Politique

[VIDEO] Économie bleue de La Réunion : Lancement du projet Ocean Metiss

Jeudi 29 Mars 2018 - 14:49

Visant à définir une stratégie bleue pour La Réunion en association avec les pays membres de la Commission de l'océan Indien (COI), le projet Ocean Metiss, coordonné avec la Préfecture de La Réunion et l'Université de La Réunion, a été lancé ce jeudi 29 mars au MOCA. Bénéficiant du concours financier de l'Europe, de l'Etat et de la Région Réunion, Ocean Metiss mettra en oeuvre un processus de planification spatiale marine participative associant les parties prenantes.

Ocean Metiss a plusieurs objectifs : la mise en oeuvre d'une méthodologie innovante de planification spatiale marine, développer le partage d'expertise internationale sur le thème de l'économie bleue, mutualiser les ressources humaines scientifiques et techniques, développer les compétences et les formations aux métiers liés à la mer et enfin, assurer la durabilité des soutiens structurels à la croissance bleue.

Depuis La Réunion, ce projet adopte une approche multi-échelle depuis son littoral vers le large en prenant en compte des dynamiques sur l'ensemble du bassin indiaocéanique.

Les différentes parties prenantes au projet attendent du projet un état des lieux écosystémique, social et économique du littoral et de la mer mais aussi un plan maritime stratégique spatialisé et développé. Autres attentes d'Ocean Metiss : la mise en place d'un nouvel outil de planification spatiale maritime afin d'orienter et coordonner les politiques publiques de gestion de la mer et du littoral, et une évaluation des potentiels d'une zone maritime étendue. Cette évaluation permettra de relancer le développement économique tout en préservant la biodiversité.

Ocean Metiss est structuré en six groupes de travail : Biodiversité/écosystème/énergie, développment durable des activités économiques, recherche et innovation, environnement légal et sociétal, risques/menaces et conflits d'usage et enfin, coopération et réseaux.

Ces work packages associent les autorités publiques, des acteurs socio-économiques et des scientifiques. Les enjeux et solutions identifiés dans ces groupes de travail seront ensuite transmis au comité de suivi qui donnera un avis technique. Le comité de pilotage émettra ensuite des préconisations stratégiques. 

Plus de détails avec la 2nde vice-présidente du conseil régional, Yolaine Costes, et S.E.M Hamada Madi, secrétaire général de la COI :

SI
Lu 1225 fois



1.Posté par Grégory Schpountz-Bretzel le 29/03/2018 16:26

Quel langage technocratique ampoulé et alambiqué pour pas dire grand chose, une spécialité de la COI !
Cà "fait bien" mais ce n'est que du vent afin de cacher sans doute encore une structure qui mange des budgets sans rien faire d'autre que nourrir les participants et leur donner l'illusion d'exister ...

2.Posté par SITARANE le 29/03/2018 17:54

De quoi parle-t'on ??? De futurs emplois pour les jeunes du MOUFIA, du PORT ou de SAINT LOUIS ???? A priori, non , juste d'une usine à gaz ayant les contours d'un futur comité théodule................ A des années -lumière de l'ophtalmologie !!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Yab bon des hauts le 29/03/2018 18:09

Encore un machin pour enculer les mouches cravate.

4.Posté par GODEFROI1099 le 29/03/2018 18:57 (depuis mobile)

Économie bleue. Cf programme Jean Hugues RATENON régionales 2015.
Inutile de vous faire passer pour des visionnaires.

5.Posté par GODEFROI1099 le 29/03/2018 19:16 (depuis mobile)

https://m.zinfos974.com/Jean-Hugues-Ratenon-le-Bato-Bus-au-service-de-la-croissance-bleue_a91426.html

6.Posté par DOGOUNET le 29/03/2018 22:37

Un nouvel AMIZ-KOUYON sur le dos du contribuable français et réunionnais (qui financent majoritairement le machin C.O.I) pour défoncer des portes ouvertes. Voyages et gueletons d'avant sieste sont au programme de cette indigestion d'autosatisfaction technocratique !

7.Posté par Louis Pariot le 29/03/2018 22:52

C'est quand même plus joli de s'occuper de la mer que de s'occuper de la Dengue et de nos cochonneries puantes qui envahissent l'île. Voilà. C'est lamentable mais c'est ainsi.

8.Posté par Grangaga le 29/03/2018 23:20

Bénéficiant du concours financier de l'Europe, de l'Etat et de la Région Réunion..........
Mwayènn l'az' lo bann' prézidan, sou prézidan, trézor'yié, sékrétèrr' èk' .....l'oto de fonk'cyion, so.........trik'mardaz' sé koué..........
Y kimil' èk' lo rétrètt'.....ou........pansyion y di, pansyion......
Aprè rodd' po koué nana in bon pé ...."papyion la l'ANPE ".....
Arr' !!!!!!! Pole Emploi, y di koméla......
Mé lo bann' papyion.....a li, y tournn' mèm' li, satt' là y sanz' pa sa.....in Ratenon ????????

9.Posté par Ma sonnerie le 30/03/2018 07:44

politique de gestion du littoral ??? on rigole !! c'est le collectif de l'Ermitage qui doit bien rigoler..

10.Posté par Drogo le 02/04/2018 02:12

Un échec ... un de plus ! Inclure le COI c'est renoncer , renoncer a Mayotte française, renoncer a un La Réunion, point nodal de l'ouest de l'Océan Indien, c'est la fin des emplois pour la réunion.. La COI est gouvernée par les Mauriciens qui ne veulent pas de la France dans leur pattes , c'est donner raison aux Comoriens , C'est ignorer Madagascar ... et que fait-on des partenaires réunionnais comme la CCIR, Le FEDOM ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter