Société

[VIDEO] Cirest : Le budget "en bon père de famille" voté par les élus

Vendredi 30 Mars 2018 - 09:44

Les élus de la Cirest ont voté ce jeudi 29 mars le budget primitif de la collectivité, qui s'élève pour 2018 à plus de 77,68 millions d'euros. L'intercommunalité de l'Est de l'île entend mener à bien ses projets sans augmentation de la fiscalité sur son territoire.

Ce budget est réparti comme suit : plus de 13,36 millions d'euros en investissement (17%) et plus de 64,31 millions d'euros en fonctionnement (83%), qui diminuent globalement de moins de 1% par rapport à l'an dernier.

Les charges à caractère général constituent le principal poste de dépenses de fonctionnement de l'intercommunalité (26,7 millions d'euros soit 42%). Sur ce chapitre, l'enveloppe allouée au transport, d'un montant de 14,8 millions d'euros, connaît une hausse de 5% en raison de la mise en place du transport à la carte (TAC) et du transport de personne à mobilité réduite.

Les frais de personnel s'élèvent à 8,7 millions d'euros et sont en diminution (9,4 millions en 2017) cette année compte tenu du non-renouvellement de certains contrats et de la non-reconduction du dispositif contrats-aidés.

Sur le volet de la fiscalité, qui constitue la première source de recette de la Cirest avec 50 millions d'euros de recettes, la collectivité a décidé de maintenir l'ensemble des taux (taxe d'enlèvement des ordures ménagères, taxe d'habitation, taxe sur le foncier non-bâti, cotisation foncière des entreprises, versement transports) à leur niveau antérieur.

Les élus inquiets du futur transfert de compétences sur l'eau et l'assainissement

Comme souvent, la présentation d'un budget primitif soulève des interrogations. S'il ne s'est pas opposé au budget présenté, Daniel Gonthier, a tout de même émis quelques réserves sur la politique de rigueur de l'interco', "qui commence à être excessive pour l'ensemble de la collectivité", couplée à une "base fiscale basse". Une "double peine" pour le maire de Bras-Panon, qui souhaite "revoir cet équilibre".

"À notre arrivée en 2014, il fallait passer par cette politique de rigueur", lui a répondu Jean-Paul Virapoullé, qui se félicite que cette politique "ait porté ses fruits", avec un excédent budgétaire passant de 1,7 million d'euros à aujourd'hui 7,6 millions d'euros. "De plus, nous n'avons mis personne dehors en faisant des économies substantielles. De gérer en bon père de famille une collectivité, ça paie", a ajouté JPV.

Au cours de ce conseil, les élus communautaires se sont également inquiétés du futur transfert des communes à la collectivité des compétences de l'eau et l'assainissement obligatoire en 2020. Certains élus ont même demandé une dérogation concernant ce transfert. Jean-Paul Virapoullé est allé dans leur sens en estimant que ce transfert ne devrait concerner "que les communes de métropole, qui sont microscopiques comparé aux nôtres". "Ici les communes ont la surface pour gérer l'eau et l'assainissement" clame le président de la Cirest. Ce dernier souhaite que dans le cadre des assises de l'Outre-Mer, un amendement donne l'autorisation aux élus de choisir "leur propre destin".

Autre "scandale" pour l'ancien parlementaire : celui de la GEMAPI. "On nous dit de gérer les rivières, les cours d'eau et tout ça...Mais La Réunion est une terre cyclonique et on ne nous donne pas les moyens, comment voulez-vous qu'on prenne une responsabilité sans moyens ?", déplore-t-il. Pour lui, cela relève des communes, des EPCI (établissements de coopération intercommunale) comme la Cirest "mais aussi de l'État". "On fera dans le cadre des assises un amendement dans ce sens", termine-t-il.

samuel.irlepenne@zinfos974.com
Lu 1445 fois



1.Posté par wouaf le 30/03/2018 11:11

tinkiet Gonthier bientôt ton calvaire sera terminé!

2.Posté par lollll le 30/03/2018 12:26

Quand on ne consacre que 17% de son budget en investissement, on ne peut pas dire que c'est une gestion de bon père de famille. J'appelle çà du clientélisme, mais ce n'est pas l'exclusivité de la CIREST, c'est le cas ce toutes les collectivités à la Réunion. hé oui il ne reste plus grand chose pour faire travailler nos entreprises locales qui elles, peuvent embaucher des gens par la suite.

3.Posté par GERAR le 30/03/2018 13:25

longtemps l'avait pires que du clientélismes ,té i donnes nervis la case ,travail,i avaient des gens té vraiement pauvres ,et n'avaient des gens té bien aisés.Aprés l'avait l'argent carnet ,et puis des quinzaines que le parti communistes réunionnais la mettre en place pour essaye de partager le travail.Et puis lé venus l'égalité sociales que les députés communistes la mettre en place aprés une longue bataille avec le gouvernement dans les annéés a peu prés 80/90.MAIS VIRAPOULLE LA PAS CHANGE SON MENTALITE? POUR METTRE QUE DU MONDE QUI LE SOUTIENT ,ET SA FAMILLE ET SES CONNAISSANCES ? PISTONS QUAND TU NOUS TIENS.

4.Posté par ZembroKaf le 30/03/2018 14:41

13,36 millions d'euros en investissement (17%)

Une interco qui investit...presque autant qu'une ville "une petite ville"...là c'est un budget de son " vié gran père" !!!

5.Posté par Fredy le 30/03/2018 14:42

Mettons à plat les embauches à la Cirest depuis le retour de Virapoullé, on verra la femme de, le frère de, le fils de, la nièce de, la soeur de...... oui, c'est cela la gestion de bon père de famille. D'ailleurs ce sont ces arrangements qui font que ce type gagne des élections, autrement il ne vaut rien.

6.Posté par Alirhaza ALIBAY le 30/03/2018 16:11

il va payer un de ses potes pour faire la propagande sur radio freedom...heu exusez moi j ai la gastro

7.Posté par Cimendef le 30/03/2018 17:52 (depuis mobile)

17% du budget en section d'investissement et le papet en est tout fière ! En gros la CIREST fonctionne en circuit fermé pour le seul bénéfice de ses salariés et affidés. Le clientélisme virapoulien dans toute sa splendeur.

8.Posté par Ti baptiste le 30/03/2018 18:41

Un bon père de famille ça pense d abord à sa famille, n est ce pas???

9.Posté par st andréen le 30/03/2018 21:13

L arzent y manque à nous, la Cirest lé riche mais Saint André na na le trou partout dan chemin, y manque trottoir, y manque la lumière .............occupe un peu cette ville de lumière John Pol, ca lé out ville depuis 50 ans et il est temps de faire car bientôt ou ca va à la retraite..............ou peut pas laisse Saint André dans cet état pour out garçon JMV.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !