Courrier des lecteurs

Union entre les organismes d'assistants d'éducation

Jeudi 11 Juin 2009 - 10:16

Aujourd'hui, à la suite de la réunion organisée à la mairie de St-Denis, une réelle avancée, que dis-je une vrai victoire s'est dessinée. Une victoire pour permettre un meilleur combat, dans une unité nécessaire et véritable.

QUELLE VICTOIRE?
Une véritable collaboration entre le kassed et l'association des assitants d'éducation. Et cela sous un front revendicatif commun, c'est-à -dire: la pérennisation des assistants d'éducation dans leur poste actuel.
 
Les deux groupes garderont leurs entités propres mais s'uniront sous un nom :
LE MOUVEMENT DES ASSISTANTS D'ÉDUCATION (MAE)

Ce mouvement se défini par les points suivants:
- la diffusion des informations en commun (sites et médias)
- la présence des deux organismes aux réunions concernant les ASSED (conférence de presse, rendez-vous avec les instances dirigeantes)
- la concertation sur les plans d'actions à venir
- le soutien aux différentes actions prises par le kassed ou l'association (grève illimitée ou grève ciblée).

De ce fait le kassed soutient la grève illimitée de l'association et demande aux adhérents du kassed qui veulent participer à ce mouvement de se rapprocher de Mme Dijoux .
De ce fait aussi la journée de mobilisation du 17 juin est soutenue par l'association qui sera présente à coté du kassed et des syndicats.

Cette collaboration est une réelle avancée car elle permet de nous recentrer sur notre combat tout en gardant nos essences propres.
Et même plus car maintenant cela n'est plus le combat de deux organismes mais bien des assistants d'éducation tout entier.

Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu (Bertolt Brecht).
eddycouillaud@laposte.net
Lu 478 fois




1.Posté par Jean-Louis Pitou le 11/06/2009 14:31

Maintenant que Ratenon entre dans la bataille, il faut s'attendre au pire. Avec celui-là dès qu'il y a une caméra braquée quelque part, il est toujours présent.

2.Posté par RIVIERE le 12/06/2009 23:01

Si je comprends la détresse des assistants d'éducation, je comprends beaucoup moins le désintéressement des pouvoirs publics et la trop grande discrétion de ceux qui ont en charge la défense des intérêts de ces travailleurs. Etre privé de travail, c'est déjà traumatisant mais, perdre du jour au lendemain celui que l'on effectue depuis plusieurs années, sans avoir jamais démérité, est purement scandaleux. Ne serait-il pas possible, pour quelques euros (milliers d'euros) de plus, de pérenniser ces emplois reconnus, par tous, indispensables? Tant de crédits sont affectés à des projets si souvent hasardeux ,que l'opinion publique ne comprendrait pas que satisfaction ne puisse être donnée aux assistants d'éducation.

3.Posté par HERZOG le 13/06/2009 07:06

Ou sont les proviseurs et principaux de collège dans ce combat ?

Ils sont les premiers à utiliser ces contrats pour leur établissements, pour des fonctions autre que celle d'assistant d'éducation.

Sans ces contrats et ces personnes, les CPE devront semettrent au travail.

Malgré les lois, n'oubliez jamais qu'on à la Réunion, et vous retournerez à la case départ : l' ANPE

4.Posté par Mémé le 13/06/2009 14:14

Dans les années 80, de nombreux maîtres auxiliaires de l'Education Nationale ont eu l'opportunité d'être titularisés via concours et formations internes après avoir été recrutés parce que la grande institution avait besoin d'eux. Pourquoi l'Etat ne donnerait-il pas la même chance aux Assistants d'Education aujourd'hui? Ils assument des charges de surveillants mais aussi de suivi d'élèves en difficulté qui sans eux seraient complètement en rupture scolaire. Certains d'entre eux sont même appelés à des remplacements d'enseignants quand leurs diplômes et leurs compétences sont reconnus, d'autres permettent à des enseignants de langues vivantes de mettre en place des groupes de compétences en les assistant, ou encore font un travail remarquable dans les Centres de Documentation et d' Informations des collèges et lycées. Ils sont en outre très au fait des nouvelles technologies que de nombreux enseignants et administratifs ne maîtrisent pas: les ASSISTANTS D' EDUCATION ne sont plus que des surveillants de salles de permanences.
Il faut aider les Assistants d'Education, mobilisons-nous pour eux, soyons à leurs côtés.

5.Posté par Mémé le 13/06/2009 14:35

Je voulais ajouter qu' il faut réouvrir le concours interne de CPE.

6.Posté par JMB le 13/06/2009 16:14

Pour Herzog (sinistre pseudo!!!) les chefs d'établissements sont en train de recruter de nouveaux assistants d'éducation, bouclent l'année en cours et préparent l'autre. Quant aux CPE, avec ou sans AED ils n'ont jamais cessé de travailler. Enfin, quand on a un CDD avec une date de début et une autre de fin, on sait à quoi on s'engage. Le reste n'est encore qu'une tentative de coup de force pour faire pérenniser ce qui n'est pas possible. Depuis quand la rue décide t'elle de la réglementation dans l'éducation nationale?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Décembre 2019 - 09:37 2020, attention danger, candidats très affamés !