MENU ZINFOS
Culture

[VIDEO] Festival International Kreol: Le succès de nos Réunionnais face à 100.000 spectateurs !


Par - Publié le Dimanche 27 Novembre 2016 à 09:19 | Lu 3156 fois

Sandy Coops
Sandy Coops
L’incontournable Gran Konser a clôturé hier soir les 10 jours de musique, théâtre, poésie, danse et art créoles du 11e Festival International Kreol. 100.000 spectateurs étaient au rendez-vous pour voir une trentaine d’artistes de la zone. Mauriciens, Réunionnais, Seychellois… tous ont célébré la culture, la musique et les peuples créoles.
 
Du côté des Réunionnais, Sandy Coops, la candidate de The Voice 2 en 2013, a eu beaucoup de succès en début de soirée avec trois reprises de chansons de Dominique Barret et Meddy Gerville.  Pour ce premier spectacle à l’Île Maurice, c’était "un défi" car la jeune Saint-Pierroise n’a pas l’habitude de chanter en créole. "On m’a dit que je ne faisais que du Français et après The Voice, on m’a même catégorisée de non-créole, raconte-t-elle, mais j’ai tout simplement commencé en chantant du gospel dans les églises et mon univers c’est du soul, donc c’était un choix de chanter plutôt en anglais ou en français". "Je suis fière de dire que je suis Réunionnaise et que je chante au Festival International Kreol", poursuit-elle. Et si j’arrive à chanter en Français, Anglais et créole, tant mieux ! Il y aura d’ailleurs un clin d’œil à La Réunion dans mon prochain album avec des compositions créoles".
 
 



Sandy Coops
Sandy Coops

Les spectateurs ont ensuite découvert le reggae du Dionysien Loïc Painaye et son message de paix et de fraternité. Face à un public surpris et incertain, il n’a pas pris longtemps pour convaincre les spectateurs que son originalité devait être appréciée. "C’était une découverte pour eux et certains ont eu une réaction profonde, affirme-t-il après son spectacle. Ma musique parle davantage aux Mauriciens qui vivent des choses difficiles". Son message : ne pas oublier la fraternité. "On ne peut pas laisser le système rendre la vie égoïste. Si on a dissocié notre frère de nous, ce n’est pas bon". Et pour lui, sa participation à ce festival a tout son sens: le créole est une identité, une culture particulière et endémique que l’on trouve nulle part ailleurs malgré ses origines africaines; "Et il faut en être fièr". Le festival lui a ainsi permis de tisser des liens et on risque bien de le retrouver sur d’autres scènes de la zone.
 

Loïc Painaye
Loïc Painaye
Place ensuite au grand bluesman mauricien, très attendu par le public, Eric Triton. Serein au milieu du chaos du festival, et à la différence de son album Tritonik, le voilà seul avec sa guitare, pour le plaisir de tous.


Sur place également pour apprécier le concert, Xavier-Luc Duval, ministre mauricien du Tourisme, qui affirme vouloir faire de ce Festival International Kreol, une attraction touristique pour des voyageurs qui cherchent le dépaysement et l’authenticité.

Une chose est certaine, il n’y a rien de plus authentique que les artistes de cette 11e édition du Festival International Kreol, tous aussi fières les uns que les autres de leur pays, leur culture et leur créolité.
 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Lisez ça le 28/11/2016 06:54

Dans l'article, l'auteur devrait indiquer le lieu quand même, pour ceux qui ne savent pas, comme moi. Ce n'est qu'à la fin qu'on devine le lieu.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes