Education

Une trentaine de parents d'élèves devant le rectorat

Mercredi 31 Août 2011 - 08:07

Une trentaine de parents d'élèves devant le rectorat
 
Comme annoncé, des parents d'élèves se sont retrouvés ce matin devant le rectorat pour protester contre des classes qu'ils jugent "surchargées" dans certaines écoles et demander des ouvertures de postes. Ils sont au total une trentaine en provenance de Sainte-Suzanne, la Saline, Bourg Murat, les Avirons, Saint-Leu et Saint-Denis. Ils sont accompagnés d'Huguette Bello, maire PCR de Saint-Paul, d'élus de l'Alliance au Conseil régional : Béatrice Leperlier et Aline Murin-Hoarau. Un peu plus tard, c'est le maire de Saint-Leu Thierry Robert qui est venu plaider la cause d'école du Centre de sa ville, également en demande d'une ouverture de poste.

A Sainte-Suzanne, le taux d'élèves par classe atteint les 28,8 élèves. Dans les petites et moyennes sections, ce taux grimpe jusqu'à 29 marmailles. Aux Avirons, la même moyenne est de 28,4 alors qu'elle devrait être de 28. Selon Patrick Corée du SGPEN-CGTR, des refus d'inscription sont même constatés dans des écoles du chef-lieu.

Dans un courrier commun, les parents d'élèves de ces différents secteurs demandent audience auprès du recteur. Un recteur auquel ils reprochent toujours de n'avoir pas tenu ses promesses de début d'année. "Le plus terrible c'est qu'on avait envoyé ds courriers dès juin ou avril (pour Sainte-Suzanne)" insiste Florent
Hurhungée, représentant de parents d'élèves à Sainte-Suzanne. "Aucune réponse ne nous a été signifiée depuis".

Autre argument du côté des parents : une rencontre avec un conseiller de la ministre de l'Outre-mer qui s'était déroulée à la Préfecture en mai dernier lors de la visite de cette dernière dans le département. "C'était en présence de M. Zier, inspecteur d'académie, qui nous avait promi que leurs engagements (en termes d'ouvertures, ndlr) allaient être tenus à la rentrée". 

Depuis 10h15, une délégation de parents d'élèves est reçue par des représentants du Rectorat. La délégation va réclamer l'ouverture d'une classe dans chaque établissement afin de faire retomber la moyenne d'élèves par classe à 26 ou 24 selon le classement de l'établissement en zone "réussite scolaire" ou pas.
Lu 1011 fois



1.Posté par lol le 31/08/2011 10:43

Avec 30 personnes ils pensent peut être déclencher une guerre (pauvre politiques de gauche et syndicalistes)

2.Posté par noe974 le 31/08/2011 10:53

Notre Recteur peut-il distribuer d'autres postes d'enseignant aux écoles ? A-t-il des moyens ? Peut-il mettre des stagiaires dans les classes face aux élèves ?

Les Parents s'inquiètent de l'avenir de leurs enfants , et c'est légitime et très bien ...Mais sont-ils là quand l'école a besoin d'eux pour les élections dans les Conseils d'école et les Conseils d'administration ? Les Parents sont-ils là quand les enseignants ont besoin d'eux lorsque leur gamin pose des problèmes de discipline ? s'amusent ? ne font pas les devoirs ? Combien de parents s'enfichent de la scolarité ? combien baissent les bras devant l'absentéisme ?

Les Municipalités , donnent-elles les bons outils ? classes rénovées et fonctionnelles où il est agréable de vivre et d'apprendre ? des matériels pédagogiques innovants ? combien de municipalités de donnent que 20 € par élève vers le mois de mars pour l'achat de livres et de petits matériels scolaires ?Combien de classes sont sous-équipées ? pas de TNI ? combien d'écoles n'ont pas "internet haut débit" dans le bureau des directeurs pour l'envoi des enquêtes ?Combien d'écoles travaillent avec le minimum vital ? Par contre les dépenses somptuaires (voitures , pots , cadeaux divers ...) ça , on donne !!! on trouve les moyens .....

Qu'on cesse d'accuser le Recteur de tous les maux de la société !

3.Posté par Salauds de parents le 31/08/2011 11:35

Ils risquent de faire perdre sa prime à notre "cher" recteur !

4.Posté par William le 31/08/2011 11:46


30 encartés syndiqués... pas de quoi perturber le Mammouth !

5.Posté par Sarkozy 2012 le 31/08/2011 11:54

"Mieux vaut laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez." (Montaigne)

Il faut revoir et réécrire la loi de décentralisation de 1983 , chère à Gaston Deferre ..On a donné les écoles primaires aux communes , les collèges au Conseil Général et les lycées au Conseil Régional ...

Les Municipalités donnent aux écoles primaires les moyens qu'elles veulent , rien ne les obligent à mieux les équiper sauf de paroles qu'on entend à chaque élection municipale ...A savoir : "les écoles sont nos 1ères priorités " , on équipera les écoles quand nous serons élus" ... des mots , du baratin ...car rien oblige les Maires de faire mieux que leurs prédécesseurs ....
Les enfants de 2 à 11 ans ne votent pas , ne se plaignent pas ....on les nourrit que repas débiles le midi à la cantine (macaroni , oeufs touillés , des choses qu'ils n'aiment pas du tout ...) pas de repas vraiment équilibrés ...les toilettes "style TURC" , style '*l'Aress" , pas fonctionnelles existent encore dans des écoles ...avec en plus des odeurs pestilentielles additionnées de gaz moutarde ...Personnel municipal sans moyens pour les nettoyages des classes croutées ...

Heureusement que certaines municipalités veulent le toppour les enfants de leurs administrés(réalisations modernes vues dans les journaux)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter