MENU ZINFOS
Politique

Urgence sanitaire: Jean-Luc Poudroux salue le report du projet de loi


"La seule responsabilité valable devant les Français, c’est celle de l’élu et du Gouvernement, et non pas d’un expert quel qu’il soit". Jean-Luc Poudroux salue le report de l'examen du projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, décidé cette semaine par le gouvernement. Le parlementaire de la 7e circonscription invite le Premier ministre Jean Castex à en faire de même s'il ne se fait "aucune illusion sur le fait que la majorité présidentielle votera à terme ce texte".

Par - Publié le Mercredi 23 Décembre 2020 à 16:28

Le Premier ministre Jean Castex vient de présenter son projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Pourtant, par trois fois, le Conseil d’Etat avait retoqué le projet du Gouvernement en l’invitant à affiner le régime pérenne de réponse aux urgences sanitaires notamment sur l’organisation du dispositif de protection de la santé publique ou encore sur l’articulation et la cohérence des interventions des différentes instances qui le composent. Le Conseil d’Etat avait également attiré l’attention du Gouvernement sur l’adéquation des prérogatives des pouvoirs publics aux situations rencontrées sur leurs modalités de mise en œuvre, sur les conditions d’organisation de l’expertise sanitaire et sur la responsabilité respective des autorités de police sanitaire et des employeurs.

Je salue la sagesse du Gouvernement qui a pris finalement la décision de reporter l’examen et le vote de ce projet de loi et j’invite à mon tour le Premier ministre, même si je ne me fais aucune illusion sur le fait que la majorité présidentielle votera à terme ce texte, à remanier son contenu en prenant soin :

1/ de respecter scrupuleusement la séparation des pouvoirs entre Exécutif (Président et Gouvernement) et Législatif (Assemblée nationale et Sénat), parce que je considère que le Parlement, sur proposition du Gouvernement, est le seul habilité à déclencher et à prolonger l’état d’urgence ou de crise sanitaire dans n’importe quelle partie du territoire national ;

2/ de veiller à ce qu’aucun comité d’expertise particulière ou de scientifiques aussi éminents soient ils n’empiète en réalité sur le rôle et les fonctions du Parlement ou du Gouvernement qui je le rappelle sont prévus non pas par un code, mais par la norme la plus importante de notre pays, à savoir notre Constitution et ce, en vertu d’une souveraineté française inaliénable. Je considère que la seule responsabilité valable devant les Français, c’est celle de l’élu et du Gouvernement, et non pas d’un expert quel qu’il soit ;

3/ d’être beaucoup plus attentif sur les restrictions et les contraintes qu’entend prendre le Gouvernement, parce que je considère par exemple que la liberté de circuler est un droit fondamental, comme celui de travailler ou encore que la vaccination ne doit pas être rendue obligatoire surtout dans des circonstances dans lesquelles elle n’a pas encore démontré toutes ses preuves. Plus près de nous, la question est de savoir si de- main un ministre ou le Premier ministre n’obligera pas les touristes souhaitant se rendre à La Réunion à se faire préalablement vacciner. C’est une vraie interrogation d’ordre sanitaire et politique.

Pour être le plus clair possible, le Parlement ne doit en aucun cas être « déclassé » en devenant la chambre d’enregistrement des actes et décisions de tout Président de la République. Le rôle des parlementaires doit au contraire être aujourd’hui renforcé si l’Etat et celles et ceux qui le servent veulent que la Ve République survive aux crises actuelles et à venir. Évitons les tours de force.

Privilégions le dialogue et l’action dans le respect des uns et des autres pour que vive notre démocratie.


Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes