Blog de Pierrot

Université : Erwan Polard, une promotion annoncée proprement scandaleuse

Dimanche 5 Juin 2016 - 14:04

Université : Erwan Polard, une promotion annoncée proprement scandaleuse
Si Gilles Lajoie, celui que Mohamed Rochdi a poussé à se présenter pour lui succéder, est élu le 1er juillet prochain président de l’université de la Réunion, il a déjà son futur Directeur Général des Services, l’actuel partant à la retraite.

Le nouveau DGS, dont le nom a franchi le cercle des initiés des amis de Lajoie et de Rochdi, c’est Erwan Polard. Il est actuellement l’adjoint du DGS au Rectorat de La Réunion.

Depuis l’arrivée de Mohamed Rochdi à la présidence de l’université, Erwan Polard suit, comme juriste, les affaires universitaires pour ce qu’on appelle, à l’Education Nationale, les services de la Chancellerie, sous l’autorité du recteur, qui est également Chancelier des universités.

Dans toutes les académies de France, le recteur occupe également les fonctions de Chancelier. Et en tant que tel, il détient les pouvoirs de contrôle sur les actes établis. Un pouvoir qu’il exerce à postériori. Au cas où il repèrerait un problème, il peut faire appel des décisions prises par l’université, en s’appuyant sur les avis et notes de son service juridique qui a en charge les questions universitaires. Ce service, c’est celui dont Erwan Polard est le responsable.
 
Ces fonctions de juriste et d’aide à la décision des recteurs, Erwan Polard les exerce dans l’académie depuis le recteur Canioni. Quand Fourar a remplacé Canioni, Erwan Polard a même été pendant une longue période le représentant de la Chancellerie au conseil d’administration de l’université. Mostafa Fourar, contrairement à ses prédécesseurs, n’a jamais souhaité assister aux C.A. de l’université. Erwan Polard garde ses fonctions sous le recteur Terret qui lui, assiste aux conseils d’administration. Et aujourd’hui, Erwan Polard occupe toujours les mêmes fonctions sous le recteur Marimoutou.

C’est donc tout naturellement que l’actuel recteur a désigné Erwan Polard pour superviser les opérations électorales à l’université de La Réunion. Et c'’est donc vers lui que sont dirigées, pour la campagne électorale en cours, toutes les demandes d’interprétation, d’arbitrages, formulées par les diverses listes et candidats. Comme c’est le service de Polard qui doit s’assurer de la légalité de toutes les opérations électorales et répondre aux contestations soulevées par les listes et candidats en présence. Des opérations électorales qui ne s’achèveront que le 1er juillet prochain. Le recteur chancelier suit ensuite l’avis de ce service qui va remonter, selon l’importance de la requête, jusqu’au ministre ou transmis au tribunal administratif.     
 
Mais le champ d’intervention d’Erwan Polard, dans le cadre de ses fonctions, ne se limite pas aux seules élections. Il concerne également de nombreuses autres opérations. Mentionnons notamment les recrutements et promotions à l’université des personnels administratifs comme des professeurs. C’est par exemple lui qui a  été  interrogé par le recteur Marimoutou sur le recrutement du successeur de Sudel Fuma, qui fait aujourd’hui l’objet d’intenses polémiques. Comme c’est toujours lui qui, depuis des années, donne des avis sur les multiples recrutements et autres promotions à l’Université, lesquels, les lecteurs qui suivent ce Blog depuis un certain moment, ont posé et posent encore de sérieux problèmes.  

C’est dire si la fonction et les responsabilités d’Erwan Polard  sont importantes et ses avis déterminants, surtout quand on a en mémoire tout ce qui se passe dans cette université depuis 8 ans.  

Dés lors, le passage envisagé d’Erwan Polard de l’académie à l’université comme DGS, auprès de Gilles Lajoie, si cet héritier de Mohamed  Rochdi remporte ces élections, ne peut manquer d'étonner. Voire de paraitre scandaleux. 

Pour le présent, car voilà un haut cadre du rectorat, exerçant des fonctions clés en matière de régularité électorale et de légalité des opérations, dont les avis seront suivis, et par le recteur et par le ministre, être démarché par un candidat à ces mêmes élections pour être son futur directeur général des services. 

Mais pour le passé également quand on sait toutes les problèmes qui ont paralysé cette université et sur lesquels ce haut cadre a eu à fournir des avis pour les recteurs, les inspecteurs généraux dépêchés sur place et le ministère.

Voilà une situation dont on peut avancer sans grand risque de se tromper qu’elle est probablement inédite dans l’ensemble des universités françaises.

Et pour tous ceux qui s'inquièteraient de problèmes de "déontologie", d'"éthique" ou qui s'inquièteraient de possibles "conflits d’intérêts", je leur répondrai : "Mais où allez- vous chercher tout cela ? Vous n’y êtes pas... La Réunion est simplement une terre de miracles, c'est tout"...

Vous oubliez que nous sommes dans l’université de mon ami Rochdi, une terre de miracles parmi toutes, qui est en plus une "institution d’excellence". Dès lors quoi de plus naturel que de voir Erwan Polard, celui qui a accompagné et relayé auprès de quatre recteurs successifs, des inspecteurs généraux et des services centraux du ministère le développement de cette excellence, rejoindre pour la diriger l'administration de l’université de la Réunion, la cathédrale de l’excellence ? 

Ah oui, Polard le ferait au lendemain d’un processus électoral en cours dont il a le contrôle ? Et cela vous interpelle ? Que vous êtes  petits ! On voit que vous n’avez sans doute jamais fréquenté cette université d’excellence que Mohamed Rochdi et Gilles Lajoie veulent, avec le concours d’Erwan Polard, continuer à faire prospérer.  
 
Tout cela ne sont que justice et reconnaissance, voyons. Et quand justice, reconnaissance et excellence s’allient, un avenir radieux nous attend.

Reste à savoir si les membres du conseil d’administration, qui viennent d’être élus, déjoueront ce magnifique système un peu trop beau pour être honnête.

Et reste aussi à savoir, accessoirement, ce qu’en pensent les autorités, et notamment le Préfet, qui est le "supérieur hiérarchique" du recteur...   
Lu 5588 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Eno le 05/06/2016 14:58

Depuis qu'il a été décoré des Palmes , ce Président ancien place ses copains dans les postes clé !

2.Posté par Petit avantage pour Gilles le 05/06/2016 17:08

Est-il vrai que Gilles Lajoie a été placé au CESER grâce au président actuel ? Qui peut me répondre ?
Vous pouvez cherchez sur Google en tapant :
Rémunération et indemnités des membres des CESER
et vous trouverez les fortes indemnités qui sont octroyées à Gilles Lajoie, conseiller CESER.

3.Posté par bonnemémoire le 05/06/2016 17:57

Quand je lis un tel article je me dis que je dois avoir la berlue , car nous sommes dans un département français et que cela concerne une Université qui compte une Faculté de Droit , et une Académie.
Donc me méfiant de moi je le relis .
Une fois relu je me dis que ce qui nous est révélé là et proprement hallucinant .
Je crois effectivement que Monsieur le Préfet, et sa hiérarchie ( je ne parle pas du clown) devraient se pencher d' urgence sur cette situation .
D'urgence car après deux lectures , il me semble que ce qui est évoqué , dure depuis une dizaine d' années.
C'est profondément hallucinant et inquiétant

4.Posté par lunette le 05/06/2016 18:09

réponse à 2 :
oui Lajoie, professeur des universités, passé de la seconde classe à la première classe en moins de trois ans est membre du CESR .
Gilles Lajoie est certainement ce que notre ami Pierrot appelle un miraculé. L' université de La réunion en compte pas mal , sauf les étudiants évidemment .
oui en général c'est le président de l' université qui nomme , avec l' appui du CA , mais il n' y a que ses amis, les représentants de l' université au CESR .
J'espère avoir répondu à votre question , sauf si quelque chose m' aurait échappé , mais alors l' interessé nous le fera savoir , n'en doutons point.

5.Posté par Grave de Grave le 05/06/2016 20:48

Ce monsieur Lajoie n' a plus ce soir de DGS mais peut- être n en aura-t-il plus besoin avec ce que dit Zinfos.
Ce que Zinfos appelle " chancellerie" aura-t-elle encore pour longtemps un chef de service juridique?
Espérons que son talent l' oriente vers ailleurs.
Une petite mobilité par exemple comme pour les magistrats .
Sûr qu'il ne trouverait rien à redire vu ce que le rectorat vient nous dire à longueur d' antenne sur les besoins pour tout jeune reçu au concours d' aller voir quelques années ailleurs.
J'adore cet article comme j'adore les chefs du rectorat qui recommandent la mobilité pour ouvrir l'esprit des jeunes profs .
J'adore je vous dit . Merci zinfos

6.Posté par réseaux le 05/06/2016 20:54

Décidément on en apprend des choses et cela ne sent pas la rose du tout pourtant ce monsieur rochedi a sa carte PS si je m'en souviens bien.
Quant à cet autre monsieur dont je découvre l'existence ce soir( je ne travaille pas au rectorat) il a sa carte où? à l' université ? dans le clubdescopainsd'abord?

7.Posté par Moi le 05/06/2016 21:17

Ce n'est pas possible. ils ne s'arrêteront jamais ? un juriste, du rectorat qui plus est, qui est à l'origine de tant de magouilles ? pour en revenir à cette histoire du poste de Fuma : le recteur, saisi par les professeurs de l'université, leur a signifié un fin de non recevoir, et pour cause : sa sœur est membre du laboratoire de recherche auquel appartient celle qui succèdera à Sudel Fuma ; elle y a d'ailleurs soutenu sa thèse. Il semble par ailleurs, que les Nantais aient également entrepris de coloniser la Guyane dans un cadre similaire : le Président de l'Université et le comité, qui n'étaient pas "à la solde", et bien "qu'approchés", n'ont finalement recruté personne ! Si ces deux affaires - connues - ne sont pas l’exécution d'un plan global de domination de la recherche dans les espaces ultramarins, je veux bien me pendre !
Choisisez : Nantes, El Poulpo, Kraken ou hydre ?

8.Posté par Poudlard le 05/06/2016 22:22

ils se croient tout permis, tout ! Y a de Lajoie dans ces combines. Protection contre postes à venir.

9.Posté par Momo : vive Lajoie et Erwann le 05/06/2016 22:25

Lajoie c'est la suite de Mohamed !
La preuve est faite. Pollard a toujours couvert Rochdi et maintenant est récompensé par ... Lajoie
Pour ceux qui doutaient encore.

10.Posté par Jean Rit le 05/06/2016 22:54

Regardez bien la photo qui illustre cet article . Ce magnifique sens interdit à l' entrée de l' université bloque l' accès de qui ? Manifestement pas des excellences dont parle Pierrot .
Qu' en disent Polard , Lajoie et Rochedi?
Qu'une excellence se dévoue pour nous éclairer sur le sens et le rôle de ce panneau en attendant Zinfos surtout ne lâchez pas .
Merci.

11.Posté par Polar le 06/06/2016 06:25

Ah, l'Université ! ...
Un POLAR sans crime fort heureusement... mais certainement avec un "D" comme "Délit" ou "Délire".

12.Posté par Fâche ô le 06/06/2016 06:48 (depuis mobile)

Si seulement le rectorat pouvait faire le ménage et virer les profs "palaeksa" ou encore les inspecteurs "tiroki" ou mieux..les directeurs d école nostalgique d une certaine France ..comme dans le sud par.exemple entre st pierre et grand bois...

13.Posté par La kréolitude le 06/06/2016 06:56

Je suis surpris de voir que le récteur Réunionnais, excellent et nommé à son poste pour ses qualités exceptionnelles qui nous ont été chantées dans tous les médias, soutiennent un tel système et ne le dénonce pas aussi tôt. Peut être que ce créole, parti un peu en France a une vision un peu moins tronquée de la réalité et sait que dans les camps d'en face, il y a d'autres systèmes bien plus mafieux, avec la seule exception qu'ils font la part belle à la famille et aux locaux et que du coup, plus personne n'a rien à dire dessus... Pouvez vous faire le même type de torchon Mr Dupuis sur le système Chabriat-Cadet-Robert-Bello ou sur celui de Miranville-Robert-Fontaine-Fillon? Sans parlé de la bande de pieds nickelés de l'UFR SHS dont le candidat Lajoie émane....L'université de La Réunion et son académie sont à l'image de La Réunion, médiocre, car les intérêts personnels de tous les camps dominent sur l'intérêt général...

14.Posté par ohbenkwe le 06/06/2016 07:30

pourquoi il est pas zoreil pourtant.....ici c'est corruption a tous les etages,mais j'aime bien ce truc de journaliste de se sentir offusquer comme si la reun n;etait pas un des meilleurs exemple en terme de passage de ble sous la table mafia et j;en passe......

15.Posté par Dupont le 06/06/2016 08:34

Quand on trafique les mots avec une telle assurance c'est qu'il y a beaucoup de choses que le bon peuple ne doit surtout pas voir .
Alors ils appellent "excellence" leurs petites pratiques . Du grand art que bien des chefs de certains régimes auraient adoubé sans problème .
Monsieur le Préfet , Monsieur le Recteur, Madame la Ministre, Monsieur le Premier Ministre à quand le ménage dans ce nid d' excellence ?
Connaissant le rayonnement de Zinfos sur que ce matin , à leur arrivée au travail , une lecture salutaire attend les agents du Rectorat et j' espère également bien d' autres ici et la-bas .
Comme a dit un lecteur plus haut surtout ne lâchons rien

16.Posté par justedubonsens le 06/06/2016 09:38

M. Dupuis, et sauf erreur de ma part dans mes "vielles" connaissances du droit administratif, le Recteur est à l'Education Nationale, ce que le Préfet est aux autres ministères. Ils ont la même fonction et n'ont pas de lien hiérarchique !

17.Posté par polo974 le 06/06/2016 10:00

""" Comme c’est toujours lui qui, depuis des années, donne des avis sur les multiples recrutements et autres promotions à l’Université, lesquels, les lecteurs qui suivent ce Blog depuis un certain moment, ont posé et posent encore de sérieux problèmes. """

euh... il, manque un bout de phrase, là... comme là en passant.
(lesquels, les lecteurs...???)

18.Posté par Dupont l''''ironie le 06/06/2016 10:42

Post 12. Tout d'abord, votre commentaire commence sur un ton ironique, quelque peu raciste à mon avis. Dire finalement que l'image de La Réunion est médiocre accentue ce ton, c'est grave.
Ensuite, dénoncer des "systèmes bien plus mafieux", c'est déjà acté que le système actuel est mafieux. D'autres l'ont fait antérieurement (y compris par voie de presse).
Mais comment accuser l'un des candidats de pratiques mafieuses alors qu'il n'a jamais été dans l'équipe de la présidence de l'Université, ni à la délégation de la recherche et de la technologie.
Disons que ce qualificatif "mafieux" est proprement diffamatoire (les trois candidats à la présidence, susnommés, devraient porter plainte conjointement).

19.Posté par Ben oui alors le 06/06/2016 14:01

Si je comprends bien, ce monsieur est déjà assuré d'avoir un poste qui vient seulement d'etre publié (http://www.fonction-publique.gouv.fr/biep/bienvenue-sur-la-bourse-interministerielle-de-lemploi-public) et pour lequel les candidatures doivent être déposées dans 30 jours au plus tard ?
cela dit quand on lit dans la fiche de poste que c'est le nouveau président qui va choisir, tout s'eclaire... . La Réunion n'ira pas loin comme ça !

20.Posté par Chapeau pointu le 06/06/2016 15:24

Bizarre que vous vous offusquiez de cet état de fait.... C'est pourtant comme cela que TOUT fonctionne dans les administrations à La Réunion. Nous sommes gangrénés par un réseaux de francs-maçons qui ne fonctionnent que pour faire avancer leurs frères et sœurs et qui sont à la tête de toutes les grandes administrations ici. Tous se tiennent par les c....
Pourquoi ne pas le dénoncer M. DUPUY?
Ah oui, j'oubliais....chutt...cela doit rester secret...

21.Posté par Alexis Périanagom le 06/06/2016 15:56

au poste 20 : Le complot judéo-maçonno-islamiste ? n'importe quoi.... certains feraient mieux de parler de ce qu'il savent ! Ce discours et has-been... Je veux bien que les gens qui appartiennent à ces clubs se parlent, mais de là à produire un discours de ce type... il n'y a qu'un pas, que certains ne devraient pas franchir.

22.Posté par Foutor le 06/06/2016 19:10

POST 13
Vous mettez dans un même sac ceux qui ont organisé ce système et ceux qui en ont été les victimes :
*Rochdi a pris le pouvoir d' abord au Snesup , avec le concours de Tupin et de Tournes et quelques autres . Il prend ensuite le pouvoir à l' université et la suite lisez zinfos sur plusieurs années.

* Lajoie a d'abord été évincé par Rochdi de la présidence pendant 8 ans puis a été soutenu ( lot de consolation) par Rochdi pour être Délégué à la Recherche . En quoi Lajoie qui pendant 8 ans n' a dispensé aucun enseignement à la faculté des Lettres l' incarnerait-il ?
*Miranville a été vice-président de Rochdi , promu comme Lajoie par Rochdi puis estimant que son talent n'est pas reconnu ,et que Rochdi lui préfère comme successeur Lajoie , rompt avec Rochdi . il se présente contre le successeur désigné Lajoie.
*La Faculté des lettres , bien plus que celle de sciences et de Droit, a subi 8 ans la politique de torpillage de Rochdi : diplômes, filières, laboratoires fermés . En quoi est-elle "comme" Rochdi ?
*Les politiques cités ( hormis Fillon qui n'est pas élu de La réunion) appartiennent à des partis différents mais ils ont effectivement un point commun , Rochdi a un moment ou un autre s'en est pris dans ses déclarations , comme dans ses agissements à chacun d'entre eux .
*pourquoi Fillon ? Si c'est pour nommer un leader national :pourquoi lui seul?
*pourquoi Chabriat qui comme d'autres ont été de ceux qui ont subi 8 ans de politique de Rochdi?

Alors pourquoi mettre tous dans le même sac et laisser entendre tous pareils ( tous pourris) ?
Deux hypothèses :
* Vous ne savez pas de quoi vous parler et "tous pourris" est plus facile pour vous.
*vous savez parfaitement ce que vous dites et ce que vous écrivez , fautes d' orthographe incluses,
Dans les deux cas votre but et d'atténuer la responsabilité de Rochdi /Lajoie dans cet exploit en distillant l' idée qu' après tout les autres qui sont pareils n'aurait pas fait mieux que lui .

23.Posté par Foutor le 06/06/2016 21:00

Dans mon texte précédent il y a des coquilles .
Je plaide coupable de n'avoir pas relu avec attention mon commentaire avant envoi .
J'espère ne pas fournir là prétextes aux spécialistes de la diversion .
Merci de votre compréhension.

24.Posté par suite le 07/06/2016 12:51

Comme le processus électoral n'est pas terminé qu'est ce qui va se passer ?
Les candidats en lice , autres que Lajoie , et ses relais , vont-ils encore saisir ce Monsieur pour d'éventuelles demandes ou contestations?
Ce monsieur peut-il poursuivre sa mission ? Ce monsieur va-t-il se " déporter" , terme généralement utilisé ? Ce monsieur va-t-il être déporté ? Se mettre en arrêt ?
Quelqu'un peut-il me répondre ? A-t-on vu passer un communiqué du recteur ? du préfet ?

25.Posté par PLUCÉGRO..... le 20/07/2016 11:46

Dans ce grand marchandage on fait quoi des compétences du futur DGS?
On est tellement enfumés par la cuisine locale que les compétences ne sont plus désormais un critère de sélection. (Mais que fait le Ministère, aux abonnés absents, pour réguler tout cela???)
Personne n'en parle.
Or l'heureux pressenti pour devenir DGS n'a jamais exercé en université sauf erreur...
Après un séjour raté en métropole dans une inspection académique, il revient majorer son salaire et devient chargé du contrôle de légalité de l'université (merci MM TERRET et LEGALL pour l'intérêt porté à cette université!). Mais il a de bonnes relations familiales au plus haut niveau de la Mairie de saint Denis? et au PS?
À quand une bonne et vraie révolution? Des têtes sur des piques!!! y que ça de vrai pour changer les choses?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie