Blog de Pierrot

Une seule solution pour sortir de la crise : L'égalité totale

Cette réflexion n'avait pas vocation à être publiée. En tous cas pas aussi rapidement. J'ai conscience qu'elle n'est pas tout à fait aboutie et qu'elle aurait encore mérité quelques approfondissements.
Mais vu les événements qui secouent l'ile et l'absence de solutions concrètes pour sortir de la crise, j'ai pensé intéressant de soumettre mes réflexions à votre jugement. A vous de me dire ce que vous en pensez.
Pierrot Dupuy

Mardi 20 Novembre 2018 - 18:44

Tout pays, où qu’il se trouve dans le monde, est susceptible de faire face à deux handicaps économiques majeurs. Mais en général, il n’en subit qu’un seul.
 
Soit il a des salaires élevés, du fait qu’il appartient au cercle dit des pays développés. Mais dans ce cas, il n’a pas le handicap de la distance puisqu’il dispose d’un marché captif à sa porte. L’Europe pour la France, les Etats-Unis, etc…
 
Soit il est loin de ces marchés, je citerai comme exemples des pays comme la Chine ou Maurice plus près de nous. Mais il compense le coût du fret qu’il va dépenser pour amener ses marchandises jusqu’aux pays développés où il va les vendre, par un coût de main d’œuvre très faible. Ce qui lui permet de vendre au même prix, voire même moins cher, que celles qui sont produites sur place.
 
Nous à la Réunion, nous sommes un des rares pays au monde où nous cumulons les deux handicaps : les salaires élevés ET la distance.
 
Si nous voulons développer notre économie, il nous faut donc jouer sur un de ces deux handicaps.
 
Lequel ? Les salaires ? Difficile d’annoncer aux Réunionnais qu’à compter du 1er janvier prochain, leurs salaires vont être diminués pour être alignés sur ceux de Maurice ou de Madagascar pour prendre les deux exemples les plus proches de nous. Soit environ 312€ par mois à Maurice et 44€ à Madagascar. Vous avez compris que c’est impossible, ce serait immédiatement la révolution.
 
Tout au plus peut-on jouer sur des exonérations ou des diminutions de charges mais il n’en demeure pas moins que le salaire de référence est et restera le SMIC et que nous serons donc toujours plus cher que nos voisins. Sans parler du fait que le gouvernement d’Emmanuel Macron revient régulièrement sur ces avantages accordés aux entreprises des DOM.
 
Ne reste donc que le handicap de la distance.
 
La départementalisation, un premier pas. Mais insuffisant !
 
En mars 1946, trois députés un peu illuminés, les Réunionnais Raymond Vergès et Léon de Lepervanche et l'Antillais Aimé Césaire, ont réussi à convaincre le gouvernement et les parlementaires de l’époque de transformer ces quatre vieilles colonies situées à des milliers de kilomètres de la métropole, 9.000 km pour la Réunion, en départements français. C’est à dire avec les mêmes lois que la métropole, et les mêmes droits et devoirs.
 
C’était une véritable folie au lendemain de la seconde guerre mondiale, dans un pays qui rappelons-le était ruiné. Et pourtant ils l’ont fait. Et pourtant, plus de 72 ans après, on peut se dire que c’est une relative réussite.
 
Relative car si on ne peut qu’être fier du développement social et administratif de ces départements d’outre-mer comme on les appelle, force est de reconnaître que l’échec est patent d’un point de vue économique.
 
La Réunion, pour parler d’elle puisque c’est celui que nous connaissons le mieux, vit sous perfusion d’argent public.
 
L’économie « réelle » est catastrophique.
 
     - 30 % de la population active est au chômage, ce qui, en France, équivaudrait à plus de 10 millions de chômeurs.

     - À ce sombre tableau, il convient d'ajouter les handicaps suivants : Le PIB par habitant est d’à peine 20.000 euros contre plus de 32.000 euros en France.
 
     - L’Indice de développement humain qui se calcule selon les trois critères « santé, éducation et revenu » montre que La Réunion est en retard de près de 20 ans sur celui de la France.
 
     - La pauvreté frappe près de 42 % des Réunionnais. Plus de 30 % des habitants de l’île, soit plus de 160.000 personnes, survivent grâce aux minimas sociaux.
 
     - La jeunesse, qui constitue l’avenir de La Réunion, n’est pas épargnée par cette tragédie sociale puisque 50 % des jeunes quittent le système scolaire sans diplôme et 70 % des jeunes qui ont quitté le système scolaire sont frappés par le chômage et l’exclusion.
 
     - Les richesses ne manquent pourtant pas à La Réunion, elles sont simplement réparties de manière inéquitable. Ainsi, 20 % des classes les plus aisées accaparent près de la moitié des richesses de l’île. Parmi les dix communes françaises les plus inégalitaires en termes de revenus, neuf d’entre elles sont réunionnaises. De la même manière, parmi les six villes les plus pauvres de France, quatre sont réunionnaises
 
     - Et je ne vous parle pas du taux d'emploi qui est très faible : 44 %, soit 20 % de moins qu'en France hexagonale et un niveau de vie très bas pour près de la moitié de la population réunionnaise : 42 % des Réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté ce qui, ramené à l'échelle nationale, représenterait quelque 25 millions d’individus.
 
     - Passons rapidement sur le taux d'illettrisme record,116 000 personnes pour 830 000 habitants, soit 14 % de la population. Ramené à l'échelle de la France hexagonale, cela représente plus de 9 millions d'habitants.
 
     - Le Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant est de 17.700 euros, soit 40 % inférieur au PIB français.
 
     - Et en matière de logements, plus de 25 000 familles sont toujours en attente d'un logement décent.
 
On pourrait continuer la liste à l’envie mais on va en rester là. La démonstration est à mon avis suffisante.
 
Cette situation n'est, certes, pas nouvelle mais elle ne fait qu'empirer d'année en année et cela, quel que soit le gouvernement en place.
 
Face à cela, que proposent nos politiques ? Rien ou presque. Encore et toujours plus de défiscalisation, le maintien de l’octroi de mer et le retour des contrats aidés.
 
Voilà en gros notre avenir, sachant que ces remèdes, qui ne sont que des emplâtres sur une jambe de bois, n’ont pas fonctionné dans le passé. Ou pas assez. Et qu’il n’y a aucune raison qu’ils fonctionnent dans l’avenir.
 
Quoi faire alors ?
 
Pour imaginer l’avenir, revenons au passé... Et plus particulièrement aux années 80.
 
L’égalité sociale, un deuxième pas. Mais toujours insuffisant…
 
Le 31 décembre 1986, Jacques Chirac qui est Premier ministre, fait voter la loi dite de « parité sociale globale ».
 
Paul Vergès dénonce cette « loi d’apartheid social ». Et l’année suivante, en compagnie d’Elie Hoarau, ils démissionnent de leurs mandats de députés. Mais juste avant, à la tribune de l’Assemblée nationale, Paul Vergès lance : « À vous la Parité, à nous l’Égalité, le peuple tranchera ».
 
On connaît la suite, la parité a perdu et la loi sur l’égalité sociale a été votée en 1996.
 
Avec cette revendication d’égalité sociale, Paul Vergès jouait gagnant sur tous les tableaux.
 
Il offrait au gouvernement un choix duquel il sortait gagnant quelle que soit l’hypothèse retenue : soit on lui refusait l’égalité sociale, et il avait beau jeu d’expliquer aux Réunionnais que les Français ne voulaient pas d’eux, qu’on les considérait comme des sous-Français et que, dans ces conditions, il ne leur restait plus qu’a demander leur autonomie, voire leur indépendance.
 
Soit le gouvernement acceptait et il en tirait tous bénéfices auprès des Réunionnais en leur expliquant que c’est lui qui leur avait permis d’obtenir un salaire et des prestations familiales à celles des métropolitains. Et que donc, s’ils voulaient que leur situation continue à s’améliorer, il fallait continuer à lui faire confiance… et à voter pour lui !
 
Pourtant, Paul Vergès le visionnaire, a fait une erreur majeure. Est-ce l’âge, est ce la satisfaction du devoir accompli ? Toujours est-il qu’une fois l’égalité sociale obtenue, il en est resté là. Pourtant, l’égalité sociale n’est qu’une partie de l’égalité entre la Réunion et la France.
 
Suis-je l’égal d’un Zoreil parce que je touche le SMIC comme en métropole et que ma femme touche les mêmes allocations familiales qu’une femme zoreille ? Bien sûr que non.
 
     - Je serai l’égal d’un Zoreil quand le taux de chômage à la Réunion sera le même que celui de la métropole.
 
     - Quand les prix dans les grandes surfaces seront les mêmes que dans une grande surface de métropole.
 
     - Quand, pour me déplacer sur le territoire national, c’est à dire entre Gillot et Paris, je paierai l’équivalent de ce que paye le Zoreil le plus défavorisé, c’est à dire celui qui doit faire un Marseille/Lille ou un Marseille/Brest.
 
     - Quand le prix d’un abonnement téléphonique ou internet sera le même qu’en métropole.
 
     - Quand le prix des voitures sera identique à la Réunion et dans l’hexagone…
 
Et je vous laisse ajouter les points qui vous intéressent à la liste…
 
C’est ce que j’appelle l’égalité totale. Utopique me direz-vous. Oui, sans doute. Mais pas plus utopique que quand nos trois députés ont réclamé la départementalisation ou lorsque Paul Vergès a revendiqué l’égalité sociale.
 
Mais comment faire ?
 
C’est là que nous en revenons à notre point de départ. Comme nous ne pouvons jouer sur le handicap des salaires, il faut que nous jouions sur celui de la distance.
 
L’égalité totale, l’aboutissement de la revendication d’égalité
 
Aujourd’hui, une bonne partie des échanges entre la France et la Réunion est déjà dématérialisée. Beaucoup de ces échanges passent par voie numérique, via internet.
 
Je propose d’aller jusqu’au bout du raisonnement et de coller virtuellement La Réunion à la France.
 
C’est à dire de faire disparaître le coût du fret entre l’Europe et la Réunion.
 
Autrement dit, que la France et l’Europe prennent en charge le fret entre notre ile et l’Europe.
 
Je vous entends déjà : Pierrot Dupuy est devenu fou. Rassurez-vous, pas encore tout à fait.
 
Savez-vous combien représente ce coût aujourd’hui ? Selon le MEDEF et la CPME que j’ai contactés, environ 300 millions d’euros. On n’a pas la statistique exacte, l’INSEE n’a pas pensé à la faire, mais par déduction, on arrive à ce chiffre.
 
300 millions. 300 petits millions serai-je tenté de dire, comparé par exemple au 1,8 milliard que va coûter la Nouvelle Route du Littoral.
 
D’accord me direz-vous. Mais ça servira à quoi ?
 
Et bien, imaginez la situation. Si on décide demain que la Réunion est collée à la France et que le coût du fret est égal à zéro, on pourra tout fabriquer à la Réunion, en étant dans les mêmes conditions que n’importe quelle entreprise métropolitaine.
 
Imaginons que je veuille fabriquer des frigidaires à la Réunion. Je fais venir les composants de métropole, ils arrivent ici au même prix que si c’était à Marseille ou à Rennes puisque je ne paye pas le fret. Je fabrique mes frigidaires ici et je peux les renvoyer au port du Havre où ils arriveront au même prix que les frigidaires fabriqués en France.
 
Et ce qui est valable pour les réfrigérateurs le serait pour n’importe quel produit.
 
On pourrait tout fabriquer localement et enfin nos produits seraient compétitifs au niveau européen. Ce qui permettrait de développer une véritable industrie locale et de créer des emplois.
 
On pourrait même imaginer une Réunion avec le plein emploi.
 
Car en plus de fabriquer pour l’Europe, nous pourrions devenir une véritable tête de pont de l’Europe dans la zone et pourrions espérer vendre à nos voisins de l’océan Indien mais aussi de l’Afrique, des produits pas trop cher avec le label « qualité Europe ».
 
Alors, je suis honnête, si l’égalité totale se réalise un jour, le coût de la prise en charge du fret ne sera plus de 300 millions mais de beaucoup plus puisque les flux d’échange seront bien plus importants. Il faudra bien faire venir les matières premières et réacheminer les produits transformés en Europe.
 
Mais dans le même temps, puisque les marchandises seront enfin au même prix dans les grandes surfaces, que nous paierons tous nos produits au même prix qu’en métropole, l’Etat pourra arrêter de surémunérer ses fonctionnaires.
 
Et il pourra arrêter toutes ses aides spécifiques. De même, il pourra supprimer l’octroi de mer et doubler la TVA.
 
Tout comme il pourra mettre un terme à l’abattement de 30% sur les impôts.
 
Il perdra d’un côté mais il gagnera de l’autre.
 
Dans la colonne dépenses, il faudra compter les sommes déboursées pour le frêt plus la compensation (dotation globale de fonctionnement) à verser aux collectivités pour compenser la perte de l’octroi de mer.
 
Dans la colonne recettes, il pourra compter sur l’économie réalisée sur les salaires des fonctionnaires et assimilés, la suppression de l’abattement de 30% sur les impôts, le doublement de la TVA et les impôts supplémentaires prélevés sur les bénéfices des entreprises et sur les salaires des Réunionnais qui auront trouvé un travail grâce à ces mesures, et qui n’en payaient pas jusque-là puisqu’étant chômeurs.
 
Et surtout, il offrira enfin un réel avenir à nos populations.
 
Voilà le rêve que j’ai fait. A vous de me dire maintenant ce que vous en pensez et si vous le partagez avec moi.
 
Pierrot Dupuy
Lu 15497 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

44.Posté par Paulo le 20/11/2018 21:21 (depuis mobile)

Juges experts comptables commissaires aux comptes notaires banquiers region département feder feader... le en conivence avec ban gros zozo. I faut que Bana i arrêt ek ça et zot i doit rend aux créoles sat i appartient à nous.

43.Posté par Emmanuel le 20/11/2018 21:20

Politiquement parlant, concernant les fonctionnaires (dont une part conséquente est originaire de La Réunion), supprimer la sur-rémunération aux nouveaux tout en gelant celle déjà acquise à ceux qui en bénéficient déjà (et annuler son adossement aux indices de traitement) permettrait une "extinction des dinosaures" progressive, éviterait des faillites personnelles liées aux crédits engagés par ces fonctionnaires. Le tout dans un discours égoïste du "après tout, les nouveaux, ils n'avaient qu'à arriver plus tôt". Donc, c'est envisageable.
Les collectivités locales pourraient ainsi embaucher et titulariser les agents, moins coûteux. Du moins, nous pourrions l'espérer pour notre jeunesse.
Socialement parlant, accompagner la fin de la sur-rémunération par la fin de l'abattement de 30% de l'IR pour TOUS les réunionnais, amèneraient certains d'entre-eux, non imposables aujourd'hui, à l'être demain. La pilule sera dure à avaler pour la frange nouvellement imposée, surtout sans baisser les autres taxes et octroi de mer, manne financière à tous les niveaux.
Mais bon, pourquoi pas ?

42.Posté par L'Ardéchoise le 20/11/2018 21:12

Bien d'accord avec L asticot, comparer 1 département aux 100 autres sans distinction des disparités, cela fausse effectivement la donne.

Autre bémol "Nous à la Réunion, nous sommes un des rares PAYS au monde..."
Faudrait savoir si le doigt l'a fourché à cause d'une envie d'indépendance, car un département n'est pas un pays à lui tout seul.

Autrement, c'est vrai qu'il y a de belles et bonnes idées (pas que), ce serait intéressant que des politiques locaux (sans citer de noms) les défendent en haut lieu.....................

41.Posté par JORI le 20/11/2018 21:10

Vous avez juste oublié une chose incomparable avec la métropole et non la France puisque nous en faisons partie, c'est que la Réunion est une île et que par définition non extensible pour créer des logements, des entreprises pour résorber le chômage d'une population qui ne cesse de croître. Il nous reste donc le turn over dans l'emploi. C'est ce que certains nomment la régionalisation de l'emploi, sauf que, somme nous capables de prendre la place des dirigeants locaux qui ne seraient pas "réunionnais"?. moi, je suis sur que non sinon cela serait fait depuis longtemps maintenant. Donc question chômage, le problème reste et restera entier.

40.Posté par Première fois le 20/11/2018 21:10 (depuis mobile)

Bizarrement, ceux qui ont répondu, sont évidemment des "gros zozos" qui ont beaucoup à perdre. Suis une smicarde et je dis oui à l''égalité totale ! Il faut arrêter ces abus. Nous sommes des enfants français, non pas des enfants bâtards !!!

39.Posté par Morderire le 20/11/2018 21:01

Post 29: et pan dans le mille! Bravo.

38.Posté par Janac le 20/11/2018 20:58

Ne pas mettre la Réunion au même niveau que la France métropolitaine. Dernièrement j'étais invité à un débat pour les produits locaux, il paraît que l'île peut nourrir sans problème sa population, mais l’État ne veut faire aucun effort la dessus, car il veut faire vivre les multi-nationalistes. Et de plus il faut garder une partie de la population sous le seuil de pauvreté, pour justement les élections. Quand on promet plus d'argent à certains facilement les votes sont positifs pour celui qui l'a proposé. Manipulation de mas. Il faut tout changer en France, l’Éducation, car, cela ne sert à rien de vouloir garder un jeune qui n'aime pas l'école dans un établissement, il faut mettre en place des fermes pédagogiques, des jardins, orienter ces jeunes vers le manuel qu'importe le domaine. Car, beaucoup de jeunes apprennent et mémorisent mieux sur le terrain et cela dès le jeune âge. Faire travailler une personne dans la ville ou il habite, cela évitera les embouteillages et le stress. Laisser à chacun le droit d'habiter en famille, pour moins de construction, comme avant, donc moins de factures à payer pour chaque famille. Embaucher plus de personnes dans un service, car je trouve inadmissible, qu'une commune emplois que deux personnes parfois pour le travail de dix personnes, c'est de l'esclavage ! Punir sévèrement les parents quand leurs enfants mineurs n'obéissent pas à la Loi, traînent dehors après 18h, sauf ceux qui sortent des clubs sportifs. On ne pourra pas être égal à la France métropolitaine, vu qu'ici c'est une île. Si on n'arrête les taxes douaniers et autres, cela engendrera le chômage, mais être plus réaliste, valoriser les produits locaux et taxer les produits qui viennent d'ailleurs. Comme ça, le prix des produits locaux baisseront. Comme fait l'Inde et cela fonctionne bien. Tout est possible avec des gens de bons volontés. Tout. Il faut oser c'est tout. Il y a des solutions justes, mais qui voudra vraiment changer vraiment les choses pour un peuple et n'attendre rien en retour ! De plus il faut arrêter la rémunérations des hommes politiques, vu que ce ne sont pas des métiers: président, député, ministre etc. C'est ce que nous apprends au collège. Alors pourquoi cela existe, ah oui ce n'est pas une paye, vous vous fichez du peuple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bref je sais que je n'ai pas tout dit, il y a des manques, mais aussi mettre en avant, le tourisme, car, notre île est magnifique, que chaque Réunionnais respecte l'environnement et améliore la propreté de son île. Il y a des solutions simples, acceptables et sans-violence. Si seulement le président de la France, mettait carte sur table et dévoile réellement tous les dépenses et recettes de la France devant le peuple, qu'il voyage s'il le faut, c'est son rôle, il faut arrêter de faire des réunions que très peu d'élus puissent participer, il faut ouvrir au peuple ces réunions. S'il se souci vraiment du pays qu'il en à la charge, il devrait le faire, pour calmer le peuple et écouté attentivement les demandes du peuple, pour qu'ils trouvent ensemble des solutions, mais pas mettre ces solutions qu'aux regards de quelques élus, mais au peuple. Je comprends que chacun défend son grain de riz, mais il faut faire attention, n'obligez personne à suivre votre mouvement, il faut respecter la liberté de chaque individu. Et j'espère de tout cœur que cette grève ne vienne pas d'une partie politique, car, ça sera dommage, pour la liberté d'expression. Car, entraîner des gens dans les idées d'une partie politique en les promettant quelque chose, je ne crois pas que c'est bon ça !!!!!!!!!!!!!!!! Mais néanmoins, j'ai lu les demandes des "Gilets Jaunes", ce n'est pas à l’État, de faire des efforts, mais chacun d'entre nous, changer les mœurs et certaines cultures sont difficile. Il faut aller avec douceur et compréhension. Les lois ne changeront rien, car, il ne faut pas oublier qu'il existe la mafia commerciale et que nul sur terre pourra faire face. Mais on pourra au fur et à mesure changer les mœurs. Car, voyez-vous on ne peut bafouer un droit fondamental: LA LIBERTÉ. Liberté de choisir, liberté de répondre ou non, liberté de sortir du mal-être social, liberté de faire du bien ou pas autour de soi. Je n'ai vu que le non respect de la liberté de chacun dans cette grève. Et cette grève est devenu pour moi, insensé. Et pour finir, à force de mettre Dieu le Père (je sais certains me verront comme une illuminé, mais j'ose quand même, car c'est une réalité aussi) hors de tous les domaines de notre vie, forcément on récolte ce que l'on a semé. Malbars, zoreil, cafres, malgaches, mahorais, comoriens,chinois; musulmans, athées, catholiques, bouddhismes, tamouls, juifs et toutes autres religions, cherchent tous le même Bonheur. Mais beaucoup cherchent le Bonheur, la ou il ne faut pas, c'est pour cela qu'il y a des débordements de comportement partout sur terre. Notre île elle est belle, alors les amis, faites un effort, arrêtez de faire n'importe quoi et de plus qui va payer les dégâts ? Quelqu'un m'a dit aujourd'hui : " Punaise cette grève dégénère, elle va rendre plus pauvre ceux qui sont déjà dans un précarité intense." A méditer.

37.Posté par Fidol Castre le 20/11/2018 20:57

Monsieur Dupuy, l'Etat laisse pourrir la situation.

Le conflit va dégénérer en débat Zorey-Kréol. Et pas seulement en débat...
Baisement i sava péter...Totochement général...languettement...

Cette semaine, c'est l'échauffement seulement. On parie ?

36.Posté par DUPUY le 20/11/2018 20:55

Bonjour à tous et à toutes, et bien moi je suis d'accord : "C’est à dire de faire disparaître le coût du fret entre l’Europe et la Réunion." Cela pourra décanter déjà pas mal de problèmes et cela sera une ouverture de possibilités nombreuses pour l'économie réunionnaise afin de mieux s'en sortir…
Et puis, si je peux me permettre, un Dupuy cache une Dupuy et celle-là se bat afin créer une bcd dans son école en REP+ à Saint Louis. Utopie ? C'est l'apanage des Dupuy (ça rime…), non il faut nous aider et baisser le taux d'illétrisme (" Passons rapidement sur le taux d'illettrisme record,116 000 personnes pour 830 000 habitants, soit 14 % de la population. Ramené à l'échelle de la France hexagonale, cela représente plus de 9 millions d'habitants."). Aidez-moi, faites des dons pour l'Ecole Jean Macé à Saint Louis. Et merci à Pierrot Dupuy à qui j'emprunte son espace pour y "loger le mien" mais entre Dupuy on ne peut se fâcher, non ?

35.Posté par blacksun le 20/11/2018 20:53

La situation de la Réunion est INSOLUBLE , après on peut toujours rêver.....

34.Posté par VERCINGETORIX le 20/11/2018 20:45

Je suis totalement d'accord avec vous Pierrot, il est nécessaire du supprimer la totalité des subventions pour les médias, de supprimer les publicités qui ne sont mises en place qu'au détriment des travailleurs, et toutes les taxes, subventions ou autres qui ne profitent pas aux contribuables français (et donc aux contribuables réunionnais).

33.Posté par CT91 le 20/11/2018 20:45

post 4 Posté par Scalp le 20/11/2018 19:24

J'ai constaté la même chose que vous.
Complètement d'accord avec votre analyse.

32.Posté par caf la cour le 20/11/2018 20:43

Faites un peu le compte des zoreils qui voudraient venir vivre ici, et celui des créoles qui veulent aller vivre en métropole, là on saura de quel côté la vie est plus enviable, pas sûr qu'on ai tous la même vision de l'égalité.

31.Posté par la langue na poin le zo le 20/11/2018 20:27

Le bougre né na bonne idée mais i manque à lu quelque chose : PETROLE

30.Posté par macfiotte le 20/11/2018 20:23

LA PIRE CHOSE A FAIRE..........

29.Posté par olive le 20/11/2018 20:22

On n'avait pas récemment une ministre de l'égalité réelle ? une réunionnaise je crois...

28.Posté par CT91 le 20/11/2018 20:22

"Imaginons que je veuille fabriquer des frigidaires à la Réunion"

Quels investisseurs, au vu des troubles récurrents, voudra investir dans ce département ?
Il faudrait demander aux patrons qui ont subi des vols et dégradations, si ils ont encore envie d'investir plus
dans ce département.
Pierrot, dans l'énoncé de ton problème, tu as oublié une donnée très importante.
Si on veut aller au fond des choses, il faut le dire franchement.
Il y a un rapport au travail différent à la Réunion, une mentalité différente.
Sur ce point, les journalistes pourraient mener une investigation auprès des patrons et même des élus locaux qui ont eu à embaucher des gens de l'extérieur.
Je ne crois pas au hasard, et il y a une explication rationnelle à cette pratique.

27.Posté par Choupette le 20/11/2018 20:20

De quelle population parlez-vous ?

Ce serait possible si tous les amateurs d'aides sociales du coin et/ou d'ailleurs ne venaient pas gonfler notre taux de chômage.

C'est ma vision de l'égalité.

26.Posté par eh oui bien dit post 4 le 20/11/2018 20:16

i["Comment cela se fait que lorsque que je commande des produits sur internet, après avoir payé l'expédition, l'octroi de mer, et la TVA locale, mon produit est malgré tout encore moins cher que le même dans un magasin à La Réunion? C'est bien qu'il y en a qui se gavent ici..."

Tant qu'on n'agit pas sur ce point rien ne changera
ziskakan i roulanou ?
boycottons ceux qui se gavent sur notre bosse

25.Posté par jlr le 20/11/2018 20:14

Il y a longtemps que les réfrigérateurs ( et beaucoup d'autres produits ) ne sont plus fabriqués en France .

24.Posté par Rnouf le 20/11/2018 20:12

Désolé mais à mon sens ce qui est écrit, c'est du grand n'importe quoi .... Vous jouez la victimisation de la Réunion à outrance, si tous les Réunionnais, je dis bien tous, les riches partis depuis longtemps en autres, avaient joué le jeu du patriotisme local, il en serait autrement. Ils ont fait jutés le système et on placé leur argent hors département. Les illétrés à la Réunion, à qui la faute ? Les voitures et les pièces de rechange plus chère, à qui la faute ? La liste est longue
La Réunion n'avance pas avec de tels discours.

23.Posté par Phil-974 le 20/11/2018 20:11

Étrange proposition de solution... C'est le petit marquis Didier Robert qui vous l'a dictée?

Y a t'il égalité entre les départements métropolitains? NON

N'y a t'il pas également des manifestations de gilets jaunes en métropoles qui prouvent que là aussi les chosent ne tournent pas rond et les gens en ont plus que marre? OUI

Les actionnaires se gavent un peu plus chaque année, les banques se gavent un peu plus chaque année, les élus voient régulièrement leurs indemnités augmenter (plus avantages et notes de frais en tous genres), la presse est de plus en plus subventionnée pour répandre la propagande de la Doxa de l'extrême centre qui sévit depuis 50 ans maintenant... A nous de ne pas tomber dans le piège des luttes horizontales que nous proposes tous les jours le Systèmes: travailleurs-chômeurs, petits patrons-employés, artisans-fonctionnaires... Nous sommes tous dans le même bateaux! C'est les quelques très gros et les collaborateurs du racket qu'il faut viser.

La constitution qui n'est pas démocratique et l'arnaque du système bancaire sont les causes des causes.

22.Posté par La vérité vraie... le 20/11/2018 20:06

MERCI C'EST UN BON DÉBUT !

21.Posté par Claude le 20/11/2018 20:03 (depuis mobile)

Il y a longtemps que l''on ne fabrique plus de frigidaire en métropole.
Pour le reste je suis incompétent, mais moi je le sais.

20.Posté par lol le 20/11/2018 19:56

vous rêvez M dupuy et comme d'habitude vous tentez de démontrer que vous avez la science et le savoir. je vous reconnais le mérite de la réflexion, ce qui n'est pas exemple pas le cas de freedom qui systématiquement oppose les gens et fait de la polémique. toutefois plusieurs points que je cite chez vous : "l’échec est patent d’un point de vue économique" : il faut une volonté locale, le PIB réunionnais est lié à beaucoup d'emploi public et une consommation avec ces revenus. faut il les limiter ? si oui vous diminuez les capacités de consommer et donc une partie importante de l'activité économique avec certes des importations et internet. par ailleurs il faut une population réunionnaise qui souhaite travailler. je crains de penser qu'une partie de la population n'a pas une vraie envie de travailler et tant pis si je choque, et pourtant je suis créole et travaille dans l'ouest. beaucoup de gens ne veulent pas faire des efforts, ne veulent pas avoir d'initiative, bouger.
"- Je serai l’égal d’un Zoreil quand le taux de chômage à la Réunion sera le même que celui de la métropole." : vous rêvez. l'éloignement, la formation, le marché de l'emploi très fermé sur une ile empêche cela et vous le savez bien. il faut rester réaliste, à moins de mettre tout le monde à la récolte au champ.
" - Quand les prix dans les grandes surfaces seront les mêmes que dans une grande surface de métropole." : oui sur une prise en charge du fret mais les marchandises ont un coût et même des produits locaux sont onéreux par rapport à la métropole en comparaison.
" - Quand, pour me déplacer sur le territoire national, c’est à dire entre Gillot et Paris, je paierai l’équivalent de ce que paye le Zoreil le plus défavorisé, c’est à dire celui qui doit faire un Marseille/Lille ou un Marseille/Brest." : le prix du billet d'avion peut être partiellement pris en charge ici. et l'avion restera une contrainte.
" - Quand le prix d’un abonnement téléphonique ou internet sera le même qu’en métropole" : il ne faut rien exagérer cela n'est pas si important en différence selon les opérateurs et n'est pas impactant.
" - Quand le prix des voitures sera identique à la Réunion et dans l’hexagone… lol de toute façon si une personne a peu de ressources pourquoi achète t elle à crédit une voiture neuve ? éduquons à la consommation les gens

19.Posté par noé le 20/11/2018 19:56

Egalité TOTALE ???? pas possible surtout en poids ! trop de personnes ont un IMC dépassant largement 24 … difficile de leur faire perdre du poids !

18.Posté par 97410 - Ravine Blanche le 20/11/2018 19:54

Pourquoi tomber dans le piège zoreil / créol? Un zoreil qui vit à la réunion à la même coût de la vie que moi, et si demain je m'en vais vivre en métropole, les prix des produits seront pour moi les mêmes que pour les zoreils vivant en métropole.
Pourquoi vouloir absolument qu'un billet d'avion Réunion-Paris ne coute pas plus cher qu'un billet de train Brest-Paris? Est-ce que les bretons demandent à payer leur billet de train pour Paris au même pris que ceux qui habitent en région parisienne? Paris est-il le centre du monde? Est-ce que les métropolitains demandent que le billet Paris-Réunion soit au même prix qu'un Paris-Brest? Pourquoi vouloir nier les distances, la géographie; le réel?
Par contre la continuité territoriale devrait simplement supprimer la TVA à la Réunion afin de contrebalancer les frais d'acheminement... Cela dit, les commerçants nous prennent systématiquement pour des jambons! Comment cela se fait que lorsque que je commande des produits sur internet, après avoir payé l'expédition, l'octroi de mer, et la TVA locale, mon produit est malgré tout encore moins cher que le même dans un magasin à La Réunion? C'est bien qu'il y en a qui se gavent ici...
Pour ce qui est du taux de chômage, il est vrai que notre position géographique fait qu'il ne peut véritablement y avoir d'industrie ici. Par contre, cela me fait toujours mal quand je vois des oignons qui viennent d'Inde, de l'aile de Chine, des carottes d'Australie, des pommes d'Afrique du sud, des pommes de terre de métropole... Il faut manger local! Et pour encourager cela supprimer la TVA sur les produits locaux!!! Ce qui est fou, c'est qu'ensuite on nous bassine avec une taxe carbone alors que l'on nous fait manger des produits qui ont fait le tour de la planète!!! Une agriculture locale bio (et de l'élevage) est peut être un moyen de lutter contre le désastreux taux de chômage de notre île. Cela dit, vu combien nous sommes aujourd'hui, et le peu de terres cultivables dont nous disposons (sans compter la canne qui occupe une très grande partie (mangerons-nous de la canne le jour où pour raison ou une autre notre île ne serait plus ravitaillée?)), le sujet de la surpopulation arrive sur le tapis...

17.Posté par Totoche le 20/11/2018 19:53

Déjà que ça arrive même pas à être journaliste, voilà que ça se lance dans l'économie..

16.Posté par tizan le 20/11/2018 19:49

allez dormi Pierrot, pourquoi faut-il tout niveler par le bas? Il n'y a donc plus de mérite dans cette société, tout se vaut, c'est justement cette volonté de vouloir mieux pour soi qui est un moteur pour notre pays,.Le gars qui n' a jamais voulu passer de concours, qui n' a jamais voulu prendre de risques,etc... pourquoi jalouse t'il son frère qui lui a fait des efforts.Dans la vie on a souvent que ce qu'on mérite!!!

15.Posté par Yazz le 20/11/2018 19:47 (depuis mobile)

Le prix n est pas la seule bataille à mener pour s implanter sur un marché. Temps de fret on le virtualisé aussi, la proximité physique du client finale, et puis avons nous des entreprise prête à rivaliser avec les plus grandes multinationnales??

14.Posté par Niko le 20/11/2018 19:43

Pour que ça soit totalement égalitaire, il faudrait nous faire payer une cotisation moyenne pour le chauffage (qu'on ne paye pas), aligner le prix du carburant sur celui de la métropole (qu'on paye toujours bien moins cher), ne plus utiliser l'énergie solaire (qu'on a gratuitement), etc.
Donc non je ne partage pas du tout ce point de vue.... Bien évidement qu'on ne pourra jamais avoir les mêmes avantages que ceux qui habitent en métropole, tout comme eux ne peuvent bénéficier des avantages dont on dispose ici (ce qui n'est pas d'ailleurs pas qu'une question d'argent).

13.Posté par Bleu outre mer le 20/11/2018 19:41

Mr Dupuy je vais vous parler de mon rêve, il est simple. Nous avons développer une économie de vendeur, les produits viennent de l’extérieure. Tous les différents zélus qui se suivirent ont mis La Réunion en dépendance de l’extérieure. L’exemple du projet Gerri illustre bien se projet était de nous permettre d’être autonome énergétiquement. Qui a fait capoter ce projet vous le savez très bien. J’illustre ce projet parce qu’il parlait d’autonomie. Il y a des gens compétant pour mener ce genre de projet dont certains de nos enfants. Mais cela gène un petit peu nos zélus maintenir les gens dans le fénoir c’est leur intérêts et non l’intérêt des Réunionnais(e)s. Nous avons l’Océan, Volcan, Soleil qu’attend ton. La il y a une piste pour sortir de cette immobilisme. Le projet Trm train il y avait dans ce projet des choses à prendre et la encore pour des histoire de clan. Le projet c’est transformé en NRL et comment celle ci à été pensé. Je ne parle pas de l’idée de la faire ou non. Regardé les problèmes de roches cela ne pouvait pas être pensé avant et qu’est ce qui se passe, encore une couche sur la division. C’est je pense le problème Ici chacun travail pour son clan et non dans l’interet de tous. J’ai rêvé de zélus mettant la mains à leur poche, parce qu’il réalisait qu’ils avaient bien abusés et qu’ils acceptaient de percevoir une l’indemnité et de s’atteler à leur travail et au bien être de la population….
Je me suis réveillé

12.Posté par L asticot le 20/11/2018 19:38

4 Personne n’empêche les salariés d'une entreprise cotée en bourse d'acheter des actions de celle ci....suffit qu'ils en fassent la demande auprès de leur banque ou d'un broker sur le net.

11.Posté par SPARTACUS974 le 20/11/2018 19:37

L'égalité totale...Mais que vais je faire de mes 6800 euros mensuels,de mon allocation logement à 2300 euros,de mon indemnité de président de la Région........? Pierrot a de bien bonnes idées mais malgré l'arrivée du mois de décembre,il faut arrêter de croire au Père Noël.Les alignements se font jamais vers le haut mais toujours vers le bas.

10.Posté par Isis le 20/11/2018 19:34

Monsieur Dupuy, oui, il est permis de rêver. Tout d'abord il faut savoir que les chiffres du chômage sont totalement faussés. Pourquoi ? Parce qu'ils catégorisent les demandeurs d'emploi. Par exemple, une personne qui travaille 1/4 ou 1/2 temps et qui cherche à combler le reste du temps par un autre travail, ne se trouve plus en catégorie 1 (ou urgente) mais en catégorie 2 ou 3. Les personnes qui sont handicapées font aussi partie d'une catégorisation. Pour ce qui est du frêt, c'est tout simplement l'octroi de mer. Et enfin, il ne faut pas oublier les fabrications RPC, ou made in China, ou fabrications en république populaire de chine qui sont une concurrence faramineuse sur l'île et aussi en métropole et dans le monde entier... Les produits RPC étant du prêt à jeter... Il faudrait aussi que sur un plan agricole, il y ait moins d'importations de fruits et légumes mais proposer aux agriculteurs de cultiver les fruits et légumes qui ne sont pas encore développés. Ca se fait pour le cacao. Mais l'île aura-t-elle assez d'espace cultivable ? Je l'ignore. Votre article est intéressant, mais un peu utopique car peu conforme à la réalité du terrain...

9.Posté par Môvélang le 20/11/2018 19:33 (depuis mobile)

Tu n''est pas con M Dupuis, mais .....je ne sais pas comment dire, on a déjà l''égalité réelle, je ne suis pas francé , mais égalité réelle, c''est francé ça veut dire un francé des colonies est égal à un francé de france ! Non ?

8.Posté par Darkgreyfox le 20/11/2018 19:28

Mon Très Cher Pierrot, j'ai lu avec beaucoup d'attention votre article, et il y'a matière envisager des solutions pour faire de notre île un terreau fertile pour une petite industrie qui créerait des emplois. Cependant, je crains que ce soit encore les mêmes 20% qui pourront prétendre à créer ces usines ou industrie, et que dans leurs très grande avidité, ils n'emploieront les personnes qu'avec des salaires lance-pierre comme aujourd'hui c'est le cas dans 90% des entreprises privées ou association 1901 dite "à but non lucratif". Pour ma part l'analyse que j'ai de notre île, c'est que la plupart de l'économie locale est calée sur justement les dits "gros salaires", et je crois fermement que si la sur-rémunération venait à disparaître nous aurions une forme d'égalité entre le public et le privé. Car à la Réunion nous sommes dans une situation ubuesque, où le moindre employé fonctionnaire touche 30 à 53% de plus que la personne dans le privé, imaginez que certains employés sans niveau de qualification peuvent toucher autant voir parfois plus que des personnes avec bac+3 ou en master .... Passons la désillusion, mais revenons à l'économie, tout ici est indexé sur ces salaires sur-rémunérés, je gages qu'avec son abolition, l'immobilier baissera, les prix en grande surface baisseront, tout comme les voitures, pourquoi? parce que 35% de la population ne pourra plus consommer ces produits à des prix outranciers, de facto, nos 20% qui détiennent les richesses resteront riche, mais devront s'engraisser beaucoup moins sur le dos de la population locale (encore que...) et on verra un ré-équilibrage réel et pérenne, d'autant qu'une fois les prix décents atteints, nous verront un phénomène simple s'opérer. Là où pour un produit il y'a peu de volume, mais des grosses marges, cela se transformera en gros volume marge plus faible, mais l'indicateur de satisfaction global va augmenter et cela n'a pas de prix !! Et comme, il y aura un vrai booster de la consommation, devinez ce qui pointera le bout de son nez? De l'emploi, CQFD. Seulement, allez toucher un centime d'un fonctionnaire, et vous verrez que les gilets jaunes sont des enfants de choeur à côté de la déferlante, et pourtant pour le bien de tous, la solution réside dans la suppression de cette sur-rémunération, j'en suis convaincu.

7.Posté par Lepoe le 20/11/2018 19:25

50 % des jeunes quittent le système scolaire sans diplôme

Pourquoi ils sont débiles à ce point???

6.Posté par Dpayet le 20/11/2018 19:25

L'écologie? Ah, mince, on a oublié l'écologie dans l'équation...

5.Posté par La gitane le 20/11/2018 19:24 (depuis mobile)

1/ liberté
2/ égalité
3/ fraternité

ce n''est pas la rue qui gouverne

4.Posté par Scalp le 20/11/2018 19:24

L'égalité totale :

entre ceux qui ont étudié et ceux qui ont emmerdé leurs camarades toute leur scolarité ?

entre ceux qui travaillent et ceux qui glandent chez eux ?

entre ceux qui respectent les règles (et la loi) et ceux qui ne les respectent pas !

Je travaille dans le secteur de l'insertion professionnelle.

Beaucoup de marmays n'ont pas les bases éducatives pour pouvoir suivre une formation,
savoir-être, posture, respect des règles de vie en communauté, BRAVO les parents !!

Beaucoup sont incapables de travailler plusieurs mois d'affilés

Beaucoup de patrons que je connais ne trouvent pas de personnels sérieux (couvreurs en bâtiment, menuiserie,..), les jeunes viennent 1 ou 2 semaines puis un jour c'est trop dur pour eux de se lever.

Je parle de manière ouverte avec les jeunes pour essayer de les comprendre et d'adapter mon discours

Beaucoup veulent de l'argent sans faire d'efforts, ils le disent clairement

Leurs seuls modèles sont les rappeurs et les footballeurs

... et nos politiques sont des contre-modèles terribles, la majorité tapent dans les caisses,

pourquoi se battent-ils autant au moment des élections ?

pour améliorer nos vies ? soyons sérieux

5000€ une voix à la CCI ! pourquoi à votre avis ?

Sinimalé, Didier, Pierrick et Thierry, Annette, TAK, Nassimah et tous les autres

ce sont EUX les responsables

Ne voyez-vous pas ce qu'il se passe ?!?

les grandes familles, les monopoles, le tout-voiture, la consommation sur le modèle occidental,
le cartel des importateurs et de la distribution

qui s'enrichit ? toujours les mêmes ! nous ne sommes pas invités !

demandez-vous pourquoi c'est le projet le plus couteux et le plus polluant
qui a été choisi pour la NRL ?
(amis bétonneurs et transporteurs qui financent les campagnes électorales en sous-main)

c'est avec notre sang qu'ils s'enrichissent !


Le travail existe pour les personnes sérieuses et motivées

3.Posté par klod le 20/11/2018 19:20

pas inintéressant M. Pierrot ! ............. un doux rêve , vot pote didier robert de l'inversé œuvre dans ce sens ? il ne me semble pas !

et "l'intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise" : un minimum pour ne pas considérer que seul les actionnaires font la richesse de l'entrepreneur (pour les grosses entreprises !!!) mais aussi ses SALARIES ,....................... un minimum pour ne plus parler de "lutte des classes" ........................... du bon sens , il me semble, ni de droite , ni de gauche .

en attendant , "la lutte continue" , oui , non ?

2.Posté par Luc le 20/11/2018 19:07

C'est bien de rêver pierrot mais ce serait sans doute mieux d'être compétent . Moi j'ai rêver d'une presse qui nous informe sans manipulation et qui laisse une place pour s'exprimer à ceux qui sont à même de nourrir une réelle réflexion. N'est pas Martin Luther King qui veut.

1.Posté par L asticot le 20/11/2018 19:05

Comparer le département de La Réunion à l'ensemble de la métropole, et non l'un ou l'autre de ses départements.....voilà qui est tiré par les cheveux et fausse le jugement d'entrée de jeu !


Y a t'il égalité entre les départements de métropole ? Bien sur que non, les disparités sont très fortes !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >