MENU ZINFOS
Economie

Usine de Bois Rouge : Les pannes récurrentes ont un impact "désastreux sur les planteurs"


Après le conflit en interne qui a retardé la campagne sucrière dans le nord, la CGPER déplore des problèmes dans la réception des cannes. Ces pannes récurrentes mettent en péril les exploitations des planteurs.

Par NP - Publié le Vendredi 9 Septembre 2022 à 11:11

Usine de Bois Rouge : Les pannes récurrentes ont un impact "désastreux sur les planteurs"
Le communiqué du syndicat agricole :

La campagne sucrière a débuté avec près d’un mois de retard dans le Nord. Tous nos adhérents et les agriculteurs en général savent maintenant quelles sont les responsabilités dans ce démarrage tardif.

Les industriels ont retardé la négociation de la nouvelle convention canne et même si elle se solde par une avancée jamais constatée pour le revenu du planteur, aujourd’hui, toutes ces avancées sont en train d’être perdues à cause une nouvelle fois de l’industriel.

Tous, nous le constatons, les plateformes d’usine de Bois Rouge ne tournent pas à plein : 

A ce jour l’usine n’a reçu que 160.000 tonnes de cannes, alors qu’à la même semaine de campagne en 2021, nous avions déjà brassé près de 320.000 tonnes. Le bassin de Beaufonds n’a broyé que 47.000 tonnes en 2022 contre 101.000 tonnes en 2021, moins de la moitié.

Le bassin de Bois Rouge n’est pas plus avancé puisque ce sont seulement 58.000 tonnes, contre 109.000 tonnes 
 
Il y a donc un vrai problème de réception des cannes dans le bassin cannier du Nord et de l’Est.
 
Cette situation a un impact désastreux pour les exploitations cannières. Les agriculteurs doivent en effet payer leurs ouvriers alors que leurs cannes ne peuvent être livrées et donc payées. Cela crée un décalage de trésorerie qui amène des entreprises agricoles au bord de la rupture sur le plan financier. 

Téréos n’est pas sans ignorer que quand sera décidée la date de fin de campagne pour les bassins canniers relevant de l’usine de Bois Rouge, elle tombera comme un couperet. En effet, il y a fort à craindre que des milliers de tonnes de cannes ne puissent être livrées, restent donc au champ et constituent une importante perte sèche pour de nombreuses exploitations agricoles. Cela anéantirait en grande partie tous les efforts faits par tous les partenaires de la filière pour garantir aux planteurs un meilleur revenu.

Entre deux campagnes, l’ entreprise a en effet la responsabilité de réaliser les investissements nécessaires dans ses usines pour notamment assurer la maintenance préventive de ses outils de transformations. Les pouvoirs publics les appuient en co-finançant ces investissements. Sauf exception, l’usine devrait donc tourner comme une horloge.

Ces pannes récurrentes amènent à se demander dans quelles conditions cette maintenance préventive a été effectuée. Il y a manifestement de grandes carences dans ce domaine, sinon l’usine de Bois-Rouge aurait traité un tonnage équivalent à celui de celle du Gol, soit 185.000 tonnes voire plus.

Cette filière repose sur le partenariat entre l’industriel, propriétaire de l’outil de transformation, et les planteurs, producteurs de la matière première à l’origine de toutes les richesses.
 
Si Téréos ne réagit pas pour rattraper ce retard, bientôt la pluie reviendra et nous assisterons à une véritable catastrophe économique pour les planteurs et pour la filière canne.
 
Que fait donc Téréos pour régler ces dysfonctionnements. Nous agriculteurs ne pouvons subir plus longtemps les problèmes internes de l’industriel. 
 
La CGPER demande instamment une réunion des commissions mixtes d’usine pour faire le point sur ces difficultés et réclame également que Téréos remplisse les obligations qui lui incombent depuis la signature de la nouvelle Convention canne.




1.Posté par Cloclo⁶ le 10/09/2022 07:53

Une partie des subventions dont les fameux 28 millions sont destinées à moderniser, à reparer les machines. A quoi à servi cet argent ??

2.Posté par Lucide le 10/09/2022 08:40

Dites à vos potes planteurs d'arrêter d'essayer de refourguer de la merde dans leurs chargements.
Après ça viens crier...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes