Faits-divers

Usine du Gol : "Juste une tuyauterie qui a éclaté "

Dimanche 3 Décembre 2017 - 11:24

"Il n'y a pas eu d'incendie à l'usine du Gol", hier soir.  A l'origine de la présence des pompiers sur le site de la centrale thermique de St-Louis, un simple incident. Une tuyauterie a éclaté et de l'huile s'est répandue sur une machine chaude créant un épais nuage de fumée. 

"C'est un incident banal et quotidien dans la vie d'une usine", nous confirme Patrick Hoarau secrétaire général à la CGTR EDF. L'incident n'a aucune conséquence pour les usagers. Les réparations sont actuellement en cours. 

Les pompiers ne sont présents que pour des mesures de sécurité. 

"Ces fausses informations ne sont pas sans conséquence dans un conflit social en cours", déplore le syndicaliste. Dénonçant le non-respect de la sécurité et de la santé au travail, les ouvriers des deux usines thermiques soutenus par le syndicat ont déposé un préavis de grève courant du 2 novembre au 2 janvier. Pour autant, cet incident n'a rien à voir avec le conflit social à Albioma, insiste Patrick Hoarau. 
N.P
Lu 2611 fois



1.Posté par Coïncidence ! le 03/12/2017 14:40 (depuis mobile)

Ces ouvriers privilégiés, ne seraient ils pas sur payés au vu des résultats ?
La grève n'y est elle VRAIMENT pour rien ?
Incident courant soit disant, à chaque fois cela déplace les pompiers, n'ont ils pas leur propre service incendie vu les rrisques

2.Posté par Cadre retraité le 03/12/2017 16:12

"C'est un incident banal et quotidien dans la vie d'une usine", nous confirme Patrick Hoarau secrétaire général à la CGTR EDF.

Désolé camarade, mais ce n'est pas un incident banal qu'une tuyauterie remplie d'huile éclate sur une machine chaude ( alternateur) produisant de l'électricité !!!

La maintenance préventive sert à éviter ce type d'incident, surtout quand elle faite selon les règles de l'art, par du personnel qualifié !!!

Le personnel gréviste mieux payé que leurs collègues de métropole, devrait réfléchir avant de bloquer les usagers réunionnais, aux conséquences désastreuses que pourraient avoir ces manquements !!!

3.Posté par Au cadre retraité le 03/12/2017 19:52 (depuis mobile)

Pauvre cadre retraité vous etes mal placé pour donner des leçons de préventives. Une maintenance sur des structures datant 1992 et 1995, c’est coller des pansements sur une jambe de bois... avant de hennir faites vous une idée des réalités...

4.Posté par tony le 03/12/2017 20:01 (depuis mobile)

Dommage !...
Autrement... plus d'électricité... plus de téléphone... plus de box... plus d'ordi... plus de four a micro-onde... plus de .... facemerde !!!
Une vrai vie... comme autre-fois.. avec la bougie et le gaz pour faire a manger...

5.Posté par NATIVEL le 03/12/2017 20:35

Et pourquoi est-ce Patrick Hoareau, syndicaliste CGT d'EDF qui se mêle d'une affaire qui se passe dans une entreprise privée (Albioma) dans laquelle il n'a absolument rien a faire.
Depuis longtemps la CGT fait de la surenchère dans les entreprises de production d'électricité pour que celles ci adoptent le statut des IEG pour leur personnel alors qu'en parallèle, EDF confie tous les travaux d'entretien et de construction des réseaux à des sous traitants payés au lance pierre et dont les salariés (10 fois plus nombreux que ceux des usines albioma) ne peuvent pas accéder a ce même statut compte tenu du prix à laquelle les prestations sont achetées. Ah mais c'est vrai, tous ces salariés de petites entreprises n'adhèrent pas au syndicat CGT Énergie qui profite des importants versements des grandes entreprises comme EDF et Albioma, par conséquent pour la CGT Energie, ils n'ont aucun interet.

6.Posté par Albioma: on en est où? le 04/12/2017 06:41

"Ces fausses informations ne sont pas sans conséquence dans un conflit social en cours", déplore le syndicaliste. Dénonçant le non-respect de la sécurité et de la santé au travail, les ouvriers des deux usines thermiques soutenus par le syndicat ont déposé un préavis de grève courant du 2 novembre au 2 janvier. Pour autant, cet incident n'a rien à voir avec le conflit social à Albioma, insiste Patrick Hoarau. "

Justement, on en est où, concernant le conflit social Albioma?

Plus de nouvelles, silence radio...

Les médias, ça sert pas à informer?

Et pas seulement rebondir sur un fait divers et l'autre?

7.Posté par Cadre retraité le 04/12/2017 06:47

3.Posté par Au cadre retraité le 03/12/2017 19:52 (depuis mobile)

La maintenance préventive, si elle est réalisée selon les règles de l'art par du personnel qualifié, a pour objet de prévenir les pannes des différents équipements selon leurs conditions d'utilisation et les risques d'incidents éventuels.

Les machines installées depuis 1992 et 1995 sont, en principe, contrôlées journellement et vérifiées lors des longues périodes d'arrêt technique programmées chaque année, lors des périodes d'inter campagne.

La plupart des compagnies aériennes mondiales font voler des avions qui ont des moteurs ayant largement dépassé la durée de vie prévue par les constructeurs ou EDF avec ses centrales nucléaires ...

La compétence et la motivation des hommes est primordiale et l'utilisateur ne doit pas attendre que la catastrophe se produise pour changer une pièce ou effectuer une réparation !!!


5.Posté par NATIVEL le 03/12/2017 20:35

Vous avez parfaitement résumé la situation scandaleuse du monopole accordé au syndicat de la CGT, véritable courroie de transmission du PC, qui s'engraisse sur le dos des consommateurs d'EDF !!!

8.Posté par Curieux ? le 04/12/2017 21:43

Curieux l'empressement de ce syndicaliste EDF qui n'est absolument concerné par ce problème à dédouaner les grévistes !!!
C'est ALBIOMA et non EDF qui est concerné que je sache !
Serait ce qu'il y aurait un relâchement dans la sécurité du fait de la gréve ?
La grève serait elle au moins partiellement responsable de ce début d'incendie ?
Qualifier cela d'incident banal et QUOTIDIEN, donne une idée assez douteuse de la sécurité !
Alors ainsi, tous les jours les pompiers doivent intervenir pour de tels "incidents" ?
Tout les jours les pompiers doivent être présents par mesure de sécurité ?
Donc, tout les jours des pompiers sont affectés à la sécurisation de cette usine, pouvant faire défaut pour d'autres incidents, plus graves ceux là !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 07:52 Il reconnait son agresseur au couteau 2 ans après