Société

(VIDEO) Cadet de la République: Plus qu'un concours, une vocation !

Samedi 25 Août 2018 - 15:57

La police nationale de la Réunion accueille en son sein les cadets de la République. Sur la base d'un concours national, ce sont une quinzaine de jeunes qui pourront intégrer la formation pour une durée de 12 mois. L'accessibilité aux épreuves se fait sans aucun diplôme, ce qui permet à tout un chacun de rejoindre les rangs de la police nationale.

Le cursus, pour les cadets ayant acquis l'ensemble des connaissances durant la formation, est de devenir ADS (Adjoint De Sécurité) pour un contrat de 3 ans, renouvelable une fois, tout en préparant en interne, le concours de gardien de la paix. Les promotions sont mixtes cependant il s'agit d'un concours, ce qui signifie qu'au final, c'est le classement qui prime. Malgré tout, les promotions sont souvent équitablement réparties. 

Les cadets sont encadrés par les formateurs de la police nationale

Durant leur formation, les cadets sont encadrés par les formateurs de la police nationale. Ils les préparent et les entrainent à devenir des ADS opérationnels dans les commissariats dans leur mission d'assistance des policiers au quotidien. Ils sont notamment formés aux techniques de tirs et d'interpellations afin de pouvoir gérer les situations qu'ils pourraient rencontrer au quotidien. 

La treizième promotion de cadets de la république de La Réunion, dont la cérémonie de sortie de promotion aura lieu vendredi 31 aout sur le Détachement Air 181(DA 181). Situé sur la commune de Sainte-Marie, le DA 181 n'a sans aucun doute pas été choisi au hasard. En effet, l'environnement militaire paraît idéal pour que les jeunes recrues se familiarisent à la vie en collectivité mais surtout à évoluer dans un système hiérarchisé. 

Comme nous l'explique le directeur territorial au recrutement et la formation de la police nationale Réunion-Mayotte, Christine Lavantes, notre île est une excellente élève. Avec près de 600 volontaires au concours sur La Réunion pour 15 places environ, le taux de réussite au concours de gardien de la paix sur les promotions précédentes est supérieur à 85%. Véritable passerelle pour embrasser une carrière dans la police nationale, le directeur est véritablement fière de pouvoir offrir à tous ces jeunes volontaires une véritable chance d'avancer dans leur vie. 

La commandant met aussi un point d'honneur à ce que l'institution soit respectée

Si le côté humain prime, la commandant met aussi un point d'honneur à ce que l'institution soit respectée par les jeunes cadets. Privilégiant le dialogue avant tout, elle nous rapporte qu'il n'y a pas de passe droit. Faire respecter la loi, implique un comportement exemplaire. Vendredi prochain, les quinze élèves de la 13 ème promotion, auront l'honneur d'être présentés à la cérémonie de sortie devant le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin. Cela montre la reconnaissance du représentant de l'état sur l'île de l'excellent travail effectué par les équipes du CDT Divisionnaire Lavantes mais surtout l'importance du dispositif.

Le Brigadier-Chef Philippe, formateur de la 13 ème promotion, est tout aussi fier de cette réussite. "C'est un dispositif qui existe depuis 13 ans, c'est un peu l'école de la deuxième chance. Ça permet à des jeunes sans diplôme de réaliser un rêve pour devenir policier. La scolarité est de un an, avec une possibilité d'internat. Pendant cette scolarité, les cadets perçoivent une indemnité d'environ 700€. Ils passent 28 semaines en police qui se passent en deux temps. Formation à devenir Adjoint De Sécurité dans un premier temps et préparation au concours de Gardien de la Paix dans un second temps. 12 semaines de remise à niveau au lycée George Brassens à St-Denis, en partenariat avec l'Éducation Nationale, 7 semaines de stage pratique et 5 semaines de vacances. Surtout ce dispositif est l'objectif d'une vie, si j'ai l'objectif d'entrer dans la police nationale et que je n'ai pas de diplômes, et bien je vais pouvoir devenir Cadet de la République !" nous explique-t-il avec beaucoup de sincérité. 

Si c'est déjà fini pour ces 15 futurs ADS, la prochaine promotion de Cadet prendra le chemin des cours le 3 septembre prochain avec les 16 lauréats du concours 2018. 
Regis Labrousse
Lu 24192 fois



1.Posté par milices le 25/08/2018 17:26 (depuis mobile)

3 siècles en arrière, les milices faisaient un travail remarquable sur l'île bourbon....on aurait jamais dû les suspendre... et en plus obligatoires pour tous.

2.Posté par klod le 25/08/2018 18:05

ben , vive "l'esprit civique" et "liberté, égalité , Fraternité" , devise de la République si ma mémoire est bonne ! c'est un "point d'honneur" à ce que cette devise soit respectée , comme le dit le bon commandant .......................... on y croit !

vive la République .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter