Politique

[VIDEO] Berguitta : Le préfet accélère la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle

Mardi 23 Janvier 2018 - 17:27

Les maires des communes du sud de l’île, ainsi que ceux de Saint-Leu, Saint-Benoît et de Sainte-Rose (ces derniers étaient représentés, ndlr), étaient reçus ce mardi 23 janvier 2017 en sous-préfecture de Saint-Pierre par le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin. Le but de cette réunion : apporter une réponse rapide aux besoins des sinistrés suite au passage de la forte tempête tropicale Berguitta.

Au cours de cette réunion, le préfet a affirmé avoir obtenu que la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle soit accélérée . "L'examen du dossier se fera dès lundi prochain à Paris", a confirmé Amaury de Saint-Quentin. Cet examen se fera en réunion inter-ministérielle qui émettra un avis favorable ou défavorable au rapport technique et des demandes communales qui lui auront été soumis. Cette procédure accélérée permet donc de se passer de l'instruction du dossier par la Direction de la défense et de la sécurité civiles. A l'issue de la réunion inter-ministérielle, un arrêté signé des différents ministères concernés sera donc publié dans le cas d'un avis favorable. 

Concernant la mise en oeuvre de la déclaration de calamité agricole, qui vient en plus de la déclaration de catastrophe naturelle, "les constats seront remontés à Paris et feront ensuite l'objet d'expertises qui elles-mêmes donneront lieu à des décisions interministérielles. Ce n'est qu'après environ trois mois que les premières indemnités seront versées aux agriculteurs", a ajouté Amaury de Saint-Quentin.

Prenant la suite du préfet, le maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine, a assuré que dans sa commune, au moins "53 maisons n'étaient plus habitables".

Présent également lors de cette entrevue entre les maires et le préfet, Cyrille Melchior, président du Conseil départemental, a assuré que sa collectivité compte voter en assemblée plénière le 7 février prochain des mesures d'urgence pour les professionnels "qui échapperaient aux aides existantes".

Ludovic Grondin sur place
SI
Lu 3170 fois



1.Posté par Un préfet abruti le 23/01/2018 17:58 (depuis mobile)

Le préfet aurait dû déclencher l’alerte rouge si c’est une catastrophe naturelle !!!
CQFD

2.Posté par GIRONDIN le 23/01/2018 18:11

Le préfet peut il lancer un avis de recherche concernant didiX

Compétences de la region:

27 avril 2017
Développement
économique local

- Grands chantiers régionaux, Plan Régional d’Aides aux Communes, emplois verts, innovation, tourisme, numérique, agroalimentaire, énergies nouvelles, pêche et aquaculture.

- Nouvelle Route du Littoral, Trans Eco Express, Voie Vélo Régionale, plan de déplacements inter-administrations, rénovation de l’habitat, routes, transports publics, maîtrise de l’énergie......
Région Réunion





3.Posté par Domi le 23/01/2018 18:19 (depuis mobile)

Le maire de saint -Benoît ? Que s’est il passé à saint -Benoît ? Pas une goûte de pluie enfin presque !!!! Pas de vent !!!!!!

4.Posté par Grangaga le 23/01/2018 18:32

Le Bon, La Brute et Le Truand..........in rimèkk', koué.........

5.Posté par Amen le 23/01/2018 18:42

Sur la photo, l'homme du milieu semble être entrain de méditer. Les temps sont durs actuellement pour la majorité Saint-Pierroise

6.Posté par Darkvador le 23/01/2018 18:47

Qu'est ce qui coûte le plus cher, des déclarations ou l'alerte rouge. De la flute, du pipo....

7.Posté par Ti tangue stressé le 23/01/2018 20:16

@ 1.Posté par Un préfet abruti le 23/01/2018 17:58 (depuis mobile)

un préfet abruti aurait dû déclencher l’alerte rouge si c’est une catastrophe naturelle !!!
CQFD

Je dirais même plus .....dans ces conditions est ce qu'on va me rembourser mon RTT pris, puisque l'alerte rouge n'avait pas été déclenchée ?

8.Posté par SEVERIN le 23/01/2018 21:01

Yo,t'inquiète @5,le bobo Macron et son valet Edouard Philippe vont venir a son secoure. Si ça suffit pas,il vont vous envoyer le larbin SARKOSYBigmalionPaulBISMUTH. Avec comme message,IL FAUT SAUVER LE SOLDAT FONTAINE ET SA CLIQUE du L.R. In yab des Yvelines

9.Posté par Question bête le 23/01/2018 23:11

catastrophe naturelle...contre la DEAL, et les services de l'urbanisme des communes ? accessoirement les maires pour ceux ou celle d'entre eux, qui sont depuis bien trop longtemps au "pouvoir" ?

10.Posté par Chasseur de primes le 24/01/2018 00:40

Quand il s'agit de venir chercher des primes, des aides, des subventions, il est toujours là le père Fontaine.
Pour le reste, mieux vaut ne rien attendre de lui, c'est le meilleur moyen de ne pas être déçu

11.Posté par ti crever le 24/01/2018 05:37

le préfet a déjà enrhumé tout son monde , il en a fait qu'à sa tête, il s'est foutu dedans tout seul en agissant comme il a fait. une méconnaissance du terrain ou bien une volonté délibérée de ne rien lâcher. aujourdh'ui on parle de catastrophe naturelle et de calamité agricole (un poids 2 mesures).visiblement il gère cette situation de façon comptable .de part son attitude il nous a mis par terre avec la bouche encore plus grande ouverte en demandant avec plus d' insistance la manne de Paris; une démonstration flagrante que nous dépendions viscéralement de Paris qui donnera son avis favorable ou défavorable j'ai ma petite idée là-dessus.il va y avoir des déçus...tout çà st reléguer aux oubliettes d'ici lundi prochain un grand nombre de victimes auront avaler la pilule sans morfler.quand je vois la tête de certains autour de la table,je me disque c'est foutu pour un grand nombre...

12.Posté par ti crever le 24/01/2018 06:07

quand on regarde bien la photo on voit bien le bâclage dans préparation du protocole comme si nous sommes en présence de gens qui ne sont pas avec nous et qui s'ennuient d'être là.ils n'osent même pas afficher leur nom sur les cavaliers parce qu'ils anticipent et savent que cela ne restera pas gravé de notre mémoire comme valorisant pour eux; un dénie de responsabilité .c'est fou on voit çà nulle part ailleurs
le préfet a l'air hagard comme si son destin se jouait ailleurs ,ses préoccupations ne concernent pas les tracasseries de kréol et on peut le plaindre . le Conseil d'Etat vient de le dédire pour les problèmes de carrière , il est mal entouré en conseil ,une méconnaissance des dossiers terrains des interlocuteurs béni oui-oui (absence de débat constructif) mènent aux désastres et la liste des déboires va s'allonger dans les jours à venir, qu'en déplaise aux sinistrés durent touchés à qui j'apporte mon soutien sans faille.
cette parodie, cette mascarade de table ronde n'est que de l'affichage pour nous enfumer

13.Posté par La vérité si je mens ! le 24/01/2018 06:52

Accélère pour le peu que cet individu lui reste à faire ...

Les assureurs comptent les points

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter