Océan Indien

Usurpation d'identité: Un Mahorais ne peut plus faire reconnaître sa nationalité française

Vendredi 23 Novembre 2012 - 10:35

Usurpation d'identité: Un Mahorais ne peut plus faire reconnaître sa nationalité française
Masouondi Issouffou est un français vivant dans la région toulousaine. Tous les documents officiels en sa possession (carte d'identité, acte de naissance, permis de conduire)  l'attestent noir sur blanc. Le jeune homme est né à Mayotte et de nationalité française, sans le moindre doute possible, comme le relate le site ladepeche.fr.

Une vérité que l'administration a aujourd'hui du mal à reconnaître. En voulant renouveler son passeport il y a quelques mois, Masouondi Issouffou bascule dans l'incompréhension.
 
Le 30 mars dernier, un simple courrier l'informe qu'un passeport à son nom a déjà été délivré par la Préfecture de Marseille. Le trentenaire est aujourd'hui un ressortissant français, sans qu’on puisse lui reconnaître officiellement sa nationalité.
 
Pour son avocat, "s'il s'appelait Pierre Martin" le scénario aurait été plus court
 
Victime d'une usurpation d’identité, toutes les portes se referment désormais devant lui. Le vrai Masouondi Issouffou est empêtré dans les rouages de l'administration. Il ne peut ni travailler, ni s'inscrire en demandeur d'emploi ni même bénéficier d'une protection sociale.

Pour son avocat, "s'il s'appelait Pierre Martin" le scénario aurait été plus court. Son homme de loi a porté l’affaire en vain devant le tribunal administratif de Toulouse en référé. Les juges n’ont pas accédé à sa demande de nouveau passeport. Le 16 novembre dernier, c’est le Conseil d'État qui a été saisi.
 
La cause de tous ses soucis est simple. Avant de partir vers la métropole, Masouondi Issouffou s'est fait voler tous ses papiers d'identité à Mayotte. Des documents officiels qu'il n'a eu aucun mal à obtenir sur l’île aux parfums.

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Lu 962 fois



1.Posté par D.R. le 23/11/2012 10:49

AHAHAHAH cas typique! Le truc c'est que l'Etat français refuse toujours de communiquer sur le nombre réel d'immigrés "usurpateurs" vivant en toute légalité sur le sol français.
Et y'en a je peux vous assurer!

2.Posté par Voleur ! le 23/11/2012 11:05

L'usurpateur voleur est certainement quelque part à la Réunion. Aurait-il trouvé abris à saint-louis ? C'est possible !

3.Posté par Sansblague le 23/11/2012 11:45

Il s'est fait voler ses papiers, où il les a vendus? C'est une pratique courante. Il y a même des parents qui vendent les identités de leurs enfants mineurs. Ils font une demande de passeports, auprès d'une service, au nom de leurs enfants mineurs mais en fournissant les photographies d'autres enfants souvent de la famille (il est difficile des distinguer qui est qui), mais n'ayant pas la nationalité française. Les passeports sont envoyés aux Comores et les enfants usurpateurs entrent en France, et le problème survint à la majorité des vrais possesseurs de l'identité usurpée, qui découvre le pot aux roses à épines...et c'est la galère.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >