MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Université : La directrice fait un grave malaise suite à une altercation avec le président Miranville


Une sévère altercation a opposé hier le président de l'université à sa directrice générale des services.
Frédéric Miranville lui reprochait d'avoir rappelé, en présence des grévistes, que l'université se devait de prendre position dans un dossier de harcèlement, ce que le président a ressenti comme une prise de position en faveur des grévistes de l'ESIROI.
L'altercation a été si violente que la DGS a fait une grave crise de contractions musculaires et d'insuffisance respiratoire qui a nécessité son évacuation aux urgences.

Par - Publié le Mardi 24 Septembre 2019 à 18:04 | Lu 21476 fois

Jeudi a éclaté une grève générale des agents administratifs de l’ESIROI (école supérieure d'ingénieurs Réunion océan Indien), qui dépend de l'Université de la Réunion.

Ils reprochent à trois enseignants de les harceler au travail. Ils ont remis, il y a plusieurs mois déjà, à Frédéric Miranville, le président de l'université, un dossier avec plus de 40 pièces prouvant qu’ils subissaient des outrages et des violences verbales et écrites.

Certains professeurs n’hésiteraient pas à mettre une pression physique sur le personnel féminin (proximité exagérée en donnant un ordre), selon ce qu'ils déclarent.

Le président Miranville a mis en place une commission... qui n’a rien décidé. Aucune suite n’a donc été donnée.

Les CHSCT (Comité d’hygiene, de sécurité, des conditions de travail) se suivent et toujours rien.

À la rentrée universitaire, la directrice générale des services de l'université a repris le dossier en main et alerté une nouvelle fois le président Miranville sur la gravité des faits.

Le problème est que les enseignants en question seront sur la liste de Frédéric Miranville aux prochaines élections. Difficile donc de les sanctionner, surtout dans le cadre d'élections qui s'annoncent très serrées. Trois voix peuvent suffire à faire pencher la balance d'un côté ou d'un autre...

Hier, après une réunion à l’ESIROI en présence des grévistes, le président semble ne pas avoir apprécié que la DGS ait rappelé l’obligation légale de donner une suite au dossier, ce qu'il a pris comme un soutien aux grévistes. D'où sa convocation dans son bureau, et l'altercation qui s'en est suivie. Les éclats de voix ont été tellement forts qu'ils ont été perçus bien au-delà du bureau, selon nos sources.

A la suite de quoi la DGS a fait un grave malaise, comme l'a relaté le site de Freedom, et a été évacuée par les pompiers aux urgences.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Philippe MARTIN le 24/09/2019 18:27 (depuis mobile)

Soutien à la DGS devant une telle attitude et bon rétablissement .

2.Posté par La vérité le 24/09/2019 18:33 (depuis mobile)

Frédéric MIRANVILLE est le pire des énergumènes qu’on puisse trouver sur son chemin.
La communauté universitaire n’a pas voté pour lui, il avait tant sévi partout où il était passé.
C’est Didier Robert, l’homme de la pyramide qui l’a mis là !

3.Posté par La vérité vraie... le 24/09/2019 18:55 (depuis mobile)


4.Posté par La vérité vraie... le 24/09/2019 18:56 (depuis mobile)

Si le président Miranville n'est pas capable de se gérer, qu'il quitte ses fonctions. C'est aussi simple que cela. J'espère que la scène n'a pas été filmée sinon c'est cuit pour son image et sa réélection. Déjà que l'Université et mal vue...

5.Posté par Défense du service public le 24/09/2019 18:59

Doté d'un charisme d'huitre le président Miranville est aussi un être violent.
En effet comment être indifférent à la souffrance des agents non enseignants soumis bien souvent à la violence de certains agents enseignants tout puissants ?
Le président va plus loin, tant vis à vis de sa DGS que de nombreux personnes l'ayant côtoyées tout au long de sa brillante carrière universitaire....
Aujourd'hui à l'université de la Réunion, l'étudiant est bien loin des préoccupations de ces "enseignants politiciens " ..., le président et sa directrice de cabinet, les ténardiers du Moufia, achèvent de salir l'image de notre université, avec leur histoire très personnelle, leur pratique du harcèlement moral et leurs choix stratégiques prouvant leur incompétence...
Souhaitons que le leur bien aimé protecteur ouvre les yeux...

6.Posté par fox le 24/09/2019 19:12 (depuis mobile)

miranville a dès le début magouiller des alliances pour etre élu, en bloquant le vote initial qui le positionnait 3e. sa position de président de l'Univ. de la R. est illégitime et non voulue par les enseignants... donc cet événement etait prévisible

7.Posté par Zourite le 24/09/2019 19:30 (depuis mobile)

Ce président n''est là que pour maintenir ses intérêts personnels et ceux de ses amis. Il ne tient compte ni des règles qui régissent la fonction publique ni simplement des règles de savoir vivre et de respect, en particulier envers les femmes...

8.Posté par Als le 24/09/2019 19:50 (depuis mobile)

Visiblement l''équipe saint denis prend fait et cause pour la directrice Beaucoup de posts a charge sur miranville, un mauvais président, mais pas violent. Un grave malaise? Cela tombe bizarrement avec le blocage du téléphérique.bon rétablissement

9.Posté par Santa le 24/09/2019 19:52 (depuis mobile)

Pardonner moi, mais c''est partout pareil et encore plus dans les administrations, désolé de vous dire qu''il y a plus d'' ordre et de respect dans notre société, ils y''a les riches, les pauvres, les forts et les faibles.

10.Posté par GIRONDIN le 24/09/2019 20:56

M miranville c'est votre tour,fallait pas vous opposer au teleferique.
Revenez à la raison, vous êtes dans colis mateur.

11.Posté par Piero Matante le 24/09/2019 21:34

Ou est l’objectivité de l’information. c’est vrai que si on veut émarger avec des pubs on doit des fois s’asseoir sur la déontologie !

Pourquoi ne pas dire tout simplement que la DGS est la belle fille d’Annette et qu’elle a été placé là par Erika et son ersatz de criform. Voila ce que c’est d’embaucher des protéger on fait abstraction du cv ! Donn bell fille travay !


12.Posté par Univers(ité) impitoyable le 24/09/2019 21:38

Le sport est de s'attaquer aux emplois fonctionnels (DGS, DRH-DGSa), car ils dérangent en voulant faire respecter (un minimum) les règles. Ce président ne déroge pas à la règle, mais est remarquable par le choix de placer ses affidés sans la moindre compétence à des postes clés, lorsque ces emplois ont été libérés par jet de l'éponge, départ ou congé de (longue) maladie. Il ne faut pas s'étonner alors que tout part à vau-l'eau.
On a pourtant tout mis en oeuvre pour faire croire que nous étions dans un monde de bisounours (pôle égalité femmes/hommes, mission qualité de vie au travail, déontologue, ...). Des leurres qui ne résistent pas à une observation sans concession.
Madame la DGS bon courage à vous, et à toutes les victimes passées, présentes, et malheureusement à venir, si on laisse (encore) faire.

13.Posté par Zandet le 24/09/2019 22:21

Comment peut-on avoir des responsables (irresponsables!) pareils?

14.Posté par miro le 24/09/2019 22:33

petite santé cette DGS ! un rien et ...... hop, elle tombe dans les patates (je voulais dire les pommes !)

15.Posté par Girardin le 24/09/2019 22:54 (depuis mobile)


16.Posté par Girardin le 24/09/2019 22:56 (depuis mobile)

Absolument l université fait fausse route. Que fait ce président ?



17.Posté par La vérité vraie... le 24/09/2019 23:18

A lire les commentaires, ça sent les règlements de compte entre partisans du téléférique (CINOR) et le président de l'Université. Vous avez en plus un membre de la famille du maire de Saint-Denis qui semble impliqué...Vous saupoudrez ça d'un tract ordurier contre Juliana M'Doihama, directrice de cabinet du président de l'Université, diffusé sur les réseaux sociaux par des pages pseudo-politiques saint-louisiennes et même des membres de la majorité du maire Malet (et glissé dans des boîtes à lettre du centre-ville de Saint-Louis), lequel tract aurait été rédigé par des syndicalistes de l'Université (on se demande s'ils ont leur temps à perdre à venir mettre ça dans nos boîtes à lettre, faire 90 bornes juste pour ça, à moins qu'il y ait collusion entre certains dans l'île pour nuire) et vous obtenez un faisceaux d'indices franchement suspect à la veille des municipales et de l'échéance du téléférique.
J'ai l'étrange impression qu'on nous mène en bateau...
Le détective Pierrot Dupuy pourrait-il sortir sa loupe de journaliste d'investigation et démêler pour ses lecteurs le vrai du faux dans tout ce schmilblick universito-politico-municipalo-grand-guignolesque ?

18.Posté par Revers de la médaille le 25/09/2019 06:08 (depuis mobile)

Que de monde méchant et sans état d âme ! Entre le Zilbert qui ne voulait plus voir sa belle fille du jour au lendemain au poste de DGA dans sa baraque de magouille,voilà maintenant un Miranville qui s acharne sur cette dernière DGS. Pas de chance !

19.Posté par Revers de la médaille le 25/09/2019 06:23 (depuis mobile)

A vouloir trop de gloire,on devient trop susceptible, on pète un câble.Sans piston bateau impossible d être DGA mairie ni DGS université avec autant de facilité même avec diplômes. Après il faut savoir assumer et ne pas voir plus gros que son ventre!

20.Posté par Yableso le 25/09/2019 06:54 (depuis mobile)

Bravo post 11 quand elle sévissait à la mairie de Saint-Denis la belle-fille du maire n'était pas aussi sensible, bien au contraire !!

21.Posté par DAN RUN le 25/09/2019 06:55

Des adultes en petite section qui ne savent même pas jouer aux billes , se prenant pour des grands à l'université !

22.Posté par Marie le 25/09/2019 07:01

Crise angoisse ou crise tetanik?

23.Posté par Elsa le 25/09/2019 07:34

copinage tout ça
des postes de potes, amis , camarades
totale incompétence ces personnes

24.Posté par Jean Payet le 25/09/2019 07:42

le président Miranville se fiche complétement de la sécurité de ces élèves et encore plus des agressions sur les étudiantes !!!! honte à lui

25.Posté par Agent mairie St Denis le 25/09/2019 08:14 (depuis mobile)

J’ai travaillé avec princesse Christine à la mairie de St Denis ! On fait le point sur le nombre d’agents qu’elle a mit en burn out à la mairie p? Princesse Christine n’a jamais supporté l’autorité, jamais su rester à sa place ... Quelle plaie !!!

26.Posté par Fidol Castre le 25/09/2019 08:25

C'est quand même fragile, un fonx.
Bon rétablissement à cette dame qui a dû faire face à la kaniardisation des institutions en général et de l'université en particulier.

27.Posté par Travailleur le 25/09/2019 08:33

Si un DGS fait "fait une grave crise de contractions musculaires et d'insuffisance respiratoire" après des échanges verbaux, est ce réellement sa place à la direction ?


28.Posté par MICHOU le 25/09/2019 08:40

d'accord avec le 17, à quand une vraie information?

29.Posté par Mariama JUSTINE le 25/09/2019 08:50

Miranville à été signalé à de multiples au CHSCT pour ces pratiques de harcèlement moral dans tous les services qu' il a occupé. Il a même harcelé une femme enceinte sur son lit d'hôpital ! Pour cette mandature, sa 1ere directrice de cabinet et sa DRH (toutes deux parties) ainsi que sa courageuse DGS en ont fait les frais. Il devrait lui être interdit d exercer toute forme de management ! Un jour une de ses victimes se suicidera et alors ce sera trop tard !

30.Posté par thierry le 25/09/2019 10:26

Here we go. L'affrontement Didier ROBERT/Gilbert ANNETTE pour la conquête de la mairie de St-Denis a commencé. On envoie la première salve via "Fifille" et "Fidèle larbin".

31.Posté par La ficelle est grosse le 25/09/2019 12:52 (depuis mobile)

Bizarrement aucun problème à l’université pendant que la DGS était abstente pendant 4 mois et depuis son retour gréve, attaques personnelles, syndicats en rogne, problème partout ... la ficelle est grosse non ?

32.Posté par Ti yab dé o le 25/09/2019 13:00

Pauvre Président. Lu té meilleur quand nou té ensemble à l'IUT et qu'on bossait sur la thermique de l'habitat. Y gagne Président et y fait le coq. A cause quand ou té fait zétudes ou té gentil et et à out place? Navé boug plus fort que ou. Et là out zergot y gonfle. Out canard lé noir. La DGS, en accident de service, ben là ou sa gouter. Oté Fred revient sur terre si ou plait.

33.Posté par Pascal DURET le 25/09/2019 17:27

C’est la faute de l'’ensemble de la communauté que de l’avoir en cédant à son « chantage » promettant, aux deux grosses listes arrivées bien avant la sienne, ses voix en échange de la seule place qui l’intéressait : celle de Président. La démarche et les méthodes employées nous renseignaient déjà assez surement sur les « valeurs » de Frédéric Miranville.

34.Posté par Taf le 25/09/2019 17:59

De nos jours la pression est partout, comment travailler dans de bonne condition, dans le privé se sont les syndicats qui gèrent l entreprise, le chef exécute, comme un toutou.

35.Posté par DURET FRUSTRÉ le 25/09/2019 23:14

Très éminent professeur DURET, pouvez-vous nous rappeler pour qui vous avez voté dans votre petit bureau de vote du Tampon en SHE en 2016 ? La mémoire courte cher Pascal ... Attention, les retournements des vestes sur le fond de motivation personnelle (émotionnelle ?) ça ne grandit personne ;)

36.Posté par MARIE le 26/09/2019 10:41

qui vous permet d'ecrire GRAVE MALAISE??

Certe ce monsieur fait parler de lui mais effectivement ca sent le reglement de compte

et ce n'est pas a cette presse de noter ce genre de fait..ds

37.Posté par Pascal DURET le 26/09/2019 10:52

Cher(e) anonyme, c’est on en peut plus simple ! j’ai voté pour F. Miranville, je ne m’en suis jamais caché ! Mais il allait de soi que pour moi il fallait qu’il accepte le résultat et l’expression démocratique offerte par le scrutin (que le plaçait en dernière position). Quand il n’obtint que deux sièges au CA il me semblait oh combien souhaitable qu’il se retire de la compétition. Qu’a-t-il fait au lieu de cela ? Tout aussi indifférent aux programmes des deux grosses listes, dont il n’avait strictement que faire (il voulait juste s’approprier leur force, pomper leur énergie et utiliser leur nombre d’élus pour arriver au pouvoir), il a fait un « chantage » disant gosso modo « ou vous me placez Président ou je m’allie avec vos ennemis ». Belle mentalité ! Nous n’aurions jamais du rentrer dans ce jeu malsain et encore moins y céder.
Quelle ne fut pas dès lors ma déception voyant comment il fonctionnait et dès septembre 2016 (avant même qu’il ne soit élu Président j’ai amèrement regretté mon vote).
Depuis la mandature s’est effectuée sur la lancée du « diviser pour regner ».
Mais bientôt, cher(e) anonyme, la communauté à une chance de rachat collectif.
PS. Notez bien qu’en matière d’anonymat il faut choisir son camp s’en plaindre et tout à la fois l’utiliser (question de cohérence).

38.Posté par Meredith le 02/10/2019 14:29

Et pourtant le travail en équipe est essentiel...
En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'"'un d'autre!

39.Posté par DURET FRUSTRÉ le 20/10/2019 09:45 (depuis mobile)

Très éminent professeur DURET, vous devriez calmer vos ardeurs. Votre combat est personnel, il est émotionnel. Bientôt viendra le temps d’abattre les cartes et ainsi le jeu de chacun sera visible, y compris le vôtre et très cher Pascal ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes