notre site que le lycée "a appris directement par la société en charge de réaliser le projet que le téléphérique passerait au-dessus de la cour". "Le proviseur n'a été averti qu'au dernier moment et la Région n'était pas au courant non plus", a-t-il ajouté. De son côté, la Cinor avait assuré que "les établissements concernés ont été conviés aux consultations".

Interpellée ce mardi par les enseignants et les lycéens de Brassens, la Région a dépêché trois de ses élus sur place. Le vice-président de la Pyramide inversée, Vincent Payet, leur a annoncé la tenue d'une réunion "dans les prochains jours", entre la Cinor, la Région, la mairie de Saint-Denis et une délégation du lycée pour tenter de trouver une solution.

Outre les inquiétudes concernant le téléphérique, la communauté éducative en a profité pour demander à la collectivité régionale son soutien pour obtenir de nouvelles formations, notamment en BTS, mais aussi d'agir rapidement sur la carte scolaire afin d'offrir au lycée "un panel attractif". Le lycée a en effet perdu entre 100 et 200 élèves par rapport à l'an dernier.

samuel.irlepenne@zinfos974.com
Lu 2794 fois



1.Posté par noe le 17/04/2018 14:59

Une idiotie de la part des concepteurs sans cervelle et écervelés !
C'est pas encore un coup foiré de son maire "Annette" ?

2.Posté par SITARANE le 17/04/2018 15:14

Ils sont à leur place , avachis à même le sol et manipulés par des profs gauchos, chasseurs de primes !!!!!!!!

3.Posté par GIRONDIN le 17/04/2018 15:44

..... Région a dépêché trois de ses élus sur place....

Hihihihahi

Sur ses propres projets la région ferme, empêche le débat tente de suspendre les réunions.
Là elle organise une réunion.

Hahaha hahaha

4.Posté par Réveillez vous le 17/04/2018 15:55

si on est sur que les fenêtres ne peuvent être ouverte et que rien ne puisse être jeter sur la cours....je vois pas ou est le problème.....

la c'est plus une excuse pour ne pas faire cours...


par contre, ne pas avoir concerté l'établissement avant...Ca c'est pas normal.
par respect cela aurait du avoir lieu.c 'est pas ca une enquête publique avant travaux ?

5.Posté par Choupette le 17/04/2018 16:34

Quand ils sortiront de l'école, ils seront bien contents de le prendre ce téléphérique.

Et puis, ce n'est pas comme s'il allait passer en plein dans l'école.

Faut arrêter avec ces minauderies.

Go ahead !


6.Posté par Jp POPAUL54 le 17/04/2018 16:54

Y a pas eu concertation ??
C'est le gangrène des projets de notre île.

7.Posté par Luc Lallemand le 17/04/2018 16:56

comment peut on faire un tel projet sans tenir compte de l environnement , le visuel bien sur , mais surtout oublier l humain .celui qui a achetè ce projet n a pas refflechi ou bien il a d autre interet

8.Posté par La vérité si je mens ! le 17/04/2018 17:06

A la CINOR , c'est ça plane pour moi ! ... ça plane pour moi !

9.Posté par sylvestre le 17/04/2018 18:05

En attendant, on attend toujours un petit rond point au haut du chemin des Pêchers à Sainte-Clotilde, près du transformateur d'EDF pour que le bus Citalis de la ligne 25 puisse s'arrêter à cet endroit. Cela est demandé par de nombreux usagers depuis longtemps et pour l'instant on ne voit rien venir.

10.Posté par Choupette le 17/04/2018 19:57

9.Posté par sylvestre

"En attendant, on attend ... "

Peut-être qu'un petit téléphérique à cet endroit ..., juste pour dépanner ... .

11.Posté par Ti tangue stressé le 17/04/2018 20:04 (depuis mobile)

La communauté éducative devrait se mettre debout pour apprendre le français et la mathématique aux élèves mais également d’éduquer musicalement, mon ti voisin s’empoisonne la cervelle avec du RAP bas de gamme du pt’i déjeuner au couché

12.Posté par Mi dit pi toute le 17/04/2018 21:34 (depuis mobile)

Projet-là est il rentable? Quand mi voit l'O aquanord
Folie des grandeurs. Combien emploi. Kim bien moune y Sava utilise à terme. Mi en doute

13.Posté par Veridik le 17/04/2018 22:31 (depuis mobile)

@5

Sur la ligne reliant le Chaudron et Bois-de-Nèfles, le téléphérique passe… au milieu de la cour d’un lycée.

14.Posté par la part des choses le 18/04/2018 06:41

quand il y a des bon projets pour désengorger les embouteillages sur cette ile ,il y a toujours des oppositions pour semer la pagaille, regarde le tram-train. Toujours des gens pour manipuler, ses élèves,quoi la région vient faire la dedans ,je me demande si ce n'est pas pour casser ,comme il a fait sur pas mal de projets a la réunion et au tampon

15.Posté par Soso le 18/04/2018 07:40 (depuis mobile)

@3...Il n'y a plus de primes à la Réunion...pauvre jaloux certainement sans diplôme digne de ce nom...

16.Posté par ticoq le 18/04/2018 06:00

Quel rapport entre carte scolaire et téléphérique ? Quelle manipulation.

17.Posté par Requin everywhere le 18/04/2018 09:36

La législation française concernant les abords des établissements scolaires est très stricte, Tout projet d'aménagement se doit de limiter la dégradation sonore et visuel des usagers.
Je ne sais pas si une étude sur les impacts visuels et sonores a été réalisée, comme pour les projets éoliens.
J'espère qu'ils ont prévu le coup et que ce trajet de dérangera pas l'espace scolaire.
Concernant la rentabilité du projet, j'ai encore des doutes, est-ce la meilleure alternative pour développer les transports en communs (très gros point noir de la réunion) ? Le publique réunionnais est-il prêt a changer ses habitudes ?

18.Posté par ZembroKaf le 18/04/2018 10:28

"Le proviseur n'a été averti qu'au dernier moment et la Région n'était pas au courant non plus"

pour la Région qui finance et n'est pas au courant...lol !!!
http://outremers360.com/societe/transports-a-la-reunion-saint-denis-aura-son-telepherique-urbain-en-2019/
Ce projet de téléphérique urbain, d’un coût de 45,2 millions d’euros financé par la CINOR, l’État et la Région Réunion, sera réalisé par le groupement Filao.
Juste pour la SNALC :

http://telepherique-urbain.cinor.org/PDF/dossier_concertation_tpc.pdf (16 pages)
Bon il faillait trouver un prétexte...pour ce faire cuire sur le bitume !!!
@"GIRONDIN"
la Région a dépêché trois de ses élus sur place.

A 100 m de chez "eux"...ils ont prix une voiture 2 places pour 3...je suppose...vu que "DiDix" "construit une 1/2 route par ci 1/3 par là...il gèle quand le maire est "contre" lui...lol !!!

19.Posté par GIRONDIN le 18/04/2018 10:33

15.Posté par Soso
Bientôt une remise à niveau ?

20.Posté par Simandèf le 18/04/2018 10:57

Sa sent la manipulation des professeurs qui ont bien compris le timing de fin d'année pour mettre la pression sur les élèves plus réceptifs à ce genre de revendication.

21.Posté par Achtung Debbie le 18/04/2018 12:48

Cette bande de petits ignares trumpistes sont contre un projet qui va réduire le nombre de voitures et donc d'embouteillages et de pollution au gaz d'échappement.

Pathétique ! Ils pensent déjà en futur propriétaires de "gro-loto". On est mal barrés avec une jeunesse comme ça.

Quant aux personnels qui prétendent que le téléphérique va être utilisé par les voyeurs pour regarder dans les toilettes de filles, ils ont de drôles d'idées en tête... On se demande pourquoi ils pensent à un truc pareil.

22.Posté par ?? le 18/04/2018 19:04 (depuis mobile)

c est tellement mieux d être dans les bouchons tout les matins et soirs
les jeunes ils aiment pas le Progrès

23.Posté par Réveillez vous le 24/04/2018 12:07

Au faite j espere que le téléphérique sera SOLAIRE ...comme en suisse....car chez eux c'est TOP

82 panneaux solaires orientables, fixés entre deux câbles. Ils produisent 90.000 kWh par an, soit trois fois plus d’énergie que ne nécessite l’exploitation de l’installation.
L’excédent est injecté sur le réseau.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter