Société

[VIDEO] Démolition de la prison Juliette Dodu: Délibéré la semaine prochaine

Mercredi 10 Janvier 2018 - 16:06

Une association avait déposé un recours administratif fin décembre pour demander l'annulation de l'arrêté municipal actant la démolition de l'ancienne prison Juliette Dodu. Le délibéré sur la suspension des travaux sera rendu dans une semaine.


C'est ce mercredi après-midi qu'était examiné le contentieux entre une association de défense du patrimoine et la mairie de Saint-Denis. L'enjeu : le sort réservé à l'ancienne prison Juliette Dodu. Le délibéré sur la suspension des travaux devrait être rendu d'ici une semaine. La mairie et la SHLMR étaient par ailleurs absentes de l'audience. 

Un recours en annulation visant à l'abrogation de l'arrêté municipal actant la démolition du site historique situé en centre ville avait été déposé. Un référé visait l'urgence de suspendre tout travaux de démolition via un référé suspension du même arrêté.

Assisté de Me Fabrice Saubert, l'association Kartié lib - mémoire et patrimoine océan Indien a pu faire valoir ses arguments pour contester la décision de faire table rase de ce lieu chargé d'histoire.

A la place de l'ancienne prison qui a fermé ses portes en 2010, un programme de logements piloté par la SHLMR doivent être livrés.

Mais entretemps, le dossier s'est fortement politisé avec l'implication du député Jean-Hugues Ratenon, présent auprès de l'association lorsqu'il s'est agi de dénoncer ce programme immobilier jusque dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. C'était le 20 décembre dernier à Paris, le député de la 5e circonscription s'adressait à la ministre de la Culture en ces termes : "Ce bâtiment, datant de plus de 300 ans, témoin de ces crimes atroces, d’actes barbares qui ont eu lieu durant toute la période esclavagiste est menacé par un projet immobilier. Madame la ministre de la Culture, la réparation n’est-elle pas de stopper tout acte qui consiste à effacer les traces de l’esclavage et de notre histoire ? Ce mur fondé en 1718 ne doit-il pas être plutôt transformé totalement en lieu de mémoire, de recueillement et de respect ?".

Marie-Lyne Champigneul, présidente de l'association Kartyé Lib Mémoire et Patrimoine, donne les raisons de la sauvegarde de ce patrimoine historique :

D'autres collectifs ont rejoint le combat mené par Kartyé Lib. Parmi eux, la Société civile de Saint-Denis, représentée par Gaëtan Adam, un collectif rassemblant des citoyens "souhaitant participer au débat démocratique" dans le chef-lieu :

S.Irlepenne
Lu 2224 fois



1.Posté par mass le 10/01/2018 16:45 (depuis mobile)

En clair pas de logement sociaux au centre ville !
La cité des arts auraient été plus judicieuse à cet endroit. Les logements sociaux très loin de la rue Juliette Dodu et très loin de la villa de notre avocat dyonnisien.

2.Posté par Laumesfeld le 10/01/2018 18:11

Ce serait effectivement dommage que les fantômes des esclaves viennent troubler le sommeil des noouveaux habitants

3.Posté par Un noble combat le 10/01/2018 18:29 (depuis mobile)

Soulignons l'absence des représentants de la mairie de St Denis, un grand foutage de tete, bravo aux associations pour ce noble combat de préservation du patrimoine

4.Posté par Catherine Payet le 10/01/2018 19:00 (depuis mobile)

Bonsoir je cherche à rejoindre la Societe Civile de Saint-Denis pouvez-vous nous mettre en relation svp?

5.Posté par Titi or not Titi le 10/01/2018 19:22

Réhabilitons La Prison DoDu Pour Nos Zébus ! 😜😄😄

ANouLa©®

6.Posté par josumé le 10/01/2018 23:26

Gaetan Adam fait partie de la garde rapprochée de Didier Robert. La société civile de Saint-Denis n'est que le sous-marin de Didier Robert pour se présenter en 2020.

7.Posté par Hector le 11/01/2018 03:12 (depuis mobile)

Josume vous êtes probablement une petite main vivant dans un feuilleton qui rythme votre triste vie. Arrêtez de voir des sous marin partout... essayez de sortir et de croire un peu plus en l'humanité !

8.Posté par lila le 11/01/2018 07:04

Il y a des associations qui ne savent vraiment pas quoi inventer pour se trouver de nouveaux combats. A raser cette horrible batisse !

9.Posté par Marie le 11/01/2018 07:08

devoir de mémoire....si on passait à autre chose et qu'on pensait à demain....NOTRE AVENIR....vous croyez pas qu'il y a mieux à faire sur cette ile!

10.Posté par gonthier le 11/01/2018 08:32

cela ne doit pas être le combat d'association mais de tout un peuple......la réunion ne doit plus faire disparaître son histoire son patrimoine ainsi soit t'il....... gouvernement de radar.... de répression ..pas de peine ni condamnation ....y efface notre mémoire et y bouche not z"yyeux .

11.Posté par Marrant le 11/01/2018 10:22 (depuis mobile)

Marrant de voir dans les commentaires les copains de Marine Lepen venir nous expliquer à nous réunionnais que nous devrions laisser piller notre patrimoine alors alors qu'ils sont les premiers à pomper Jeanne D'arc... je dis ça je dis rien

12.Posté par josumé le 11/01/2018 12:02

@7 Hector : croire un peu plus en l'humanité ? Le chargé de com de Didier Robert ne fait que critiquer la mairie dans son intervention. On prend de jeunes mais avec les mêmes recettes que les aînés !

13.Posté par Marie le 11/01/2018 12:06

à marrant il y a aussi des réunionnais qui ont votés Marine LePen ....alors les leçons....!

14.Posté par klod le 11/01/2018 22:03

et ooui , post 13, meme dans une société créole multiculturelle , nous avons des rayonnés qui votent li pen ...................... triste tropique!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter