Société

Urgences du CHU-Sud de La Réunion: Des "conditions déplorables" selon David Lorion

Vendredi 23 Février 2018 - 11:04

La situation désastreuse du service des urgences du CHU-Sud a interpellé le Député David Lorion, qui a remis un courrier à la Ministre de la Santé Agnès Buzyn lors d’une réunion avec la Délégation des Outremer à l’Assemblée nationale.


Dans son courrier, adressé le 22 février dernier, le Député donne suite à une première missive déjà envoyée le 6 février.

"La situation qui dure maintenant depuis des années n'est plus tenable, ni acceptable pour les soignants, mais aussi pour les patients qui se rendent aux urgences."

"Locaux vétustes et inadaptés - malgré des promesses d'extension faites par l'administration-, manque de personnels notamment la nuit, multiplication des agressions physiques, allongement des délais de prise en charge, manque de matériels sont l'environnement quotidien d'un personnel épuisé physiquement et moralement" appuie le Député.

David Lorion parle également de "conditions déplorables" constituant un "danger pour les patients".
L.G
Lu 749 fois



1.Posté par PECOS le 23/02/2018 11:35

Pourquoi n'a-t-il pas alerté les pouvoirs publics depuis le temps qu'il est élu à la Mairie de ST-Pierre ? Car sans me tromper, c'était le petit Nicolas qui était au pouvoir à ce moment là, et là motus et bouche cousue de la part de ce député pour caresser son p'tit chef dans le sens du poil. Maintenant qu'il est dans l'opposition, toutes les occasions sont bonnes pour se faire parler de lui sans qu'il fournisse de résultat comme d'hab. Pathétique

2.Posté par Hugh le 23/02/2018 12:35

Les urgences, quelles soient en métropole ou ici, sont les mêmes.
À une époque ils affichaient bien placardés des affiches qui disaient et montraient:
" PRENEZ VOTRE MAL EN PATIENCE, PENDANT QUE VOUS ATTENDEZ, DES MEDECINS S'OCCUPENT DE RÉANIMER LE COEUR D'UN PATIENT QUI SE TROUVE DANS UN ÉTAT PLUS CRITIQUE QUE LE VOTRE".
Même cette affiche n'a servi à rien. Les personnels des URGENCES sont totalement abandonnés à une tache ingrate ( Gérer, accueillir, mettre en attente, placer dans des couloirs); ( Devrais-je dire Mouroir ) et attendre, attendre, demander de l'aide mais pas assez de personnel soignant.
Ces personnes qui "peuvent " nous sauver la vie ne sont pas CONSIDÉRÉES.
Nous sommes près de 880 000 habitants à la Réunion et le gouvernement et la région délaissent totalement ces infrastructures et le personne soignant qui est débordé.
Les conditions de travail sont en effet déplorables et personne ne fait rien pour la santé publique.
Mesdames et Messieurs les urgentistes, soignants, aide-soignants, infirmiers et infirmières, j'adhère totalement à vos revendications.
Courage à vous qui nous soigniez et courage à nous qui pouvons à n'importe quel moments nous retrouver dans un couloir pendant 24 heures à juste demander un verre d'eau. De toute façon, " La fontaine " est vide et il ne reste que les Corneilles pour bouffer nos restes.

Battez-vous, faites signer des pétitions, et que la ministre de la santé Agnès Buzyn ait besoin d'aller aux urgences, elle ira direct au Val de grâce, sera traitée en direct. Vive la France, l'égalité et à votre santé.
Du coup, je vais me boire un Rhum, À votre santé.

3.Posté par ZembroKaf le 23/02/2018 14:10

Cher Député David Lorion,
Juste pour ta gouverne le CHU était présidé depuis sa naissance en 2012 ton collègue du conseil municipal de Saint Pierre Bernard Von-Pine...A aucun moment de sa présidence il pris ce problème en considération et d'autant plus que Les urgences du Sud étaient déjà saturées à l'époque du GHSR présidé par TAK...bref cette situation n'est pas nouvelle...!!!
Une solution ouvrir des consultations/interventions d'urgence au Tampon/clinique Durieux...comme le fait la Clinique Sainte Clotilde !!!

4.Posté par alcide le 24/02/2018 07:07

Aux urgences, c'est l'affluence de personnes alcoolisées notamment à partir de 17 h... Les urgences sont-elles faîtes pour accueillir ce public ? Que font les associations, à part financer des voyages coûteux à ses dirigeants, des barbecues géants ? Ne pourraient-elles pas plutôt, par exemple organiser des rondes afin de participer davantage à la prise de relais de ces personnes alcoolisées pour délester les urgences ? Ce ne sont pas les soignants qui manquent sur l'île, mais plutôt la volonté politique de faire quelque chose.

5.Posté par margouillat974 le 24/02/2018 10:51

Mais aussi : que font les médecins de ville? Il y a des gestes médicaux simples que ce type de médecin ne pratique plus ( crever un abcès, " coudre" une plaie peu profonde par exemple).
Pour ce type d'intervention assez bénigne, le médecin de ville a vite fait de vous envoyer aux urgences , alors que sa formation lui permet de les effectuer. Serait-ce la peur de manque à gagner ? Il est vrai que ce type de consultation prend plus que 15 minutes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 08:16 Croisières: Le Boudicca à La Réunion ce mercredi