Education

Unef Réunion: Des rentrées toujours plus chères et un manque de logements

Mercredi 24 Août 2016 - 17:40

Unef Réunion: Des rentrées toujours plus chères et un manque de logements
Comme à chaque rentrée, l’Unef Réunion, le principal syndicat étudiant de l’île, dévoile le coût de la vie des étudiants, revient sur les difficultés qu’ils rencontrent et revendique de meilleures conditions. La dernière rentrée du mandat de François Hollande est également l’occasion de revenir sur les promesses du gouvernement, notamment que "les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012".
 
Pour le syndicat, les jeunes "ne vivent pas beaucoup mieux en 2016 qu’en 2012". Depuis l’année dernière, le coût de la vie pour un étudiant français a augmenté de 1,23% ; depuis 2012, la hausse est de 9,7%. À l’échelle de La Réunion, les boursiers représentent 56% des étudiants (contre 28% en métropole) et voient le coût de leur rentrée augmenter de 2 à 7 euros, qu’ils soient au sein du foyer familial (272,90 euros), logeant en résidence universitaire (535,50 euros) ou en logement privé (2340,90 euros). Pour les non-boursiers, l’augmentation est la même avec 670,90 euros en logement familial, 932,60 euros en logement universitaire et 2737,90 euros en privé.
 
Les non-boursiers en galère
 
"Les non-boursiers, qui représentent 44% des étudiants, sont exclus de toutes les mesures d’aides sociales, dénonce Helno Eyriey, président d’Unef Réunion, ce qui les contraint à être dépendants des familles qui rencontrent elles-mêmes de nombreuses difficultés".
 
Si le gel des frais d’inscription et autres frais obligatoires (la sécurité sociale, le ticket repas, la médecine préventive) est une bonne chose pour les non-boursiers selon le syndicat, ce n’est pas suffisant face à un indice des prix de consommation qui a augmenté de 1%. "On réitère donc notre demande de l’aide à l’autonomie à La Réunion, rappelle le président. En effet, ces aides ne tiennent pas compte des revenus des parents, leur permettant ainsi selon l’Unef d’être "libres de faire leurs choix et emprunter le parcours qu’ils souhaitent, sans être obligés de suivre leurs parents". En métropole, 6000 aides ont pour le moment été versées.
 
Une amélioration est néanmoins à noter concernant la période de fin d’études et d’entrée dans la vie active : l’ARPE (Aide à la recherche du premier emploi) a été introduite cette année pour les diplômés non-boursiers en 2016, les diplômés du CAP, CAP agricole, baccalauréat professionnel, baccalauréat technologique, brevet des métiers d’art, brevet professionnel ou professionnel agricole et du brevet de technicien. Pour ces diplômés, elle est de 200 euros par mois pendant quatre mois. Les boursiers quant à eux gardent le montant de leur bourse.
 
Où sont les 500 logements étudiants promis?
 
Autre demande: que la construction des 500 logements promis en 2012 dans le plan "40.000 logements" et prévus en 2018, soient mis en construction. "On nous dit qu’il n’y a pas de foncier et lorsqu’il y a du foncier, il y a d’autres soucis, explique Helno Eyriey, que ce soit au niveau de la Région ou des mairies, on ne remarque aucune évolution notable". Sont prévus 200 logements à Saint-Denis, 100 au Tampon et 200 à Saint-Pierre.
 
Pour l’instant, la capacité d’accueil en logement public pour les 18.000 étudiants de l’île est de 5,8%. Le syndicat rappelle que le rapport parlementaire du député Anciaux exige un taux de 10%.
 
L’Unef Réunion demande également un complément de bourse avec une revalorisation des bourses de 100 euros "pour faire face à la vie chère dans le département".
 
SH
Lu 9607 fois



1.Posté par David le 24/08/2016 19:00

Et la ils veulent la réussite de la jeunesse

2.Posté par le taz le 24/08/2016 22:04

Les non-boursiers, qui représentent 44% des étudiants, sont exclus de toutes les mesures d’aides sociales


pas de bol !


par contre, les zenvahisseurs, les sans papiers et autres bénéficient, eux, d'aides sociales en tout genre...

voilà sur quoi mise la france..... pour un avenir... comment dire, brillant....

vraiment, pas de bol....

3.Posté par môvélang le 24/08/2016 22:57

Et tous, vous soutenez votre andouille-président qui n'a pas d'argent pour vous aider dans vos études, mais des centaines de millions pour tuer les arabes dans leur guerre contre israel , , il en trouve tous les jours

4.Posté par golf51 le 25/08/2016 10:45

Il est vrai qu'être un étudiant à la Réunion n'est pas un long fleuve tranquille!
Courage et détermination sont très souvent insuffisant pour suivre son cursus en toute sérénité.
Miser massivement dans l'enseignement doit être une priorité pour les décideurs. Sa richesse future en dépend en soutenant efficacement ses étudiants.
Même si des efforts sont faits ils restent bien en dessous des enjeux majeurs pour notre belle île!

5.Posté par Fidol Castré le 25/08/2016 11:52

Fermez-la et arrêtez de vous plaindre des conséquences de votre idéologie de gauche débile et sectaire.

6.Posté par polo974 le 25/08/2016 14:31

pour paraphraser môvélang
Et tous, vous soutenez votre andouille-président qui n'a pas d'argent pour vous aider dans vos études, mais des centaines de millions pour construire une route qui est saturée avant sa réalisation.

""" Où sont les 500 logements étudiants promis? """
Avec les 2000 bus...

7.Posté par Gromale le 26/08/2016 08:00

Bizarre mais les bourses ont déjà été augmentées sous ce gouvernement.. Mais l'UNEF sait que les élections présidentielles approchent et ils font monter les enchères pour suivre le plus offrant. Un vrai syndicat qui ne représente plus grand monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter