Société

[VIDEO] Le Port : Un nouveau centre de dialyse "lourd" inauguré à proximité de la clinique des Orchidées

Jeudi 8 Février 2018 - 16:16

L'offre de soins à l'attention des dialysés réunionnais s'étoffe de plus en plus. Le nouveau centre de dialyse Oasis est inauguré ce jeudi 8 février au Port, non loin de la clinique Les Orchidées. Celui de la clinique Jeanne d'Arc devient une unité dialyse médicalisée.

Ce nouveau centre lourd, financé sur les fonds propres du groupe privé Clinifutur à hauteur de 10 millions d'euros pour 60 emplois crées, s'étend sur une superficie de 1 200 m2.  

Les patients de ce nouvel établissement bénéficieront de 28 postes de dialyse, dotés des plus récentes technologies. "Le centre lourd des Orchidées va glisser à l'Oasis car la règlementation nous l'oblige", explique Jeanne Loyer, directrice des centres de dialyses Réunion/Mayotte du groupe Clinifutur. En effet, une injonction de l'ARS oblige les centres lourds de dialyses d'être à proximité d'un établissement hospitalier "assurant la chirurgie et de la médecine" explique-t-elle.

Plus de 1 200 dialysés sont recensés à La Réunion dont 360 cas dits "lourds" pour le groupe Clinifutur.

SI
Lu 2243 fois



1.Posté par Question bête le 08/02/2018 17:16 (depuis mobile)

Pourquoi ne pas donner ce projet au public plutôt qu'au secteur privé?

2.Posté par Ignares le 08/02/2018 17:52 (depuis mobile)

@question bête réponse éclairée ! Réjouis toi que cela soit fait par du privé !! La rémunération du privé pour la dialyse est bien moindre que pour le public (même en y intégrant la rémunération des médecins ....) ... cela coûte moins cher

3.Posté par Desbassyns le 09/02/2018 00:21

Okilé l'AURAR?

4.Posté par lectrice attentive le 09/02/2018 07:15

Alors que l'hygiène des patients et des locaux est de plus en plus négligée et que, comme dénoncé par le JIR on voit les PROFITS SCANDALEUX réalisés par l' AURAR une association loi 1901 dirigée par l'ex (? ) épouse d'un des principaux dirigeants des hôpitaux publics de La Réunion, qui était élue sur la liste de Bello à l'époque où cette dernière régnait à la mairie de Saint-Paul et qu'un de ses adjoints, un affairiste notoire, est lui même actuellement dirigeant du conseil d'administration des hôpitaux,

On ne peut que s'interroger sur la belle unanimité de ces "fiers personnages", qui sois-disant au nom de la santé des réunionnais, réclament constamment de l'argent à l'Etat ...

Qu'attend Monsieur le Préfet pour faire cesser cette gabegie ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter