MENU ZINFOS
Social

Usiniers : le plan de sauvegarde ne satisfait pas


72 postes sur la sellette parmi toutes les catégories et tous les secteurs. C'est ce qu'a annoncé la Sucrière de la Réunion, la semaine dernière, pour combler un déficit de 5 millions d'euros. Le plan de sauvegarde proposé hier par la direction n'a pas satisfait les représentants syndicaux.

Par Melanie Roddier - Publié le Mardi 24 Février 2009 à 07:39 | Lu 728 fois

Usiniers : le plan de sauvegarde ne satisfait pas
Jean-Marie Potin, le représentant syndical CFTC, est sorti hier après-midi de la réunion avec la direction plus tôt que prévu… "C'est simple, ce plan de sauvegarde est vide". Ambiance houleuse dans la salle, la situation devient très difficile.
Il faut dire que ce sont là 72 postes qui sont en ligne de mire d'un plan de licenciement annoncé lundi dernier par la direction de la Sucrière de la Réunion.
"Depuis trois ans la société perd de l'argent. Chaque année on demande en tant que représentants syndicaux, de se mettre autour d'une table et de faire une gestion prévisionnelle des emplois. La direction nous répond que ce n'est pas la peine, que les subventions ont été obtenues, que la situation n'est pas catastrophique…", s'indigne le secrétaire général de la CFTC.
Fin d'année 2008, idem, c'est un contexte difficile mais rien à signaler. Au mois de février, un vaste plan de licenciement est présenté aux salariés.
La sucrière de la Réunion a donc annoncé devoir procéder dès cette année à une vague de licenciement, plus précisément 72 postes dont 28 recréations de poste. "Qui dit recréation dit souvent réadaptation, conditions salariales différentes…", redoute Jean-Marie Potin.
Pour les autres, difficile d'imaginer la plupart de ces usiniers, pour certains en poste depuis des années, se réinsérer professionnellement, souvent sans diplômes en poche. "Il faut se mettre dans le contexte d'il y a 20 ans. Ils ont été formés sur le tas, certains sont saisonniers depuis plus de quinze ans et on leur dit désormais que la campagne sucrière sera gérée par un sous-traitant", rappelle le représentant CFTC.
En cause, la volonté de la direction de retrouver un équilibre économique équivalent à il y a environ deux ans. Pour cela, c'est un déficit de près de cinq millions d'euros qu'il va falloir combler.
Après plusieurs rassemblements la semaine dernière entre une centaine de salariés et l'intersyndicale, tous ont opté pour une forte mobilisation, et même, un blocage de la campagne sucrière si la situation ne s'améliorait pas. Une certitude, les employés, notamment ceux du Gol qui sont les plus fortement touchés, seront présents à la mobilisation du 5 mars pour signifier leur mécontentement.
"Il ne me reste plus qu'à leur annoncer ce matin à mon arrivée au travail les propositions insatisfaisantes de la direction qui nous propose un plan de sauvegarde qui ne tient pas la route", conclut Jean-Marie Potin.




1.Posté par Aero Freins le 25/02/2009 15:45

La fin d'une époque ??!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes